@Naria Il faut absolument dialoguer, communiquer, on doit pas se rendre malades pour faire plaisir à l'autre c'est clair.. contente que ta vestibulite soit partie et j'imagine que tu dois te sentir plus légère/libre...
 
Cet article tombe bien même si dans mon cas, l'injonction n'est pas vraiment le terme approprié.

Je me mets la pression toute seule depuis que nous vivons ensemble.
Au début de notre relation, on pouvait faire l'amour environ 6 fois dans le week-end parce qu'on se voyait pas la semaine (je parle d'une moyenne). Mais depuis que nous cohabitons, cette moyenne ne veut plus rien dire. Avec la fatigue du boulot, la routine, la flemme qui s'installe, bah j'ai vraiment très peu l'occasion d'avoir vraiment envie.
Monsieur le voit et agit vraiment comme un ange. Quand il voit que j'ai la flemme, il laisse tomber et on fait autre chose.
Lui ça dérange pas, mais moi si parce que j'ai toujours eu beaucoup de libido. Ces derniers temps c'est vraiment complexe.

Mais on va gérer ça !
On en a encore discuté hier mais il me dit qu'il ne faut pas que je prenne la tête, qu'il y a des périodes comme ça où l'on a moins envie.
 
Je sais que beaucoup de mecs sont comme ça mais quand je sais qu'il y en a qui sont plus éclairés sur la question, je me dit qu'on a du boulot en matière d'éducation des garçons.
Mon mec actuel est le premier (de mon léger tableau de chasse) à ne pas avoir cette mentalité de la performance, à ne pas me faire culpabiliser de dire non, à ne pas questionner mon attirance pour lui juste parce que j'ai pas eu envie un soir. Et bordel que c'est libérateur. Je n'ai jamais à me forcer ou m'excuser et ça change la vie. Je pense aussi que c'est ainsi qu'une relation de couple devrait être.
Si j'ai envie et qu'il dit non, j'en fais pas tout un fromage (oui je sais que c'est un cas de figure plus rare mais ça peut arriver qu'un mec n'ait pas envie). Du coup je ne vois pas pourquoi ça devrait être différent dans l'autre sens. Ça arrive assez souvent qu'il ait envie et moi non, et en général, on n'a même pas besoin d'en parler. S'il sent que le câlin chaste me suffit, ça s'arrête là. Le mot sexe n'a même pas été prononcé. Du coup je ne culpabilise pas. On a dû en parler une fois ou deux les premières fois que c'est arrivé car je voulais m'assurer qu'il n'était pas trop frustré. Il a presque été offensé, et m'assura qu'il savait se tenir et n'avait rien d'un animal en rut.
Enfin bon, tout ça pour dire que la "normalité" de l'injonction au sexe, aussi répandue soit elle, ne devrait pas être "normale". On vivrait bien plus sereinement.
 
Pareil ici, sauf que chez nous c'est inverse.
Ça va faire 4 ans qu'on est ensemble et franchement c'est merveilleux :jv:
Au départ on baisait aussi 2, 3, 4 fois par jour, sans forcément finir mais c'était comme un jeu, on s'est bien marrés et c'était vraiment super. Aujourd'hui le cul est toujours aussi chouette et super satisfaisant, d'un point de vue émotionnel (parfois c'est comme le meilleur câlin du monde) et/ou pshysiologique/fun (merci les triples orgasmes mon chéri <3) mais on c'est beaucoup, beaucoup moins souvent. Maximum 2 fois par mois, et parfois rien pendant 3 mois, alors qu'on partage toujours énormément d'intimité. On se fait énormément de câlins, on prend des bains, on se gratouille... J'ai davantage envie que lui mais je ne vais pas insister et lui foutre la pression sur quelque chose qui doit être l'opposé d'une obligation !
On en a discuté et il m'a juste dit qu'il était fatigué (il part tôt au boulot et revient tard) et une autre fois il m'a dit qu'il avait l'impression d'être "prude", ce qui n'est pas du tout mon avis.
Je sais qu'il regarde du porno de temps à autre parce qu'on en parle aussi mais du coup, je me dis, est-ce qu'il n'a vraiment plus de désir du tout ? Est-ce qu'il a compartimenté le porno d'un côté et notre vie sexuelle de l'autre ?

Bref, beaucoup de questions auxquelles nous parviendrons je l'espère à répondre... En attendant, c'est vraiment pas bien grave.
 
@Ceuceu : gros gros big up pour "Come as you are" ce livre a été pour moi un gigantesque mind blown!

@greenapple : je déteste également les théories "mars/vénus" (je crois dur comme fer aux caractéristiques acquises plutôt que innées) et je t'assure qu'on est loin de ça dans ce livre. E. Nagoski présente des statistiques selon les genres, donne les écarts obtenus entre les moyennes par genre tout en expliquant bien que les deux distributions se superposent plus que cet écart, c'est-à-dire que d'un individu à l'autre cette statistique pourra être inversée. Quand on dit que son livre repose sur des bases scientifiques, il se termine par 16 pages de sources auxquelles toutes les affirmations qu'elle fait dans le texte renvoient (un must si toi aussi tu as [citation needed] qui s'affiche dans ta tête dès que tu lis un argument sur n'importe quel sujet...)

Je rejoins vraiment @Ceuceu quand elle dit qu'il est d'utilité publique, c'est le premier qualificatif qui me vient en tête quand je pense à ce livre. Je pourrais écrire un article entier dessus mais en vrac, ce que j'y ai appris c'est que dans mon cas "pimenter sa vie de couple" ne servira à rien tant que je n'aurais pas éliminé tous les tracas qui me trottent dans la tête dès que j'essaie de me relaxer. Que j'ai besoin d'un contexte de confiance et de soutien pour apprécier un rapport. Qu'il peut y avoir un découplage total entre un état d'excitation mentale et les signes d'excitation physiques. Que c'est ok de ne pas toujours ressentir de désir spontanément pour son partenaire, que le désir peut également apparaître en réaction à des stimuli.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ah oui, et l'auteure écrit aussi de manière inclusive, est sex-positive et body-positive. Si vous êtes à l'aise avec l'anglais, c'est vraiment un bouquin que je recommande ! (l'auteure a aussi mené une série de podcasts sur le même thème avant de publier son livre, si vous voulez vous faire une idée : http://esn.fm/comeasyouare/0)
 
@zazouyeah : encore une fois, je ne critique pas à la légère, depuis que j'ai commencé à lire La domination masculine n'existe pas (abandonné à la moitié, c'était trop horrible), je relativise l'argument du "c'est sourcé donc c'est sérieux". N'importe quelle docteure qui est rompue à l'exercice de la bibliographie peut pondre une grosse merde en la sourçant à chaque fois qu'elle amène une idée. Après quand on creuse, y'a des biais dans tous les sens, des échantillons à chier... Bref. Vous avez dévoré le bouquin, ok, il est d'intérêt publique, ok, mais la biblio n'est pas une garantie de qualité intellectuelle.
 
Salut!
Je me retrouve vraiment beaucoup dans ce témoignage, et en parlant avec des amies autour de moi, je me suis rendu compte que je ne suis pas la seule. Je trouve ça particulièrement lourd à porter du fait que certains garçons mettent une sorte de pression sexuelle ( souvent sans vraiment le faire volontairement ) et c'est extrêmement désagréable, ca me coupe toute envie... J'en ai parlé un moment avec mon copain et je pense qu'il commence à comprendre mais mine de rien avec le poids que la société nous met sur les épaules, ils ( les hommes ) se rendent rarement compte de l'impression que ca peut donner...

En tout cas bon courage à toi, et j'espère que le sujet va devenir de moins en moins tabou, et que cette pression cesse ! :d
 
J'adore lire des articles et des témoignages sur la communication autour du sexe.
Çà reste un sujet un peu tabou et lire tout ça m'aide vachement de voir le fonctionnement des autres.
Je suis moins hésitante à aborder certains trucs, j'ai moins peur de blesser mon partenaire ou de le mettre mal à l'aise.
Bref j'ai moins peur, raaah la vie est belle^^
 
J'ai vecu la meme chose que cette demoiselle! Le sexe ne m'interesse pas plus que ca, pourtant j'aime bien, j'ai du plaisir, des orgasmes mais j'aime une fois de temps en temps. Pour moi, le cul c'est comme aller au resto ou au ciné, 1 a 2 par mois, voire 3 XD Je prefere partager d'autres choses, faire d'autres activités que du cul!
Il allait jusqu'a me reveiller le matin pour faire l'amour alors qu'il savait tres bien que j'avais (et j'ai toujours) un tres mauvais sommeil et que le matin c'est le moment ou je dormais (dors) le mieux! Il etait où le respect !!!!
Et ca, mon ex (maintenant) ne le comprenait pas, outre me montrer sa frustation, ce que je comprenais, il tenait des propos assez violent : ce n'etait pas normal, je n'etais pas normal, je ne l'aimais pas ou pas assez...Et quand il voyait que ces propos ne faisaient pas mouche, il commencait a parler des autres couples (cette fameuse moyenne) ou alors des etudes scientifiques, psy, sondages pour bien me montrer que y'avait un truc qui clochait chez moi! Et attention si la fois ou on le fait, je n'ai pas d'orgasmes, meme propos : anormale, pas assez d'amour...
Je vous rassure, je ne suis plus avec lui, on a rompu il y a quelques semaines : il y avait d'autres soucis que le sexe et malgre la tristesse, c'est un soulagement de ne plus etre avec lui! Si je dois a nouveau etre en couple, j'espere trouver quelqu'un comme moi, avec une faible libido, j'ai pas envie de revivre ce que j'ai vecu avec mon ex!
 
J'aime ces sujets chez Madmoizelle parce que très très peu de gens osent en parler dans la vraie vie (et alors avec l'entourage proche on se sent comme un ovni !) Lire autant de témoignage de vous tous et toutes me donnent de l'espoir car lorsqu'on fait une recherche sur le sujet de la baisse de libido les articles sont toujours très pessimistes. C'est anormal, toujours annonciateur d'un probleme et quelle que soit la cause les couples finissent toujours par se séparer... Réjouissant.

Pour ma part j'ai connu les deux situations.
J'ai été dans une situation abusive pendant 5 ans. Il était déprimé et cela décuplait sa libido, j'étais déprimée et cela me l'a réduisait... Sur la fin je n'avais plus du tout envie, il le vivait mal, je le comprenais, je me forçais. Jusqu'au jour où je l'ai jeté du lit... Et puis au final j'ai rompu. Rétrospectivement je crois que mon corps savait que c'était fini bien avant que la conscience s'en rende compte.

Puis j'ai rencontré un autre garçon tout était super les 5 premiers mois, on le faisait tout le temps. Et puis on s'est mis ensemble très vite, emménagement, projet de famille (nous avons la 30aine). Pendant 7 mois, sa libido a fondu comme peau de chagrin. Cela fait 1 an (c'est si peu, je peux comprendre une baisse après 3-5-10 ans) qu'on est ensemble et je me dis qu'on a passé plus de temps à ne pas faire l'amour qu'à la faire. La relation étant jeune et nous aussi, je suis perdue. J'ai l'impression d’être devenu mon ex, celle qui mets la pression. En plus, je n'ai pas non plus envie de le faire tous les jours mais un minimum. Il me touche toujours sensuellement mais cela me frustre encore plus car cela ne mène à rien. J'ai l'impression qu'on fait semblant.
J'ai essayé de ne rien dire au début, de laisser le temps au temps. Il me disait: ça reviendra. Mais rien. Alors j'ai décidé de communiquer.

C'est bien beau aussi, cette injonction à la communication mais encore faut il que la personne veuille dialoguer. Pour lui il n'y a pas de problème. Il ne comprend pas pourquoi ça c'est arrêté mais ne ressent même pas l'envie de chercher alors que ça me bouffe. Je suis très angoissée et je suis passée par tout : il ne m'aime plus, je l'ai castré, on est aller trop vite, trop de routine, plus de magie, on est trop semblable et à l'aise comme des fréres et soeurs et donc le désire ne nait plus.
N'étant pas du genre à me morfondre et abandonner, j'ai cherché des solutions: pimenter la vie, voir des psy, faire d'autres choses que la pénétration etc. Mais lui ça ne l'interesse pas. Il voudrait qu'on arrete d'en parler. Que faire quand la personne ne voit pas le probleme ? nous vivons à deux tout de même. Nous voulions des enfants, il dit qu'on en aura : sans faire l'amour ça semble compliqué ! Là encore j'ai l'impression qu'il vit dans le déni. Comment rester quand on sait qu'il n'y a plus d'avenir parce que mes besoins et les siens ne sont plus compatibles ?

Il est très déprimé lui aussi par son avenir (décidemment cette société nous déprime tous) cela pourrait etre une cause mais il ne dit rien, une huitre.
Le pire c'est ce cercle vicieux: on ne fait plus l'amour, cela me stresse donc cela le stresse, donc on ne fait plus l'amour...
En même temps c'est hyper difficile de se dire que c'est positif. Je commence à comprendre mon ex et à quel point c'était dur pour lui, et je me dis que si mon conjoint ressent ce que je ressentais alors la relation est foutu : on voudrait mais ça ne reviendra pas.
Je ne vois pas de solutions à laisser la situation se dégrader et je ne pense pas que cela reviendra par magie. Que faire ? Le mieux est il de continuer à s'embourber ou de passer à autre chose ?
 

Clematis

Ne pas citer.
@Berezina
J’imagine que c’est difficile à vivre pour toi, mais comme tu dis, tu te retrouves dans la même situation que ton ex. Fais attention de ne pas faire souffrir ton compagnon comme ton ex l’a fait avec toi ...
Effectivement ton partenaire ne voit pas le problème parce que pour lui ce n’est pas un problème. Il n’a pas envie et ça ne lui manque pas visiblement. S’il est satisfait comme ça, je ne crois pas qu’il te doive de chercher plus loin...
Je ne veux pas te blesser quand je dis ça, mais je crois vraiment sincèrement qu’une libido basse ou absente, si elle n’est pas mal vécue par la personne concernée n’est pas un problème à régler absolument. Et le ressenti d’un.e partenaire n’entre pas en compte.

En revanche, il peut être intéressant d’en parler pour trouver des solutions, mais pas forcément une solution pour faire remonter son envie. Plutôt une solution pour faire coïncider vos envies différentes et que personne ne se retrouve à se forcer /!\ ou à subir le manque. Et comme il n’est pas vraiment question de se forcer... il faudra sans doute trouver une solution pour que tu puisse vivre les choses dont tu as besoin sans les faire peser sur ton compagnon :erf:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes