Je suis actuellement au lycée, avec quelques petits crush (on va pas se le cacher hein..) et après lecture de l'article et de certains commentaires, je me retrouve moi et mes amies dans certains, et pour d'autres je me dis qu'enfaite nous sommes parfaitement saine d'esprit! non parce que des fois j'y pense et je me dis que donner un surnom à ces terminales qu'on ne connait pas, c'est quand même bizarre..et aller faire un tour sur leurs facebook aussi..:yawn:
 
  • Big up !
Reactions : Angelwindy
Bon je spoile tout de suite la fin de mon histoire, mais à toutes les psychopathes frustrées, sachez que J'AI FINI PAR SORTIR AVEC MON CRUSH ! Et que ça ne valait vraiment pas tous les plans machiavéliques mis en oeuvres.

Petite histoire.. J'entre en seconde, lui est en terminale, et prend le même bus que moi. Après quelques recherches, j'apprend qu'il s'appelle Laurent, écoute la même musique que moi, L'HOMME PARFAIT (il m'en fallait peu) (non, son prénom n'était pas un argument en sa faveur).

1- ça va encore
Mes copines décident de l'appeler Casque (comme ça on pouvait parler de lui hyper discrètement, AHAHA.) en raison de ses cheveux mi-longs tendance "mècheux". Commence mon obsession. Au début, ce ne sont que les simples missions "je te croise dès que je peux", puis j'espère qu'il s'assoit à côté de moi dans le bus, ou juste devant, histoire de voir quelques mèches dépasser du siège.

2- ça dégénère
Un jour, une copine me propose l'idée de créer une fausse adresse msn, pour me renseigner un peu sur lui. Nous inventons donc Perrine, étudiante de terminale ultra busy, qui n'aura jamais le temps de le rencontrer en vrai au lycée, mais passera des heures à discuter avec sur sur msn. J'apprend donc qu'il est celibataire. Entre temps, nous avons commencé à sympathiser dans le bus, et je décide de tenter ma chance.

3- le drame
Un jeudi (je m'en rappelerai toujours!), j'arrive au lycée, et me ramène vers lui pour lui poser LA question. Un truc du genre "tiens, et si on tentait un truc? wuhu". Il répond négativement, TRISTESSE SUPRÊME. Je le perd de vue, il fini son année, et part à la fac.

4- les retrouvailles
En fin de terminale, je suis à un open air à Lyon, et qui vois-je ? LAURENT. QUI VIENT VERS MOI. QUI ME DIT BONJOUR. Je refond. Cela fait plus d'un an et demi que je ne l'ai pas vu, nous passons la soirée à discuter, et il me propose un café la semaine suivante. Nous commençons dont à nous voir en potes, on rigole bien, et un jour, ON S'EMBRASSE. C'est la folie dans ma tête, j'ai RÉUSSI.

Sauf qu'en fait, Laurent s'est révélé être un petit con, notre histoire n'a duré que deux mois, à base de "ah tu ne veux pas coucher avec moi ? Ok ben je te ramène chez toi cocote, ciao" toutes les semaines.

Mais bon, au moins ça m'a un peu calmée.
 
C'est étrange ça me rappelle quelqu'un...
J'étais tombée raide d'une superbe fille en début d'année, Adèle, et idem, la fille parfaite. Taille moyenne, des formes, des cheveux aux couleurs changeantes, des lunettes portées brillement... C'était celle qui avait des amis cools, qui s'habillait trop bien, qui avait son style perso, qui était super intelligente, qui savait faire de l'humour, qui souriait tout le temps.
C'est grâce à elle que j'ai eu le déclic sur mon orientation sexuelle, elle qui m'a fait comprendre pourquoi j'étais si mal à l'aise à aimer un garçon...

Mais ce n'était que l'amie d'une amie, et je la voyais pas assez du tout à mon goût ! Et plus l'année avançait plus j'étais accro, dès que je parvenais à la croiser dans un couloir, qu'on échangeait un sourire, à chaque fois je me sentais plus, j'avais mes petites victoires, quand elle m'a acceptée sur Facebook, qu'elle est venue s'assoir avec moi au CDI, quand elle m'a complimentée sur ma tenue...
Moi qui était plutôt une blasée de l'amour, je me suis retrouvée à lui écrire une lettre de déclaration (que je n'ai jamais envoyée), et à en parler à toutes mes amies URL. Au final je lui ai jamais rien avoué de mes sentiments, alors que je me retrouvais à pleurer dans mon lit tous les soirs tellement je crevais d'envie de l'embrasser et de sortir avec elle :')

Mais j'ai été rassurée quand j'ai découvert le côté sombre de sa personnalité et que j'ai appris qu'elle était du genre à parler dans le dos des gens :')
Ma non-bravoure m'a finalement sauvée d'un désastre pire que le Titanic !
 
Dernière édition :
Bon dieu, ça me rappelle mon crush. Il a duré deux ans à peu près, je me suis désintéressée à lui fin première. Pourquoi ? Parce qu'il draguait ma meilleure amie. Meilleure amie qui est transgenre homme vers femme et qui, à l'époque, se définissait comme gay, se vernissait les ongles et aimait le maquillage. Donc, grand coup sur la tête. (mais bon, maintenant, j'en rigole )

Sinon, en term, j'étais tombée amoureuse d'un pote d'un pote. Genre vraiment. La première fois qu'il m'a souri. Je le faisais rire. Et je commençais à l'aimer. Beaucoup. Donc, à la fin d'année, on a fait une soirée pour célébrer le bac. Et il était invité. Je n'ai pas trop bu, je lui ai parlé toute la soirée et à un moment, je lui ai parlé de mes sentiments pour lui. OUAIS. Il m'a passé son numéro et m'a foutu un râteau par ce biais, me faisant chialer pendant cinq heures non stop. Maintenant, ça va mieux mais j'avoue que sur le coup, ça allait pas du tout x')

Sinon, personne ne s'est fait draguer bizarrement ici ? Non parce que je suis toujours tombée sur des cas sociaux quand les mecs s'intéressaient à moi. L'un d'eux a hurlé mon prénom en baissant son pantalon. Si, si. Le même mec qui s'appuyait sur moi histoire de me draguer. Sinon, un autre a décider de me draguer en me chatouillant les pieds. Et mon copain actuel m'a volé notre premier baiser sur la musique des bisounours. Je vous jure que c'est vrai.
 
Que de bon souvenir qui remonte sauf que moi j'ai réussi à sortir avec mon crush quand je n'étais qu'une petite seconde :taquin:
Lui était en terminale et c'était vraiment un gentil garçon, pas du tout le tombeur du lycée ou celui qui faisait rêver toutes les minettes mais c'était vraiment un super garçon ! On est resté un peu plus d'un an ensemble, et lorsque qu'on s'est séparé j'ai eu le coeur brisé en mille morceaux (lui aussi je pense ) vu que c'était mon premier vrai amour ...
Si vous voulez un conseil, faites le 1er pas :hugs:
 
  • Big up !
Reactions : scissorhands
Cet article fait remonter beaucoup de bons souvenirs, merci ^^
Comme beaucoup j'ai eu mon crush de lycée (un métaleux au cheveux mi long, Alex de son prénom). Il était en 1ère L et moi je venais de débarquer en 2nd en janvier.
Je me souviens que j'arrangeais mes déplacements dans le lycée exprès pour le croiser le plus souvent possible XD
Grace a des amies et une soeur qui veut le caser (XD) on est venu a discuter régulièrement sur msn (le stress que j'avais a chaque fois, j'avais l'impression de jouer ma vie XD)
Finalement on sera sortis 2 fois ensembles. La 1ère il a ramené un pote sans me prévenir, et la 2ème c'était une sortie en groupe, il est resté distant tout du long. Ce qui m'a décidé à laisser tomber.
L'année suivante on a coupé les ponts, on se souriait quand on se croisait dans les couloirs mais ça ne s'est jamais concrétisé.
 
Dites les filles on arrete de faire croire qu'on a fait des trucs debiles pour un crush seulement a l'adolescence?

Non parce que moi ca a continue super tard et si je n'etais pas en couple je le ferais encore.

Mais je crois que la ou je me suis le plus ridiculisee c'etait dans les etudes superieures.
Moi petite deuxieme annee, lui quatrieme annee presque dans la vie active. Beau comme un dieu et il sentait bon mais tellement bon.

Premiere fois que je l'avais vu j'ai craque. Je me suis arrangee pour etre dans son groupe pour des projets scolaires (les annees etaient melangees dans mon ecole).
Je me suis arrangee pour devenir sa pote et pour suivre trois quart de ses cours. J'en ai meme change pour ca (et aussi parce qu'apres trois cours j'ai decouvert que l'audit c'etait pas ma passion).

Je stalkait son Facebook en attendant de voir la petite pastille verte apparaitre. A ce moment la c'etait fini, je restais scotchee a l'ecran en attendant de savoir s'il allait venir me parler. S'il le faisait je sautais de joie. Je m'arrangeais pour etre invitee a ttes les memes soirees que lui, tous les memes events. En plus on etait "bon potes" donc c'etait facile de lui parler et de me retrouver dans les memes endroits que lui sans etre trop trop grillee. (Mais bien sur). J'ai meme fait un truc hyper debile, j'ai appris qu'il allait dans la ville ou habitait ma meilleure amie, voir des amis a lui. Du coup je suis partie pour pourvoir prendre le train avec lui (OMG je suis vraiment trop grave).

Bon il y avait deux trois signes qui montraient qu'il etait un peu interesse mais pas pret du tt a sortir avec moi (il a fait un ou deux trucs pas super classe). J'ai change l'objet de mon crush (qui est d'ailleurs maintenant mon copain actuel) (D'ailleurs ils se sont brouilles au meme moment coincidence? je ne crois pas ;) ) et j'y pense plus trop. Par contre chaque fois que je lui reparle, que je le revois j'ai la petite boule au ventre meme si je n'echangerai pour rien au monde mon copain avec lui.
 
Ce post est mon préféré de tous les temps je crois et comme beaucoup, ça me rassure que je ne suis pas la seule à avoir été une PURE psycopathe à la période collège-lycée. En sachant que j'ai toujours connu des échecs cuisants. Bon fort heureusement de nos jours j'ai une vie sentimental.

Je ne compte plus les comportement de taré ...
Prendre mon vélo et passer constamment devant sa maison, (franchement pour quoi faire srx ?)
Scanner la photo de classe, l'agrandir, découper sa tête en forme de coeur avec des paillettes et le foutre : en fond d'écran, en fond de tiroir de ma commonde, partout dans mon Journal intime.
On en parle vraiment des journaux intimes remplies de poémes dégueulasses et de faux espoirs ridicules ? (mon dieu il m'a regardé 2 scd et demi en cours de techno !)
Connaitre son emploi du temps par coeur et monter des coups commando pour le croiser par inadvertance (J'avoue je le fais encore un peu de nos jours).
Etre désespérée si on sait qu'on ne va pas le croiser, encore pire si il est malade encore PLUS PIRE quand c'est les vacances.
Ajouter une alarme spéciale de connexion sur MSN pour ne pas le rater
S'assoir stratégiquement au self pour le mater
Demander à ses copines de choper des infos, voir pire de lui demander si il veut sortir avec moi ( BORDEL DE MERDE, qui fait croire aux collégiens qu'on fait ce genre de choses ??)
 
Deux jours que je lis les commentaires, deux jours que je ris !

J'ai pu revivre un bon flashback vers la fin des années 90, à l'époque où notre distraction principale était de commenter l'épisode d'Hartley Cœur à Vif de la veille (rholala cette série...mythique).

Le truc le plus bizarre que j'ai fait par amour pour un crush (un mec pas très beau, mais cool, drôle, gentil, intello, un nerd-geek qui était dans ma classe en 6e et 5ème mais pas en 4ème), c'était de le traquer jusqu'à son domicile après les cours pendant 2h, sous la pluie.

Même pour la fille de 13 ans que j'étais, c'était flippant. Je crois que ça été le déclic pour freiner mon "amour".

Aujourd'hui j'ai 27 ans une gosse de 2 ans et.....j'ai un crush.

Pathétique.

C'est d'ailleurs grâce à mes sessions de stalking googlesque que j'ai découvert ce merveilleux article^^

Ps: hahaha les surnoms, forcément ça me parle ! Moi c'était "Hector Tupois" à cause des initiales de mon cher et tendre, HT et il fallait trouver des patronymes complèment éloignés des originaux pour pas se faire griller
 
Bonjour,
Depuis que j'ai lu cette article (et les commentaires qui m'ont bien fait rire) je me sens vraiment moins seule :yawn:
En fait j'ai 15 ans, je suis en seconde et j'ai un crush. Enfin même si j'aime pas appeler ça comme ça XD.

Au début j'avoue je le trouvais "bof". Une de mes meilleures amies que l'avait montré quand j'ai entendu son surnom, le nom d'un personnage de manga, j'aimerai mieux ne pas le citer mais appelons-le L. Elle trouvait, avec les autres, qu'il lui ressemblait mais pas moi.
Puis tout à basculer. J'suis rentrée dans leur jeu, à appeler le mec par son surnom dès qu'il était là. Et bon il arrêtait pas de me regarder quand il me voyait comme s'il avait peur que je lui cours après XD.
Au final j'suis devenue complètement accro, je parle de lui tout le temps et je me suis faites des potes !

L est en gros le cliché du mec en (première) L. Il est calme, il dessine des trucs glauques (j'adore, moi j'écris des trucs glauques) , il s'habille avec des t-shirt Bob Marley, et écoute du rap, du rock etc. Mais je l'adore (physiquement). Il est petit (environ ma taille), il a l'aire d'une victime (j'ai trop envie de lui faire des câlins) et je KIFFE ses cheveux :jv:.
Mais le pauvre, ce gars, beaucoup de fille (et de mec) le trouve trop "beau", mais c'est le genre à pas vouloir être aimé.

On le suit partout, on marche jusque dans sa ville alors qu'il habite à au moins 10 km, on cri son nom, on le prend en photo et oui les plans mission impossible pour le croiser. Et forcément, on a des contacts XD

Au final si on le voit pas on est triste/déprimée.
Et cette fois on essai de lui parler parce qu'il part peut-être dans une école de BD... NOOOON :non: Mais on se dégonfle à chaque fois qu'on le voit.
Voilà, câlin virtuel à toutes les filles/garçons victimes du "crush" :hugs:
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : scissorhands
MEILLEUR ARTICLE! J'ai tellement ri. Et je me sens tellement moins seule!
Comme vous toutes, moi aussi j'ai eu mes crushs. Mais ils ne duraient jamais bien longtemps. J'ai toujurs eu l'impression que je faisais ça "pour m'occuper l'esprit"... :hesite:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ah et pour l'anecdote "inverse": au lycée, à la fin d'une année scolaire, un mec m'a envoyé un message en mode "j'ai plus rien à perdre car on ne se reverra jamais" en me disant: "Je voulais te dire que Trucmuche, dans ta classe, t'aime". :facepalm:
Le Trucmuche en question ne m'avait JAMAIS adressé la parole. et quand je vois ce que je pouvais faire pour mon crush, à quel point je pouvais être psychopathe, j'imagine même pas ce qu'il a fait, et ce qu'il s'est passé dans sa ptite tête... :ko:
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : AStarShinesBright

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes