@Morgen
J'espère que dans 8 ans j'aurai cette chance mdr!
J'ai l'impression aussi de trop idéaliser le mien... mais ça fait partie du "jeu" j'imagine :taquin:
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Morgen
@_Lena Je viens de me rendre compte que je n'ai pas été très prudente de poster ça sans spoiler... Je viens de rectifier ça ! Donc ce serait bien si de ton côté, tu pouvais remplacer la citation par une mention s'il te plaît :fleur:

Edit : Merci ! :top:
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : _Lena
Rolalala les gonz.... Je viens de lire l'article puis tous les commentaires (bon comme je travaille en même temps et que j'essaye de pas me faire griller ça m'a prit 2 jours (je suis un vrai ninja :danse:)).

Moi aussi des crush j'en ai eu, et à aujourd'hui 24 ans j'en ai encore. Quand j'étais au collège et au lycée j'avais la plupart du temps des crush pour des mecs avec qui je parlais, car oui, le fait que le mec me donne un peu d'attention genre la bise ou "salut ça va" entretenait l'espoir qu'il soit aussi amoureux de moi.... :troll:

Quand j'étais en 5e je me souviens j'étais à fond sur Charles, un mec très mignon qui venait d'arriver dans le collège qui était dans ma classe, tout le monde l'adorait et moi il me faisait carrément craquer :jv:. Je me souviens un jour en cours de sport on était tous les deux dispensé et il m'a proposer de rester avec lui pendant l'heure de sport pour pas être tout seul. Vous imaginez le tableau, mon cœur a explosé de joie, et le soir même dans mon journal intime j'écrivais que s'il m'avait dit ça c'est que quelque part il devait être un peu amoureux de moi (j'ai toujours beaucoup d'espoir voyez-vous :yawn:). J'avais demandé son numéro de téléphone a une amie et avait entendu par hasard sa date d'anniversaire, donc le jour J je lui avais envoyé un sms, sms auquel il n'a jamais répondu, et après coup j'ai appris qu'on m'avait menti sur sa date d'anniv :facepalm: (les gens n'ont jamais été tendre avec moi à cette période et même si j'avais toujours quelques très bon amis, les gens en général m'appréciaient pas trop). Il a du apprendre d'une certaine manière que j'étais a fond sur lui (soit parce que j'étais chelou et psychopathe soit pas les autres :rolleyes:) et après j'ai même plus osé lui parler... je me demande ce qu'il est devenu tiens ahah

A chaque fois que j'ai eu un crush je connaissais les emplois du temps, surveillais les skyblog, attendais le mec à la sortie du collège alors que mes amies voulaient se barrer ou que j'avais un truc urgent à faire juste pour LE voir.... ah l'amour.

La pression que les autres nous mettent dessus en primaire, au collège et même parfois au lycée ça m'a fait perdre toute confiance. Très clairement, après coup je n'ai plus jamais osé dire a un mec "tu me plais je te veux", j'ai toujours "aimé en secret". Et quand je suis sur quelqu'un je deviens obsessionnelle, encore aujourd'hui à 24 ans, j'essaye d'aller là ou j'ai une chance de croiser le mec, le trouver sur fb tout ça. Bon j'écris plus "il m'a REGARDE" dans mon journal intime, je le dis à haute voix dans ma tête :lol:

La seule bonne nouvelle dans l'histoire c'est que j'ai réussi à embrasser mon premier crush à 24 ans soit cette année ! (j'ai été en couple pendant 5 ans mais le mec n'étais pas un "crush" a proprement parler à la base) J'étais à fond sur ce mec, j'oubliais littéralement tout ce qu'il se passait autour de moi quand il était dans la même pièce que moi <3), à une soirée il m'a ENFIN (mondieu) embrassé pour au final me dire 2 jours plus tard qu'on devrait être amis (il devait partir à l'étranger quelques mois plus tard, et au fond de mon petit cœur je veux croire que c'est parce qu'il me trouvait tellement géniale qu'il avait peur de tomber amoureux de moi et de s'attacher AHAH c'est beau l'espoir :yawn::yawn:).

Mon objectif aujourd'hui c'est arrêter de focuser sur quelqu'un pendant 30 ans quand y'a pas lieu d'être, ces mecs qui nous obsèdent tant, c'est pas forcément ceux avec qui ça marche :facepalm::facepalm:. J'aimerai bien être capable de dire à quelqu'un qu'il me plait aussi, mais ça finalement c'est pas gagné parce qu'avec tous ces échecs amoureux au collèges et lycée, ces mecs qui m'ont plus, qui étaient certainement au courant et qui ne sont restés que des crush, ça aide pas... Aller MOTIVATION :taquin:
 
Ahah cet article m'a rappelle bien des choses... Quand j'étais en primaire (oui oui si jeune...) un garçon répondant au doux prénom de Morgan est arrive dans mon école pour quelques mois. A l'époque c'était le stéréotype du BG : cheveux mi- long, noir de jais, les yeux bleu clair, et plus vieux que moi... Bref j'ai craque ! Je le collais partout pendant les récrés et comme je n'ai jamais été du genre discrète, bah je lui ai clairement dit qu'il me plaisait. Mais, c'était réciproque !!!


Alors la gamine que j'étais à l'époque était bien trop heureuse de pouvoir noter partout dans son journal intime qu'elle avait un nouvel amoureux... S'en est suivie un échange torride (non je déconne j'avais 9 ans) de lettres... Puis il est parti à la fin de l'année, mais je l'ai vite oublie. Je l'ai retrouve quelques années plus tard sur FB, et déception, qu'il avait changé.. Il n'avait plus rien du BG de mes souvenirs...


Sinon j'ai toujours des crush. Je suis en Angleterre depuis début juillet pour un stage de 6 mois, et j’ai un énorme crush sur un de mes collègues, pas du tout mon style en général.. Genre pas beaucoup plus grand que moi, très mince, 7 ans plus vieux, tatoué (bon ca j'ai toujours kiffé)... Il travaille dans l'entrepôt et depuis mon bureau, j'ai une vue imprenable pour l'observer toute la journée, A tel point que son boss l'a remarqué.. La honte. MAIS (oui il y a un mais), je suis sortie avec lui et une collègue il y a mois, et après quelques verres (enfin quelques.. juste pour avoir l'air raisonnable sur le forum) je lui ai avoué que je trouvais terriblement sexy.. Ce qui ne lui a pas déplu puisqu'on s'est embrassé et qu'on a plus ou moins passé la nuit ensemble...
Bref depuis, après plusieurs dates, on est ensemble.. On n’a pas encore officialisé la chose au bureau, mais la plupart de nos collègues s'en doutent.. Toujours est-il qu'ils le sauront le mois prochain puisque je l'accompagne au mariage de 2 de nos collègues.. Mais j'ai peur, car je rentre dans quelques mois, et je commence vraiment à m'attacher à ce garçon..


Bref, les crush moi j'aime bien, ces petits moments de folie que l'on ressent c'est chouette !:egyptian:
 
Mon dieu j'ai tellement ri :rire: je me reconnais tellement là dedans :yawn:
J'étais la spécialiste des crush impossibles, les premières années de ma "vie amoureuse" ce n'était que ça! Faut dire qu'à l'époque j'étais un peu le "vilain petit canard", petite, mal habillée (RPZ la flemme), les lunettes pas ultra belles, rondouillette mais pas de façon jolie (enfin dans ma tête, parce qu'en vrai c'était pas si horrible), mal dans ma peau, en plus, stéréotype de la première de la classe timide qui s'en fout allègrement de son apparence x) Un genre de Luna Lovegood en version disgrâcieuse quoi. Mais ceci dit je crushais pas sur "LE beau gosse du collège/lycée", plutôt sur le beau gosse qui se faisait discret, genre le bel allemand (évidemment grand, blond aux yeux bleus, cliché) un peu solitaire :cretin: heureusement que la puberté a pas trop tardé pour arranger tout ça :yawn:
 
Ahah, cet article, je m'en lasse jamais :yawn: ! Je me reconnais tellement là-dedans, j'étais exactement pareille :happy: Le mien s'appelait Thomas, un grand brun que j'idôlatrais comme jamais, j'ai une tonne de portraits de lui qui traînent dans les 4 coins de ma chambre ! J'en ai noirci des pages de mon journal à son propos, décrire ma journée dans les moindres détails, à quelle heure on se regardait, s'il avait l'air heureux, son emploi du temps, les places stratégiques dans le self pour pouvoir le contempler et blablabla, le tout dans une sur-interprétation démente :cretin: J'ai réussi à avoir son numéro par le biais d'un pote, j'étais excitée comme une puce alors qu'il connaissait à peine mon prénom le pauvre :rire: ! Il avait l'air assez timide avec les filles mais ça le flattait de voir qu'il faisait de l'effet du coup il en jouait un peu le saligaud :P Il avait l'air de flipper un peu également parce que j'étais parfois creepy à le fixer dans ses moindres faits et gestes :cretin: Bon, ma discrétion légendaire a fait que la moitié du lycée était au courant et qu'on se faisait bien charrier par nos potes respectifs *momentsdegêneintenses* ! Mais bon, avec du recul et pour bien être objective (même si c'est pas facile, on oublie jamais vraiment un gros crush ;)), c'était un garçon de 19 ans somme toute assez banal même si j'aurais tué plutôt que de donner raison à mes potes sur ce point là :yawn: Bon, le destin est un petit rigolo car même en suivant des parcours divergents, j'ai réussi à trouver dans la ville où j'étudie un logement à 300m d'une rue portant le même nom que lui alors que je ne connaissais absolument pas cette ville auparavant :rire:
 
Dernière édition :
Vous m'avez bien fait rire avec vos histoire et c'est agréable de se dire qu'on est pas toute seule dans notre cas !
Alors bon, moi mon crush de lycée ben ce n'est pas du passé puisque ça se passe actuellement...Je vous explique: c'était déjà le crush de mon meilleur ami gay à la rentrée du coup il a tâté le terrain pour savoir si cette personne était du même bord, il s'est avéré que non. Mon ami s'en ai remis et à commencé à devenir l'ami de ce garçon qu'on appellera X. C'est ainsi que j'ai commencé moi aussi à devenir sa "pote". Je ne sais pas si c'est à force de le voir ou à force d'entendre mon ami vanter ses mérites ou tout simplement parce que je le trouvais beau, j'ai finis par être obsédé. Seulement voilà. Lors d'une soirée où il était là, une amie qui habite dans une autre ville l'a rencontré. Quelques semaines après j'ai appris qu'ils avaient couché ensemble. Cette amie me disait qu'il ne représentais rien pour elle, je l'ai cru, et puis finalement ils se sont disputés il y a quelques temps. Et je dois avouer que je m'en suis réjouis.... Alors maintenant mes relations avec lui se cantonnent à le voir tous les jours en classe, essayer de lui parler dès que je peux,etc.. Et mon meilleur moment de la semaine reste le jeudi quand je rentre seule avec lui et qu'on parle de tout et de rien. J'ai commencé à me faire plein de films, à essayer de trouver des façons subtiles de lui faire comprendre ce que je ressens (car j'ai appris qu'avec les filles, monsieur ne fais jamais le premier pas),etc. Mais aujourd'hui, mon amie qui habite loin m'a appris que X lui avait envoyé un message la veille en lui disant qu'il était désolé de ce qu'il s'était passé entre eux. Mon amie m'a dit qu'elle ne le reprendrais pas mais je n'y crois pas trop.
Donc voilà, je suis là à me demander que faire, que ne pas faire...
 
Comme Jack, en seconde je craquais sur un mec de Terminale qui n'en avait rien à faire de ma personne (et quand je me revois à cette époque je ne suis même pas sûre de vraiment lui en vouloir).

Aujourd'hui je fais un high five à mon moi passé, puisque 7 ans plus tard j'ai recroisé le fameux crush et je suis parvenue à mes fins :winky: :highfive:
 
Cet article est génial et les commentaires encore plus!

Je me suis tellement reconnue dans vos histoires :tears: Quand j'étais au lycée j'avais un énorme crush sur un garçon qui s'appelait Arthur. Il était tellement beau (bon pour le coup il l'est encore). je m'étais retrouvée assise à coté de lui en cours de français en seconde, ce qui fiât que j'ai eu une soudaine passion pour Zola XD. Il me faisait tellement rire et je le trouvais siiiiii mature (puis surtout si beau). Un jour on s'est même pris une heure de colle ensemble et j'étais au comble du bonheur :gnih:. Mais malheureusement pour moi, son ex était extrêmement jalouse et m'a clairement fait comprendre que même s'ils n'étaient plus ensemble à ce moment la, ça ne saurait tarder (ce qui a finit par arriver).
J'en ai pleuré, ris, re-pleuré, hurler mon désespoir. chacun de ses mots faisait battre mon coeur à 10000 à heure. Quand j'y pense ça faisait vraiment psychopathe. J'écoutais des chanson de Ed Sheehan en pensant à lui.... Alalala cette innocence amoureuse me manque.
Mais il a compté pour moi et ce qui est drôle c'est qu'aujourd'hui j'ai de nouveau un gros crash sur un Arthur :jv:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes