@Emenulis : une question : en quoi le fait d'être racisée entre-t-il en jeu dans ce sujet ? (c'est une vraie question hein, en tant que blanche, des choses m'échappent sans doute !)

Célibataire depuis un an et demi pour ma part, et plutôt à l'aise avec ça. J'ai eu une ou deux histoires depuis, mais rien de sérieux. Et je pense le rester pendant un moment encore, car ma première relation a duré plus de 5 ans, et a été plutôt toxique. Parce que, comme l'a dit une autre Mad'z, je ne suis pas encore franchement construite, je ne sais pas tout à fait qui je suis ni ou je vais, et pour ces raisons, je ne pense pas pouvoir vivre une histoire épanouissante. Parce que pour construire à deux, il me semble qu'il faut que les deux personnes soient elles-même solides. Du coup, j'ai envie de me laisser le temps de débuter cette nouvelle phase de ma vie (fraîchement diplomée, j'entre dans la vie active!) toute seule, et pouvoir prendre tout le temps dont j'ai besoin pour savoir ce que je veux.
Après, ça ne veux pas forcément dire être abstinente, ne plus avoir d'histoires. Mais le couple, pour moi, ça implique un vrai désir de construire une relation, d'avoir des projets communs, de partager sa vie quoi. Et moi, pour l'instant, je veux bien qu'on la traverse ma vie, mais c'est tout :P !
 
@Emenulis : okay, je comprends mieux ! Finalement, c'est un peu comme être féministe et fréquenter un mec par du tout déconstruit ^^ !

Je continue sur la lancée de mon message précédent (ça m'a fait cogiter !) : en fait, il y a une partie de moi qui a envie de connaître la vie en couple à nouveau (pas tout de suite, une fois que ce sera le moment). Mais de l'autre, je me demande pourquoi, et je pense que je suis forcément influencée par la construction du couple de notre société. D'un côté, j'ai adoré vivre avec quelqu'un, faire des projets pour deux, même partager le quotidien,les courses, ce genre de trucs, ça m'aidait à donner du sens aux choses, et j'avais quelqu'un sur qui compter tout le temps, c'était hyper agréable.
Mais d'un autre côté, je me demande vraiment si c'est viable au long terme, la vision du couple qui doit durer toute la vie. Parce qu'au final, ben c'est rudement compliqué de pas se souler après des années ensemble, et finalement, est-ce-que c'est tellement une bonne idée ? Je trouve qu'imaginer qu'une seule personne peut te contenter à tous les moments de ta vie, c'est un peu illusoire. Mais en même temps, je suis super nulle pour les histoires courtes ou sans lendemain, j'aime pas voir les choses finir.
Donc au final, c'est le bazar dans ma tête ;) !

Je dirais qu'au final, le célibat me convient bien, et que la vie de couple n'est vraiment pas une fin en soi. Qu'il faut commencer par pouvoir vivre avec soi-même pour vivre à deux, parce que le couple n'est pas la réponse à tout. C'est un choix, le choix d'intégrer quelqu'un à ses projets, mais ça ne devrait pas être une obligation.
 
Coucou ! Je suis actuellement en couple après une période de célibat de 3 ans trèèèèèès bien vécue.

J'ai été avec mon ex copain pendant 5 ans, nous nous sommes séparés il y a 4 ans. Suite à ça, tout ce qui me venait à l'esprit c'est "plus jamais", j'ai passé pas loin de 2 ans sans fréquenter aucun garçon, de quelque manière que ce soit (sauf les copains, mais les copains c'est important), puis j'ai commencer à en fréquenter de manière non sérieuse, pour m'amuser.

Pendant ce célibat, je me suis concentrée sur moi, moi, moi, moi, et putain ça fait du bien quoi. Pas de concessions pour les autres, pas de prise de tête, pas de compte à rendre. Je pense que j'en avais besoin pour me (re)construire, développer une personnalité, une force que j'avais pas avant.

Je suis tombée sur l'amour par pur hasard alors que je "m'amusais", et voilà, aucun regret non plus, mais je sais que le célibat n'est vraiment pas une "épreuve", qu'on peut être très heureux sans copain/copine.


Après, pour venir sur le cas du topic Célibattantes, j'avais posté sur ce topic pendant que je n'avais personne pour donner ma définition du mot, pour moi c'était une personne célibataire qui ne se laissait pas abattre, d'une manière ou d'une autre, et pour moi ça englobait le célibat par choix. Et je sais qu'à l'époque j'étais pas la seule à penser ça ^^
 
@Emenulis : Bon, on se comprend alors :P ! Je vois qu'on a à peu près le même âge, du coup je me dis que ça finira par se tasser tout ça, et dans quelques temps, on changera peut-être d'avis (ou pas d'ailleurs !) ^^ !
 
Je rejoins @selfish dans son propos, car j'ai moi-même fréquenté le topic des Célibattantes de manière assidue un certain moment, non pas pour combattre mon Célibat, simplement pour m'épancher et me confier sur une rencontre que j'avais faite et qui, plusieurs mois durant, m'a un peu toute chamboulée... avant de ressembler à une histoire de couple (ce que j'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à admettre, tant j'avais l'habitude d'être célibataire :d).

Je pense que vivre bien son célibat est tout à fait compatible avec la recherche d'une relation de couple. J'ai moi-même été célibataire longtemps, je suis très indépendante de caractère et dans mon mode de vie, je peux parfaitement vivre seule et construire des choses seules... et être très heureuse seule.

Par ailleurs, mon niveau d'exigence vis-à-vis de l'autre n'a pas vraiment varié au cours de ces dix dernières années (mais à la base j'ai toujours été un peu difficile).

Toutefois, je n'ai jamais eu peur de mourir seule entourée de dix-neuf chats, mais je n'ai pas pour autant senti le célibat comme un choix. Dans mon cas, ma capacité à aimer être célibataire et à en voir les bons côtés, c'est juste une question d'adaptation, comme pour toute autre chose de la vie. Tu es dans telle situation? Ben tu te donnes les moyens pour aller bien.

La question d'"être prête" me parait intéressante, et je crois, m'intrigue un peu... parce qu'en fait je ne sais pas si on est "prête" un jour, à tout ce qu'implique une vie de couple, une vie amoureuse, jusqu'à ce qu'on le vise. Il y a aussi des filles/mecs qui s'en sortent très bien et se construisent parfaitement à deux. Moi-même des fois, quand une histoire de couple démarre j'ai un peu le vertige et je me dis que je n'y arriverai jamais parce que je ne suis pas prête, pas finie... mais je me lance quand même.
 
J'ai un peu du mal avec le fait d'opposer ce post et celui des celibatantes sous prétexte qu'ici le célibat serait un "choix".

Ça veut dire quoi un choix ? Que si vous tombez amoureuses d'un mec super et que c'est réciproque vous vous interdirez de sortir avec lui pour garder le statut de célibataire ?

Le terme de celi-battante justement il est la pour montrer qu'on ne veut pas "subir" le célibat et qu'on est pas passive par rapport à tout ca.

Fin bref j'ai un peu de mal avec ce sujet, idem j ai peut être pas toutes les clés en main mais je vois pas pourquoi mette forcément en rapport le célibat et la question de la couleur de peau.
 
  • Big up !
Reactions : Bleu Caramel
Huhu ce n'est pas si simple je trouve,@Emenulis, je ne suis pas "racisée" (je viens d'apprendre un mot!) mais je me demande simplement si ce n'est pas une question plus générale d'acceptation de différences majeures dans le couple - n'est-ce pas, par exemple, la même chose avec les religions, certaines pensées ou visions déterminantes de la vie et de la société?

Parce que quand tu parles "d'éducation", de "turorat", ce que tu dis résonne un peu en moi. Je sors avec un type qui est croyant, et pratiquant, d'une religion que je ne connais que très peu - moi-même, je suis athée.

Alors oui, pour le coup c'est l'éducateur, et il a déjà subi, de la part d'autres, des remarques désobligeantes, ces "mini agressions" dont tu parles. Je ne suis pas sa place (ni à la tienne) mais je n'ai pas l'impression que ça le fatigue ou le froisse de m'expliquer comment sa vie s'organise autour de tout ça, et aussi qu'on arrive à échanger sur cela de manière ouverte.

En fait c'est ça qui m'intrigue. Je suppose que mon exemple aura l'air un peu ridicule et que pour toi, cette "racisation" se rapporte à une multiplicité de domaines, mais est-ce qu'il n'est pas tout simplement question de trouver quelqu'un d'ouvert d'esprit "généralement" ?

Je suis désolée si je parais être dans le déni de difficultés que tu soulèves par rapport à ton vécu ou la personne que tu es, ce n'est pas mon intention, je voudrais simplement être sûre de bien situer le problème.

PS: Je suis Gémeaux aussi XD
 
Dernière édition :
@Emenulis C'est hyper interessant comme sujet. Je me retrouve pas dans les celibattantes (sans jugement aucun, au contraire) parce que je suis dans une période de ma vie ou je veux rencontrer personne, le terme interférences me parle vachement. Je n'en veux pas dans ma vie. Ça ne veut pas dire que je ne rencontre personne mais je vais pas chercher et je n'alimente pas,je me cherche moi meme c'est déjà beaucoup de boulot.
Et c'est aussi parce que je suis racisée et conscientisée. Le mec qui croit au racisme anti blanc et ne voit pas le probleme avec la decheance de nationalité peut gentiment tracer son chemin sans moi, merci. Et je suis même pas sure de pouvoir/vouloir "éduquer" mon mec parce que j'ai droit à la paix de l'amour moi aussi. Du coup j'ai choisi la paix du célibat et c'est plutot tres cool. Meme les mecs avec qui je couche c'est des potes, je drague plus, je ne me sens plus obligée de me mettre en valeur pour plaire, je m'affirme de plus en plus (Et je croise les doigts pour en être toujours capable quand je rencontrerai l'Homme). C'est cool.
 
@Emenulis : okay, je comprends mieux ! Finalement, c'est un peu comme être féministe et fréquenter un mec par du tout déconstruit ^^ !

Je continue sur la lancée de mon message précédent (ça m'a fait cogiter !) : en fait, il y a une partie de moi qui a envie de connaître la vie en couple à nouveau (pas tout de suite, une fois que ce sera le moment). Mais de l'autre, je me demande pourquoi, et je pense que je suis forcément influencée par la construction du couple de notre société. D'un côté, j'ai adoré vivre avec quelqu'un, faire des projets pour deux, même partager le quotidien,les courses, ce genre de trucs, ça m'aidait à donner du sens aux choses, et j'avais quelqu'un sur qui compter tout le temps, c'était hyper agréable.
Mais d'un autre côté, je me demande vraiment si c'est viable au long terme, la vision du couple qui doit durer toute la vie. Parce qu'au final, ben c'est rudement compliqué de pas se souler après des années ensemble, et finalement, est-ce-que c'est tellement une bonne idée ? Je trouve qu'imaginer qu'une seule personne peut te contenter à tous les moments de ta vie, c'est un peu illusoire. Mais en même temps, je suis super nulle pour les histoires courtes ou sans lendemain, j'aime pas voir les choses finir.
Donc au final, c'est le bazar dans ma tête ;) !

Je dirais qu'au final, le célibat me convient bien, et que la vie de couple n'est vraiment pas une fin en soi. Qu'il faut commencer par pouvoir vivre avec soi-même pour vivre à deux, parce que le couple n'est pas la réponse à tout. C'est un choix, le choix d'intégrer quelqu'un à ses projets, mais ça ne devrait pas être une obligation.

J'ai envie de répondre à ce que tu dis à propos des "histoires sans lendemain'' : moi aussi j'ai du mal à voir une histoire se finir, et pour autant je m'y expose parce que je suis assez ouverte à toutes sortes de rencontres (ce que permet le célibat justement) ^^. C'est un peu comme vivre tout plein de petites ruptures tout le temps... Mais au lieu de me sentir mal à chaque fois, de me reprocher de ne pas savoir choisir, d'être trop entreprenante, etc (enfin ce sont souvent le genre de choses que je me répète en boucle, je sais pas trop pour toi)... Je me suis dit récemment qu'il faudrait envisager ces multiples ''expériences" décevantes comme autant de moyens de se renforcer psychologiquement, de ne pas se laisser atteindre par l'absence de désir de l'autre ou par son indisponibilité. Une frustration dépassée peut être extrêmement constructive ! Je suis célibataire depuis plusieurs années déjà et si je regarde en arrière et que je me compare avec la version de moi-même "en couple", je vois une personne beaucoup plus forte, épanouie et solide. Voilà donc je dis oui au célibat, oui à l'amour sous toutes ses formes et bonnes chances à toutes :*
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes