Dépénalisation de l'inceste entre adultes consentants

Je suis tombée sur ce forum et j'avoue que j'ai attentivement lu vos réactions.

Personnellement, je ne comprends pas qu'on puisse dépénaliser les unions incestueuses. En effet, ayant un père victîme d'inceste par son frère, je peux vous dire que ça détruit une vie. Et même si je sais qu'il lui en veut au fond, il n'a rien fait. Je pense qu'il y a cette crainte de perdre un être cher si on dénonce/refuse.
Je me mets à la place d'une gamine qui a une relation incestueuse avec son père (c'est un exemple) je pense que psychologiquement la gamine sait que c'est mal , mais nous avons tous une certaine admiration ou crainte pour nos parents et/ou grand-frère de façon inconsciente.

Je pense que les gens qui vivent une relation amoureuse avec un membre de leur famille en ligne directe sont des personnes qui se plaisent dans ce cocon familial, parce que c'est sécurisant, on ne les perdra jamais, etc. Et puis il y a le cas des dérives où la "victime" d'inceste craint justement de décevoir en refusant cette union.

C'est un sujet qui me touche, car pour ma part je vois très bien les conséquences que ça a eut sur mon père. Il ne ressent même pas de haine (en tout cas ça ne se voit pas le moins du monde, puisqu'il l'a toujours invité en vacances chez nous) envers celui qui l'a détruit, il reste bloqué à cette image admirative qu'il avait pour lui avant l'inceste, parce que je crois que psychologiquement on doit faire un blocage.

Bien sûr ce n'est que mon point de vue et ça n'engage que moi. Certains de mes propos sont évidemment à nuancer, mais je voulais quand même vous part de "mon" vécut face à ce "problème". Car si on accepte l'inceste "consenti par deux adultes" (y en aura toujours un plus mûr que l'autre) on autorise également l'inceste non-consenti car sous la crainte ou l'admiration une "victime" pourra toujours dire qu'elle est consentante et que cette situation lui plait.
 
A

AnonymousUser

Guest
Franchement ? ça me choque. Entre cousins, bon, ça peut passer. Mais la relation entre frère/s?ur ou dans le cas de la filiation directe, ça me met vraiment trop mal à l'aise.
 
Nan désolée, je viens de me relire et je me suis très très mal exprimée, je ne savais pas vraiment comment expliquer

Ce que je voulais dire, c'est que mon père n'a pas été violé. Disons que son frère est une personne très charismatique, plus âgé et pour qui mon père a toujours eu de l'admiration. En d'autres termes, c'est par un jeu de séduction que ce frère a pu en quelque sorte abuser de lui sans pour autant appeler ça un viol. Il s'agit bien là d'un inceste puisque cette situation a duré plusieurs années sans que mon père ne "puisse faire" quoi que ce soit.

Je ne sais pas si je suis très claire.

Je ne suis pas contre toutes les relations incestueuses notamment entre cousins. Je peux comprendre que des liens d'affection/d'amour puissent naitrent, sachant qu'ils ne sont élevés ensemble, qu'ils n'ont pas les mêmes parents. Par contre dans le cas des parents/enfants, frères/soeurs je trouve que c'est un "amour" pas très "clair". Qu'on ait de l'affection pour les membres proches de sa famille c'est tout à fait normal, mais de là à vivre une histoire d'amour et avoir des enfants c'est autre chose.
 
@ -Loreleï- : De mon point de vue oui il s'agit bel et bien d'un viol (ce que certains ne considère pas comme, au final je sais plus ce que c'est). Pour les psychiatres (qu'il a récemment était voir)/juges il s'agit d'une relation consentie puisqu'elle a duré sur du long terme, et c'est justement là que je voulais en venir : le "consentement" c'est comme on a bien envie de l'entendre.

Pour après je fais peut-être une psychose et je m'imagine sûrement que toutes les relations incestueuses sont des "viols".
 
@ .Ainsel. : Non tu as bien raison, c'est exactement ce qu'on a dit à mon père. Vu qu'il n'avait rien dit, ou n'avait rien fait (porter plainte), c'est qu'au final cette situation lui plaisait bien.
 
Pour ce qui est des raisons de notre répulsion face à l'inceste, il me semble que Levi-Strauss dit que le non-inceste force à l'ouverture sur les autres et est donc à la base de toute sociabilité dans les sociétés humaines. Il pose le tabou de l'inceste chez l'homme comme le point charnière de sa différenciation de l'animal. Je crois. Il s'agit d'une interprétation comme une autre, et qui peut probablement être contrée, mais j'aime assez. Si on y ajoute un instinct biologique de conservation de l'espèce, ça donne un cocktail assez explosif quant au rejet collectif et sans bornes de l'idée d'inceste.

D'un point de vue personnel, je suis un peu comme tout le monde, ça me met mal à l'aise d'emblée. Mais si la procréation est réglementée et encadrée, je ne suis pas absolument contre l'inceste intellectuellement. Ce qui me pose vraiment problème, c'est dans les cas où il y a un écart de génération : un parent et son enfant, ça me fait quand même un peu froid dans le dos, dans la mesure où je pense que le côté manipulation/domination est très présent. Et sans doute sous-tendu par des tas de problèmes psychologiques. Mais là encore, c'est le tabou ancré en moi qui me fait raisonner. Quand il s'agit d'un frère et d'une soeur, ça me semble moins inenvisageable, quoique ça ne me viendrait jamais à l'esprit vis-à-vis de mes frères et soeurs.

Pour l'anecdote bizarre, il y a quelques temps, un mec d'une vingtaine d'années est parti à la recherche de la mère biologique de sa mère (laquelle avait été adoptée), ils sont tombés amoureux (le petit-fils et la grand-mère, donc), ils prévoyaient de se marier et ils procréaient par le biais d'une mère porteuse. Je crois que c'était en Nouvelle-Zélande. Bref. Typiquement le genre de cas dans lequel on se dit que les deux ont des soucis psychologiques bien profonds, précisément parce que c'est ce que nous dicte notre répugnance instinctive face à l'inceste.
 
.Ainsel.;2047542 a dit :
Qu'entends-tu par dramatique?
Si c'est le fait qu'un enfant rassemble plus de chances d'exprimer des maladies héréditaires, il faut savoir que cela ne concerne pas toutes les familles. En fait, il s'agit de probabilité: si un enfant né d'un inceste, il a effectivement plus de chances d'avoir une maladie génétique. A condition que les deux parents aient cette anomalie génétique. Et que lors de la conception de l'enfant, les gènes de la maladie soient sélectionnés. Et en admettant que c'est une maladie grave, incurable, pour laquelle on ne peut rien faire... Etc.
Ce que je veux dire par là, c'est qu'il existe des familles qui ont la "chance" de ne pas avoir de gènes très "nocifs" pour la santé dans leur patrimoine et que par conséquent, même s'ils décidaient de faire des gosses entre eux, les enfants n'auraient pas plus de problèmes que ça.


Quand je parlais de conséquences dramatiques c'est non seulement physiologiquement mais aussi moralement et socialement. Il y a peut-être des relations incestueuses qui donneront des enfants "sains" physiquement mais encore une fois, pour qu'une chose, un droit, soit recevable il faut que ça soit universel et réciproque. C'est à dire que si tout le monde voulait le faire, tout le monde pourrait. Or justement c'est ça qui aurait des conséquences désastreuses, car comme l'a dit une Mad' plus tôt, si la nature a fait en sorte que les unions consanguines entraînent une dégénérescence - à court ou long terme- il y a bien une raison, c'est que c'est nocif pour la race humaine.

Bien sûr ce n'est pas la seule raison pour interdire l'inceste, les raisons psychologiques et sociales me paraissent évidentes. Imaginons qu'une mère et son fils aient un enfant X. C'est à dire que la mère de X serait à la fois sa mère à lui et sa grand-mère paternelle ? X serait à la fois le frère de son père et son fils ? etc etc. C'est complètement malsain, on ne peut pas se construire sainement psychologiquement dans cette configuration, ça n'a rien à voir avec le fait d'être réac de dire ça. Enfin je ne vais pas refaire un topo de sociologie, Lévi-Strauss l'a fait mille fois mieux que moi.

Tu parles de la reproduction entre bretons et entre africains, au fond c'est un peu le même principe oui, moins que l'inceste quand même, le degré de proximité entre un parent et son enfant et entre deux gens du même continent/région n'est quand même pas identique. Car ces reproductions entre bretons et africains c'est ce qui s'est passé pendant des siècles, jusqu'au 19ème/20ème, tout simplement car très peu de gens voyageaient et quittaient rarement leur province, voire leur village, ils se sont donc presque toujours reproduits avec des gens de leur région.
Or force est de constater que toutes ces unions au cours des siècles n'ont pas entraîné une dégénérescence de "l'ethnie" bretonne ou africaine, je ne suis pas sûre qu'on puisse en dire autant si tout le monde se mettait à pratiquer l'inceste pendant des siècles.

Cela dit je vois ce que tu veux dire et je vais nuancer mon propos. Si on interdisait aux bretons, africains, ou de manière générale aux gens malades de se reproduire ce serait de l'eugénisme pur et simple, bien que ce serait peut-être souhaitable mais on ne peut pas l'interdire. Je vois où tu veux en venir et je suis d'accord, l'argument génétique n'est pas le seul, et n'est peut-être pas suffisant (il l'est à mes yeux mais je peux comprendre que ce ne soit pas assez pour certains). La nocivité de l'inceste repose sur des arguments multiples, ce qui le rend d'autant moins acceptable.
 
Iaoranamoana;2048154 a dit :
Rappelez vous que ce qui est dépénalisé c'est seulement la relation amoureuse, et non pas le fait de procréer ou d'avoir des enfants ! (faits qui résisteront, à mon avis, au tabou universel décrit par Lévi-Strauss).

Ces gens peuvent s'aimer sans avoir d'enfants.

Je le sais, enfin de toute façon que ce soit interdit ou pas il n'y a personne pour aller vérifier ce que les gens font chez eux donc c'est plus symbolique qu'autre chose. S'ils se contentaient de s'aimer de façon platonique pourquoi pas. Seulement dans l'article que tu as cité ce sont les relations sexuelles qui sont dépénalisées, et les relations sexuelles peuvent déboucher sur la procréation. Or on ne peut pas aller vérifier si ces gens qui ont des relations sexuelles avec leur famille se protègent, ils pourraient très bien avoir des enfants et ne pas révéler la vraie identité du père, ou de la mère si elle accouche sous X. Cette loi semble plausible en théorie, mais il y a des lacunes trop importantes.
 
playground;2047785 a dit :
Pour ce qui est des raisons de notre répulsion face à l'inceste, il me semble que Levi-Strauss dit que le non-inceste force à l'ouverture sur les autres et est donc à la base de toute sociabilité dans les sociétés humaines. Il pose le tabou de l'inceste chez l'homme comme le point charnière de sa différenciation de l'animal. Je crois. Il s'agit d'une interprétation comme une autre, et qui peut probablement être contrée, mais j'aime assez. Si on y ajoute un instinct biologique de conservation de l'espèce, ça donne un cocktail assez explosif quant au rejet collectif et sans bornes de l'idée d'inceste.

justement ce que j'allais dire ! :)

personnellement, entre cousins ça me gêne moins, mais dans le cas de frères/soeurs et surtout surtout parents/enfants, je trouve ça très très choquant et je suis étonnée du nombre de filles qui ne sont pas choquées par ça... pour moi il y a quand même un gros soucis là, et je pense que c'est le rôle de la société de mettre des cadres et d'éviter tout et n'importe quoi (je sens que je vais me faire incendier par des filles qui m'auront mal comprises mais bon tant pis)... frère/soeur, c'est limite limite pour moi, mais alors entre parents/enfants, c'est totalement malsain. Ok, adultes consentants blabla, mais concrètement, ça veut dire quoi ? qu'un beau jour on se réveille à 18 ans amoureux de son père/mère, alors que dans l'enfance les rapports étaient des rapports normaux (pas la peine de me faire un cours sur la notion de normalité, on se comprend très bien) de parents à enfants ? laissez moi rire ! des sentiments amoureux qui se développent à l'âge adulte envers son parent tout en ayant eu une enfance normale et équilibrée ? j'y crois pas du tout.
 
Dans le cadre des relations mère/fils, père/fille, je trouve que ça devrait être interdit. Je vais à contrecourant de vous mais, les relations avec un supérieur hiérarchique ou un supérieur intellectuel, genre prof est interdite alors pourquoi autoriser celle-ci ? Une mère ou un père a autorité sur son fils, et je ne vois pas au nom de quoi on peut dire que la relation est consentie.

La relation peut être considérée comme consentie qu'à partir du moment où il n'y aucune autorité, aucune fascination...

En plus, à partir du moment où l'inceste est autorisé, se pose le problème de la filiation, c'est obligatoire et pour bosser avec des élèves issus de l'inceste, bonjour les dégâts physiques et psychologiques.

Tiens ça me révolte en fait.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes