La friendzone, ce mystérieux territoire

15 Mars 2014
1
3
54
J'ai été la "friendzonante" à plusieurs reprises, pour autant je n'ai pas l'impression d'avoir recalé les mecs dans cette zone, ils l'ont fait tout seul en me faisant croire à une amitié alors qu'ils avaient autre chose en tête..

C'est tout à fait ça... Les gens dans la friendzone, qu'ils soient garçons ou filles, se mettent à fantasmer sur une relation amoureuse et à s'imaginer des sentiments ou des "possibilités" qui n'existent pas... Les gars que j'ai "friendzoné" (je préfère dire "qui ressentaient un amour non partagé"), j'ai parfois eu l'impression dérangeante qu'ils se sentaient dans une file d'attente, qu'ils pensaient qu'un jour, leur tour viendrait, que leur tour DEVAIT venir, parce que toutes ces heures à être si gentil, si bon, tous ces jours à se comporter comme un ami fidèle, fallait bien que ça paie ! Et c'est glauque. On croit avoir un véritable ami, mais on se retrouve face à un trader de l'amour qui attend un retour sur investissement.

Vis ma vie passionnante épisode pilote a dit :
Concrètement, y'a eu ce gars, N., super ami pendant des années, mais qui me boudait des mois durant dès que j'évoquais l'un ou l'autre petit-ami, et que j'ai toujours connu célibataire (et très exigeant quant à LA fille qu'il choisirait). Je l'aimais beaucoup, mais j'ai été toujours claire sur mes sentiments (souvent en couple et amoureuse fidèle autoproclamée), et j'ai longtemps hésité quant à la nature des siens (je ne suis pas de celles qui comprennent vite qu'on les aime) et les raisons de ces longues périodes où il était vexé et refusait de me parler... J'ai fini par en avoir ras-le-bol, un jour je l'ai mis face à ses sentiments, en lui disant qu'il n'obtiendrait jamais rien de moi (et en ayant l'impression d'avoir un melon surdimensionné en disant ça), et nos relations sont reparties d'un bon pied jusqu'à ce que je quitte mon copain de l'époque, qu'il se vexe à nouveau quand je suis sortie avec un autre bonhomme, et là c'était la goutte, après une dizaine d'années de j'te parle-j'te parle plus, j'ai rompu tout contact, j'ai plus répondu à ses mails, et même si c'est triste de perdre un bon ami, c'est bien de se débarrasser d'un tel poids aussi. Et miracle, quelques mois plus tard, il a fini par tomber amoureux d'une fille et avoir sa première copine à 25 ans, alleluia !

Vis ma vie passionnante épisode 1 a dit :
Y'a eu aussi C., un bon pote de fac, le seul gars de ma promo à être comme moi accro à internet et la "culture geek", on avait de bons délire, des échanges intéressants, mais pareil que N., un gars qui semblait très exigeant concernant celle qui aurait l'immense privilège d'être sa copine, mais qui par contre avait une flopée de "sex friends" dont on parlait tout à fait naturellement et sans gêne. Moi de mon côté, j'fais ma vie, je rencontre un môssieur absolument adorable mais qui hélas vit à 1000km de chez moi... Je tire péniblement ma dernière année de fac (enfin, c'était plutôt "1 mois de cours - 1 mois chez le coupain" pendant un an), l'Elu me propose de le rejoindre dans sa contrée, j'accepte et v'la ti pas que mon meilleur ami depuis 2 ans me dit mochement, quelques jours après mon déménagement, au terme d'une très longue discussion sur fb : "de toute façon t'es prise et tu vis loin maintenant, alors pourquoi j'te parle ?". L'amitié a pris cher dans sa tronche ce jour-là.

Un conseil pour les "frienzonés" : si vous avez des intentions, ne les cachez pas, ne les traînez pas sur des mois, des années, ne les transformez pas en rancœur vis-à-vis de celui/celle à qui vous rêvez quand celui-ci avance dans sa vie sentimentale, n'attendez pas qu'il lise dans votre cœur, personne ne peut faire ça... Ça ne vous aide pas à avancer dans la vie, et s'il est difficile de voir ses espoirs ruinés, il est tout aussi difficile de perdre du jour au lendemain quelqu'un qu'on croyait être un ami honnête.

Voili voilou, c'était mon premier post alors j'étais obligée d'en faire un pavé (et encore, j'ai fait attention) ! La bonne journée bonnes gens :d
 
23 Août 2013
1 122
2 215
664
38
strasbourg
Je trouve problematique de reduire les hommes a ca. La plupart ne reagissent pas ainsi, tout comme les femmes.

Techniquement nous avons toutes vecu cette non reciprocite. De fait ca ne peut etre du slut shaming puisque la rancoeur est unisexe.

Je regrette le fait que sur madz le sexisme envers l'autre sexe soit si bien tolere. Ce n'est pas mon idee du feminisme.
 
  • Big up !
Réactions : yuyunaâ
12 Septembre 2015
1
0
52
28
Hey les MadZ, j'aimerais bien vos avis un peu.
L'année scolaire dernière, je suis en rentrée en 2e post-bac, en couple, et dans une classe où je ne connaissais personne, donc je me suis rapidement fait des amis. Mon copain de l'époque m'a alors quitté en novembre et pendant 2 mois je me suis un peu isolée avant de m'accrocher de toutes mes forces à ma nouvelle bande d'amis composées de 2 filles et d'un mec. Je me suis pas mal rapproché de lui, alors que j'étais encore amoureuse de mon ex, donc je le voyais clairement comme mon meilleur ami (d'autant plus qu'il était amoureux fou mais d'un amour impossible, donc c'était hors de question que je me lance dans ce genre de triangle amoureux !). Le fait est qu'on se sentait assez seuls tous les deux, qu'on s'adorait et qu'on se faisait absolument confiance, donc on a commencé à coucher ensemble (échange de bons procédés ^^) en toute amicalité !
De plus, on était de plus en plus proches en termes de confidences, et je savais de plus en plus qu'il n'était mon type d'homme, mon type d'amoureux en tout cas.
Le truc, c'est que depuis quelques temps, je réagis comme si j'étais amoureuse : possessivité, tout le temps envie de le voir, j'suis déprimée quand il me répond pas... Bref. Je pense que je ne suis toujours pas amoureuse, e j'sais pas si je dois lui en parler (on se parle vraiment de tout, surtout de notre relation) ? Des avis les gens ?
Merci si vous avez lu mon pavé ^^'
 
12 Septembre 2013
2
3
152
Lors de ma première année de lycée j'ai friendzoné un vieux pote sans vraiment comprendre la nature de ses sentiments. On est toujours de très bons amis aujourd'hui et il a une copine vraiment super cool. Il m'en a voulu,quoi une semaine avant de se rendre compte que c'est la faute de personne et que la vie continue. Gardez espoir,peut être qu'ils se rendront compte que c'est absurde,eux aussi.
 
12 Octobre 2014
2 530
13 400
4 664
Ceci dit les témoignages de personnes ayant "friendzoné" se plaignant d'avoir "perdu un ami", ou me gonflent aussi.
-> Dans le cas où la personne friendzonée décide de s'éloigner car il est trop douloureux pour elle de rester proche de qqun qui ne répond pas à ses sentiments : la personne qui friendzone devrait l'accepter, d'autant plus si elle voit réellement l'autre comme un-e ami-e, elle devrait respecter ses sentiments et son désir de se protéger.

Ce passage m'a fait réagir et je suis d'accord.
Je comprends bien qu'une personne qui a nourri des espoirs et s'est heurtée à un échec a envie de tourner la page en quittant cette relation. Parfois, ce n'est pas une relation que quelqu'un veut quitter, mais l'échec que la situation a représenté au moment de la tentative ratée, et que le fait de continuer la relation aurait constamment rappelé cet échec.
Je peux bien comprendre que certaines personnes ne souhaitent pas continuer sur cette voie, c'est leur sentiment et c'est aussi normal de le respecter, même si ça fait mal. Rester ami/e après ce genre de chose n'est pas à la portée de tout le monde...
Si la personne doit se sentir mal en restant ami/e, il ne vaut mieux pas qu'elle continue, mais plutôt qu'elle tente de repartir du bon pied sur quelque chose d'autre.

Par contre, s'il en résulte de la colère parce que la fausse gentillesse "aurait du amener à quelque chose qui leur était dû", là c'est un très mauvais calcul, pour sûr. Et c'est la preuve même que ces personnes ne respectaient pas leurs ami/e/s vu qu'on additionne manipulation avec le refus de leur droit au refus...
Être blessé/e par un refus est tout à fait normal et compréhensible; mais la/le traiter de tous les noms à cause de ça : il semble clair que l'amitié n'était pas sincère.

Egalement, je peux comprendre que certaines personnes soient blasées par des ami/e/s qui parlent un peu trop à leur goût de leur relation amoureuse; indirectement, ça leur renvoie à leur relation de célibataire et ça les blesse, sans pour autant qu'elles/ils en parlent.
Mais c'est quelque chose que je comprends bien également, et on en revient à la réaction de certaines personnes qui préfère fuir tout ce qui peut leur rappeler des échecs, que ce soit des situations ou des relations.
C'est probablement triste, mais c'est aussi leur droit (ainsi que leur manière de se défendre face aux déceptions de la vie).
 
Dernière édition :
26 Novembre 2015
25
136
1 099
29
www.behindifferentfaces.tumblr.com
J'ai été longtemps dans la friendzone, trop longtemps.
En gros j'avais pas le physique qui allait (AAAH l'âge ingrat de l'adolescence)
Maintenant c'est plutot le contraire, et c'est tout aussi malaisant.
Finalement le plus important c'est de ne pas avoir une fierté mal placé et d'essayer d'être compréhensif. Peu importe si on friendzone ou si on est friendzoné !
 
  • Big up !
Réactions : bubulle888
29 Mai 2013
273
791
2 254
linktr.ee
Je n'approuve ni cet article qui renforce les clichés sur les femmes ni le terme "friendzone". L'attirance n'est pas toujours réciproque, point barre.

Ça me fait penser à un épisode de "Man seeking woman" (la série parle d'un homme qui peine à trouver l'âme sœur, et il ne se passe que des événements surréalistes autour de lui).
Le héros s'étant pris un râteau par son amie, s'en plaint parce qu'il a toujours été aux petits soins avec elle.

Il réussit à faire passer une loi qui impose les gens à sortir avec n'importe quelle personne qui s'est montré attentionnée envers eux.
Au final, ça se retourne contre le héros (il sort avec SDF parce qu'il lui a tenu la porte XD), et il comprend enfin que ce n'est pas parce qu'il a été gentil avec son amie que ça l'oblige à coucher avec lui.
 
Dernière édition :
Bon je vais pas répéter ce qui a été dis au dessus mais je n'ai pas vraiment eu le sentiment de me reconnaitre dans cet article (et sur Mademoiselle c'est rare pourtant).

Aaaaaaaah la friendzone... c'est l'histoire de ma vie en ce moment! Ça a commencer au début de l'année quand j'ai commencer mes études supérieures. J'ai rencontrer un garçon avec qui je me suis tout de suite bien entendu et qui physiquement me plaisait (et me plait toujours d'ailleurs). Petit à petit on s'est rapproché et je me suis dis qu'il pouvait y avoir quelquechose. Alors j'ai commencé a espérer, espérer et espérer encore (je suis d'une timidité maladive et je n'osais pas lui faire des avances) et un jour je suis tombée de haut. Il m'a annoncé qu'il avait embrassé une de mes amies (que je lui avait présenté au cours d'une soirée) et que même si elle n'était pas sure de ses sentiments lui l'étais. Il l'aimait et ce qui devait arriver arriva, ils se sont mis ensemble. J'ai donc clairement compris que j'étais dans ce qu'on appelle la "friendzone". Clairement ça ne m'étais jamais arrivé car étant dans un lycée majoritairement féminin je n'ai pas eu beaucoup d'amis garçons. Mais bon, j'ai relativisé et je me suis dis que ce n'étais pas si grave que ça! Et aujourd'hui je suis la plus fervente supportrice de leur couple :)
Il se trouve néanmoins que la vie est une chienne et qu'elle m'a refait un sale coup. Au nouvel an j'ai rencontré un ami d'enfance d'une de mes amie de fac et on s'est tout de suite bien entendu. On a gardé contact et depuis on arrête pas de se parler... Sauf que j'ai appris aujourd'hui qu'il me considérait comme une super pote mais qu'il avait complètement flasher sur une de mes amies... encore une fois! J'ai l'impression que ma vie amoureuse n'est qu'une répétition des mêmes événements.... Et ça devient vexant d'être a chaque fois considérée comme la super pote.... mais rien de plus!

A l'inverse, je me retrouve à friendzoner un de mes amis. Il est adorable avec moi, il me fait rire et est toujours la quand j'ai besoin de lui et je l'aime sincèrement mais il n'y a pas ce déclic que j'ai pu avoir avec d'autres garçons. ce n'est pas qu'il ne m'attire pas physiquement c'est juste que je ne vois pas en lui de potentiel petit copain et je ne sais pas comment lui dire pour ne pas le laisser alors je fais l'autruche...

Ça m'a fait du bien de déballer ma vie dites moi! Je me sens beaucoup plus légère!
 
  • Big up !
Réactions : Membre supprimé 44459

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes