Bah moi j’arrive pas à savoir si ça me convient ou si ça me fait chier. :hesite:

J’aime être seule chez moi, j’aime le calme, n’avoir personne d’autre à gérer (j’entends par là, gérer la présence d’une autre personne, mon copain (et ma mère sûrement) étant l’exception à la règle), pouvoir faire ce que je veux comme je veux, quand je veux.
J’ai « plein » de choses à faire, j’aime m’occuper toute seule, passer mon temps sur le pc à faire divers trucs, etc.

Mais régulièrement, ça me fait chier. Ca me fait chier parce que j’ai pas vraiment d’ami-e-s. Je connais quelques personnes, j’ai des correspondantes, et d’autres personnes avec qui je papote plus ou moins régulièrement sur le net, mais ça s’arrête là.

Et c’est très chiant à gérer en fait, parce que j’aime et j’ai besoin d’être seule, mais en même temps, j’ai ces périodes ou j’ai besoin d’interactions sociales, et les gens, souvent ils comprennent pas. Ils comprennent pas qu’on se comporte en « fantôme », qu’on soit là pendant une semaine, puis qu’on passe en mode sous marin pendant 2, 3 semaines, voire plus. Sauf que c’est mon fonctionnement, j’ai besoin de ces périodes de socialisation, mais encore plus d’être seule après, comme pour m’en remettre en fait.

J’ai beaucoup de mal à créer du lien avec les gens. Je sais jamais comment me comporter. Je suis capable de raconter ma vie perso à quelqu’un que je connais à peine si je sens que le courant passe super bien, mais je suis pas foutue de garder les gens sur le long terme.

Et en plus, j’ai pas besoin de voir les gens. J’ai pas besoin (et en vrai, c’est surtout que j’aime pas trop ça) de voir les gens autours d’un café dans un bar par exemple. Des fois on reçoit des gens et c’est cool hein. Mais j’ai pas besoin de voir les gens pour me sentir proche d’eux. Je sais pas si c’est clair.

Mais voilà, j’aime ma solitude, mais elle est parfois compliquée à gérer, et je sais pas trop quoi faire. Heureusement qu’il y a discord, les forums etc... parce que sinon...
OH MON DIEU.

J'étais venue raconter mon histoire sur ce forum, et en fait... TU ES MOI :non:

J'aime être seule, c'est comme ça. C'est comme ça depuis genre TOUJOURS. J'ai toujours eu la possibilité au collège/lycée de faire partie de "groupes" mais en fait, je sature très rapidement. Les gens soudées qui traînent toujours ensemble, ont leur habitude, c'est assez flippant pour moi. Du coup, je m'éloigne. Je ne répond pas trop aux normes et aux standards qui constituent notre société. Je m'y fais, c'est comme ça. Quand des amis me demandaient de sortir, je disais oui et ensuite, je trouvais une excuse pour ne pas y aller. Je préfère être seule. J'ai 1000 choses à faire. Seule. Pendant des années, j'ai voyagé seule. LE PIED TOTAL. J'ai enchaîné les relations à distance. LE PIED TOTAL AGAIN.

On a emménagé avec mon actuel chéri en région parisienne depuis deux ans et je ne me suis faite aucun ami. Voilà, c'est tout. Je travaille depuis chez moi. J'adore ça! J'ai tout le temps et l'espace dont j'ai besoin. Je m'occupe, je ne m'ennuie genre JAMAIS. J'ai mon chat, mon PC, mes idées, mes passions, mon thé, mes séries, mes lectures. Si je veux, je vais au ciné seule, voir une expo, voir ma soeur et mes neveux...
Mais non, actuellement, je n'ai pas vie sociale. Et j'angoisse des fois, mais surtout à cause du regard des autres, de ce que les gens peuvent penser...

Ma psy m'a diagnostiquée "zèbre" (haut potentiel), je sais pas si cela peut avoir un lien...
 
Mais j'ai aussi besoin de quelques interactions sociales haha le soucis chez moi c'est que je trouve vite les gens envahissant, il y a pas de demi mesure et certains comprenaient pas mon besoin d'avoir mes moments de stop.
CA ! C'est toujours horrible à dire, mais ouais, le côté "envahissant" des gens. Le pire c'est qu'on a tous notre barème à ce niveau là. Genre j'ai beau adorer certaines personnes de mon entourage, souvent, après 4h en leur compagnie (parfois avant), bah j'en peux plus.
Alors, quand je suis chez eux, c'est facile de partir. Mais quand les gens viennent chez toi, c'est tout de suite plus compliqué.

C'est difficile de trouver des gens qui comprennent que là, j'ai besoin d'être seule en fait, j'aimerais bien qu'on se dise au revoir et qu'on se voit éventuellement une autre fois. Mais ça se fait pas, de dire aux gens "bon bah écoute, on a bien discuté, mais là, faut que tu rentres chez toi maintenant, parce que j'en ai marre en fait, j'aimerais bien faire autre chose" :ninja:

Et y'a les personnes très sociables, qui aiment discuter tout les jours ou presque, et qui du coup, ont du mal à comprendre qu'on soit pas comme ça, et souvent, ça clash parce que les gens pensent qu'on s'en fout d'eux alors que c'est pas le cas du tout :erf:
C'est juste que bah je suis sûrement repassée en mode sous marin, je le fais pas exprès, mais j'ai envie de parler à personne, et de juste rester dans mon coin, à faire mes trucs et que discuter/socialiser, ça me demande de l'énergie que j'ai pas là tout de suite.

Pendant quelques années, j'ai eu une meilleure amie qui a compris ce fonctionnement et c'était trop bien. On pouvait ne pas se parler pendant 3 semaines, ou 3 mois, puis s'appeler, ou s'écrire et se raconter nos vies persos etc. On se voyait de temps en temps, parfois ça a été une fois par mois, parfois une fois par an (alors qu'on vit à 30 minutes l'une de l'autre) et c'était super. Bon, maintenant elle a un enfant, une maison et d'autres préoccupations visiblement, donc j'ai plus d'amie :cretin:

La vie sociale c'est difficile :scream:

@elaphebolos Ah bah quand j'étais ado, je passais mon temps dans ma chambre, ça inquiétait mes parents, et puisj'ai eu une meilleure amie avec qui on était tout le temps scotchée, et ça m'allait très bien, je passais ma vie chez ses parents (ça se passait très mal chez moi) et j'ai adoré cette période. Et du coup mes parents étaient saoulés parce que j'étais plus chez nous :cretin:

Mais c'est depuis que je suis partie de la maison y'a 12 ans et que je me suis retrouvée seule en appart (mon copain bosse en déplacement la semaine) que ça a changé. Même si au début je le vivais super mal (mais on a pris un chat très vite et ça va mieux ahah), maintenant je me vois pas revenir en arrière.
J'ai quasi pas de vie sociale, à part le tir à l'arc deux fois par semaine et ma mère/mes soeurs que je vois régulièrement. Je connais à peine mes voisins. Je sais même pas comment ils s'appellent :yawn:

J'ai été diag HQI aussi, je sais pas si ça explique des choses, mais ça fait un autre point commun :cretin:

Edit : par contre, ça fait quelques années que j'en ai plus rien à carrer du jugement des gens à ce sujet ahah.
 
Dernière édition :
CA ! C'est toujours horrible à dire, mais ouais, le côté "envahissant" des gens. Le pire c'est qu'on a tous notre barème à ce niveau là. Genre j'ai beau adorer certaines personnes de mon entourage, souvent, après 4h en leur compagnie (parfois avant), bah j'en peux plus.
Alors, quand je suis chez eux, c'est facile de partir. Mais quand les gens viennent chez toi, c'est tout de suite plus compliqué.

C'est difficile de trouver des gens qui comprennent que là, j'ai besoin d'être seule en fait, j'aimerais bien qu'on se dise au revoir et qu'on se voit éventuellement une autre fois. Mais ça se fait pas, de dire aux gens "bon bah écoute, on a bien discuté, mais là, faut que tu rentres chez toi maintenant, parce que j'en ai marre en fait, j'aimerais bien faire autre chose" :ninja:

Et y'a les personnes très sociables, qui aiment discuter tout les jours ou presque, et qui du coup, ont du mal à comprendre qu'on soit pas comme ça, et souvent, ça clash parce que les gens pensent qu'on s'en fout d'eux alors que c'est pas le cas du tout :erf:
C'est juste que bah je suis sûrement repassée en mode sous marin, je le fais pas exprès, mais j'ai envie de parler à personne, et de juste rester dans mon coin, à faire mes trucs et que discuter/socialiser, ça me demande de l'énergie que j'ai pas là tout de suite.

Pendant quelques années, j'ai eu une meilleure amie qui a compris ce fonctionnement et c'était trop bien. On pouvait ne pas se parler pendant 3 semaines, ou 3 mois, puis s'appeler, ou s'écrire et se raconter nos vies persos etc. On se voyait de temps en temps, parfois ça a été une fois par mois, parfois une fois par an (alors qu'on vit à 30 minutes l'une de l'autre) et c'était super. Bon, maintenant elle a un enfant, une maison et d'autres préoccupations visiblement, donc j'ai plus d'amie :cretin:

La vie sociale c'est difficile :scream:

@elaphebolos Ah bah quand j'étais ado, je passais mon temps dans ma chambre, ça inquiétait mes parents, et puisj'ai eu une meilleure amie avec qui on était tout le temps scotchée, et ça m'allait très bien, je passais ma vie chez ses parents (ça se passait très mal chez moi) et j'ai adoré cette période. Et du coup mes parents étaient saoulés parce que j'étais plus chez nous :cretin:

Mais c'est depuis que je suis partie de la maison y'a 12 ans et que je me suis retrouvée seule en appart (mon copain bosse en déplacement la semaine) que ça a changé. Même si au début je le vivais super mal (mais on a pris un chat très vite et ça va mieux ahah), maintenant je me vois pas revenir en arrière.
J'ai quasi pas de vie sociale, à part le tir à l'arc deux fois par semaine et ma mère/mes soeurs que je vois régulièrement. Je connais à peine mes voisins. Je sais même pas comment ils s'appellent :yawn:

J'ai été diag HQI aussi, je sais pas si ça explique des choses, mais ça fait un autre point commun :cretin:

Edit : par contre, ça fait quelques années que j'en ai plus rien à carrer du jugement des gens à ce sujet ahah.
J'aimerai bien m'en foutre du regard des gens! J'y arrive pour certains trucs (coucou les poils sous les bras, sur les jambes, les tétons qui pointent) mais dès que ça touche ma personnalité, je me dis que je suis "bizarre".

Ça me fait rire ce que tu dis car demain je pars pour 4 jours chez ma soeur et mes deux neveux. Là, je suis impatiente, j'ai hâte. Et je pense que le soir-même, j'aurai qu'une envie : RENTRER CHEZ MOI.

J'ai une tolérance aux enfants proche de 0. C'est des adultes en pire : moi qui aime le calme, la tranquillité et la solitude, BAH C'EST FOUTU. Un enfant, ça court partout, ça veut jouer à Labyrinthe Cars avec toi, ça crie, ça sait pas rester seul, ça te monte sur les genoux alors que t'essayes de bosser...
 
J'aime bien être au calme chez moi, à condition que ma vie sociale professionnelle soit riche. Ce qui n'est pas le cas en ce moment.

Par contre, ce qui m'a fait vraiment apprécier la solitude, moi qui ait grandit dans une famille nombreuse et emménagé en couple dès que j'ai quitté le cocon familial, c'est voyager seule dans un coin très différent culturellement. Ce n'était pas prévu (je devais être accompagnée), et ça m'a vraiment donné goût de vivre des aventures pour moi-même.

Je suis plutôt team sport en solo aussi. Je préfère me battre contre moi-même que contre d'autres personnes.
 
CA ! C'est toujours horrible à dire, mais ouais, le côté "envahissant" des gens. Le pire c'est qu'on a tous notre barème à ce niveau là. Genre j'ai beau adorer certaines personnes de mon entourage, souvent, après 4h en leur compagnie (parfois avant), bah j'en peux plus.
Alors, quand je suis chez eux, c'est facile de partir. Mais quand les gens viennent chez toi, c'est tout de suite plus compliqué.

C'est difficile de trouver des gens qui comprennent que là, j'ai besoin d'être seule en fait, j'aimerais bien qu'on se dise au revoir et qu'on se voit éventuellement une autre fois. Mais ça se fait pas, de dire aux gens "bon bah écoute, on a bien discuté, mais là, faut que tu rentres chez toi maintenant, parce que j'en ai marre en fait, j'aimerais bien faire autre chose" :ninja:

Et y'a les personnes très sociables, qui aiment discuter tout les jours ou presque, et qui du coup, ont du mal à comprendre qu'on soit pas comme ça, et souvent, ça clash parce que les gens pensent qu'on s'en fout d'eux alors que c'est pas le cas du tout :erf:
C'est juste que bah je suis sûrement repassée en mode sous marin, je le fais pas exprès, mais j'ai envie de parler à personne, et de juste rester dans mon coin, à faire mes trucs et que discuter/socialiser, ça me demande de l'énergie que j'ai pas là tout de suite.

Pendant quelques années, j'ai eu une meilleure amie qui a compris ce fonctionnement et c'était trop bien. On pouvait ne pas se parler pendant 3 semaines, ou 3 mois, puis s'appeler, ou s'écrire et se raconter nos vies persos etc. On se voyait de temps en temps, parfois ça a été une fois par mois, parfois une fois par an (alors qu'on vit à 30 minutes l'une de l'autre) et c'était super. Bon, maintenant elle a un enfant, une maison et d'autres préoccupations visiblement, donc j'ai plus d'amie :cretin:

La vie sociale c'est difficile :scream:

@elaphebolos Ah bah quand j'étais ado, je passais mon temps dans ma chambre, ça inquiétait mes parents, et puisj'ai eu une meilleure amie avec qui on était tout le temps scotchée, et ça m'allait très bien, je passais ma vie chez ses parents (ça se passait très mal chez moi) et j'ai adoré cette période. Et du coup mes parents étaient saoulés parce que j'étais plus chez nous :cretin:

Mais c'est depuis que je suis partie de la maison y'a 12 ans et que je me suis retrouvée seule en appart (mon copain bosse en déplacement la semaine) que ça a changé. Même si au début je le vivais super mal (mais on a pris un chat très vite et ça va mieux ahah), maintenant je me vois pas revenir en arrière.
J'ai quasi pas de vie sociale, à part le tir à l'arc deux fois par semaine et ma mère/mes soeurs que je vois régulièrement. Je connais à peine mes voisins. Je sais même pas comment ils s'appellent :yawn:

J'ai été diag HQI aussi, je sais pas si ça explique des choses, mais ça fait un autre point commun :cretin:

Edit : par contre, ça fait quelques années que j'en ai plus rien à carrer du jugement des gens à ce sujet ahah.
Ah mais c'est tellement ça XD

Faut trouver des gens compréhensif haha J'ai perdu pas mal d'amis comme ça, enfin pas que mais ça en fais parti. A une période je sortais beaucoup trop ou si je sortais pas j'était en contact constamment avec les gens, sur msn etc (oui je suis vieille je crois). Au final j'avais jamais de temps pour moi et fallait que je me justifie si je voulais seulement regarder une série ! Même si desfois j'envie certaines personnes je revis quand même depuis que je suis un peu seule !
 
  • Big up !
Reactions : Grim
OH MON DIEU.

J'étais venue raconter mon histoire sur ce forum, et en fait... TU ES MOI :non:

J'aime être seule, c'est comme ça. C'est comme ça depuis genre TOUJOURS. J'ai toujours eu la possibilité au collège/lycée de faire partie de "groupes" mais en fait, je sature très rapidement. Les gens soudées qui traînent toujours ensemble, ont leur habitude, c'est assez flippant pour moi. Du coup, je m'éloigne. Je ne répond pas trop aux normes et aux standards qui constituent notre société. Je m'y fais, c'est comme ça. Quand des amis me demandaient de sortir, je disais oui et ensuite, je trouvais une excuse pour ne pas y aller. Je préfère être seule. J'ai 1000 choses à faire. Seule. Pendant des années, j'ai voyagé seule. LE PIED TOTAL. J'ai enchaîné les relations à distance. LE PIED TOTAL AGAIN.

On a emménagé avec mon actuel chéri en région parisienne depuis deux ans et je ne me suis faite aucun ami. Voilà, c'est tout. Je travaille depuis chez moi. J'adore ça! J'ai tout le temps et l'espace dont j'ai besoin. Je m'occupe, je ne m'ennuie genre JAMAIS. J'ai mon chat, mon PC, mes idées, mes passions, mon thé, mes séries, mes lectures. Si je veux, je vais au ciné seule, voir une expo, voir ma soeur et mes neveux...
Mais non, actuellement, je n'ai pas vie sociale. Et j'angoisse des fois, mais surtout à cause du regard des autres, de ce que les gens peuvent penser...

Ma psy m'a diagnostiquée "zèbre" (haut potentiel), je sais pas si cela peut avoir un lien...
Ah ba
OH MON DIEU.

J'étais venue raconter mon histoire sur ce forum, et en fait... TU ES MOI :non:

J'aime être seule, c'est comme ça. C'est comme ça depuis genre TOUJOURS. J'ai toujours eu la possibilité au collège/lycée de faire partie de "groupes" mais en fait, je sature très rapidement. Les gens soudées qui traînent toujours ensemble, ont leur habitude, c'est assez flippant pour moi. Du coup, je m'éloigne. Je ne répond pas trop aux normes et aux standards qui constituent notre société. Je m'y fais, c'est comme ça. Quand des amis me demandaient de sortir, je disais oui et ensuite, je trouvais une excuse pour ne pas y aller. Je préfère être seule. J'ai 1000 choses à faire. Seule. Pendant des années, j'ai voyagé seule. LE PIED TOTAL. J'ai enchaîné les relations à distance. LE PIED TOTAL AGAIN.

On a emménagé avec mon actuel chéri en région parisienne depuis deux ans et je ne me suis faite aucun ami. Voilà, c'est tout. Je travaille depuis chez moi. J'adore ça! J'ai tout le temps et l'espace dont j'ai besoin. Je m'occupe, je ne m'ennuie genre JAMAIS. J'ai mon chat, mon PC, mes idées, mes passions, mon thé, mes séries, mes lectures. Si je veux, je vais au ciné seule, voir une expo, voir ma soeur et mes neveux...
Mais non, actuellement, je n'ai pas vie sociale. Et j'angoisse des fois, mais surtout à cause du regard des autres, de ce que les gens peuvent penser...

Ma psy m'a diagnostiquée "zèbre" (haut potentiel), je sais pas si cela peut avoir un lien...
Ah bah bienvenue au club !
Comme tu dis par moment je pense que c'est juste le regard des gens qui me fait douter. J'ai l'impression qu'il y a toujours un concours de celui qui a le plus de pote, qui fera le plus de sorties etc
Après j'avoue qu'après avoir passer plusieurs jours seules, surtout qu'en ce moment je travail pas, je craque vite. Il me faut le minimum d’interactions :rire:
Et ce qui m'inquiète c'est surtout pour le futur.. Je noue des relations assez facilement, à des moments je me met des coups de pieds au cul et je me "force" a rencontrer des gens, mais ce sont pas des amitiés durables, d'un coté j'adore ça rencontrer des gens un peu partout sans dépendre d'un groupe ou autre, mais j'ai peur de me retrouver vraiment solo un jour et de regretter d'avoir fui un peu tout ça...
 
  • Big up !
Reactions : just_in_case
Team solitaire !
Ah ça fait toujours du bien des personnes qui comprennent ce besoin d'isolement, même de personnes qu'on aime beaucoup.
Je suis exactement pareille. J'ai récemment passé 3 jours avec 3 amie que j'aime beaucoup et que je ne vois pas souvent. Et même si ça c'est très bien passé, mais pfiouuuh au bout de la deuxième journée j'aurais tout donné pour être chez moi..
Et faire comprendre ça, que ça n'est pas contre les personnes, et que non ça ne veut pas dire que je suis au fond du trou... Gros combat. Je me suis longtemps dit que j'étais anormale a ne pas avoir envie de sociabiliser , tant on se le fait renvoyer en pleine face que quand on est jeunes, on doit sortir et multiplier les rencontres ...

Bref, pas simple à assumer d'être une ermite !

Et HPI ici aussi, je crois que clairement c'est une caractéristique qu'on retrouve souvent chez cette population.
 
Bon alors vu l'heure et ma fatigue j'ai pas tout lu vous m'en excuserez ^^' Je me reconnais bien là dedans, j'arrive pas à définir si je suis solitaire ou pas, en tous cas j'arrive pas à rester seule (célibataire, j'ai pas mal d'amis autour de moi) et ça me gave sérieusement. Je veux dire par là que mon record de célibat c'est quand même 5 mois à peu près, là ça fait 3 mois que le mec que j'aime encore (grmlmlml) m'a quittée et bordel ça me pèse déjà. Mais je vis seule depuis un moment et ben ouais, l'ennui vient souvent pointer son nez et rappeler la solitude que je chasse à chaque fois dans les bras d'un nouveau mec.
A la rentrée je pars à l'aventure avec mon chat sous le coude reprendre des études dans une nouvelle ville, j'emménage en coloc avec une nana qui avait mis une annonce sur leboncoin, ça va faire du changement dans ma petite vie!
 
  • Big up !
Reactions : Delah
@Grim
Haha moi aussi j'ai une "heure limite" où je peux voir les gens. Le pire c'est que parfois ils n'y peuvent rien.
La dernière fois c'était quand une amie est venue dormir chez moi 4 ou 5 jours... :erf:
Du coup je trouve plein d'excuses pour ne pas la recevoir à nouveau dans mon 16m2 (elle doit régulièrement venir à Paris pour son travail) alors que je sais que c'est pas cool parce que ça l'oblige à prendre l'hôtel :erf:.

ça me faisait pareil avec mon ex alors qu'on s'entendait très bien. Il fallait que je m'éloigne plusieurs heures pour me "recharger". Le problème c'est que les gens ne comprennent pas, même si on explique.
Ils pensent que c'est une excuse bateau pour ne pas avouer qu'ils nous saoulent. Alors qu'en fait c'est juste que je veux être seule.
 
Team "je suis sociable mais faut pas que ça dure trop longtemps". Même si avec le temps, j'ai trouvé des amis que je pourrai supporter des semaines sans soucis (spoiler alert : Ce sont des gens calmes et compréhensifs :)) tout comme mon chéri qui rentre aussi dans cette catégorie. Pour la catégorie des gens que j'apprécie mais qui sont beaucoup moins calmes et plus bruyants bah en général quelques heures c'est bien. Mais du coup j'ai fait une sorte de classement : ceux et celles avec qui je passe le weekend et celles et ceux avec qui une soirée ça suffira (noooon, je ne dormirai pas chez toi, je vais rentrer, oh tu sais j'aime beaucoup mon lit, et puis mon chat m'attend, et j'ai ma machine à étendre, si, si, vraiment, une heure de route à 1h du mat c'est rien je t'assure XD). J'ai mis en place une autre règle aussi : sauf exception (amis éloignés) ne me contacte pas si c'est pas pour prévoir de se voir. Quand je suis chez moi et que je souffle, c'est pas pour me laisser envahir par un autre type d'interactions sociales.

Avec le temps, la plupart des gens ont capté comment je fonctionne et celleux qui étaient prêts à me prendre comme je suis sont restés. Les autres bah... C'est pas grave !

Bref avec le temps j'ai trouvé mon équilibre et il me convient très bien !! :rainbow:
 
  • Big up !
Reactions : Savini and Delah
Avec tout ça je me sens moins seule dans ma façon de me sentir seule. Putain c'est beau et j'ai pas encore bu mon café.
Par contre autant souvent j'aime bien rentrer après avoir vu des amis, retrouver le calme de mon appart, mais d'autres fois ça peut être compliqué comme le retour d'event où j'ai passé plusieurs jours avec eux, de juste un weekend à toute une semaine, semaine dernière par exemple coup de déprime avec un cumul de plein de trucs... Nan en fait je crois que la coloc de rentrée c'était une bonne idée, mais pas non plus avec 3 ou 4 personnes ça commence à faire trop de monde pour l'asociale que je peux être :sweatdrop:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes