Je trouve cet article très intéressant et il me fait sentir un peu moins seule. J'ai des amis qui peuvent parler pendant tout un repas d'une série en excluant totalement de la conversation comme toi, tu n'as as pas regardé la série. Au bout d'un moment, ils s'aperçoivent que je parle pas alors ils me disent "ah oui, c'est vrai toi tu regardes pas de série, tu devrais t'y mettre". Quand on entend dire ça, j'ai vraiment l'impression que regarder des séries est devenu le truc à faire pour ressembler à tout le monde. Je suis comme l'auteure de l'article, il m'arrive de connaître des séries et leurs personnages en ayant jamais regardé la série parce que j'en ai entendu parlé pendant plusieurs dizaines de minutes. Je peux comprendre cette volonté de regarder pendant des heures et des heures des séries parce que les personnes qui regardent veulent connaître la fin de l'histoire, il m'arrive la même chose lorsque je lis un livre (j'ai sacrifié des heures de sommeil pour lire les tomes de Harry Potter), je peux comprendre aussi que ces gens trouvent dans les séries un moyen de se distraire et de détendre.
Ce que je ne peux pas comprendre, c'est l'exclusion qu'engendre les séries quand on les regarde pas, le dédain de certaines pour ceux qui n'en regardent pas, et ceux qui poussent (voire même obligent) pour que leurs amis regardent la série qu'ils adorent. Je ne comprends pas non plus quand les gens trouvent le temps de regarder des séries alors qu'ils disent qu'ils n'ont pas eu le temps pour régler des affaires bien plus urgentes.
Je préfère bien plus regarder un film ou lire un livre, au bout de plusieurs saisons, je me lasse des séries. Je ne dénigre et ne blâme absolument pas ceux qui regardent des séries puisque je le fais aussi mais je ne sacrifie pas des heures entières pour ça, je suis incapable de rester assise devant un ordinateur pour ça.
 
dont on parle temps -> ce ne serait pas "dont on parle tant" plutot ? ^^
Tout à fait ;) Tant de temps que je m'y perds, c'est corrigé.

"C’est d’autant plus prégnant pour les séries qu’on ne peut pas voir les voir dans leur ensemble d’une traite" => "qu'on ne peut pas voir", plutôt, non ?
J'ai mis au clair aussi ! L'idée c'est que peu importe comment on s'y prend, pour regarder une série il faut s'y reprendre à plusieurs fois puisqu'elle est morcelée.

Mais je me demande, à la base tu regardes la télé ou sans plus @Lea Bucci ? C'est peut être une histoire de support, tu n'accroches pas à celui là mais en livres par exemple tu t'y retrouves plus ?
J'essaye de comprendre et d'analyser cette espèce rare :lunette:
Effectivement j'ai toujours regardé assez peu la télé, et ça fait des années que je n'en ai plus. Mais étant gamine j'étais assez fidèle au rendez-vous pour les émissions, type Fort Boyard ou Le Plus Grand Cabaret du Monde (ne me jugez pas). Pour les livres, j'étais très accro quand j'étais petite (au taquet sur la sortie d'Harry Potter), et depuis quelques années j'ai fait miens les droits du lecteur de Daniel Pennac, donc plus de respect :d

Peut-être que c'est sur les séries que la rédactrice sans rend-compte pour la première fois, peut-être que d'habitude elle faisait partie du groupe et ne captait pas qu'il était excluant pour d'autres ? Je sais pas mais j'ai du mal à saisir pourquoi cristalliser sur les fans de série un phénomène aussi courant (dit la fille qui a passé une adolescence très solitaire n'aimant ni la mode ni le sport ni les jeux vidéos.)
Je n'aimais ni le sport ni les jeux vidéos non plus, et j'étais à la ramasse niveau mode :) Donc non, je n'ai pas toujours fait "partie du groupe". Je pense que concernant les séries, ce qui me marque c'est le côté excluant dans tous mes cercles sociaux, de la famille au travail en passant par les amis (alors que par exemple, ma famille n'est pas branchée jeux vidéos, même si mes potes le sont).
 
  • Big up !
Reactions : Ghost wind
L'instant syntaxe ! (je suis en pleine digestion, pardonnez moi si ça n'est pas très léger comme explications, c'est horrible à relire)
Les deux formulations sont correctes, mais il y a une différence entre les deux, subtile.
"C'est d'autant plus pregnant pour les séries qu'on ne peut pas voir" -> là, ça sous entend que seule une partie des séries ne peut pas être vue (comme si on disait "c'est d'autant plus pregnant pour celles des séries qu'on ne peut pas voir blabla"), au contraire de la formulation de base "c'est d'autant plus prégnant pour les séries qu'on ne peut pas les voir dans leur ensemble d'une traite", ça revient à dire "c'est d'autant plus prégnant qu'on ne peut pas voir les séries dans leur ensemble d'une traite". En fait, c'est vrai que c'est assez moche, et que ça fait très répétition, mais ça veut dire que tu ne peux pas les voir DU TOUT dans leur ensemble d'une traite. C'est correct mais un peu malheureux, il aurait été plus harmonieux que l'on parle de séries dans la phrase précédente, et qu'on dise "c'est d'autant plus prégnant qu'on ne peut pas les voir".

Voilà @Julicoeurne & @Orecchiette (je veux bien les malteser maintenant XD)
Bon maintenant que c'est modifié, ca sert plus à grand chose, mais les deux se disent, l'une des deux versions est juste moins précise, tandis que la première est plus lourde.
 
  • Big up !
Reactions : Azelais
Par contre, @Lea Bucci , je pense qu'il y a quand même une erreur dans le sens de la phrase.
Pour moi, Clément Combes dit que le phénomène du spoiler est d'autant plus fort maintenant qu'on peut voir les séries d'une seule traite, sans avoir à attendre. Ainsi, certains vont être plus en avance que d'autres sur l'avancée d'une série, et il y a donc un risque de spoiler plus grand.
Or, il me semble que ta phrase laisse sous-entendre le contraire.

"« C’est d’autant plus prégnant pour les séries qu’on ne peut pas les voir dans leur ensemble d’une traite [NDLR : dans la plupart des cas]. Quand tout le monde était contraint par la diffusion TV, tout le monde était au même point du récit et ça ne posait pas de problème. Avec le DVD, la VOD ou le DivX, la donne a changé. Ça a libéré les spectateurs du cadre contraignant et fédérateur du rendez-vous TV. On a, aujourd’hui, un phénomène de désynchronisation relative des temps sociaux de visionnage, qui fait peser sur les échanges entre spectateurs le danger du spoiler. »

Ou bien c'est lui qui n'est pas très clair... ou bien c'est moi qui comprend rien aussi :cretin:
 
Je ne comprends pas trop le problème de l'article, en fait. Ok, elle n'aime pas les séries, ça lui fait un lien social en moins et...?

Sinon, par rapport à la peur du spoiler, je dirai que c'est la conséquence de l'ultra technologie. Avant, on ne pouvait voir une série qu'une fois à la télé, ou au bout d'un certain temps en cassette. Elles étaient moins accessibles, donc si on ratait un épisode (ce qui devait arriver régulièrement), on ne pouvait pas vraiment le rattraper. Il fallait s'y faire et demander ce qu'il s'était passé. Et les gens accordaient peut-être moins d'importance à quelque chose qui prenait socialement moins de place, aussi.
 
@Sievari Ce qui est problématique c'est que parfois on a un peu l'impression que c'est une "maladie honteuse". Pour ma part on m'a plusieurs fois reproché mon désintérêt pour les séries... :erf: (Alors que jamais je ne me suis permise de reprocher à mes potes leur "manque d'enthousiasme" pour des activités que moi j'adore... Et en plus il y a une poignées de séries que j'apprécie, mais évidemment ce n'est jamais les plus populaires :sweatdrop:)
Bref, on a l'impression qu'à présent les séries sont devenues une énième "norme sociale" auquel on doit coller afin d'être "sortable".
 
  • Big up !
Reactions : Lord Griffith
@Ghost wind : Quand quelqu'un me parle d'une chouette série ou de quelque chose qui lui apporte dans sa vie, ça me fait plaisir. Et ça peut me donner envie de voir pourquoi ça lui a apporté ça. :jv:
Mais effectivement, ce que je voulais souligner et tu l'as très bien remarqué, c'est l'espèce de jugement qu'il y a quand on te pose la question. Et ça vaut pour tous les domaines culturels je dirais. Et c'est vraiment énervant, même pas à la longue, direct dès le début. Non, quelqu'un qui n'a jamais vu Star Wars n'est pas un sombre idiot. Non, ne pas suivre GOT n'est pas une tare en soi. Et pourtant, qu'est-ce que je l'entends ! :facepalm:

Et c'est aussi pour ça que je suis fâchée contre les spoilers. Ce n'est pas parce que je n'ai pas suivi les trois saisons de OITNB que j'ai envie qu'on me spoile tout ça. Imagine, je veux la regarder demain ? Je regarde tout d'un coup, très probablement. Si vous m'avez spoilé, je perds l'envie de regarder, parce que je ne vois plus l'intérêt vu que je connais l'histoire.

C'est tout con mais on est quelques un/e/s, perdu/e/s, à préférer regarder une série par gros morceaux, genre 2-3 voire 4 saisons d'un coup.
Oui c'est ça, moi je veux tout regarder d'un seul coup. Prendre les émotions plein la gueule d'un coup et ne pas être obligée d'attendre entre chaque épisode.
Et surtout je ne veux pas qu'on spoile un livre, un film ou une série:moi je veux tout à l'état brut !!
 
  • Big up !
Reactions : Jimmie.
@Claudine_de_Lyon Oui, j'ai bien compris, mais en fait c'est l'article en lui-même que je questionne. On dirait juste du râlage avec quelques citations d'une étude sociale, en soit à part le problème de la mise à l'écart, rien de précis n'est évoqué et c'est rempli de clichés sur les gens qui regardent des séries. Parce qu'on peut regarder sans être accro. Je regarde beaucoup de séries, mais si on me propose autre chose je suis toujours partante, je peux passer des mois sans en regarder, et adopter tous les comportements soi-disant "anti série" cités dans l'article, donc bon...

Pour moi, les séries sont complètement une nouvelle norme sociale, tant mieux, tant pis, ça ne fera jamais l'unanimité, et des normes sociales, il y en aura toujours et personne ne collera à toutes.
 
@Sievari Oui du coup je comprends ce que tu veux dire: la construction de l'article nous laisse un peu sur notre faim! Peut-être que ça vaudrait le coup de plus creuser le sujet, faire un appel à témoins, etc, pour croiser les points de vue! ^^
 
@Sievari Ce qui est problématique c'est que parfois on a un peu l'impression que c'est une "maladie honteuse". Pour ma part on m'a plusieurs fois reproché mon désintérêt pour les séries... :erf: (Alors que jamais je ne me suis permise de reprocher à mes potes leur "manque d'enthousiasme" pour des activités que moi j'adore... Et en plus il y a une poignées de séries que j'apprécie, mais évidemment ce n'est jamais les plus populaires :sweatdrop:)
Bref, on a l'impression qu'à présent les séries sont devenues une énième "norme sociale" auquel on doit coller afin d'être "sortable".

Sérieux? On t'a déjà reproché ca? C'est un peu étrange...
Moi je me reconnaît bien dans l'article, il y a certaines séries que j'adore mais si le temps entre deux épisode prend trop de temps à être diffusé... j'oublie. Ou je me lasse, ou je découvre 10 ans plus tard une série. De plus je regarde une ou deux séries à la fois pas plus souvent aucune et de toutes facons je ne suis jamais vraiment l'intrigue car je suis toujours en train de faire autre chose.
Je sais pour en parler (parfois) avec des amis que certains sont sérivores, d'autres pas du tout et sont comme moi et aiment un truc en particulier voir pas du tout. Ce que j'adore c'est quand MA série (je suis assez fidèle, même si il ne m'est encore jamais arrivé de suivre une série jusqu'au bout, par exemple ca fait un an que je ne jure QUE par supernatural et Salem, le reste ne m'intéresse pas, encore que j'ai pas encore regardé les derniers épisodes de Supernatural et que ća me manque pas) est appréciée par quelqu'un d'autre. Je peux en parler, c'est sympa. Mais c'est vrai que je n'ai jamais eu l'impression que l'amour ou le désamour des séries n'ait jamais influencé quoi que ce soit chez qui que ce soit que je connais...
 
@Newme2014 C'est déjà arrivé, pas souvent heureusement, et sans que ça aie de conséquences problématiques ^^! Mais sur le coup c'est vraiment WTF.
La plupart de mes amis sont très sérivores, et mon mec aussi. Ça le déçoit un peu qu'on en regarde aussi peu ensemble, mais bon voilà il n'y a vraiment que très peu de séries qui me bottent... C'est sûr que ça creuse un petit fossé, et même si j'essaie toujours de m'y intéresser, j'imagine que pour eux, ce n'est pas pareil que si j'étais à fond dans le trip...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes