Cette pub m a tellement choquée. .une pub doit présenter les vêtements la collection et la...yves saint lairent doit se retourner dans sa tombe
 
Au-delà de l'esthétique mise en avant dans ces pubs que personnellement je n'aime pas, il semble qu'il y a aussi un ressenti profondément subjectif de ce qu'elles dégagent. Certaines y voient des femmes soumises ou utilisées, d'autres (dont moi) y voient des femmes libres de faire ce qu'elles veulent, y compris d'être séductrices, y compris de le faire mal et de façon moche.
La position jambes écartées a été en son temps une marque de féminisme, de réappropriation de son corps, pour moi ce n'est donc pas automatiquement sexiste.
Mais du coup, si c'est subjectif, comment faire pour déterminer ce qui est vraiment sexiste ou non ? Ne faudrait-il pas le redéfinir de façon claire, pour éviter justement que le combat féministe soit utilisé de façon abusive ?
 
Dernière édition :
En lisant les commentaires, j'ai plus compris ce qui a gêné dans cette pub. Du coup je ne vais pas rebondir sur "est-ce que cette pub est sexiste ou non". Ce n'est pas que je ne trouve pas ça intéressant mais autre chose me gêne plus. Je sais que c'est une opinion un peu clivante donc je tiens à préciser que je ne fais pas de la provoc, c'est une vraie réflexion.

Déjà, même si la pub est sexiste ça me pose problème de l'interdire. Les seuls propos qui doivent être interdits c'est l'incitation à la haine, les insultes, la diffamation, bref ce qui est puni par la loi. Or ici je ne vois pas écrit "violez les femmes" ou "toutes des putes" ou j'en sais rien. Au contraire, même le caractère sexiste a fait débat. Du coup, dire "moi ça me choque, faut interdire" même avec toutes les bonnes intentions du monde c'est de la censure. Et la censure ça pue, même pour une pub pourrie. Si encore une commission indépendante, démocratiquement élue, avait décidé que cette pub était indésirable, OK. Mais non.

Oui parce qu'autre point qui me gêne : pourquoi cette pub ? Cette pub en particulier, je veux dire ? Sans déconner, il suffit de se promener dans Paname pour s'en prendre plein la gueule, des images sexistes. Que ce soit la dernière couv' de Grazia, la grande couillonnade du 8 mars (journée pour LES DROITS des femmes putain) ou ton supermarché qui veut te vendre une casserole en promo, c'est partout, tout le temps. Alors pourquoi CETTE pub ? Même remarque pour toutes les polémiques du genre hein. Pourquoi cette pub, cette chanson, cet artiste, cet événement etc. Hé ben à cause du buzz. Soyons réalistes, si y avait pas eu un gros bad buzz ni l'ARPP ni Laurence Rossignol ni personne de médiatisé n'aurait réagi.

J'ai aucune envie que ce soit Twitter qui décide ce qui est indésirable dans l'espace public, merci beaucoup. Je trouve que ce réseau social est le moins adapté au débat (140 caractères par message, réponses et RT dans tout les sens ce qui rend la moindre discussion illisible). Or c'est souvent lui qui le suscite et ça part très vite en vindicte populaire sur les réseaux sociaux. Voire en harcèlement. Y compris de la part de personnes qui prétendent lutter pour une cause et n'avoir que les meilleurs intentions du monde. Quand je regarde les guégerres entre "personnalités" de l'Internet, je vois rarement une différence de méthode entre les trolls à tendance droitisante et les social justice warriors. C'est du bruit, des accusations à l'emporte-pièce et beaucoup de mauvaise foi dans les deux cas.

Or, on peut quand même remarquer qu'il y a une évolution entre les pubs ou autres fictions aujourd'hui par rapport aux années 50. J'ai un livre qui s'appelle "Les publicités que vous ne verrez plus jamais" avec des exemples de sexisme, de racisme crasse. Pour autant que je sache, aucune n'a jamais été censurée, mais elles choquent parce que les mentalités ont évolué. Et ça ça passe par l'éducation, des vraies propositions réfléchies. Pas par une opprobre passagère sur une pub qui fait un bad buzz aléatoirement.

Je la défends pas cette pub, hein. On peut en parler, dire qu'on la trouve sexiste, je trouve ça sain de faire preuve d'esprit critique. Mais arrêtez avec les demandes d'interdiction random. C'est contre-productif et je trouve le principe puant.
 
@Nedjma Evidemment tout est sujet à interprétation, mais pour moi ces femmes ont l'air libre par l'absence d'une quelconque contrainte qui permettrait d'en douter, par leur regard sans équivoque vers la caméra, par une attitude provocante pour l'une, nonchalante pour l'autre... Si d'autres peuvent voir la soumission ou la femme-objet quand moi je vois l'inverse, je me dis que peut être chacun projette une image qui lui convient... ce qui est le propre de l'art. Ça m'ennuie de le reconnaître comme tel (parce que vraiment je ne les aime pas), mais quoi qu'il en soit on peut dire que ces pubs ont bien réussi leur coup.
Sur ce, je réalise que j'y ai déjà consacré beaucoup trop de mon temps, je vais donc limiter les dégâts et m'arrêter là :cretin:
 
  • Big up !
Reactions : doudouillitsa
@Sharu : l'absence de contrainte peut se discuter, notamment la symbolique des patins à roulette - talons qui peuvent être considérés comme des entraves à la liberté de mouvement (allégorie de certains vêtements et accessoires considérés comme "féminins" qui gènent la mobilité comme les talons hauts et bien d'autres ? Dans tous les cas, ça à l'air difficile d'évoluer avec ces trucs) et expliquent (en partie) les positions des femmes : l'une est tombée, l'autre se rattrape à ce qu'elle peut... ce qui rend leur position dues à une entrave (mais n'explique pas la sexualisation de celles-ci...)

@Freehug : le sexisme dans la pub/ à la télé et dans les médiatisations de toutes sortes est interdit par la loi française au même titre que le racisme ou l'homophobie et sont donc condamnables. Après, dans les faits, effectivement, les organismes sont peu efficaces si l'opinion publique ne proteste pas... Après (sans vouloir défendre la législation par Twitter qui me semble aussi avoir des problèmes) ça n'est pas toujours un mal, ça peut mettre en place des jurisprudences et des standards qui participeront, au même titre que l'éducation, à faire évoluer la société.
 
@Manea : j'entends bien et c'est vrai que ces commissions n'ont pas les moyens de faire leur job. Ce qui me gêne avec la condamnation de cette pub c'est que son caractère sexiste n'est pas clair. Même sur madz on en débat alors qu'on est quand même quasi à 100% des féministes relativement bien informées sur ces questions-là. À titre purement personnel, je n'aime pas cette pub, je la trouve esthétiquement douteuse, pas claire et peu pertinente. MAIS je ne trouve pas que montrer une femme dénudée, même très maigre, même dans une position bizarre - mais pas explicitement sexuelle - ne relève pas d'un sexisme suffisant pour être puni par la loi. Entendons-nous bien, je ne suis pas juriste, c'est mon avis rien d'autre. Pour moi la pub American Appare également montrée dans l'article,l par exemple, est condamnable à cause du slogan "now open" en plus de la photo (qui est plus suggestive je trouve). Et puis c'est vrai que se faire condamner juste pour un bad buzz alors que plein d'autres pubs font pire ne serait-ce qu'au supermarché du coin, bon.

Je regrette mais la justice populaire, ça ne fonctionne pas. C'est toujours, toujours puant. Devoir retirer une pub ou une œuvre parce que ça ne plaît pas à des gens sur Twitter, c'est pas possible. C'est la même démarche que quand des assos religieuses réclament l'arrêt de la diffusion d'une pièce/expo/film parce que ça les heurte.
 
@Manea : justement pour moi, les patins à roulettes symbolisent plutôt la liberté de mouvement, j'ai du mal à voir ça comme une entrave... De plus, la jeune femme a terre ne me donne pas l'impression d'être tombée : elle est dans une position assumée, les jambes presque croisées, la tête relevée vers la caméra. Et l'autre ne me donne pas du tout l'impression non plus d'avoir un problème d'équilibre et de se retenir. Comme je disais, tout est question d'interprétation évidemment, mais je trouve quand même qu'on a tendance à chercher ce qu'on veut trouver, et cette démarche me dérange dans son instrumentalisation. Où poser la limite ?
Cependant, je partage l'avis de @Freehug, à savoir que l'esthétique est vraiment "douteuse, pas claire et peu pertinente".
 
  • Big up !
Reactions : Freehug and Nyxi

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes