Comme @Ryalla, je m'interroge sur les effectifs et suis très admirative de ces instits qui arrivent à éduquer autant d'enfants! Je tire mon chapeau à l'auteur de l'article qui à réussit à faire venir ses élèves en courant!

D'une manière générale,je suis un peu partagée sur ce sujet de l'école, surtout en ce qui concerne les petits. D'un côté je trouve ça vraiment très beau de savoir que l'on peut tenter de mettre ces enfants dans le droit de chemin en leur enseignant par exemple la notion de respect et de partage...
D'un autre il me semble que le prof est obligé de mettre ces enfants dans des moules pour pouvoir en gérer autant... C'est déjà dur de comprendre ce qui se passe dans la tête d'un gamin alors de trente! Comment accorder l'attention nécessaire à chacun de ces enfants? Je me souviens d'ailleurs que mes maitresses étaient complètement à côté de la plaque avec moi: elles prenaient ma timidité et mon végétarisme pour des caprices. L’humiliation et la violence était monnaie courante (enfant envoyé au coin, fessée devant toute l'école, obligation de finir son repas à la table des maitresses, obligation d'aller aux toilettes en groupe et dans des WC non séparés par des cloisons. Franchement, comment leur apprendre la notion d'initimité et comment les protéger contre des pédophiles lorsqu'on leur enseigne tout petits à partager les toilettes avec les autres? créativité bridée par des remarques désobligeantes (du genre: "ton cheval ressemble à une vache" ou encore "tu as encore mélangé les couleurs, ce n'est pas beau!". Qui sommes-nous pour dire à un enfant ce qui est beau ou non?...)). C'était il y a plus de 20 ans donc j'espère que ces pratiques ont disparues pour la plupart mais je m'interroge toujours sur la violence ordinaire et le non respect de l'individu en tant qu'enfant...
 
salvia , on ne cherche pas à faire entrer des enfants dans un moule, on leur inculque une culture scolaire pour que ces enfants deviennent des élèves qui respectent des règles collectives et soient aptes aux apprentissages. Envoyer un enfant au coin lorsqu' va trop loin n'est pas une violence mais une sanction contre un comportement inadapté, on lui signifie par cette mise à l'écart lorsque les explications ne sont pas suffisantes. Une fois l'enfant calmé et apte à écouter, on lui explique et il réintegre le groupe. Quant au travail demandé il n'est en aucun cas déterminé par des critères esthétiques mais par le respect des consignes demandées. Enfin on s'égare du témoignage la, tu remets en cause le fonctionnement même de l'école.
 
Bizarrement cet article me rend triste. Je suis admirative de la MadmoiZelle qui aime son métier et "ses" enfants, vraiment. Ma mère était ATSEM jusqu'à y'a pas longtemps, en rase campagne, et les gamins (et surtout leurs parents) l'ont détruite.
 
@Ziggie: oui effectivement je me questionne sur le fonctionnement de l'école, ce qui ne me parait pas HS. J'imagine qu'avant de choisir cette voie, les instits se sont posés ces questions et j'imagine également qu'ils/elles sont confronté(e)s à une hiérarchie qui leur impose d'adopter des comportements qu'ils peuvent parfois trouver aberrants.
Je trouve intéressant de débattre de ce sujet. Quand on voit ce qui se passe dans la monde, ce que les humains sont capables de faire on peut réellement se demander comment est-ce qu'ils ont été éduqués et l'école doit prendre sa part de responsabilité (beaucoup d'enfants passent finalement plus de temps à l'école qu'à la maison).
Je crois qu'il serait important de redéfinir le rôle des instits et des profs, qu'ils ne doivent pas être simplement relégués au rang d'instructeurs mais au contraire qu'ils doivent également endosser ce rôle d'éducateur. (edit: à l'heure actuelle il faudrait peut-être également trouver un moyen de rééduquer les parents. )
Madmoizelle et l'auteur de l'article nous permettent aujourd'hui d'aborder ce sujet, c'est pourquoi j'en profite pour soulever le débat et connaitre vos opinions.
 
salvia;3573040 a dit :
@Ziggie: oui effectivement je me questionne sur le fonctionnement de l'école, ce qui ne me parait pas HS. J'imagine qu'avant de choisir cette voie, les instits se sont posés ces questions et j'imagine également qu'ils/elles sont confronté(e)s à une hiérarchie qui leur impose d'adopter des comportements qu'ils peuvent parfois trouver aberrants.
Je trouve intéressant de débattre de ce sujet. Quand on voit ce qui se passe dans la monde, ce que les humains sont capables de faire on peut réellement se demander comment est-ce qu'ils ont été éduqués et l'école doit prendre sa part de responsabilité (beaucoup d'enfants passent finalement plus de temps à l'école qu'à la maison).
.

Alors là non. Je rappelle que l'éducation c'est le rôle des parents, celui des professeurs est d'instruire.

C'est bien là le problème, les parents qui se déresponsabilisent en refilant le bébé (littéralement pour le coup) au professeur. L'école ne devrait pas (et n'a pas à )se substituer au rôle parental.


Je crois qu'il serait important de redéfinir le rôle des instits et des profs, qu'ils ne doivent pas être simplement relégués au rang d'instructeurs mais au contraire qu'ils doivent également endosser ce rôle d'éducateur. (edit: à l'heure actuelle il faudrait peut-être également trouver un moyen de rééduquer les parents. )

Encore une fois, ce n'est pas le rôle de l'école d'éduquer les enfants. Même si souvent les professeurs doivent endosser ce rôle, ce n'est pas le leur. Si chacun prenait ses responsabilités, ce serait profitable à tous : aux enfants en premier qui pourraient n'avoir à gérer que les apprentissages, ce qui est déjà colossal.
 
  • Big up !
Reactions : doudouillitsa
J'ai pleuré :d mais en fait ça m'a rappellé vraiment beaucoup de souvenirs j'ai été en ZEP toute ma vie héhé

Samaria;3575338 a dit :
Je voudrais réagir sur ce point en particulier. Vaste question que le multilinguisme chez les jeunes enfants... Avant tout je précise que je suis étudiante en orthophonie, pour que les choses soient claires (et que l'on sache que je ne sors pas des théories de mon chapeau :lunette: !).

Le fait que les enfants n'entendent pas de français à la maison n'est absolument pas un frein à l'apprentissage de la langue.
Au contraire, le pire à faire est encore de demander aux parents de parler une langue qui n'est pas leur langue maternelle lorsqu'ils s'adressent à leurs enfants. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'enfant construit sa parole d'après les adultes qui l'entourent, ce qui signifie qu'une personne qui ne parle pas bien une langue a tout intérêt à ne pas l'utiliser pour communiquer avec son enfant.
Entendre du français à l'école maternelle est "suffisant" pour que l'enfant l'apprenne, d'autant plus qu'en maternelle il est encore en pleine période de plasticité cérébrale.

Après, bien sûr, si il a l'opportunité de passer du temps avec des personnes dont le français est la langue maternelle, c'est un bon coup de pouce, mais ce n'est pas obligatoire... !

Merci beaucoup pour cette précision ! Mes parents ont aussi appliqué a la lettre le conseil de ne parler que français a leurs enfant. J'ai eu la chance d'avoir des parents scolarisés dans leur pays d'origine par conséquent ils parlaient déja bien français (enfin surtout mon pére). Mais je regrette vraiment qu'ils n'aient pas plus insister pour nous inculquer notre langue d'origine. Je comprend ma langue d'origine mais j'ai énormement de mal à la parler (déja rien que l'accent c'est une galéééérreee) et je trouve ça vraiment dommage que l'on n'ai pas plus insisté avec cette langue chez moi (d'autant plus qu'elle est rare et que je ne peut l'apprendre nul part)
 
- Ligeia - Evidemment que les professeurs participent à l'éducation des élèves mais ça n'est pas eux qui doivent poser les bases de celles-ci. L'école repose sur un système de valeurs, qui est le même que celui de la société et qui vise à ce que les enfants soient adaptés à une vie régie par des règles (et lois). C'est ce que je voulais dire.
Comme tu le dis c'est le prolongement de l'éducation donnée, et non la construction qui est le travail des parents.

On ne peut rendre l'école et les professeurs responsables de tous les malheurs du monde, c'est un métier suffisamment difficile pour ne pas en plus se prendre dans la tronche qu'on doit assumer un rôle parental.
 
Ziggie;3574008 a dit :
.

Alors là non. Je rappelle que l'éducation c'est le rôle des parents, celui des professeurs est d'instruire.

C'est bien là le problème, les parents qui se déresponsabilisent en refilant le bébé (littéralement pour le coup) au professeur. L'école ne devrait pas (et n'a pas à )se substituer au rôle parental.

Encore une fois, ce n'est pas le rôle de l'école d'éduquer les enfants. Même si souvent les professeurs doivent endosser ce rôle, ce n'est pas le leur. Si chacun prenait ses responsabilités, ce serait profitable à tous : aux enfants en premier qui pourraient n'avoir à gérer que les apprentissages, ce qui est déjà colossal.

Dans l'idéal il est évident qu'il faudrait que ce soit les parents qui jouent leur rôle d'éducateurs, mais nous ne sommes pas dans un monde idéal et à l'heure d'aujourd'hui beaucoup de parents ne sont pas capables d'éduquer leurs gamins. Il suffit d'écouter les informations pour s'en rendre compte. Je crois me rappeler qu'il y a eu 4 agressions en milieu scolaire lors des premiers jours de classe cette année. Cela montre bien que ces gamins n'ont jamais entendu parler des notions de respect, ni à la maison, ni à l'école.
Alors que faire? Laisser les enfants aller droit dans le mur et donc faire en sorte que la société ne puisse jamais guérir de ses maux? S'infiltrer dans les foyers pour être certains que les parents assument leur rôle? Empêcher les incompétents de se reproduire? Il est évident que tout cela n'est pas possible et je crois que l'état doit pouvoir agir quand les parents n'en sont pas capables. L'école doit enseigner le respect de l'autre et le respect de soi-même. Quand j'entends dans la cour une instit dire en parlant d'un gamin de 3 ans un peu "lent": "celui-là c'est vraiment un cas!" devant l'enfant, c'est clairement ne pas le respecter; et un enfant qui n'est pas respecté ne peut pas respecter les autres. C'est dans ce sens que l'école à un rôle d'éducateur à jouer afin de prolonger le travail des parents ou de le remplacer quand ceux-ci sont démissionnaires. Vraiment, je crois que les instits ont un rôle énorme: celui de "former"les personnes qui constitueront la société de demain. Alors certes, à l'heure actuelle, l'instit à un rôle bien définit mais rien ne nous empêche (quand je dis nous je pense à l'état tout entier) de modifier ce rôle dans les années à venir afin de nous adapter à la société dans laquelle nous vivons.
 
  • Big up !
Reactions : Halbatros
salvia, mais tu crois qu'il font quoi les profs face à ces élèves ? Ils remettent les choses en place, ils prennent ce rôle d'éducateur évidemment.
Mais ce que je tiens à souligner c'est que ça n'est pas leur rôle d'enseigner les bases du respect, de la politesse et des valeurs à leurs élèves. C'est un travail éducatif de parents à enfants. Oui c'est normal de le rappeler, d'y veiller mais ils n'ont pas le temps d'APPRENDRE ça à chacun.
Le problème avec le discours que tu tiens, c'est le fait de dire que les professeurs sont responsables ou doivent endosser ce rôle parce que... ça va empirer ! Les parents vont encore plus se décharger sur les professeurs puisque l'école se chargera de ça pour eux.

Alors non, je ne suis pas d'accord. S'il y a quelque chose à réformer à l'école, ça n'est sûrement pas de transformer tous les professeurs en éducateurs.
 
Ziggie;3576215 a dit :
Les parents vont encore plus se décharger sur les professeurs puisque l'école se chargera de ça pour eux.

Je comprends ce que tu dis sur ce point, mais nous sommes alors dans un cercle vicieux: soit les enseignants ne se chargent pas d'apprendre le respect (qui passe d'abord par le respect de l'enfant en tant qu'individu) et alors les enfants deviendront agressifs, soit ils le font et ce sont alors les parents qui n'assumeront plus leur rôle....

Je trouve ce point délicat et me demande bien comment résoudre le problème. Si j'ai bien compris, tu travailles dans l'éducation nationale, c'est bien ça? de ton point de vue quelle serait la solution?

Que penses-tu des exemples que j'ai cité plus haut, notamment celui de l'instit qui se permet d'affirmer devant un enfant qu'il est un cas car différent des autres? De mon point de vue cela relève déjà de la violence mais je suis curieuse de connaitre le tien et celui des madmoizelles qui voudront donner leur avis.

et enfin, ta dernière phrase suscite la curiosité:

S'il y a quelque chose à réformer à l'école, ça n'est sûrement pas de transformer tous les professeurs en éducateurs.
Quelles réformes jugerais-tu nécessaires? (à part celle du nombre de profs par élèves qui est évidente et urgente à mettre en place)
 
salvia, oui je travaille dans l'éducation nationale, j'ai même travaillé deux ans en tant que professeur éducateur pour remettre dans le droit chemin des jeunes de 11 à 21 ans. Alors tout ça je connais, et je parle en connaissance de cause quand je dis que ça n'est pas le rôle du professeur à la base.

La solution ? Il n'y en a pas. En tout cas moi je peux te dire que je n'en vois pas. Parce que tu as beau en tant que professeur t'échiner à mettre en place les règles les plus élémentaires, si ça ne suit pas à la maison, lorsque les élèves retourneront chez eux, tout ton travail sera détruit.

Je l'ai vécu pendant deux ans, dans cet internat, où j'ai vu des élèves changer du tout au tout par rapport à moi, à mes collègues, leurs camarades... mais dans le cadre de l'établissement. Ils retournent dans leurs familles : ils font des conneries dehors. S'ils quittent l'internat sans suivi des éducateurs, la plupart d'entre eux est déscolarisée.

La solution c'est que les parents prennent leurs responsabilités. Le milieu familial a bien plus d'emprise que l'école dans ces cas-là. Certains ont des déclics et finissent par s'extraire volontairement de leur famille ; mais c'est une décision difficile à prendre qui nécessite une grande maturité.

Pour l'exemple que tu donnes, il nous arrive à tous en tant qu'humain de dire des choses qui ne sont pas très judicieuses, mais oui en effet ça n'est pas professionnel. Après il m'est aussi arrivé d'agir de façon inadaptée.

Concernant les réformes de l'EN, il me faudrait des heures pour en parler. Et je trouve que c'est de la pure digression. Donc je ne vais pas m'engager là-dedans. Crée un topic sur la refonte de l'école. Ca serait plus judicieux.
 
Cet article est un beau témoignage ! ça m'a rappelé mon projet de service civique dans une organisation à la campagne qui héberge des enfants dont les parents ne peuvent pas s'occuper pour x raison, dans des familles avec deux éducateurs pour parents. Avec mon équipe on devait organiser un festival de cerf-volants pour les enfants et pour faire connaître l'organisation, et on a passé un certain temps avec les enfants, qui venaient pour la plupart de familles en (grosse) difficulté: parents emprisonnés, décédés, destitués de leurs droits...
Les petits étaient tous uniques, ils avaient leur caractère mais qu'est-ce qu'ils étaient attachants ! Les voir évoluer sur quelques mois, même si on ne les a pas beaucoup côtoyés, c'était génial.
Je trouve que c'est absolument primordial de donner leur chance aux enfants que l'on croirait "à problèmes" parce que c'est souvent eux qui nous surprennent le plus, parce qu'ils partent de tellement bas qu'ils ne peuvent que s'améliorer. On m'a donné ma chance, à moi, et je remercie encore aujourd'hui mes institutrices, le personne éducatif que j'ai connu, pour m'avoir aidée à voir d'autres choses, à croire en mes capacités.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes