Donc si je comprends bien ce que nous dit le pote de @Cy , il a vu une fille bien en chair et à forte poitrine, pas à son goût, et il a manifesté son manque d'attrait physique pour elle en disant qu'il la trouvait "dégueulasse"?

Je trouve ça inélégant et (désolée) je dirais même que ça fait un peu réaction de pov' type, mais je ne vois ni machisme ni slut shaming en vérité... Je vois juste un type, peut-être très cool par ailleurs, qui ne s'est pas montré bien fin. De la même manière que j'ai déjà entendu un paquet de filles, par ailleurs très chouettes, notamment des amies à moi, qualifier un type de "tronche de puceau", "gaulé comme une omelette" etc.

C'est... ben c'est pas gentil quoi, mais où est le sexisme? Je ne comprends pas bien le message du strip en fait, ou au moins son titre... Ou j'ai loupé quelque chose. En fait je trouve dommage que l'auteure ne se soit pas davantage (ou mieux) assurée de ce qu'avait voulu dire son ami avant de brandir la BA anti slut-shaming.
 
galaadina;4673262 a dit :
Donc si je comprends bien ce que nous dit le pote de @Cy , il a vu une fille bien en chair et à forte poitrine, pas à son goût, et il a manifesté son manque d'attrait physique pour elle en disant qu'il la trouvait "dégueulasse"?

Je trouve ça inélégant et (désolée) je dirais même que ça fait un peu réaction de pov' type, mais je ne vois ni machisme ni slut shaming en vérité... Je vois juste un type, peut-être très cool par ailleurs, qui ne s'est pas montré bien fin. De la même manière que j'ai déjà entendu un paquet de filles, par ailleurs très chouettes, notamment des amies à moi, qualifier un type de "tronche de puceau", "gaulé comme une omelette" etc.

C'est... ben c'est pas gentil quoi, mais où est le sexisme? Je ne comprends pas bien le message du strip en fait, ou au moins son titre... Ou j'ai loupé quelque chose. En fait je trouve dommage que l'auteure ne se soit pas davantage (ou mieux) assurée de ce qu'avait voulu dire son ami avant de brandir la BA anti slut-shaming.
Le mot "dégueulasse" n'était qu'un prétexte pour parler du sexisme en effet de masse et comment le contré par la pédagogie et non par l'agressivité. S'il avait dit "C'est vraiment une salope" le raisonnement aurait été le même mais je n'allais pas inventer un dire alors qui n'aurait pas été vrai (tous mes strips sont véridiques). On entend tous et toutes du slutshaming dans n'importe quelle situation;  aux lecteurs de transposer aussi non ? Lors d'un repas, si ta cousine ou ton père slutshame quelqu'un tu peux lui poser les mêmes questions ça aura (espérons-le) le même effet !:)
 
cy;4673341 a dit :
galaadina;4673262 a dit :
Donc si je comprends bien ce que nous dit le pote de @Cy , il a vu une fille bien en chair et à forte poitrine, pas à son goût, et il a manifesté son manque d'attrait physique pour elle en disant qu'il la trouvait "dégueulasse"?

Je trouve ça inélégant et (désolée) je dirais même que ça fait un peu réaction de pov' type, mais je ne vois ni machisme ni slut shaming en vérité... Je vois juste un type, peut-être très cool par ailleurs, qui ne s'est pas montré bien fin. De la même manière que j'ai déjà entendu un paquet de filles, par ailleurs très chouettes, notamment des amies à moi, qualifier un type de "tronche de puceau", "gaulé comme une omelette" etc.

C'est... ben c'est pas gentil quoi, mais où est le sexisme? Je ne comprends pas bien le message du strip en fait, ou au moins son titre... Ou j'ai loupé quelque chose. En fait je trouve dommage que l'auteure ne se soit pas davantage (ou mieux) assurée de ce qu'avait voulu dire son ami avant de brandir la BA anti slut-shaming.
Le mot "dégueulasse" n'était qu'un prétexte pour parler du sexisme en effet de masse et comment le contré par la pédagogie et non par l'agressivité. S'il avait dit "C'est vraiment une salope" le raisonnement aurait été le même mais je n'allais pas inventer un dire alors qui n'aurait pas été vrai (tous mes strips sont véridiques). On entend tous et toutes du slutshaming dans n'importe quelle situation;  aux lecteurs de transposer aussi non ? Lors d'un repas, si ta cousine ou ton père slutshame quelqu'un tu peux lui poser les mêmes questions ça aura (espérons-le) le même effet !:)
Je comprends ce que tu veux dire mais je ne partage pas ton approche.
Je trouve au contraire qu'on reproche suffisamment au concept de slut shaming d'être un fourre-tout qui veut tout et rien dire, pour ne pas se servir du premier propos inélégant/grossophobe ou autre pour en faire une leçon de pédagogie anti-slut shaming.

Quand une personne fait un commentaire raciste, c'est du racisme. Sexiste, c'est du sexisme. Homophobe, c'est de l'homophobie. Pour moi, il ne faut pas tout confondre, sinon on perd le sens des choses.

Mais je suis par contre totalement d'accord avec toi sur le fait que la démarche pédagogique, telle que tu la présentes, est toujours une bonne chose, et c'est bien de le redire. ^^
 
  • Big up !
Reactions : freakycat
mogo;4673251 a dit :
alicia89;4673008 a dit :
J'y vois aussi de la grossophobie avant d'y voir du slutshaming (même si j'y vois aussi du slutshaming, mais disons que ce n'est pas pour moi le truc principal ici). Ben oui, c'est bien connu, nous les grosses truies on aime se gaver de chips devant la télévision, donc on ne mérite pas le respect.

Le fait qu'on soit gros parce qu'on est malades et donc moins actifs (arthrose, intoxication aux métaux lourds, tant de raisons qui peuvent faire que quelqu'un devient gros) ? Balayé. Le fait de devenir gros à cause d'une hypothyroïdie ? Balayé. Le fait qu'un enfant né de parents obèses a juste 5 fois plus de difficultés à maintenir un poids décent qu'un enfant né de parents dits "normaux" ? Balayé. Le fait de devenir gros à cause d'une dépression et d'un vécu difficile ? Balayé. Le fait de parfois cumuler tout ces problèmes en même temps ? Balayé aussi.

Dans l'imaginaire collectif, le gros enfin surtout la grosse est juste un être feignant qui traine sa carcasse du lit au frigo et du frigo au lit, tremblotant de désir devant petits gâteaux et sucreries. Donc c'est quelqu'un de dégueulasse. Dégueulasse physiquement ET psychologiquement, double peine.


Et si c'est possible que cette personne entende qu'elle est dégueulasse par le biais d'une conversation portée "accidentellement" a un volume "un peu trop fort", c'est encore mieux !

Bah oui, la salope, elle entend un type dire d'elle qu'elle a une sacrée paire, synonyme de beauté chez bien des mâles en rut, alors vite vite, faisons la redescendre de son piédestal, faudrait pas non plus qu'elle croie qu'elle pourrait séduire quelqu'un la grosse vache QUAND MEME ! P'têt même qu'elle fera un régime ce cachalot, ça sera tout bénef pour cette morfale, et au pire si elle se réfugie dans un pot de glace (comme l'être sans volonté qu'elle est), ça prouve que j'avais raison, elle est grosse parce qu'elle bouffe trop. CQFD.

Pour la majorité des gens la règle 1 est : on est gros parce qu'on est juste un gros sac et qu'on aime s'empiffrer, et la règle 2 est : si un gros te dit qu'il est gros parce qu'il a des soucis de santé (la fameuse image "it's genetic" avec le pot de glace "Genetic" illustre parfaitement cela), c'est forcément un mensonge, en effet ça doit concerner 1% des gros les réels problèmes de santé lololol cf règle 1. La boucle est bouclée.

Bref j'ai extrapolé, mais c'est le mécanisme qui amène des gens comme le pote de Cy a faire de telles réflexions à des gens qu'ils ne connaissent pas, mécanisme lié principalement à la grossophobie, mais certes également au slutshaming. (faire descendre la "truie" de son piédestal, la fameuse "hot girl" des chers pick-up artists dont il faut briser la confiance en soi)
Je pense aussi qu'il y beaucoup de stéréotypes sur les personnes obèses. Mais je n'aime pas trop cette ligne de défense...

Face à la grossophobie on entend souvent l'argument "non mais si ça se trouve cette personne a des problèmes de santé ou autre". Mais si moi... Je suis grosse parce que j'ai mangé trop chips, Je n'ai pas le droit d'être respectée ? Je ne pense pas que tu stigmatise les gros mangeurs de chips mais ça me donne cette impression de hiérarchisation entre les personnes obèses... Celles qui auraient une bonne raison et les autres...

Je revendique le droit de manger de la junk food, d'être avachie sur mon canapé de ne pas faire de sport... Et de ne pas me faire insulter dans la rue.

Bien sur que non, les insultes gratuites sont injustifiables, peu importe que la personne soit grosse parce qu'elle se gave de chips ou non, ça ne se fait pas, c'est un manque de respect.

Mais mon post servait surtout à souligner la méconnaissance totale des gens au sujet de l'obésité, qui est souvent plus complexe que ce qu'ils imaginent, et le fait qu'on soit directement mis dans une case qui n'est absolument pas le reflet de la réalité dans bien des cas, ce qui quoi qu'on en dise est très blessant. Je critique ici la stigmatisation en somme, pas les personnes en surpoids (peu importe la raison), ça serait ironique quand même !
 
si il avait répondu un truc neutre du genre "pas mon style",on se serait dit qu'il n'a pas envie de lui faire la cour,de sortir avec elle.avec "dégueulasse",on entend "elle est imbaisable,l'imaginer dans mon pieu me dégoute".
même si au fond l'opinion du monsieur reste la même,le premier terme parle de romance,est plus abstraite.alors que le deuxième,plus concret,renvoie à une image sexuelle,donc à son intimité à elle(aussi),qui n'a rien demandé,n'a pas tenté de le séduire,qui est juste là à faire sa vie avec le physique qu'elle a :dunno:.c'est autrement plus violent.
 
Il l'a trouvé dégueulasse à cause d'une poitrine développée mais s'il se retrouve avec le nez dedans, je suis certaine qu'il trouverait ça moins dégueu de suite :)
 
alicia89;4673151 a dit :
@-Blop- : oui effectivement, en relisant mon post on sent bien ma colère. Mais difficile de ne pas l'être, et je vois que la connerie n'a pas de frontières en lisant ton spoiler, ça n'a pas du être facile pour toi non plus.

@Freehug : Zermati n'a pas tord, après dans mon cas c'est juste une succession de fails depuis l'enfance, où rondelette (mais pas grosse) j'ai commencé les régimes sous la pression familiale (à 7 ans) sans suivi aucun, puis des parents gros, puis une hypothyroïdie, puis des problèmes articulaires du à l'hyperlaxité, puis la fatigue due au multiples problèmes de santé, ect.

Et malgré peu d'argent, je n'ai jamais mal mangé, on ne peut pas se permettre de bouffer fast food tout les jours alors que ça coute si cher, tandis que cuisiner soi-même revient bien moins cher. Du reste, les fast food sont dégueulasses et nocifs pour la santé, quand on est malade on évite cela comme la peste. Du moins c'est mon cas, étant de santé fragile, j'évite d’aggraver mon cas.

Mais tout ça pour dire que, si il y a effectivement peu de "gros" qui le sont suite à des maladies typiquement physiques, il n'empêche pas d'y avoir des terrains favorisant (par exemple les filles/femmes qui grossissent inconsciemment suite à un viol pour se protéger), et j'estime qu'avant de juger et de se référer à son expérience personnelle, il est impératif de ne pas se dire "si moi j'y arrive ils peuvent y arriver aussi".

Non, tout les gros ne peuvent pas maigrir en claquant des doigts, oui, parfois ils s’empiffrent suite à une dépression, mais le fait est qu'ils ont un réel problème et non pas juste un manque de volonté, alors comment certains peuvent se permettre de juger par le biais de leurs expérience personnelle, surtout quand ils ont de base une génétique "chanceuse" ? Ça me laisse perplexe.

On est pas gros sans raison, mais c'est rarement les raisons qu'invoquent ceux qui bash les gros.
Ben je suis pas médecin mais jette un œil à ça:
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/564486-18-ans-de-regimes-alimentaires-j-y-ai-laisse-ma-sante.html

Cette dame a bousillé sa thyroïde à force de ne pas manger équilibré (manque de lipides etc)... Sachant que ton poids de forme est génétiquement programmé dixit Zermati, logique d'avoir plus de chances d'être gros si on a des parents gros.

Je ne te connais pas mais ton histoire m'a presque l'air d'être une suite d'événements qui se sont enchaînés. Franchement un régime à 7 ans ça me paraît hyper dangereux. Bref courage et je te souhaite de retrouver la santé!
 
freehug;4674385 a dit :
alicia89;4673151 a dit :
@-Blop- : oui effectivement, en relisant mon post on sent bien ma colère. Mais difficile de ne pas l'être, et je vois que la connerie n'a pas de frontières en lisant ton spoiler, ça n'a pas du être facile pour toi non plus.

@Freehug : Zermati n'a pas tord, après dans mon cas c'est juste une succession de fails depuis l'enfance, où rondelette (mais pas grosse) j'ai commencé les régimes sous la pression familiale (à 7 ans) sans suivi aucun, puis des parents gros, puis une hypothyroïdie, puis des problèmes articulaires du à l'hyperlaxité, puis la fatigue due au multiples problèmes de santé, ect.

Et malgré peu d'argent, je n'ai jamais mal mangé, on ne peut pas se permettre de bouffer fast food tout les jours alors que ça coute si cher, tandis que cuisiner soi-même revient bien moins cher. Du reste, les fast food sont dégueulasses et nocifs pour la santé, quand on est malade on évite cela comme la peste. Du moins c'est mon cas, étant de santé fragile, j'évite d’aggraver mon cas.

Mais tout ça pour dire que, si il y a effectivement peu de "gros" qui le sont suite à des maladies typiquement physiques, il n'empêche pas d'y avoir des terrains favorisant (par exemple les filles/femmes qui grossissent inconsciemment suite à un viol pour se protéger), et j'estime qu'avant de juger et de se référer à son expérience personnelle, il est impératif de ne pas se dire "si moi j'y arrive ils peuvent y arriver aussi".

Non, tout les gros ne peuvent pas maigrir en claquant des doigts, oui, parfois ils s’empiffrent suite à une dépression, mais le fait est qu'ils ont un réel problème et non pas juste un manque de volonté, alors comment certains peuvent se permettre de juger par le biais de leurs expérience personnelle, surtout quand ils ont de base une génétique "chanceuse" ? Ça me laisse perplexe.

On est pas gros sans raison, mais c'est rarement les raisons qu'invoquent ceux qui bash les gros.
Ben je suis pas médecin mais jette un œil à ça:
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/564486-18-ans-de-regimes-alimentaires-j-y-ai-laisse-ma-sante.html

Cette dame a bousillé sa thyroïde à force de ne pas manger équilibré (manque de lipides etc)... Sachant que ton poids de forme est génétiquement programmé dixit Zermati, logique d'avoir plus de chances d'être gros si on a des parents gros.

Je ne te connais pas mais ton histoire m'a presque l'air d'être une suite d'événements qui se sont enchaînés. Franchement un régime à 7 ans ça me paraît hyper dangereux. Bref courage et je te souhaite de retrouver la santé!


Merci de tes encouragements, effectivement l'histoire de cette dame est assez similaire à la mienne, ça commence à devenir connu que les régimes ont un taux d'échec excessivement élevé, mais on essaye de taire cela (vous pensez, les diététiciens, nutri et les lobbys pharmaceutiques ont trop à y perdre !)
 
J'ai toujours plaisir à regarder les dessins de Cy., toujours plein d'humour et dégrisants.
Cependant, là, je suis tombée sur celui-ci après avoir lu plusieurs attaques sur les féministes, et donc, sur le concept de Madmoizelle.
Oui, il nous faut des nanas comme vous, pour prendre la parole pour les autres qui n'osent pas le faire. Vous le faites à chaque fois avec humour, arguments, bon sens etc...
Le seul reproche que j'aurais à faire (et veuillez m'en excuser, ce n'est pas pour vous descendre, plutôt pour essayer de faire que votre parole ait plus d'impact et soit prise plus facilement au sérieux), c'est l'extrême des propos ou des réactions qu'il y a parfois sur ce site. Comme cela a déjà été commenté ici, le mot "dégueulasse" ne devrait pas être rapproché au sexisme, viol etc. En tant que nana, il m'arrive de dire qu'un mec est "dégueulasse", ou de l'entendre dire. Alors certes, c'est ignoble de ma part et de celle des autres, et je pense que l'on ne capte pas assez l'impact du mot, pour l'utiliser comme ça.
Mais il ne faut pas tout prendre d'un seul point de vue. Défendre les droits des femmes, la place qu'elles méritent dans la société (etc.), oui, c'est bien. Mais j'ai tendance à penser que tout ça est trop souvent mis à toutes les sauces possibles et imaginables. D'où la perte de crédibilité des mouvements féministes.
Le fait est que, à force de trop vouloir bien faire, il vous arrive de vous y perdre et de réaliser l'inverse de ce que vous vouliez. C'est valable pour n'importe quel sujet et n'importe qui. Cela nous arrive à tous de faire une chose en pensant faire quelque chose de bien, mais en s'y prenant mal et ayant des répercussions négatives par la suite.
Bien que je ne me considère pas comme une féministe à corps et âmes, je suis contente qu'il y ait des gens comme vous, pour nous défendre, dire les choses comme elles sont, ne pas avoir peur des représailles. Et je vous souhaite le meilleur des avenirs (bien que le mieux serait que l'on n'ait plus besoin de vous à l'avenir), c'est pour cela que je me permet de m'exprimer ici, dans ce cas.
Le reproche majeur à l'égard des féministes, c'est d'être dans l'extrême.
Alors oui, vous adoucissez bien souvent vos propos par de l'humour décalé et un second degré, mais il ne faut pas oublier que ce qui fait votre voleur, c'est l'idée qui est véhiculée. Or, ces opposants au mouvement, ou ceux qui ne sont pas convaincus se braqueront encore plus, si les propos portés ne sont pas dosés.

Il m'arrive parfois d'être déçue par des articles de Madmoizelle, qui baisse, l'espace d'un instant, un peu dans mon estime, parce que certaines choses ne sont pas assez balancées. Et c'est bien dommage, puisque c'est un mal qui peut facilement être évité en prenant plus de recul avant de foncer tête baisser (ce n'est peut-être pas le cas, mais c'est parfois l'impression que j'ai). Votre activité est très bonne, puisqu'elle s'adresse aux filles et femmes de l'adolescente à la mamie, pourquoi pas, et nous sensibilisent toutes, nous permettent de plus nous respecter.
Je regretterais vraiment si Madmoizelle perdait de son impact à tord, justement en ayant été trop loin dans son action !

Pour un féminisme, oui, mais un féminisme juste ! Tout est dans la mesure ;)
 
J'ai repensé à ce strip, parce que la récente polémique autour des propos de Lou Doillon m'y a fait penser.
Moi ce que je perçois dans les propos du garçon, c'est ce foutu double standard qui fait que les filles filiformes peuvent tout se permettre sans qu'on leur reproche d'être provocantes, mais que celles qui sont plutôt bien en chair ou pulpeuses sont destinées à être "dégueulasses" ou "vulgaires".

J'entends régulièrement de la part de filles ce type de propos: "Moi je suis bien contente d'avoir des petits seins parce qu'au moins je peux mettre des décolletés sans faire pouffe." Et ça me fout vraiment en rogne. Il y aurait donc des morphologies naturellement "vulgaires", tandis que la minceur serait automatiquement un gage de "classe" et de sexyness?? Sympa! :bomb:
(Et ça a commencé avec la mouvance "porno-chic" du début des années 2000, qui a finalement été bien perçue. Et je pense que c'est pas mal dû au fait que ça mettait en scène des mannequins blanches et ultra-minces.)
Est-ce-que la même fille, avec le même look, la même attitude, mais une petite poitrine aurait déclenché le même commentaire de la part de ce garçon? J'en doute.

Ce qui me fait le plus mal c'est qu'à force (faire des études de mode n'aide pas à aimer son corps hélas) j'ai fini par intégrer inconsciemment cette pression. J'ai toujours eu une bonne poitrine et un cul rebondi, et ado j'en avais rien à cirer, je m'habillais comme je voulais, et j'adorais les décolletés cache-coeur, danseuse, etc. Et puis à force j'ai fini par fuir les décolletés en me disant que c'était réservé aux petites poitrines. Et j'ai encore du mal à me défaire de ça. Et c'est bien con. :erf:

La vulgarité au final c'est comme la beauté: c'est hyper subjectif. Par exemple je trouve les bas résille sexy et rétro, mais je sais que pour certains c'est plutôt vulgaire et cliché. Mais dans ce cas-là ça ne devrait pas dépendre de la morphologie de la personne qui les porte. Parce que là, le pas vers le body-shaming est vite franchi je trouve.

Mon coup de gueule illustré:
 
@LapinouFourbe
Oui c'est mes dessins. Merci du compliment ça me touche beaucoup :fleur:

Pour ce qui est de l'obsession de la minceur extrême, il y a beaucoup de théories là-dessus. Mais les canons de beauté sont toujours le reflet de l'époque et de la société. Nous vivons dans une société très jeuniste, et les mannequins sont de plus en plus jeunes, et le modèle qui s'impose est surtout celui d'un corps "adolescent"... Mais comme tu dis, peut-être qu'on essaye aussi de gommer tout ce qui "dépasse" (à commencer par les poils d'ailleurs!) dans le but de "dé-sexualiser" le corps? Mais en même temps, le machisme de la société fait que le corps d'une femme sera toujours perçu comme sexuel, que l'on fasse un bonnet A ou G...
 
  • Big up !
Reactions : MadKingBunny

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes