Wow.
J'étais heureuse qu'on parle du veganisme mais cet article me dépasse, je n'ai même pas de mots pour dire à quel point je suis déçue.
Certes il n'est question que du point de vue de l'auteur mais j'ai l'impression que certaines choses sont dites de manière à ne pas offenser ou faire culpabiliser les carnistes alors qu'il s'agit d'une simple vérité.
Je ne sais même pas par où commencer tellement cet article est à 20 000 lieues de ce que je pense, de mon éthique, de ma conscience et de mon mode de vie.
Immense déception donc.
 
@Crazy Moi je le dis. Pour plusieurs raisons.
Déjà pour des raisons pratiques : une fois que c'est dit c'est dit, ça évite bien des situations gênantes où les gens veulent faire plaisir en faisant un bon gâteau aux oeufs et au lait.

Et puis oui pour des raisons de militantismes.
Tout comme je dis que je suis féministe, je dis que je suis végétalienne. Dans les 2 cas, c'est globalement vu comme des "gros mots". Dans un cas tu es probablement une castratrice, dans l'autre une bobo nian-nian. Et dans les 2 cas, c'est sûr, t'es chiante ! :rire:

Le dire [quand on a affaire à des gens intelligents] c'est aussi amener une discussion intéressante. Je ne crois pas que ça me soit déjà arrivé d'avoir une réaction de type "ah ok. je m'en fous en fait". Tout le monde a toujours un avis à partager là dessus.
Et oui je n'ai pas honte de dire que c'est une sorte de fierté personnelle de voir que certain/es de mes proches réfléchissent plus à leur consommation de produits animaux, en (grande ?) partie grâce à nos discussions à ce sujet.
Tout comme je suis contente d'avoir réussi à faire réaliser à certain(e)s anti-féministe... qu'en fait illes sont plutôt d'accord avec le féminisme :taquin:
 
Cet article a répondu à des questions que je n'osais pas poser à ma pote vegan, merci! Globalement j'adore lire madmoizelle: J'aime le fond, le ton, et les choix d'illustrations des articles.
Avec tout le respect que j'ai pour l'équipe éditoriale, WTF Mike Tyson?
OK, il est célèbre et prête son image à une campagne pour le veganisme, mais il a été condamné pour viol. Légalement parlant il y a prescription et il a payé sa dette à la société (3 ans (!) je viens de regarder), ça reste la dernière personne que j'imaginais voir en couverture d'un article de ce site.
 
@Jagger : comme tu l'a dit, cette article reflète uniquement la vision propre de Clémence mais je trouve ca assez "dur" de dire que tu es immensément déçue de son contenu (enfin, là encore, c'est mon avis qui n'engage que moi).
Je ne trouve pas qu'elle ai tant pris des pincettes que ca. Après tout, en tant qu'omnivore, cet article m'a bien rappelé que oui, je ne regarde absolument pas d'où provient la nourriture que j'avale. Je le sais, et quand j'y pense, ca me fait culpabiliser. Je sais que manger moins de viande et de produits laitiers est plus sain et globalement, c'est ce que j'essaie de faire. Qu'est-ce qu'il aurai fallu qu'elle ajoute ? Des vidéos et des liens chocs qui montre la cruauté infligée aux animaux ou alors qui expliquent la composition de tel produit ? Personnellement, penser au fait que je ne regarde pas d'assez près ce qui fini dans mon assiette suffit à me faire culpabiliser surtout que je me doute pertinemment que les animaux ne sont pas élevés dans les meilleurs conditions et que les produits usinés sont bourrés de cochonneries.

Au final, je pense que pour beaucoup de gens, manger est synonyme de plaisir. Après tout, qui n'a pas déjà papoté bouffe (sur les coups de 11h quand ca creuse vraiment) à dire "haaan, je mangerai tellement ça" "oui et puis aussi ça, c'est trop bon" "tu as déjà mangé ce plat ?" "tais toi, tu me donne trop faim".
Du coup, comme c'est un sujet qui tient à coeur (et à l'estomac), on est parfois super surpris des goûts des autres qui nous semblent être une évidence. Par ex, ma meilleure amie n'aime pas les pomme de terre, peu importe leur forme et leur cuisson et pendant longtemps, ca m'a semblé complètement fou. Quand moi j'annonce que l'odeur des concombres me soulève le coeur (alors le gout n'en parlons pas), tout le monde me prend pour une extra terrestre. On peut pas s'empêcher de lorgner dans l'assiette de son voisin, de se "moquer" des goûts qui nous semblent insolites, de baver sur un plat qui à l'air meilleur que le notre...

Au final, même si mon dégout profond des concombres surprend souvent beaucoup de gens (qui me disent qu'ils ne sentent pas cette odeur caractéristique qui me donne envie de vomir) on ne m'a jamais questionné pendant des heures à expliquer pourquoi je n'aimais pas les concombres. Du coup, je comprend pas pourquoi les personnes végétariennes / végétaliennes devraient à s'expliquer sur leurs choix sans arrêt... Je comprend sincèrement que vous soyez saoulé(e)s à force !


Au final, je crois que de côtoyer au quotidien une végétarienne m'a permis d'ouvrir les yeux sur une alimentation différente. L'été dernier, on a fait une colloc avec cette copine et sa soeur, intolérante au lactose. J'ai finir par comprendre que moi, j'étais intolérante au lactose et depuis, je mange beaucoup moins de produits laitiers (pour pas me détruire le bide). Concernant la viande, j'avais déjà commencé à mettre le hola il y a 3 ans parce que c'est pas sain et surtout parce que, je revenais de 3 ans en Nouvelle-Calédonie. Là-bas, la viande est juste d'une qualité incomparable ! Des champs énormes, où le bétail gambade en liberté. Une viande savoureuse et moelleuse. Mais malgré son gout divin, je n'en mangeais pas tous les 4 matins non plus ! A mon retour en métropole, ca a été la claque... Tous les morceaux de viandes que je pouvais gouter me fesaient penser à de la semelle. A quoi bon si le plaisir n'est plus là. Du coup, je ne mange jamais de viande rouge et je me l'autorise parfois, quand je vais dans un bon resto, pour me faire plaisir. Le poisson et moi, on a jamais été copains (et je ne parle pas des fruits de mer et crustacés que je préfère largement dans leur environnement naturel plutôt que dans mon assiette !)
Du coup, il me reste un peu de poulet et du jambon...
Il me reste encore un gros travail à faire sur mon alimentation. Introduire plus de fruits et légumes, manger un peu plus local, manger plus de protéines végétales. Mais chaque chose en son temps et j'espère que ca viendra.
 
Cela fait environ 6 mois que je réfléchis à devenir végétarienne. C'est super dur je trouve, pour plein de raisons différentes. Notamment parce que quand j'en parle autour de moi, mes proches ne comprennent pas, ou alors me rient au nez "Toi, végétarienne? Tu saurais te passer de steaks tartares franchement?". Alors oui c'est vrai, j'aime la viande, mais j'aime infiniment plus les animaux, et notre planète. Et j'ai peur de devoir expliquer mes choix systématiquement à chaque repas. J'ai peur aussi de craquer, et j'ai peur que ma famille ne m'aide pas.
Bref, j'admire ceux qui ont sauté le pas, j'espère avoir votre courage un jour prochain.
 
M

Membre supprimé 176891

Guest
@Batblond Vient sur le topic Végéta*sme et Antispécisme, on se serre les coudes (et on a des cookies vegan) :paillettes:
Ta réflexion "J'aime la viande mais j'aime infiniment plus les animaux" me fait penser à une image (que je n'arrive plus à retrouver) qui en gros disait "how do you like your lamb? Alive, and kicking".
 
Dernière édition :
@Batblond tu n'est pas obligée de tout changer du jour au lendemain mais d'y aller de façon progressive. Si tu mange actuellement de la viande 5 fois par semaine, essaie de réduire à 3 fois, puis 2, etc.

Je crois que concernant l'alimentation, il faut surtout se faire plaisir et écouter ses envies. Même si je veux manger plus sain, je ne sais pas si j'arrêterai complètement la viande un jour (peut-être, qui sait ?)
Peut-être que je m'autoriserai un steak de temps en temps. Peut-être que j'en serai arrivée à un stade ou l'odeur du poulet roti ne me donnera plus envie, ou me dégoutera carrément.

Le jugement des autres, j'imagine que c'est pas facile mais après tout, on vit pour soit, pas pour sa famille, ses amis ou même des inconnus... Et ca concerne tous les domaines de la vie, pas seulement notre alimentation.
 
  • Big up !
Reactions : LilyEm, Lis and Geny
@Amarante justement je voulais regarder s'il y avait un topic à ce sujet ! Merci :)

@Sandra-b non c'est vrai, je ne suis pas obligée de le faire en une fois. Je mange déjà vraiment peu de viande (peut être une ou deux fois par semaine en moyenne), mais c'est plus compliqué quand je suis chez mes parents, qui eux en mangent tous les jours... Enfin voilà, je suis en très sérieuse réflexion !
 
  • Big up !
Reactions : LilyEm and Tzig0ne
@Jagger : comme tu l'a dit, cette article reflète uniquement la vision propre de Clémence mais je trouve ca assez "dur" de dire que tu es immensément déçue de son contenu (enfin, là encore, c'est mon avis qui n'engage que moi).
Je ne trouve pas qu'elle ai tant pris des pincettes que ca. Après tout, en tant qu'omnivore, cet article m'a bien rappelé que oui, je ne regarde absolument pas d'où provient la nourriture que j'avale. Je le sais, et quand j'y pense, ca me fait culpabiliser. Je sais que manger moins de viande et de produits laitiers est plus sain et globalement, c'est ce que j'essaie de faire. Qu'est-ce qu'il aurai fallu qu'elle ajoute ? Des vidéos et des liens chocs qui montre la cruauté infligée aux animaux ou alors qui expliquent la composition de tel produit ? Personnellement, penser au fait que je ne regarde pas d'assez près ce qui fini dans mon assiette suffit à me faire culpabiliser surtout que je me doute pertinemment que les animaux ne sont pas élevés dans les meilleurs conditions et que les produits usinés sont bourrés de cochonneries.

Au final, je pense que pour beaucoup de gens, manger est synonyme de plaisir. Après tout, qui n'a pas déjà papoté bouffe (sur les coups de 11h quand ca creuse vraiment) à dire "haaan, je mangerai tellement ça" "oui et puis aussi ça, c'est trop bon" "tu as déjà mangé ce plat ?" "tais toi, tu me donne trop faim".
Du coup, comme c'est un sujet qui tient à coeur (et à l'estomac), on est parfois super surpris des goûts des autres qui nous semblent être une évidence. Par ex, ma meilleure amie n'aime pas les pomme de terre, peu importe leur forme et leur cuisson et pendant longtemps, ca m'a semblé complètement fou. Quand moi j'annonce que l'odeur des concombres me soulève le coeur (alors le gout n'en parlons pas), tout le monde me prend pour une extra terrestre. On peut pas s'empêcher de lorgner dans l'assiette de son voisin, de se "moquer" des goûts qui nous semblent insolites, de baver sur un plat qui à l'air meilleur que le notre...

Au final, même si mon dégout profond des concombres surprend souvent beaucoup de gens (qui me disent qu'ils ne sentent pas cette odeur caractéristique qui me donne envie de vomir) on ne m'a jamais questionné pendant des heures à expliquer pourquoi je n'aimais pas les concombres. Du coup, je comprend pas pourquoi les personnes végétariennes / végétaliennes devraient à s'expliquer sur leurs choix sans arrêt... Je comprend sincèrement que vous soyez saoulé(e)s à force !


Au final, je crois que de côtoyer au quotidien une végétarienne m'a permis d'ouvrir les yeux sur une alimentation différente. L'été dernier, on a fait une colloc avec cette copine et sa soeur, intolérante au lactose. J'ai finir par comprendre que moi, j'étais intolérante au lactose et depuis, je mange beaucoup moins de produits laitiers (pour pas me détruire le bide). Concernant la viande, j'avais déjà commencé à mettre le hola il y a 3 ans parce que c'est pas sain et surtout parce que, je revenais de 3 ans en Nouvelle-Calédonie. Là-bas, la viande est juste d'une qualité incomparable ! Des champs énormes, où le bétail gambade en liberté. Une viande savoureuse et moelleuse. Mais malgré son gout divin, je n'en mangeais pas tous les 4 matins non plus ! A mon retour en métropole, ca a été la claque... Tous les morceaux de viandes que je pouvais gouter me fesaient penser à de la semelle. A quoi bon si le plaisir n'est plus là. Du coup, je ne mange jamais de viande rouge et je me l'autorise parfois, quand je vais dans un bon resto, pour me faire plaisir. Le poisson et moi, on a jamais été copains (et je ne parle pas des fruits de mer et crustacés que je préfère largement dans leur environnement naturel plutôt que dans mon assiette !)
Du coup, il me reste un peu de poulet et du jambon...
Il me reste encore un gros travail à faire sur mon alimentation. Introduire plus de fruits et légumes, manger un peu plus local, manger plus de protéines végétales. Mais chaque chose en son temps et j'espère que ca viendra.
Bah c'est peut-être dur mais c'est la vérité.

Quand je lis ça "Effectivement, je ne considère pas la viande comme le produit d’un meurtre et le lait comme le produit d’un viol" j'ai juste envie d'hurler, de pleurer et de frapper les murs quoi.
Je comprends plus ou moins qu'on ne veuille pas être trop violent, après tout il y a des gens de tout âge qui lisent les articles et les choquer n'est pas le but. Je comprends à la limite qu'on veuille éviter de faire culpabiliser des omnivores.
Mais dire que la viande n'est pas le produit d'un meurtre et que le lait ne vient pas d'un viol ? Sérieusement ?
La viande que les omnis consomment vient des abattoirs. Elle n'est pas prise délicatement sur des animaux morts de vieillesse après une longue et heureuse vie dans un pré peuplé de papillons et de pâquerettes. Le lait que les omnis et végétariens consomment vient de vaches qu'on insémine de force et à qui on arrache le veau pour piquer sa nourriture. La vérité est là, y'a pas de point de vue à avoir.

Je ne demande pas des photos et vidéos dégueulasses, je déteste la culpabilisation forcée à base de gore. Mais oui cet article me gonfle.

Lire "Pour moi, consommer « local » est aussi important, sinon parfois plus, que de laisser les animaux tranquilles !" m'horripile, même si c'est l'avis de l'auteure. Parce qu'être vegan ne veut pas forcément dire bouffer du quinoa cultivé en Amérique du Sud par des petits enfants pauvres et des amandes dont la culture assèche la Californie. Et parce que "laissez les animaux tranquilles" c'est, encore une fois pour moi, minimiser les souffrances qu'on inflige à des centaines de milliards d'animaux chaque année.

Bref j'aurais mille choses à dire sur cet article mais je préfère m'arrêter là. Peut-être que je suis tout simplement plus "extrémiste" que l'auteure, je ne sais pas. Il n'empêche que pour moi le veganisme est militant et politique. On se bat chaque jour pour que les animaux ne soient plus considérés comme des marchandises. Pour qu'on leur foute la paix une bonne fois pour toutes. Pour que 5 minutes de plaisir gustatif cessent d'être plus importantes qu'une vie entière. Pour qu'on arrête de gagatiser devant un bébé chat pour ensuite manger une escalope de veau. Pour qu'on cesse de brailler contre le festival de Yulin alors qu'on tue chaque jour énormément plus de vaches, de cochons, de poules et tout un tas de pauvres victimes qui n'ont rien fait.
 
@Batblond Prends ton temps, ne t'inquiètes pas :happy:
Il m'a fallu presque un an et demi entre le moment où j'ai eu le premier déclic et le moment où je suis devenue flexitarienne (c'est-à-dire végétarienne, sauf les quelques fois où on voulait absolument me faire gouter le plat typique du pays, et où, effectivement, ça me faisait plaisir de partager les traditions culinaires de mon pays d'adoption).

Je suis strictement végétarienne depuis 3-4 mois, mais tu vois, entre mon "déclic" et mon végétarisme, il y a presque deux ans.

Il se peut que tu craques au début ... peu importe :cretin:
Le pire à faire, c'est vraiment de te culpabiliser.
J'ai très rarement mangé de la viande ces 9-10 derniers mois, mais je l'ai fait par étapes. J'ai mangé du foie gras et un peu de saumon fumé avec ma mère à Noël, en lui faisant bien comprendre que ce serait mon dernier Noël en tant qu'omnivore. J'ai mangé deux fois de la viande en voyage (j'étais en Serbie en couchsurfing, toute jeune végé toute timide, et y'avait de la salade verte et du ... boeuf (et c'est tout !). J'aurai crevé de faim si je n'avais pas gouté leur truc - c'était un peu de ma faute aussi, dans la mesure où j'avais oublié de prévenir, et en plus en Serbie, qu'est-ce qu'ils bouffent comme viande :oo:

Tout dépend des familles et des amis aussi ... On en m'a jamais vraiment beaucoup demandé de m'expliquer (tant mieux, je ne suis pas encore parée à un question/réponse ardu, je n'en suis qu'à mes débuts :shifty:), mais ma mère a vraimeeeeent mis du temps avant de s'y faire. Et je lui fais la cuisine quelquefois, elle trouve ça bon. La bouffe, c'est un excellent argument pour convaincre les gens : si tu leur prouves que ce tu manges est bon et a du goût, c'est dans la poche :yawn:

Moi l'avantage, c'est que j'aimais assez peu la viande (sauf le bœuf :bave:), par contre je mangeais pas mal de poisson. Je pense que je mangeais soit viande soit poisson soit œufs à chaque repas. Aujourd'hui, ça me parait juste sidérant :oo: (je mange peut-être deux œufs par semaine, et encore ... c'est parce que c'est l'été, on se relâche et on bouffe du gâteau :cretin:).

Voilà ma p'tite expérience :happy:

Tu n'es pas pressée, tu as le temps de te renseigner, d'intégrer des recettes végétariennes progressivement à ton alimentation, de voir même si tu veux devenir végétarienne sur le long terme ou juste réduire ta consommation de viande.

Le seul bon conseil que j'aurai à te donner, c'est de prendre ton temps. Le végétarisme sera encore là demain matin :)
 
Et sinon, surtout, pour la partie lait=viol, tu as pensé aux survivant-e-s humaines de viol qui vont lire ça? Je ne suis pas encore à 100% végétalienne et ça me choque. Je fais tout ce que je peux pour réduire ma consommation de produits issus d'animaux.
En fait ce que je remarque chez certain-es véganes , c'est en voulant lutter contre l'antispécisme certain-e-s perpétuent d'autres oppressions avec les animaux humains..
Et que fait une personne qui à cause de sa maladie (cas réel) doit manger des protéines animales car n'absorbent pas les végétales: elle fait quoi, elle crève (car c'est littéralement ce qu'elle risque) parce que sinon, c'est une monstre tueuse d'animaux?
Je ne vois pas en quoi c'est choquant. Les humains peuvent être violés mais pas les animaux ? En quoi l'utilisation de ce terme minimise t-il les souffrances de survivant.e.s ? J'ai été victime de violences sexuelles et j'avoue ne pas voir le problème. Après il ne s'agit que de mon cas, peut-être que d'autres se sentiront offensé.e.s mais honnêtement je ne vois pas quel autre terme utiliser vu la situation.

En ce qui concerne les personnes malades, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne souhaite à personne de mourir bien entendu.
Je ne suis pas médecin et ne sais pas de quelle maladie tu parles. Ça m'étonne grandement de savoir que certaines maladies t'empêchent de manger quoi que ce soit en dehors de matières animales mais soit.
Dans ce cas là l'idéal serait bien-sûr de travailler sur des alternatives qui ne blessent aucun animal et qui seraient acceptées par le corps de la personne.

Je suis anti-spéciste oui mais je n'ai absolument aucun problème avec les humains. À te lire on pourrait croire que je prêche leur extermination mais pas du tout. Tout ce que je veux c'est qu'on puisse cohabiter sans asservir les animaux, sans les considérer comme inférieurs à nous et sans les utiliser comme des marchandises.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes