mercutio;4114777 a dit :
(Beaucoup ont abordé le sujet: j'ai utilisé le terme "travesti" pour mon copain, parce qu'il ne veut pas mettre une seule pièce féminine, juste comme ça. Si j'ai compris ses envies, il préfère être complètement costumé, car sinon, il trouve le rendu grotesque et ça lui enlève toute confiance en lui. Donc je pense que l'on peut appeler ça du travestissement à part entière.)
Je crois qu'il est important de bien dissocier le fait de se travestir et les raisons du travestissement.

Le travestissement est une activité qui consiste à s'habiller et se comporter selon les codes habituellement associés à l'autre genre. Un homme travesti en femme va porter des vêtements féminins (talons, jupe, ...) ainsi que des accessoires pour être crédible (perruque, boucles d'oreilles, ...). et  se comporter comme un fille (démarche, ...).

A ce sujet, j'approuve aussi ce que démontre Jean. Un certain nombre de personnes, pour différentes raisons, veulent aller au delà de la frontière des genres, imposée par une société qui associe les jupes au filles et les pantalons aux garçons.

Dans l'histoire du monde, on oublie d'ailleurs que la grande majorité des accessoires dit féminins ont d'abord été portés par des hommes : les talons par l'armée romaine (pour la fatigue dorsale et les grandes enjambées lors des marches), les bas par les soldats de la guerre de 100 ans, le corset par les aristrocrates espagnols, la jupe ...

Revenons au sujet principal. Ton ami se travesti mais ne se sent bien que si il est féminin dans une image qu'il a de la féminité.

Ce qui nous amène aux raisons de se travestir,

Les raisons du travestissement elles sont beaucoup plus diverses : cosplay, théâtre (voir au japon par exemple), art de vivre ou hobby, fétichisme, ... et identité de genre.

Peut être peut tu lui demander ce qu'il ressent lorsqu'il est totalement en fille afin de savoir si c'est plus par art de vivre / fétichisme ou par transidentité ; si il se sent toujours IL ou si il devient ELLE.

Plus d'information sur http://www.txy.fr/travesti/

Bises.
 
Mon copain n'est pas travesti mais des fois il me demande de le maquiller et de le coiffer comme ça, pour le trip, et moi j'avoue je m'éclate à faire ça hahaha!
Ça ne l'attire pas plus qui faut mais ça ne le dérange pas et il sait que j'adore alors il aime me faire plaisir!!

Mais j'avoue que l'imaginer et jarretelle, jupette et autres bas-collant il me faudrait du temps pour m'habituer, mais je crois que ça ne me dérangerais pas vraiment haha!
 
Tombée sur cet article par hasard en surfant sur l'appli un soir d'insomnie, je me suis d'un coup sentie bien mal, alors que d'habitude je suis plutôt au fond madmoizelle. Je me sens culpabilisé et j'ai même la sensation de devoir me justifier après la lecture de cet article, aux réaction que j'ai eu face a mon ex qui se travestissait. On peut être tolérante, ouverte d'esprit, et quitter son copain qui se travesti. Oui. Le pire c'est les commentaires de celles qui ne savent pas vraiment ce que c'est mais qui pensent qu'elles trouveraient ça fun. Et bien je dirais "ou pas" quitté à me prendre une volée de réponses cinglantes en pleine tête. Je suis bi, niveaux discriminations je m'y connaît un peu. J'ai été présidente de l'asso LGBT de ma fac et je suis fervante militante. Pourtant quand g découvert les vêtements de meufs de mon mecs planqués dans un sac sous le bureau, j'ai perdu pied. Faut dire que notre couple battait de l'aile depuis plusieurs années si ce n'est depuis le début. Je me rappelle avoir appelé ma meilleure amie en pleurant, la grande crise et qu'elle s'était d'ailleurs bien foutue de moi, puis m'avait fait la leçon sur le respect la tolérance toussa. J'ai soufflé un coup et puis je me suis dis comme bien des filles ouais pourquoi pas en fait c cool on va être comme deux copines je vais le maquiller le coiffer le déguiser et ça va être cool, bref, j'ai bombé mon côté girly lolilol et j'ai tenté le truc à fond en enfermant au fond de ma tête mes peurs etc. Le problème c'est que passé le côté fun, c'est quand son excitation sexuelle a lui est monté que mon dégoût m'a prise à la gorge. J'avais mon mec maquillé comme un camion volé en bas et porte jarretelle dentelle jupe petit haut sexy et souris rembourré qui me colle contre un mur et vient me rouler un patin. La panique. Non ce n'était pas du tout excitant, ni sexy. Le haut le cœur qui m'est remonté dans la gorge à ce moment la aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Mais je me suis entêtée : "tu es une personne ouverte, tu sais ce que c'est d'être discriminée, tu as fais pleins de soirées avec des trans des trav des queers de tous poils" je me répétais ça. Mais impossible de se forcer a être attiré physiquement/sexuellement par une personne, peu importe combien on l'aime. Car je l'ai aimé. Je ne pouvais plus m'empecher de repenser à lui comme ça et mon mal être n'a fait qu'empirer au fur et à mesure que je le voyais prendre du plaisir à se travestir. Le côté masturbatoire que lui procurait le fait de porter de la lingerie ou des chaussures à talons aiguilles, le fait qu'il soit sexuellement excité de le faire me coupait à moi tout appétit et plus encore. Finalement il a évolué en questionnant son genre plutôt que son attirance et a fini par s'avouer transgenre (lesbienne de surcroît, comme quoi y a pas forcément de lien entre travestissement et homosexualité). Pour moi ça a été énormément destructeur. Il y a la remise en question de ses opinions et idées, de sa personnalité, d'autant plus que j'ai été très mal jugée dans la situation : lui était courageux et brave de s'assumer et moi j'étais intolérante et transphobe. On m'a sorti assez souvent que comme j'étais attiré par les filles aussi ça changeait rien pour moi ça aurait dû être plutôt cool même. On tombe amoureux d'une personne pas d'un sexe, moi même je répétais ça. Mais ce n'était pas la personne dont j'étais tombée amoureuse. Ce geek gentil mais mystérieux au regard de poète maudit était devenu une brunette provocante aguicheuse manipulatrice et perverse (psychologiquement parlant) qui s'habillait tous les jours en petite tenue et dessous sexy. En plus de ça il jouait parfaitement la victime soumise devant notre entourage pour mieux me rabaisser ou me descendre psychologiquement lorsque nous étions seuls. Ce que je regrette le plus dans cette relation aujourd'hui que je suis mariée et maman, c'est que je me suis éloignée du milieu associatif et des causes que je défendais. Je ne milite plus activement comme avant (a part les envies de lancer des crottes de chats à la manif pour tous...), aujourd'hui j'ai plus de recul face aux trans en général et leurs combats. Je ne peux pas m'empêcher de penser aux gens qu'ils peuvent détruire dans leur quête pour leur propre épanouissement. Alors oui tout travesti ne fini pas forcément trans, tout trans n'est pas pervers manipulateur (heureusement et loin de la même) et le vécu de chacun est différent dans pareille situation. Tout ce que je cherche a dire finalement c'est que on peut aussi quitter son copain pour ça, même si on l'aime, même si on est tolérant moderne et ouvert d'esprit. Et que quand on le vit bien ou qu'on ne sait pas ce que c'est il faut faire attention de ne pas diaboliser celles qui ne le vivraient pas si bien... Je m'excuse de ce commentaire sûrement bourre de fautes et décousu, j'écris depuis mon téléphone ce qui rend les choses pas forcément évidentes, et j'écris à 6h du mat après une nuit blanche et sous le coup de l'émotion.
 
Il faut que j'intervienne pour le "malgré que" ma prof de langue et stylistique a dit que c'était grammaticalement correct même si les puristes le désapprouvent.
 
Eh bien moi, à la maison, je mets des jupes et des robes. Mon épouse a fini par s'y habituer.
Mais, dès que je le peux, je sors complètement habillé en femme. Et ça elle ne veut pas le savoir, ce que je comprends.
A partir du moment où j'ai accepté ce penchant, j'ai considérablement enrichi ma vie. Je l'ai multipliée par deux pour ainsi dire. Le goût - ainsi que le plaisir - du travestissement est un cadeau du ciel pour moi. Je me sens tantôt femme et tantôt homme: j'ai deux identités donc deux vies.
 
@Morganamx : ton histoire m'a beaucoup touchée, même si tu l'as écrite il y a plus d'un an déjà. Je n'ai pas l'impression que tu aies été intolérante ou que tu aies jugé trop vite ton ancien compagnon. Tu l'as dit toi-même entre les lignes, l'attrait physique pour quelqu'un ne s'explique pas toujours et oui il peut aussi changer de ton côté. Et puis je crois surtout que tu n'as pas à culpabiliser parce que tu as aussi assez vite perçu le changement de personnalité, ce n'était pas que le physique. Alors chapeau de t'en être sortie. Parce que c'est ce qu'on devrait faire: te tirer le chapeau pour avoir pu te dégager des griffes d'un manipulateur. Et pas sans conséquences, comme tu l'as dit toi-même, tu as ressenti le besoin de prendre du recul au niveau de ton militantisme. Peut-être que tu te réengageras à nouveau quand cela sera moins lié émotionnellement. En tout cas, merci d'avoir partagé ton histoire même si ce n'était pas facile. ça nous rappelle la diversité des personnes, peu importe de quel sujet on part.
 
Je pense que beaucoup de personnes dans les commentaires confondent le travestissement et l'art des drag-queens, le spectacle. Beaucoup de commentaires m'ont pas mal gênée à ce niveau là, d'autant qu'ils venaient de la part de personnes non concernées et visiblement non/mal renseignées. Se travestir, c'est tout simplement porter des vêtements destinés à un genre qui n'est pas le nôtre. Ainsi en France, lorsque les femmes n'avaient pas le droit de porter de pantalon, certaines effectuant des métiers physiques et nécessitant une tenue plus confortable que les jupons, pouvaient demander une permission de travestissement à la mairie.

Ainsi, non, le fait de se travestir n'implique pas la notion de "déguisement", mais simplement le fait de porter des vêtements destinés à un genre qui n'est pas celui dans lequel on se reconnaît :)

Sinon j'ai eu la chanson "Sweet Travestite" dans la tête pendant tout l'article, du coup j'ai pas arrêté de me dandiner en le lisant :rire:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes