J’ai vu le mec d’une collègue rouler une pelle à une autre femme. Je fais quoi ?

Ariel du Pays Imaginaire

I'm like you, Tom. I'm different.
27 Avril 2021
261
2 229
204
RP
J'aime toujours autant le ton de la Daronne ! Moi perso ma première réaction en lisant la question à été "mais non pourquoi le dire quelle idée!" Je comprends que ce soit inconfortable par contre. Mais vraiment je pense pas que ce soit très délicat d'aller annoncer ça à une collègue, à moins que ce soit une collègue ET amie (relation amicale développée en dehors du taff) et d'être sûre que la nana en question soit dans une relation monogame et voudrait le savoir... Mais au vu des éléments donnés dans le courrier ça m'a l'air foireux. Elle pense que sa collègue a une relation monogame...clairement c'est pas sûr du tout, c'est pas le genre de chose qu'on affiche avec tous ses collègues ! Et même s'il y a une bonne entente; s'il n'y a pas de relation amicale développée, une collègue c'est quelqu'un avec qui on bosse. C'est pas très pro d'aller juger sa vie amoureuse, surtout pour un simple baiser.
Je réagirai évidement très différemment si c'était une sœur, une amie, une personne proche...

Et sinon :
En fin de courrier, je prodigue toujours un petit conseil clivant, qui ne remporte pas tous les suffrages en commentaires mais qui mérite toujours d’être considéré si tu veux mon avis. Aujourd’hui, ce sera celui-là : puisqu’il semblerait que la monogamie ne soit plus à l’ordre du jour dans le couple de ta collègue, autant faire passer la pilule en lui permettant de vivre sa propre aventure extraconjugale. Par exemple avec Julien-Roger du service gestion de produit, qui a certes un prénom de merde, mais qui compense avec un physique ultra sympa.
J'adore ce genre de conseil foireux :rire:
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 508
46 875
5 664
@poulaga oui mais du coup le soucis est : si l'accord entre la collègue et son mec est que chacun fait ce qu'il veut mais n'en parle pas à l'autre. Est-ce que ca ne fera pas plus de mal que de bien de venir raconter ce qu'on a vu ?
Bon j'admets que la probbilité est faible, c'est pas le cas le plus fréquent.

Mais y a aussi le cas où une des personne du couple soupçonne la tromperie mais n'a aucune envie de creuser la question car elle a peur de se sentir obligée de réagir, ou elle a peur d'avoir trop mal, ou n'importe quelle autre raison.

Comment on sait qu'on ne fait pas pire que mieux ?
Surtout que perso, je détesterais qu'une collègue sache un élément aussi personnel de ma vie que une tromperie dont j'aurais été victime. Pire si elle en a été témoin.
 

Endless

Hot like Mexico
27 Août 2009
5 895
34 616
5 894
Je pense sincèrement que chacun gagnerait à se mêler de ses affaires.
Si une collègue venait me parler de ce genre de choses je serais très gênée et j'aurais la sensation qu'elle s'immisce dans le fonctionnement de mon couple, même si ça part d'une bonne intention. Je ne lui dirais rien mais ça me mettrait vraiment mal à l'aise.
C'est différent s'il s'agit d'une personne très proche de moi (famille, ami). Car la personne sait comment je fonctionne, ce que je veux entendre / savoir ou non.
La sacro sainte monogamie n'est parfois qu'une façade, et certains couples ont des arrangements dans lesquels il ne vaut mieux pas interférer.
Bref je trouve la réponse de Daronne très juste.
 
21 Avril 2012
309
3 626
4 804
Pour répondre à cette question, il faut prendre en considération à quel point elles sont proches : si c'est une amie, alors il serait faux-cul de faire comme si elle n'avait rien vu. Si c'est une collègue seulement, il est difficile d'aborder la question puisque celle-ci relève plutôt de la vie privée de la personne.
Après, il y a tout un continuum de proximité entre l'amitié fusionnelle et la relation strictement professionnelle, mais, si la collègue se sent assez proche pour parler de son couple et de ses projets avec son conjoint, je pense qu'évoquer ce qui a été vu ne serait pas déplacé.

Pour moi, ce n'est pas une manière de se mêler de ses affaires du couple, mais de justement, de sortir de l'équation et de laisser les deux personnes concernées échanger sur le sujet. Si le sujet a déjà été réglée dans le couple, parfait; si le couple va le régler, parfait. Ça n'est plus du ressort du témoin.
 

RaccoonJesus

Raton-laveur mégalomane
27 Janvier 2014
2 208
101 443
4 814
t je te pique cette magnifique citation (que j'hésite presque à mettre en signature, mais j'aime trop celle de Kurt Cobain que j'ai aussi :cretin:)
Alors HS
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Sinon pour revenir au sujet, je pense que si un connait le trompeur, on peut jouer la carte du bluff. "Au fait je t'ai vu l'autre jour à x. Je pensais que tu étais avec ta femme vu que tu lui roulais une pelle mais en fait c'était pas elle :lunette:)
Et puis on peut dire qu'on est quelqu'un de très bavard et qu'on est incapable de garder un secret surtout quand on voit la personne tous les jours et que c'est mieux pour lui et elle qu'il le dise. :lunette:
Et bien sûr, ça dépend de la relation qu'on a avec la personne qui est trompée, si on est pas proche de la personne, je suis d'avis de rester à sa place mais ça serait ma sœur, je pense que j'irai confronter mon beau-frère.
 
16 Novembre 2016
643
9 153
1 464
Paris
Attention, pavé César :nerd:

Moi ce qui me laisse perplexe c'est qu'on puisse rester chacun.e dans sa bulle, sans se soucier de ce que vivent les autres, sous prétexte qu'on ne les connaît pas bien. Je trouve que c'est précisément le genre de dérive liée à notre société capitaliste... Chacun.e pour soi :dunno: et c'est très dommage
Et pour le coup je pense que c'est aussi quelque chose de lié à l'éducation chez les femmes, l'esprit de sororité n'est vraiment pas très développé (et on nous encourage au contraire à être en rivalité les unes avec les autres).
On a aussi tendance à se poser trouze mille questions, à tâtonner, à ne pas oser intervenir / dire les choses, à ne pas taper du poing sur la table quand il le faut... Et ça nous dessert au final. Je trouve que des fois il faut ouvrir sa gueule, il faut être gênante, il faut dire les choses, il faut engueuler si nécessaire, faire la grève de la lessive voire balancer le panier à la tronche du mec qui ne fait pas sa part (:cretin:) , bref tout sauf se mettre en retrait et attendre que ça se passe comme on le fait beaucoup trop.
Pour ça que le conseil donné dans l'article m'offusque particulièrement. Sans revenir sur les autres problématiques liées à la santé, qui pour moi rendent nécessaire le fait de faire savoir quand il y a tromperie, mais bref...

Après voilà comment je comprends les choses : quand je vois cette situation ce que je me dis direct c'est que la meuf a besoin d'aide. Il y a quand même de fortes chances, statistiquement, qu'elle soit en couple monogame exclusif. Et quand on est dans cette situation, il peut être extrêmement douloureux de se faire tromper, comme beaucoup ici le savent je pense (+ les soucis de santé possibles). Je vais pas développer, certain.es auraient peut-être des témoignages à balancer, mais clairement ce n'est pas à sous-estimer.
Pour moi on a affaire à une femme qui se fait arnaquer, à qui on ment, et il me semble nécessaire de lui dire la vérité pour qu'elle puisse faire ses choix en toute connaissance de cause. Rien de plus, rien de moins. Ca revient juste, je trouve, à se comporter comme une alliée (féministe ?) et à respecter l'autre en tant que personne. Ca reste une aide limitée, mais une aide nécessaire (?). Enfin c'est comme ça que je vois les choses.

Après peut-être que la meuf en question n'a pas besoin d'aide. Peut-être qu'elle est en couple libre. Admettons.
Mais au pire qu'est-ce qu'on risque à lui en parler alors ?

Si elle est effectivement non monogame, ben y aura pas nécessairement de souci à ce que son mec embrasse une autre. Peut-être qu'elle en rira, et elle saura qu'au moins elle peut compter sur vous.

Si elle est monogame, ce sera sûrement dur pour elle, mais au moins elle prendra ses décisions par elle-même et ne passera pas pour l'idiote cocue de service (ce que je trouve tout aussi naze que la tromperie en elle-même, franchement). Peut-être qu'elle saura vous montrer de la gratitude pour ça, ou qu'au moins votre entente n'en souffrira pas.

Mais si (monogame ou pas) elle le prend mal parce qu'elle estime que vous vous mêlez de ce qui ne vous regarde pas, ben... Ok meuf, la prochaine fois je te laisserai galérer ?
Vraiment, j'ai du mal à comprendre celles qui peuvent en vouloir à la personne qui les prévient, voire qui rejettent la faute sur elle. Genre, sorry de t'avoir dit la vérité et d'avoir voulu que tu aies le choix de tes décisions ? Sorry de t'avoir respectée et prise pour une personne mature, capable d'entendre la vérité ? J'imagine que j'aurais dû faire comme ton mec et te cacher la vérité, c'est tellement plus sain :dunno:

Bref, franchement si quelqu'un s'offusque pour ça, c'est pas quelqu'un que j'ai envie de côtoyer de toute façon. Je vais probablement encore balancer une opinion qui ne plaira pas à tout le monde, mais pour moi c'est une réaction assez naze et injuste, parce que la seule personne malhonnête à blâmer dans l'histoire c'est le mec en fait.

Mais bref. Par respect envers toutes les autres meufs qui aimeraient qu'on leur dise la vérité si ça leur arrivait, je préférerais tenter le coup. J'ai l'impression qu'on est quand même nombreuses à préférer qu'on nous dise la vérité, et je trouve ça rassurant sur les dynamiques de relations de couple...
Je trouve qu'au contraire ça questionne sur une possible dépendance affective / peur de l'abandon si on préfère rester dans une relation sans confiance, sans honnêteté, bref vivre dans le mensonge, plutôt que de risquer (horreur suprême) que ça se finisse ou que ça évolue autrement. Et j'ai l'impression que cette façon de penser concerne surtout les femmes :hesite: pour ça que je ne trouve pas inintéressant de s'interroger sur cette question par le prisme du féminisme.
Après je ne jette pas la pierre non plus, on est conditionnées pour croire qu'on ne peut être épanouies que dans le couple, qu'il faut y être à tout prix. Mais franchement... On mérite mieux quoi. On mérite d'avoir des relations oui, mais AUSSI d'avoir de belles relations, honnêtes, où la communication est reine. Pas de flipper en permanence que notre conjoint nous la fasse à l'envers, au point de préférer qu'on nous mente plutôt que d'affronter la vérité en face, parce qu'on a trop peur de ce qu'on risque d'apprendre. Je trouve très triste en fait de se résigner à ça.

Bon je suis peut-être optimiste ! Et en dehors de ça, je n'oblige pas tout le monde à partager mon point de vue. Si une femme veut absolument que son conjoint vive sa vie de son côté, ça se respecte même si on n'approuve pas, on ne va pas arriver tel un bulldozer dans sa vie si ce n'est pas son souhait.

Pour mettre tout le monde d'accord, je dirais que la façon la plus « safe » de ne pas faire de dégâts inutiles, c'est de tâter le terrain d'abord. Par exemple, lancer une discussion sur les couples libres / monogames, sur la fidélité, sur « est-ce que tu préférerais savoir si ton mec est infidèle, toi ? ». Autre possibilité : sortir un (léger) mytho, genre « ahlàlà j'ai vu le mec d'une amie à moi embrasser quelqu'un d'autre, je suis super emmerdée et je ne sais pas quoi faire... Toi qui es en couple depuis longtemps, tu ferais quoi ? Tu préférerais quoi à sa place? »
Bon c'est peut-être peu subtil mais ça a le mérite de lancer la discussion. Comme ça, on peut savoir l'opinion de l'autre femme à ce sujet, et respecter son choix. Si elle ne veut rien savoir, ok on ne dira rien. Mais si elle veut savoir, bah... Vous savez ce qu'il vous reste à faire (de façon directe ou anonyme, il y a plusieurs possibilités aussi).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 508
46 875
5 664
Mais au pire qu'est-ce qu'on risque à lui en parler alors ?
Ben comme je disais : qu'elle ait des doutes ou même que ça soit permis dans son couple mais qu'elle ne veuille pas savoir.
Ou qu'elle soit trop gênée qu'une collègue soit au courant de cet épisode de sa vie. Qu'elle se sente humiliée
On risque de faire plus de mal que de bien dans certains cas
 
16 Novembre 2016
643
9 153
1 464
Paris
@Kettricken Ca s'entend. Pour ça que je valide la théorie du mytho plus ou moins subtil, pour éviter que ce soit cramé qu'on parle d'elle, mais effectivement c'est délicat... Ou lancer une discussion qui ne la vise pas directement, avec deux-trois autres collègues, en mode "débat innocent lors d'une pause" ? Mais après ça peut semer le doute aussi.

Du coup j'ai pas nécessairement de réponse satisfaisante :dunno: et malheureusement dans ce genre de cas c'est difficile d'en trouver, de toute façon il y a des risques qu'il y ait de la casse à un moment donné (à cause du mec infidèle, ne l'oublions pas) et que la pauvre collègue finisse par le savoir de toute façon. Après clairement je préférerais apprendre ça le plus vite possible plutôt que dix ans après, en ayant eu des gosses avec le mec (parce qu'il y a ça aussi qui peut entrer en ligne de compte). Complexifions un peu l'affaire : et si la collègue compte épouser son mec prochainement, et qu'elle en parle au bureau ? Si elle projette d'avoir un enfant avec lui ?
Perso, à moins d'avoir vraiment eu une conversation avec elle pour savoir son opinion vis-à-vis de la fidélité et qu'elle m'ait dit "non non je voudrais pas savoir", clairement ça me déciderait d'autant plus à lui dire...
Sinon, quant au fait qu'elle puisse se sentir humiliée oui c'est bien possible parce qu'évidemment ce n'est jamais agréable à vivre, mais je crois que ça ne pèse pas bien lourd face au plus gros problème qu'est l'infidélité de son compagnon... Surtout si on y ajoute les problématiques de santé, bref tout !

Par contre même si c'est délicat, je trouve que ça mérite de bien se poser la question sur comment on va agir. Parce que pour moi se mettre la tête dans le sable, faire comme si de rien n'était, c'est vraiment une solution de facilité et ce n'est pas honnête envers la collègue, surtout si on l'apprécie... Mais bon, on l'a vu c'est compliqué et ça dépend des cas.
 
16 Novembre 2016
643
9 153
1 464
Paris
@Esturgeon Je trouve que plutôt que le cadre professionnel ou pas, ce qui compte surtout c'est ce qu'on sait de la personne. Si on ne la connaît pas assez, effectivement c'est risqué de balancer ça et ça peut aller contre son souhait de ne pas savoir. Pour ça que je trouve plus sensé de tâter le terrain avant...
Mais clairement si je devais dire ça à une collègue je ne le ferais pas devant tout le bureau ! Il n'y a pas besoin que les autres le sachent, que ça fasse le tour de la boîte et que ça casse l'ambiance. Au contraire, ça relève du privé, alors ça devrait être dit en privé (en allant boire un verre ?)
Et puis ce qui compte aussi, c'est la proximité que tu as avec cette collègue. Si c'est "juste" une collègue pour toi, il faut bien peser le pour et le contre avant de prendre le risque, même si je continue à penser que toute femme a droit à la vérité. Mais si tu l'apprécies vraiment, que ça en devient une amie... C'est chaud de ne rien dire.

Je crois que je comprends ce que tu veux dire mais que je trouve ça dommage. Parce que, concrètement, ça veut dire que pour réussir au travail il ne faut plus... Etre une femme ? Etre une personne humaine ? Etre soi-même, en fait ?
Je pense qu'on devrait avoir la place pour faire tout ça si on le souhaite. Par exemple si tu as des enfants, que ça implique que tu veuilles allaiter au bureau / partir plus tôt le soir pour récupérer le petit à la garderie, ben soit. T'es pas qu'un.e travailleu.r.se, t'es un être humain, c'est à l'entreprise (et la société en général) de s'humaniser et de prendre en compte les besoins de chacun.e et pas l'inverse. Mais là je dérive un peu du sujet, sorry. Ce que je veux dire, c'est que je ne pense pas qu'il y ait d'un côté le "soi" professionnel et le "soi" humain, et ça ne me paraît pas plus mal...

Edit : je viens de relire le témoignage, celle qui a témoigné dit qu'elle adore sa collègue et passe ses journées avec elle (donc elles sont proches), et qu'apparemment elle est bien en couple exclusif, monogame etc... C'est chaud :erf:
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes