Coté "on a tous été des harceleurs" je suis pas non plus hyper d'accord, en soit c'est un peu vrai, j'ai aussi eu des pensées moqueuses, méchantes, mais là la différence c'est que c'était des pensées. Ou bien des paroles en l'absence de la dite personne, jamais je n'ai dit en face de quelqu'un "hé regardez c'est machin (=mot insultant/rabaissant)" ou traité quelqu'un si ce n'était mes harceleuses elles mêmes, et dans ce cas déso c'est de la défense pas du harcèlement. J'ai eu effectivement des pensées méchantes et rabaissantes envers des personnes qui étaient également harcelées, mais je ne les ai jamais dites en présence de la personne. Ca reste du harcèlement je pense tout de même mais je préfère qu'on se moque de toi dans ton dos et qque tu le sache jamais plutot qu'on te balance tout à la figure
Mais tu vois quand tu dit que les paroles que tu as eut c'est en l'absence de la personne concernée, pour moi c'était pareil voir même parfois pire d'entendre dire "Machin il a dit ça sur toi". Après chacun son ressenti c'est sur, mais moi quand on m'en foutait plein a gueule en face au moins j'existais tu vois ? Et même si ça ne revient jamais aux oreilles de la personne concernée a alimente les ragots donc bon.
Après c'est vrai que j'ai peut-être ce ressenti car je ne suis jamais passée par la case coups et si j'avais été frappé j'aurais préféré loin d'eux surement.

De plus ce que toi tu as ressenti comme étant un acte de défense de ta part, moi je l'ai perçu comme si j'étais un monstre. Je m'en suis beaucoup voulu de rendre l'appareil. Menfin je m'en voulais déjà d'être harcelée, parce que je me disais que c'est que j'avais forcément un truc qui clochait.

Pour en revenir aux causes de ton harcèlement j'étais comme toi je comprenais pas pourquoi j'étais harcelée.
Alors même si je ne pense pas que savoir les causes de son harcèlement adouci l'histoire, il est vrai que ne pas savoir c'est un peu compliqué dans le sens ou l'on cherche des raisons, et personnellement je m'en suis trouvé plein et ce sont des complexes que j'ai gardé pendant très longtemps ou que j'ai encore.
 
@Angele12 Après c'est normal de ressentir les choses différement, il y a beaucoup de facteurs extérieurs qui font qu'on ne réagit jamais pareil. Dire "machin a dit ça sur toi" je trouve ça étant plutot comme une trahison d'un secret que tu as dit par exemple, même encore maintenant, si j'ai par exemple dis à A : "B elle m'énerve, elle agit toujours comme une gamine puérile", et que A le dise à B je me sentirais trahie dans la confidence, donc j'imagine la même chose si tu dis à A "Non mais B de toute façon t'as vu sa tête c'est même pas la peine" et que A le dise à B je me sentirais trahie, bien que je suis tout à fait d'accord que c'est clairement pas cool de dire ça à la base ! Et comme dis je préfèreais ne jamais l'entendre et ne pas exister plutot que de l'avoir en face personnelement !

Répondre aux harceleuses pour moi oui c'est de la défense, en se rabaissant peut etre à leur niveaux mais ouais, étant donné que c'était de toute façon elles qui me "dominaient" j'estimais que me défendre ne les toucheraient de toute façon pas autant (ce qui était vrai ...). Après c'est sur, c'est de rabaisser à leur niveau ce n'est pas plus intelligent ...

Et Personnellement je me suis demandé pourquoi j'étais harcelée oui, mais heureusement pour moi je ne me suis pas "trouvée" des complexes suite à ça, c'est plutot de l'ordre psychologiques ce qu'il me reste (rancune, mauvais souvenir, du mal à faire confiance aux nouvelles têtes etc).

Mais c'est intéréssant de voir ton côté de la chose qui est différent du mien :) Comme dit on réagit et ne pense pas pareil en fonction de pas mal de facteurs extérieurs à tout ça, voir plusieurs réactions c'est intéréssant pour comprendre la compléxité de la chose
 
@Princessechat
J'espère que tu ne pars pas vraiment, personne ici ne te crois (réellement) coupable de quelque chose. On essaie de comprendre, d'aller plus loin dans le raisonnement, et parfois ça dérape, comme ici visiblement. Je ne vais pas rentrer dans le débat parce que ça me rend mal à l'aise mais vraiment, tu donnes l'impression d'avoir vraiment mal vécu ces périodes là et j'en suis désolé pour toi, sincèrement. :calin:
Ici des portes sont ouvertes, si tu veux en discuter en MP ou quoi, n'hésites surtout pas.

Et si tu ne t'entends pas avec certain.e.s madz, que tu ne supportes pas les propos, essaie de les éviter, ce serait dommage de te priver de cet espace """juste""" pour ça (je minore pas ton ressenti, hein, c'est juste que ça me fait de la peine).

Câlins et tout et tout. :calin:
 
C'est la première fois que je réagis sur Madz...
Mais je vais le faire parce que je me sens beaucoup trop concernée.
@Sharon Stone , je suis d'accord avec toi vis-à-vis des adultes. Je ne l'ai jamais dis à un adulte. Aujourd'hui encore mes parents ne sont pas au courant. Je penses que mes parents savent que le collège a été une période insupportable pour moi. Mais sinon, ils n'en savent pas plus. Je truc, c'est que la/le opprimée va avoir du mal à en parler. Personnellement, j'ai gagné (pas sûr que ce soit très positif) un grande capacité à garder pour moi et à encaisser.
@Scail , qu'on est une raison "nulle" d'être harcelé ou pas de raison, je penses que l'horreur est la même.
Raison: Je sais que je suis comme ça, je n'arriverais pas à être différent, je suis vraiment le/la plus nul/le des nul/les
Pas de raison: pourquoi? pourquoi moi et pas lui?
Par contre je suis plutôt de ton avis, j'aurais préféré qu'on m'ignore et ne pas être au courant de l'agression.

Ce qu'il me reste de ces années de pure souffrance:
-Deux besoins contradictoire: Celui d'aller vers les autres et celui de vouloir être une ombre en même temps.
-Je ne supporte plus de voir quelqu'un seul
-j'ai une tendance malsaine à aller vers les gens qui se sentent mal
-je n'aime pas parler de moi
-je n'ai jamais espéré m'aimer, mon but à toujours été "essaye au moins de t'accepter"

Pour la question du harceleur. Je sais que je l'ai été. Dans les petits acte du quotidiens, pour essayer de me faire aimer. Gros problème, je suis empathique, bref faire du mal m'inflige à peut près autant de douleur. Du coup, je sais que je ne le fais plus de manière active, car ça me fait trop souffrir. Par contre, j'ai encore des tendance au harcèlement passif (dédouaner les harceleurs, ne pas ou peu agir,..). Là encore ça fait très mal.

Et pour finir, à vous tou(te)s ici qui ont souffert ou qui souffrez encore, je vous envoie plein d'onde positives, d'amour et de courage. Je ne vous connais pas, je ne sais de votre histoire que ce que vous accepterais de partager, mais je suis avec vous en pensé. Et si certain veulent seulement discuter par MP ce serait avec plaisir.

Amour et chocolat à vous!!!!
 
e pire c'est que je savais même pas trop pourquoi c'était moi qu'on avait choisi d'harceler, je n'étais ni "grosse" ni "moche" ni "a lunette" ou quoi (inséré autre motif débile pour etre harcelé.e). C'est assez dur de pas savoir pourquoi t'es harcelée, encore tu peux te dire "iels me harcèlent parce que j'ai des lunettes/je suis grosse c'est juste des gens idiots qui cherche un prétexte." mais quand t'as rien de "spécial" je trouve ça dur aussi de pas comprendre pourquoi c'est toi le bouc émissaire.
Je suis ultra mal à l'aise en lisant ce passage de ton message mais je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi...
 
@Métempsycose ben je peux pas dire à ta place, tu veux dire par rapport à ce que je dis ou le les fait qu'il illustre ? Si tu pense que je me suis mal exprimée ou que j'ai été injurieuse d'une façon ou d'une autre n'hésite pas ... je suis ouverte à la critique
 
@Lili-Sw
@Princessechat

Je suis vraiment désolée et très embêtée de lire vos messages, je pense qu'on s'est (très) mal comprises, et je m'en excuse si j'ai été maladroite dans mes propos.
Si je ne m'étale pas sur mon harcèlement, c'est que encore aujourd'hui c'est véritablement difficile pour moi d'en parler (d'ailleurs aucun de mes proches n'est totalement au courant) et que je ne voulais pas raconter ma vie. Je vais préciser un peu : Toutes mes années collège (mais surtout en 5e et 4e) j'ai subi beaucoup de mots, de gestes, d'actes, qui peut-être paraissaient anodins pour ceux qui le pratiquaient, mais qui, mis bout à bout, ont été terribles pour moi. Sans trop rentrer dans les détails, je citerai simplement le fait que moi aussi j'ai eu des surnoms ridicules à cause de mon physique ingrat, de mon prénom peu commun, on m'a mit des mots, des lettres anonymes dans mes affaires, on m'a insulté, on m'a humilié (et pas seulement les élèves, certains profs en riaient et entraient eux-même dans le "jeu"), on m'a volé des affaires, on a raconté des rumeurs sur moi (et vous savez à quel point les rumeurs sont tenaces au collège), on m'a violenté (crachats, tirage de cheveux, pincements, coups, bousculades, et tripotages...), etc. Ce n'était pas "de simples rires". Encore aujourd'hui j'ai tendance à minimiser car à mon époque le terme "harcèlement scolaire" ne se disait pas, et c'était une véritable honte d'en être victime. J'ai énormément pris sur moi, à un tel point que je me suis longtemps auto-mutilée et qu'encore aujourd'hui personne n'est véritablement au courant car je n'arrive toujours pas, même après 10 ans, à en parler.

Quand je dis que c'est, pour moi, quelque chose que je ne considère pas comme "facilement solutionnable", c'est parce que, plus que les gosses sadiques qui harcèlent (et qui ne se rendent pas compte de l'impact de leurs actes), il y a ceux qui ne font RIEN. Ceux qui voient, et ne disent rien. Qui ne te défendent jamais, ou qui, pire, en rigolent. Ça aussi, ça fait vraiment mal. Ce ne sont pas eux qui sont toujours sur ton dos, mais ils sont souvent présent (le reste de la classe, par exemple), ils sont témoins, et en rient. Ils en rient parce qu'ils ne voient qu'un centième de ce que tu vis, et ce petit morceau de brimade, ils trouvent ça drôle. Je rejoint totalement @Lunafey qui a je trouve bien compris mon propos, voulant dire "C'est juste que c'est important d'accepter qu'on a tous une part de méchanceté en nous, et donc ça pose les bases de la réflexion : si la méchanceté est humaine, comment faire pour empêcher le harcèlement ?". Car oui, je pense sincèrement qu'on a tous, à un moment ou à un autre, ris de quelqu'un. Pas méchamment, enfin pas consciemment, mais qui n'a jamais rigolé devant une situation qui lui semblait loufoque, marrante ou "mignonne" ? Même un petit rire de rien du tout, ça marque celui qui en subit au quotidien.

Pour moi ceux qui regardent sans rien dire, ceux qui ignorent, ceux qui en rigolent, sont aussi à compter dans le processus du harcèlement. Le problème du harcèlement, c’est que les personnes concernées ne s’en rendent pas compte, ou du moins, ne mesurent pas du tout l’impact que peuvent avoir leurs propos, leurs gestes, sur celui qui subit en silence ou fait semblant de rire afin de ne pas se sentir trop ridicule. Et les personnes touchées, comme c’est une honte, ne veulent pas en être. J’ai mis des années avant de comprendre que non, ce n’était pas normal ce que j’avais subi, non, ce n’était pas non plus de ma faute. Comme je l’explique dans mon poste précédent, je pensais que je pouvais être amie avec ces personnes-là, j’essayais sans cesse de « paraitre plus cool », j’essayais de leur plaire, afin d’en finir avec ce rôle de la sous-merde de service. Je ne comprenais pas pourquoi tout me tombait dessus alors que dans ma classe il y avait à chaque fois « pire » que moi. Certains étaient en surpoids, très petits, avaient de l’acné, un appareil dentaire, tout ces trucs qui paraissent « typiques, clichés » de la victime de harcèlement. Et c’est très difficile de chercher à chaque fois les raisons, d’essayer d’être la plus gentille, la plus drôle possible, d’essayer de faire des efforts, sans se rendre compte que le problème ne vient pas de nous…

Voilà. Je ne pensais pas qu’un questionnement sur la possibilité de pouvoir un jour résoudre le harcèlement pouvait donner lieu à des réponses aussi « vexantes »… J’étais très perplexe en les lisant. Je n’ai jamais dis qu’on était tous « l’harceleur » de quelqu’un, loin de là, j’ai juste dis que c’était plus compliqué que ça car parfois la personne harcelée ne se rend pas compte que le problème ne vient pas d’elle, que les personnes témoins ne bougent jamais, ou qu’elles rigolent sans se rendre compte que c’est un coup de plus pour la victime, et comme le dit EnjoyPhoenix, que les harceleurs ne rendent jamais compte de (ou n’assument pas) la portée de leurs actes. Ils se justifient avec un « C’était pour rigoler, je ne voulais pas être méchante ». Peut-être que c’est vrai, peut-être que non. En attendant, je pense que l’individu est bien trop complexe pour réduire ça à schéma comme « un méchant contre un gentil ». On le voit encore quand on lit les messages des personnes qui sont passées de victime à bourreau. Et c’est ça qui m’effraie : la complexité des êtres humains, des rapports, rendra-t-elle un jour possible la fin de toute forme de harcèlement ? (Vous avez 4h).
 
Je suis ultra mal à l'aise en lisant ce passage de ton message mais je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi...
Je crois que c'est parce que ça donne l'impression qu'il y a des raisons d'être harcelé. Alors que non (je me doute que c'était pas du tout le but recherché, mais vu que Scail le dit à la fin de la phrase, on a déjà eu l'impression que c'est ce qu'elle pense, pour quelqu'un qui a été harcelé ça fait mal). Et aussi parce que aucune de ces raisons n'est la faute de l'enfant.
 
@GrizzLou alors évidemment non ce n'est pas le but de cette phrase. Je me remettais à ma place de collégienne qui avait rien de spéciale et pensait passée inaperçue donc effectivement à cette époque je ne comprenais pas pourquoi moi, je dis bien à l'époque, car évidemment il n'y a pas besoin de raison pour harceler quelqu'un. Mais comme dit collegienne sans signe physique particuler pensant passer inaperçue je me disais que je n'allais pas subir de conneries à cause d'un potentiel physique. Ce qui évidemment n'a pas été le cas. Mon moi de 11 ans s'est trompé ça me semble normal. Bien sûr que maintenant je sais que tu n'as pas besoin de raison pour ça.
 
@Scail Oui oui, j'avais bien compris que tu ne le pensais pas :) désolée si je me suis mal exprimée, je n'aime pas trop m'exprimer sur le sujet, mais vu que j'avais ressenti le même malaise que Métempsycose j'ai voulu vite fait expliquer. Et je comprends tout à fait que tu ais pu ressentir ça étant collégienne, c'est normal d'essayer de trouver ce qui "cause" ça, alors que rien de justifie cette haine.
 
  • Big up !
Reactions : Scail
Je suis ultra mal à l'aise en lisant ce passage de ton message mais je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi...
Je pense que ce que @Scail voulait dire (corrige moi si je me trompe), c'est que quand il n'y a pas de "motif" physique désigné, comme par exemple le fait d'être considérée comme moche, mal habillée, trop grosse etc, on se demande ce qui ne va pas chez nous sans réussir à savoir ce que c'est et ça peut-être assez difficile à vivre. Si on te fais chier sur ton physique, tu te dis que si tu en as envie tu le changes (dans la mesure du possible), et il évolue au fil des années, mais quand c'est ta personnalité ou ton attitude générale qui ne plaît pas sans que tu ne saches trop pourquoi, ça te colle a la peau toute la vie et tu as l'impression que c'est ta personne qui est invalide. Je ne dis pas que c'est pire que quand ça porte sur le physique mais ça peut blesser tout autant.
 
  • Big up !
Reactions : Cornélie

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes