Je suis triste que tout le monde ne croit pas en Dieu

Croyez vous en Dieu? (et pourquoi si possible)


  • Nombre total de votes
    75
24 Mai 2021
53
563
84
32
@Tahrak je sais pas trop si tu attend quelque chose de précis avec ton message (un débat d’idée, comment mêler féminisme et religion puisque tu en parle, pourquoi les gens ne croient pas en dieu, comment les gens pratiquent leur religion,…) du coup je me permet d’apporter mon petit point de vue à ce que tu as écrit et ce que j’en ai compris.
Je ne sais pas quel âge tu as, mais tu semble avoir découvert Dieu « récemment » et donc ne pas avoir grandit dans un environnement religieux, du coup ta découverte semble intéressante ainsi que ce que tu dis de la bible. J’imagine que tu l’as lue a la suite de ta révélation et du coup je me demande comment tu as réussis à trouver l’éclairage nécessaire pour décrypter les écrits et y trouver un message qui ne t’as pas fait repousser dieu? J’ai personnellement tenté de lire la bible à plusieurs reprises et j’ai jamais pu trouver une version qui m’ai vraiment intéressée (mais la forme m’a beaucoup bloquee).

Ce que tu dis sur le féminisme et la religion (catholique?) est aussi intéressant mais je suis pas sure de comprendre si la religion a du coup apaise tes revendications féministes (parce qu’elle encourageait le féminisme) ou si elle les as éteintes ?

Enfin pour le côté spirituel, j’avoue que c’est quelque chose que je trouve éminemment personnel et intime et que je ne crois pas être à même de comprendre ou de concevoir tellement c’est différent pour chaque personne.

je rejoins les Madz précédentes pour te dire que ton premier message peut vraiment être suspicieux puisque tu ne pose pas de question et assène pas mal de choses de façon un peu péremptoires. La religion est un sujet délicat, s’il ne s’agit pas d’en faire un tabou, il est quand même conseillé d’en parler avec précaution et surtout de considérer que toutes les personnes qui te lisent ne partagent pas ton avis et ne devraient pas pour autant se sentir jugées par des propos.
 
22 Mars 2021
28
362
49
26
@Tahrak J'ai répondu au sondage avant de lire le topic mais, même en ayant lu tes deux messages, je ne comprends pas trop ce que tu cherches avec ce sujet. :fleur:Partager ton expérience avec d'autres personnes croyantes ? Discuter de religion avec des non-croyant-e-s ? Les convaincre ?
Je suis chrétienne moi aussi, et, si je peux comprendre théoriquement pourquoi tu es "triste" que d'autres ne croient pas en Dieu, je ne vois pas le but de l'exprimer comme ça. Avoir la foi, ça ne se contrôle pas, les gens ne vont pas se forcer à croire (impossible de toute façon) pour ne pas te faire de peine. :hesite:
En fait comme tu n'es pas très claire sur tes intentions, ça peut vite passer pour du prosélytisme. C'est dommage parce que tu soulèves des points intéressants (le passage sur comment ne pas en vouloir à un Dieu qui laisse des choses terribles se produire sur Terre, c'est l'un de mes plus grands questionnements personnellement), mais comme tu ne poses pas vraiment de question, on ne sait pas ce que tu attends comme réponse.
 
5 Mai 2016
25
63
1 074
Je partage les commentaires de plusieurs d'entre vous, on ne sait pas trop où est-ce que tu veux nous mener avec ce sujet, bien qu'il puisse être intéressant d'en discuter.

De mon côté je crois en Dieu. Je voulais rappeler qu'il ne faut pas confondre la foi et la religion. Et beaucoup, croyants comme non-croyants, confondent ces 2 éléments, qui sont certes souvent liés, mais pas nécessairement.
La foi, le fait de croire en Dieu, est vraiment à mon sens de l'ordre de l'intime, la religion est le système autour de la croyance qui en régit les rites, les dogmes, les principes fondateurs, etc. Disons que pour moi, la religion c'est le cadre qu'ont mit les hommes à leur foi commune.
On peut croire en Dieu et avoir la foi sans avoir de religion, et, de façon plus surprenante peut-être, certaines personnes ont une religion (suivent l'ensemble ou une partie du dogme) sans pour autant croire en Dieu.
 
17 Juin 2016
11
19
1 074
23
Rebonjour tout le monde,

Avec du recule et avec vos avis, je suis d'accord que mon message est prosélyte. Je suis d'accord que j'ai insidieusement insulté les madmoizlles en pensant avoir raison (c'est juste que ma foi est un peu du béton armé et je ne pourrai pas retourner en arrière).

Je n'ai pas de but précis en postant mon message, je voulais juste avoir votre avis, savoir un peu ce qui pouvait vous dégoûter. Confronter mon opinion à des gens qui se veulent bienveillant. Merci de me prévenir de faire attention à partager la foi, parce que, naïvement, je croyais pouvoir vous "ouvrir" à cela.

Et pour la personne qui m'a demandé ce que j'avais fais pour connaître l'interprétation de la Bible,
Il y a un site : devenirspirituel.com et une chaîne d'évangélisation Evangile TV ou Eglise Acer Paris que je suis sur YouTube. Ou sur internet, quand on cherche l'interprétation, on trouve. (chouette l'époque contemporaine)

En fait le fait que je sois "triste" est collé à ma croyance qui veut que celui qui croit en Jésus soit sauvé. Donc en fait ceux qui ne le croient pas, ne le sont pas. Et je suis d'accord maintenant de faire attention à ce que je dis. Parce que tout le monde n'est pas bienveillant.

En effet, je n'ai pas grandi dans une famille croyante et j'ai découvert tout ça par moi même. J'en ai encore vu que le positif.

Pour le fait que la Bible ait fait pas mal de dégât sur la terre. Ce n'est pas la faute de Dieu. Le premier des commandement va avec le deuxième, et ce sont les plus important, c'est d'aimer Dieu plus que tout et d'aimer les autres autant que soi même. Si quelqu'un a commis des meurtres ou je ne sais quoi au nom de Dieu, ça ne vient que de lui. Même l'acte d'Abraham est interpretable dans le fait que Dieu n'avait pas prévu de tuer le fils de Abraham, puisqu'il lui avait promis une descendance par Isaac, son fils.

Voilà, je m'arrête là parce que je sens que mon topic n'est pas le bienvenue sur le forum. Je vous remercie pour vos réponses. La chose était que je voulais partager l'existence de Jésus avec des gens qui pourraient être appelé à ce genre de chose. Mais ce n'est pas moi qui met la foi dans vos cœur et voilà je suis désolée si j'ai ouvert un topic qui n'était ni le bienvenue, ni était adapté.
 
17 Juin 2016
11
19
1 074
23
Je voudrais reposer un message aussi : pour les madmoizelles qui m'ont dit que c'était quelque chose d'intime. Alors peut être oui mais dans ma vision ça ne l'est pas totalement, parce que : comment faire pour que les gens accède à ce qui pour moi est une vérité? Comment je fais si je n'en parle pas ? Dans ma vision : je ne vais pas me taire pour que au final vous ne soyez pas "sauvé". Pour moi c'est comme si je vous abandonné à votre sort, c'est pour ça que j'ai marqué que j'étais triste. Mais c'est ma vision,pas la vôtre.

Je ne comprends pas comment on puisse être un troll, non c'est très sérieux et j'ai vraiment cet avis et je n'aime pas du tout les trolls. Excusez moi si j'ai raté des choses qu'on me demandait.

Et une fois j'ai posté un message dans ce genre sur un forum et on m'a signalé en tant que ped******, je ne reposterai plus, parce que des gens qui détestent Jésus, il y en a à la pelle

Pour cette personne qui a demandé ce que ça m'avait fait exactement au féminisme.

Ça m'a fait intégrer le fait que c'était indiscutable, les femmes et les hommes sont égaux. Et que c'est indiscutable et je m'énerve plus contre la bêtise de certains
Ça m'a fait comprendre pourquoi Dieu n'autorisait pas le mariage gay. Parce que (je pense que l'homosexualité est naturelle) homme et femme sont complémentaires. Je ne parle pas de femme à la cuisine, ce qui est pas supportable pour moi. Mais par exemple le fait que l'amour inconditionnel soit quelque chose de féminin. (tout le monde a du masculin et du féminin à l'intérieur de soi). Je pense qu'il y a quand même quelques différences entre homme et femme. Sinon: pourquoi on s'identifierait à l'autre genre si ça n'existait pas. Et je me demande toujours pourquoi Dieu a créé les transsexuels si ça était une abomination pour lui ? Ça n'enlève pas les questions la foi.
 
Dernière édition :
12 Octobre 2014
2 196
10 735
3 164
je croyais pouvoir vous "ouvrir" à cela.
On peut être ouvert•e•s à d'autres visions du monde, mais si on sent qu'on veut nous l'imposer (et avec la religion, cela arrive trop souvent), alors forcément il y aura de la réticence.
Je te propose l'exercice mental suivant. Quelqu'un vient te parler de sa religion (imaginons une religion fictive), et te dit de faire certaines choses car sinon tu es dans "le mauvais chemin". Forcément, comme ça ne correspond pas du tout à ta vision du monde, tu vas lui répondre "mais qu'est-ce que tu me dis ? Qui es-tu pour me dire ce que j'ai à faire ? Ou pour me dire que ce que je crois n'est pas une bonne chose ?"
Imaginons une religion extrême, comme le shintoïsme au Japon, qui il y a quelques siècles, te dit qu'il faut se suicider plutôt que de vivre dans le déshonneur, là aussi tu vas dire que ce sont des fous. Et c'est normal, car tes croyances sont à l'extrême opposé des leurs.

Autant je peux comprendre que ça peut faire souffrir que d'autres ne croient pas à ce que nous croyons, et c'est encore plus douloureux si en plus, ce sont des gens qui se moquent de nos croyances,
autant dans le sens inverse, ça peut être vécu comme une violence quand on essaie de nous imposer (avec des injonctions morales parfois très violentes) une manière de voir le monde qui n'est pas du tout la nôtre.

Le rapport à la vie est très différent entre croyants et non-croyants.
Surtout à notre époque où on parle de suicide assisté, et où on essaie d'être compréhensifs envers les personnes suicidaires plutôt que des "condamner à l'enfer" sans aucune autre considération.
(la promesse de l'enfer si on commet le suicide, c'est une idée qui choque, voire dégoûte, beaucoup les non-croyants. J'ai fait plusieurs tentatives quand j'étais jeune car je subissais de graves maltraitances => je devrais accepter une religion qui me promet l'enfer pour ça ? Ca relèverait du syndrôme de Stockholm, dans ce cas).
Même chose pour l'ivg, dont je parlais dans mon précédent message.

Nous sommes également dans un monde libéral, où la notion la plus importante est celle de la liberté, et entre autres, la liberté de faire ce qu'on veut de notre vie, car c'est après tout la seule chose que nous possédons définitivement, de ce point de vue (j'ai bien compris que du point de vue religieux, la vie appartient à Dieu, et sur ce point, il y a une opposition radicale entre les croyants et les non-croyants).
Pour moi c'est comme si je vous abandonné à votre sort, c'est pour ça que j'ai marqué que j'étais triste.
Je comprends ce point de vue.
Mais encore une fois, c'est une confrontation entre deux points de vue et visions du monde qui sont très différentes.
Et justement, quand on parle de "vérité", je pense que c'est un mot assez intime, car la vérité d'une personne ne sera pas la même que la vérité d'autres personnes. C'est finalement assez subjectif, je trouve. C'est une "intime conviction", de mon point de vue. Alors que la réalité est objective : une chaise est une chaise, et tout le monde sera normalement d'accord sur ça. Et la réalité porte sur finalement très très peu de choses = car tout le monde ne sera d'accord que sur très très peu de choses au final.
Cette différence entre "vérité" et "réalité" est pour moi fondamentale. Si je devais résumer, je dirais que la "vérité" est une interprétation de la "réalité" (même si c'est bien plus complexe, mais je simplifie volontairement).

Vouloir "sauver" quelqu'un qui ne croit ni en Dieu, ni au Diable, ni au paradis, ni à l'enfer, ni même peut-être à la notion de l'âme, ça ne fonctionnera tout simplement pas. Le langage n'est pas le même, la vision du monde n'est pas la même, et la culture n'est pas la même.
Et dans la situation inverse, tu n'accepterais pas non plus qu'on te "sauve" de l'idée d'un enfer qui pour nous, n'existe tout simplement pas.

D'ailleurs, il y a aussi un certain prosélytisme athéïste qui essaie de forcer et/ou de ridiculiser les personnes croyantes en leur disant qu'elles se font tout un film pour rien du tout "parce qu'on naît poussière et qu'on redeviendra poussière; parce qu'il n'y a rien avant, ni après la vie", et qu'elles trouvent "pitoyable" de se mettre dans tous ses états pour "quelque chose qui n'existe pas". Il y a aussi des athées qui veulent "sauver" des croyants de ce qu'elles considèrent comme des "absurdités destructrices", voire du "lavage de cerveau").

Tout ce que je veux dire, c'est qu'on peut parfaitement cohabiter entre croyants et non-croyants, et on peut tout à fait considérer la croyance que nous ne partageons pas comme un bagage culturel et social qui nous sert à mieux comprendre les autres.
Mais là où ça ne marche plus, c'est quand on essaie de plaquer l'une au-dessus de l'autre deux visions du monde qui sont extrêmement ancrées en nous et qui sont parfois opposées l'une de l'autre.

On peut pas "convertir" d'autres personnes, d'autant plus qu'elles-mêmes pourraient peut-être avoir aussi envie de "convertir" dans l'autre sens (vers l'athéisme).
Le prosélytisme, peu importe dans quelle direction, c'est la négation de l'expérience, du vécu, des croyances des autres. C'est pour ça que c'est forcément voué à l'échec.
Je pense que c'est beaucoup plus constructif de voir les diverses croyances comme des bagages socioculturels pour mieux connaître et respecter les autres, tant que les droits fondamentaux sont respectés.

J'espère que je n'ai pas été trop brouillonne (et que je n'ai rien dit de blessant) dans ma réflexion. :fleur:
 
Dernière édition :
17 Juin 2016
11
19
1 074
23
On peut être ouvert•e•s à d'autres visions du monde, mais si on sent qu'on veut nous l'imposer (et avec la religion, cela arrive trop souvent), alors forcément il y aura de la réticence.
Je te propose l'exercice mental suivant. Quelqu'un vient te parler de sa religion (imaginons une religion fictive), et te dit de faire certaines choses car sinon tu es dans "le mauvais chemin". Forcément, comme ça ne correspond pas du tout à ta vision du monde, tu vas lui répondre "mais qu'est-ce que tu me dis ? Qui es-tu pour me dire ce que j'ai à faire ? Ou pour me dire que ce que je crois n'est pas une bonne chose ?"
Imaginons une religion extrême, comme le shintoïsme au Japon, qui il y a quelques siècles, te dit qu'il faut se suicider plutôt que de vivre dans le déshonneur, là aussi tu vas dire que ce sont des fous. Et c'est normal, car tes croyances sont à l'extrême opposé des leurs.

Autant je peux comprendre que ça peut faire souffrir que d'autres ne croient pas à ce que nous croyons, et c'est encore plus douloureux si en plus, ce sont des gens qui se moquent de nos croyances,
autant dans le sens inverse, ça peut être vécu comme une violence quand on essaie de nous imposer (avec des injonctions morales parfois très violentes) une manière de voir le monde qui n'est pas du tout la nôtre.

Le rapport à la vie est très différent entre croyants et non-croyants.
Surtout à notre époque où on parle de suicide assisté, et où on essaie d'être compréhensifs envers les personnes suicidaires plutôt que des "condamner à l'enfer" sans aucune autre considération.
(la promesse de l'enfer si on commet le suicide, c'est une idée qui choque, voire dégoûte, beaucoup les non-croyants. J'ai fait plusieurs tentatives quand j'étais jeune car je subissais de graves maltraitances => je devrais accepter une religion qui me promet l'enfer pour ça ? Ca relèverait du syndrôme de Stockholm, dans ce cas).
Même chose pour l'ivg, dont je parlais dans mon précédent message.

Nous sommes également dans un monde libéral, où la notion la plus importante est celle de la liberté, et entre autres, la liberté de faire ce qu'on veut de notre vie, car c'est après tout la seule chose que nous possédons définitivement, de ce point de vue (j'ai bien compris que du point de vue religieux, la vie appartient à Dieu, et sur ce point, il y a une opposition radicale entre les croyants et les non-croyants).

Je comprends ce point de vue.
Mais encore une fois, c'est une confrontation entre deux points de vue et visions du monde qui sont très différentes.
Et justement, quand on parle de "vérité", je pense que c'est un mot assez intime, car la vérité d'une personne ne sera pas la même que la vérité d'autres personnes. C'est finalement assez subjectif, je trouve. C'est une "intime conviction", de mon point de vue. Alors que la réalité est objective : une chaise est une chaise, et tout le monde sera normalement d'accord sur ça. Et la réalité porte sur finalement très très peu de choses = car tout le monde ne sera d'accord que sur très très peu de choses au final.
Cette différence entre "vérité" et "réalité" est pour moi fondamentale. Si je devais résumer, je dirais que la "vérité" est une interprétation de la "réalité" (même si c'est bien plus complexe, mais je simplifie volontairement).

Vouloir "sauver" quelqu'un qui ne croit ni en Dieu, ni au Diable, ni au paradis, ni à l'enfer, ni même peut-être à la notion de l'âme, ça ne fonctionnera tout simplement pas. Le langage n'est pas le même, la vision du monde n'est pas la même, et la culture n'est pas la même.
Et dans la situation inverse, tu n'accepterais pas non plus qu'on te "sauve" de l'idée d'un enfer qui pour nous, n'existe tout simplement pas.

D'ailleurs, il y a aussi un certain prosélytisme athéïste qui essaie de forcer et/ou de ridiculiser les personnes croyantes en leur disant qu'elles se font tout un film pour rien du tout "parce qu'on naît poussière et qu'on redeviendra poussière; parce qu'il n'y a rien avant, ni après la vie", et qu'elles trouvent "pitoyable" de se mettre dans tous ses états pour "quelque chose qui n'existe pas". Il y a aussi des athées qui veulent "sauver" des croyants de ce qu'elles considèrent comme des "absurdités destructrices", voire du "lavage de cerveau").

Tout ce que je veux dire, c'est qu'on peut parfaitement cohabiter entre croyants et non-croyants, et on peut tout à fait considérer la croyance que nous ne partageons pas comme un bagage culturel et social qui nous sert à mieux comprendre les autres.
Mais là où ça ne marche plus, c'est quand on essaie de plaquer l'une au-dessus de l'autre deux visions du monde qui sont extrêmement ancrées en nous et qui sont parfois opposées l'une de l'autre.

On peut pas "convertir" d'autres personnes, d'autant plus qu'elles-mêmes pourraient peut-être avoir aussi envie de "convertir" dans l'autre sens (vers l'athéisme).
Le prosélytisme, peu importe dans quelle direction, c'est la négation de l'expérience, du vécu, des croyances des autres. C'est pour ça que c'est forcément voué à l'échec.
Je pense que c'est beaucoup plus constructif de voir les diverses croyances comme des bagages socioculturels pour mieux connaître et respecter les autres, tant que les droits fondamentaux sont respectés.

J'espère que je n'ai pas été trop brouillonne (et que je n'ai rien dit de blessant) dans ma réflexion. :fleur:
Alors franchement je te remercie pour ta réponse détaillée parce que c'est exactement ce qui ne va pas avec mon topic et que je n'avais pas discerner.

Tu n'es pas brouillonne. Et je change ma vision des choses grâce à ça et j'aimerai bien être du genre : "je ne peux pas te forcer à changer d'avis, je peux juste te montrer ma voie et te donner envie de l'emprunter" puisque personnellement c'est quelqu'un de très solaire qui m'a éveillé à ce monde là et je voulais être comme lui.

J'ai bien compris ta vision entre réalité et vérité. Je dirai plutôt ça comme ça : il n'y a pas plusieurs vérités, il y a des perspectives et souvent c'est la confrontation des perspectives qui mène à la découverte de la vérité.

Je m'excuse si je n'ai pas le bagage intellectuel pour te répondre plus que ça et faire des pavés.
 
12 Octobre 2014
2 196
10 735
3 164
Je m'excuse si je n'ai pas le bagage intellectuel pour te répondre plus que ça et faire des pavés.
ah, je voulais pas donner cette impression. Désolée si c'était le cas :erf:
En tout cas, je comprends bien ce que tu veux dire, et je pense que si on veut donner envie de suivre le même chemin, c'est sûr qu'il ne faut pas être prosélyte (en général basé sur l'émotion et l'injonction voire la condamnation morale).
Par contre, on peut déjà susciter la curiosité, en racontant notre histoire, ce qui nous a amené•e à la religion, pourquoi nous l'avons adoptée, etc. => Parler de soi, mais sans dire que l'autre devrait faire pareil sinon ça fait fuir.
Ensuite, c'est à la personne de voir si ça l'intéresse davantage ou si elle souhaite s'arrêter là.
C'est pas grave si une personne ne croit pas en nos croyances, tant qu'il y a un respect mutuel pour nos façons de vivre et tant qu'elles respectent les libertés fondamentales de chacun•e.
 

Querencia

ael - terminaison neutre
24 Mai 2019
6 024
72 599
2 104
27
Mais par exemple le fait que l'amour inconditionnel soit quelque chose de féminin. (tout le monde a du masculin et du féminin à l'intérieur de soi). Je pense qu'il y a quand même quelques différences entre homme et femme. Sinon: pourquoi on s'identifierait à l'autre genre si ça n'existait pas. Et je me demande toujours pourquoi Dieu a créé les transsexuels si ça était une abomination pour lui ? Ça n'enlève pas les questions la foi.

Alors, non.

Et PERSONNES transgenres*, pas transsexuel. C'est un adjectif.
 
M

Membre supprimé 352240

Guest
Je ne crois en aucun dieu .
J'ai juste la foi en mon prochain , capable du pire il est vrai et bien plus souvent capable du meilleur ... :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes