La solitude, à la fois l’amie et l’ennemie des madmoiZelles

Mymy Haegel

Ex-Rédac chef de madmoiZelle
1 Février 2012
6 728
29 817
6 244
32
Paris
linktr.ee
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : La solitude, à la fois l’amie et l’ennemie des madmoiZelles
solitude-jeunes-femmes-france-640x400.jpg

Lire la suite ...
 
25 Février 2014
3 794
32 074
5 874
Nantes
J'aime être seule tant que je ne subis pas la solitude. Et au délà de la solitude, il y a aussi le fait que je m'ennuie tellement quand je reste trop longtemps toute seule. En plus, c'est un cercle vicieux, ce truc, plus je suis seule, plus j'appréhende les rencontre avec des inconnus, plus je suis seule. Je perds la motivation aussi ce qui diminue encore les chances de rencontrer du monde :hesite:

(est-ce que des Madz seraient intéressé par un topic du même type que les Célibattantes, mais pour l'amitié cette fois? C'est à dire essayer de se motiver à rencontrer des gens amicalement, débriefer les loose et les réussites, se donner des idées sur les méthodes pour rencontrer du monde ou comment garder contact avec des gens rencontré en soirée, etc :happy: )
 
25 Juillet 2018
313
861
184
J'aime être seule tant que je ne subis pas la solitude. Et au délà de la solitude, il y a aussi le fait que je m'ennuie tellement quand je reste trop longtemps toute seule. En plus, c'est un cercle vicieux, ce truc, plus je suis seule, plus j'appréhende les rencontre avec des inconnus, plus je suis seule. Je perds la motivation aussi ce qui diminue encore les chances de rencontrer du monde :hesite:

(est-ce que des Madz seraient intéressé par un topic du même type que les Célibattantes, mais pour l'amitié cette fois? C'est à dire essayer de se motiver à rencontrer des gens amicalement, débriefer les loose et les réussites, se donner des idées sur les méthodes pour rencontrer du monde ou comment garder contact avec des gens rencontré en soirée, etc :happy: )

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
28 Novembre 2016
40
153
389
28
J'ai beaucoup aimé cet article, j'apprécie vraiment la solitude, je n'arrive pas à me construire autrement, mais j'ai des grands moments où je me sens seule aussi...
Typiquement, je viens de commencer mon premier boulot dans une ville inconnue (choix de ma part, j'étais très attirée par l'agence), mais je ne sais pas comment rencontrer des gens. Vu que c'est un gros effort pour moi de me mettre face à de nouvelles personnes, je ne sais pas par où commencer. En plus je n'arrive pas à savoir si je me sens obligée de rencontrer des gens en mode "socialement c'est plus acceptable" (sachant qu'en plus je suis celib') ou si j'ai vraiment envie (parce que j'ai déjà des amis vraiment chouettes, ils sont juste aux quatre coins de la france). En plus je fais ma difficile, un de mes collègues m'invite souvent a venir boire des coups avec ses amis mais le côté collègue/ami me perturbe un peu, et je veux pas tout mélanger. (on est trois dans ma boite, et ça se passe bien, je veux pas prendre le risque de ne plus être à l'aise au travail pour une quelconque raison)
BREF, Je serai vachement intéressée par un topic celibattante version amis ! De pouvoir en parler ce serait chouettos ! :d
(je viens déjà d'étaler ma vie de ouf, oups oups. Ce sujet est tombé pile à un moment où je me pose beaucoup trop de questions ^^')
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
16 Avril 2017
6 789
42 664
1 654
35
Le pire de tous: souffrir à la fois de solitude ET d'anxiété sociale. Perso, j'ai juste le choix entre 2 trucs qui me font souffrir.

Par contre, je ne suis pas du tout d'accord awec le discours vieuxconniste qui prétend qu'un lien virtuel est forcément superficiel. J'ai expérimenté l'exact inverse sur un serveur de chat où nous sommes avec le temps devenus ur groupe très soudé. Quand un des membres a annoncé avoir fait une tentative de suicide, ça m'a fait un frisson d'horreur, de même que j'en ai pleuré quand j'ai eu leur soutien pendant une période dépressive, et je me sentais super mal quand un des membres m'en voulait pour quelque chose (et mes proches se sont bien foutus de moi quand j'ai voulu me confier à eux, à cause justement de ce cliché de vieux con), paye ta superficialicé.
 
M

Membre supprimé 334599

Guest
Pour aussi même si ou je vis c'est paume.
Je suis solitaire depuis toujours j'ai grandi dans un village de 95 habitants jusqua mes études supérieures. Mais actuellement je ressens beaucoup de solitude. Je suis isolée loin de ma famille j'ai déménage dans une toute petite ville du Béarn pour suivre mon copain qui est donc mon seul repère et souvent je déprimé car je ne vois personne. J aurai aime faire du théâtre mais la troupe ici ne prends pas de nouvelles personnes. Et je suis au chômage ce qui n'aide pas a se socialiser (j'ai honte de ma situation et je perds toute confiance en moi je me sens juste... Nulle).
Je suis forte mais des fois c'est chiant
 

RainyMood

Ne pas citer mes messages, thx :) "She/iel"
1 Mai 2014
11 974
108 326
7 114
Je suis d'accord avec @skippy01 sur "Par contre, je ne suis pas du tout d'accord avec le discours vieuxconniste qui prétend qu'un lien virtuel est forcément superficiel." Après si c'est juste un truc scientifique...
BECAUSE je suis une personne en situation d'handicap, malentendante, malvoyante et tout un tas d'autre truc bien chiant qui fait que c'est plus facile pour moi de parler à des gens via les réseaux sociaux. Je me suis fait des bons potes même s'iels habitent loin, y en a deux que je vois régulièrement.
J'aime ma solitude, vivre seule sans contrainte, quand elle me pèse j'ai juste à sortir en ville pour croiser des gens puis ça va mieux.
 
22 Août 2018
89
647
144
27
Je suis arrivée dans une nouvelle ville pour du boulot et je dois dire que c'est beaucoup plus compliquer de sociabiliser. Mes amis proches, je les connais de l'école, c'est des gens de mon age avec qui j'ai passé beaucoup de temps. Et maintenant ils sont loin, y'a pas beaucoup de jeune là où je travaille, et sinon je n'ai pas le temps d'approfondir au boulot.
j'ai du mal à m'ouvrir à des personnes d'une autre génération, c'est un peu moins difficile avec les femmes de la génération de ma mère, je pense à mes collègues qui ont un rapport (ou qui m'inspire ce rapport) un peu maternel avec moi, j'ai l'age de leurs filles. Mais j'avoue que les trentenaires c'est plus dur, je ne les ai quasi jamais cotoyé au cours de ma vie, elles ont un mari, une maison, des enfants en bas age, il y a un décalage. Moi j'ai presque 23 ans, je vis seule dans mon studio, célibataire, premier boulot, c'est pas pareil !

Sinon j'ai déjà eu des périodes d'inactivités scolaires/professionnelles et c'est franchement difficile à gérer mentalement. J'avais beau vivre avec ma famille, voir mes amis de temps en temps, je me sentais incroyablement seule. Et puis quand on n'a rien a faire on pense trop, on cogite, on est seul avec soi même et parfois il n'y a pas pire ennemis que soi même, la compagnie la plus toxique !
Alors je luttais pour pas tomber en dépression, je m'organisais des petites listes d'activités pour occuper ma journée: recherche de job, sport, prendre soin de soi, broderie, dessin, rangement, etc.
D'un autre côté, la solitude m'a poussé à l'introspection, j'ai mis un nom sur le problème que j'avais et je l'ai mieux compris (coucou la dépendance affective !). Cela dit je l'ai pas réglé et comme il n'a pas refait surface j'ai fais l'autruche et je l'ai enterré voilou voilou.

Ca je l'ai beaucoup vu des gens qui disent de faire des activités seuls et qui apprécient beaucoup. Mais sincèrement j'ai beaucoup de mal avec ça. Je suis déjà sortie plusieurs fois parce que j'avais envie de faire des trucs et que mes potes n'étaient pas dispo, mais c'est pas pareil, malgré ma bonne volonté, je me sens éteinte, y'a rien d'excitant quand on sort seul. Et puis la saveur... Il n'y en a aucune, c'est comme si nous avions tous les ingrédients pour un bon repas mais qu'il manque le sel (même si vous mangez sans sel vous m'avez compris hein !), on sait ce qu'il manque pour que ça soit parfait, mais y'en a pas donc ça gache tout, c'est fade, et ce peu importe le cadre, ou combien l'activité est intéressante, rien ne remplace l’interaction !
 
1 Avril 2018
29
50
174
J'aime bien la solitude mais à petite dose. C'est top de pouvoir se ressourcer, faire ce qu'on veut quand on veut. J'ai fait mes études dans une grande ville, j'ai tissé des liens avec de nouvelles personnes, fait des rencontres extraordinaires pour certaines. Et aussi appris à vivre seule. C'est chouette quand on est en ville de pouvoir s'enfermer dans son petit cocon de temps en temps. Mais depuis que j'ai déménagé et commencé a travailler (dans une région paumée), c'est devenu beaucoup plus difficile de rencontrer des gens et de nouer de nouvelles amitiés, et la solitude est parfois un peu pesante.
En tout cas j'admire les gens qui font plein d'activités seuls et qui kiffent ça a fond !
 
10 Octobre 2014
133
5 281
3 254
Est ce qu’il y aurait pas encore un fond de “gens introvertis” versus “gens extravertis” dans l’histoire ? Car en grande introvertie, la solitude est mon amie. Après 1 an à vivre en coloc (et donc jamais seule) je me rends compte combien ça m’étouffait. Je sais qu’il y a des gens qui adore ça, le contact H24. Personnellement, ça m’épuise. Je ne suis pas faite pour être un moulin à paroles, et je déteste les small talks. J’aime faire mes trucs en silence, donc même si je ne parlais pas, je les entendais parler et ça me fatiguait. Leur présence me fatiguait. J’allais dans ma chambre et j’entendais leurs rires à travers les murs, et ça me mettait en colère, car ils parlaient trop pour moi, tout le temps, trop fort. Et je m’en voulais car ils ne faisaient rien de mal. J’avais juste pas envie d’être là. Je savais que seule dans un apart, j’aurais été tellement heureuse. Bref, j’ai souffert de NON solitude. J’ai dû aller la chercher, partir avec mon vélo loin de tout contact, rouler jusqu’à un village voisin, une église, un champ. Je m’isolais parfois très tôt le matin pour ne pas les croiser du tout, ou bien je me levais du lit après avoir entendu la porte d’entrée se fermer derrière eux. Alors que je les adore, ils sont devenus mes amis. J’ai compris que je ne suis pas faite pour voir les gens aussi souvent. J’ai besoin de le décider, et non de le subir. Je pense qu’il n’y a pas de mal à aimer la solitude comme à la fuir. Il faut juste trouver quel dosage vous sied et faire en sorte de le respecter pour ne pas subir le déséquilibre de la balance et finir au fond du trou.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes