damoiselle-berenice;4915146 a dit :
D'accord, je comprend mieux, mais... Si c'est ça, ça n'existe pas déjà ? Limité à certaines condition, mais justement il y avait une article d'une Madz qui parlait de ça, qui vivait juste avec le RSA. C'est difficile, mais possible.

En fait, quelque chose me dérange dans cette idée tout de même. Je pense que c'est le fait de recevoir sans donner nécessairement. Je suis tout à fait d'accord que l'on doit tous avoir une vie décente, mais recevoir sans donner ? N'est-ce pas injuste ?
Le RSA n'a rien à voir avec le revenu de base. Tout d'abord, son montant est très faible, et ensuite il n'est absolument pas universel. Tout le monde n'a pas droit au RSA et ceux qui le touchent doivent accepter de voir leur vie scrutée à la loupe par des inconnus qui ont un pouvoir "de vie ou de mort". C'est mieux que rien, certes, mais ce n'est franchement pas l'idéal.

De plus, un revenu distribué à tous sans concession supprimerait les pseudos avantages distribués à certaines populations (les handicapés, les familles, les pauvres, les chômeurs...) qui stigmatisent ces populations et les font passer aux yeux "du peuple" pour des parasites. Il lisserait les inégalités.

Concernant le fait de recevoir sans donner: je ne crois pas qu'il faille absolument être salarié pour "donner" et être utile à la société: les créatifs, les bénévoles, les personnes s'occupant d'enfants ou de parents malades... et même le type qui préfère cultiver son potager plutôt que d'occuper un poste qui ne lui plait pas afin de s'acheter les légumes qu'il n'aura pas fait pousser :rotate:, sont utiles à la société. A mes yeux ils le sont même bien plus que beaucoup ayant un métier "reconnu aux yeux de la société".
 
damoiselle-berenice;4915374 a dit :
 C'est une minorité, fort heureusement, mais une minorité qui existe.
Je suis quasiment certaine que le RdB re-dynamiserait ces personnes (cf cet article ou ils écrivent: "Une expérience en Namibie a même montré une augmentation de la production locale, car les gens n’avaient plus besoin de lutter pour leur propre survie. Une fois leurs besoins primaires dépassés, ils pouvaient donc s’adonner à des activités marchandes pour lesquelles ils ont des affinités ou de vraies compétences.")

et quand bien même il resterait une minorité pour ne rien faire du tout, cela ne me semble pas être une raison suffisante pour interdire au reste du monde de s'émanciper et s'épanouir :)
 
Dernière édition :
@Bleue_ C'est incroyable, j'ai l'impression de me relire moi-même lorsque tu parles de tes projets, te consacrer à l'écriture, ta famille, cultiver ce que vous mangez... Pour moi, ma vie idéale ne serait pas de réussir une brillante carrière dans le commerce (je n'ai rien contre mais ça ne me correspond pas) mais "simplement" de vivre de ma passion (l'écriture), même si je ne gagne pas grand-chose, tout en étant libre de me consacrer à ma famille et à d'autres activités.
J'ai presque honte de mon manque d'ambition, comme s'il était si anormal de rêver d'un mode de vie simple, alors que je ne manque pas de projets, envies et passions. On nous conditionne tellement à la compétition, la bagarre, la réussite professionnelle... Qu'on en viendrait à culpabiliser de nourrir des idéaux et projets de vie différents.

----------------------------------

J'adore cette idée de revenu de base, qui gagnerait à être plus connue et réellement discutée, notamment dans la sphère politique. Malheureusement, je pense que nos sociétés ne sont pas prêtes pour ça. Notre système est pourri jusqu'à la moelle, défaillant, il parait de plus en plus évident que des changements s'imposent, des innovations, mais... Le pouvoir des lobbys m'effraie, tout comme la frilosité des politiques. Ceux qui profitent à fond de ce système, minoritaires mais puissants, ont tout intérêt à l'entretenir et à détruire toute initiative visant à en instaurer un plus équitable, plus humain, plus écologique... Bref, plus évolué, dans le bon sens du terme, que l'espèce de frénésie archaïque et aliénante d'hyper-productivité et de surconsommation actuelle.

Je ne dis pas qu'il faut être fataliste et ne pas essayer de faire changer les choses, mais il faudrait déjà sensibiliser et informer longuement les gens, leur faire prendre conscience de leur manque de liberté, leur redonner le goût de l'esprit critique, la réflexion, la contestation... Même sans parler de révolution. Simplement, amener les populations à s'interroger et remettre en question la pertinence du modèle économique actuel. Rien que ça représente un énorme défi, au point où nous en sommes arrivés.
 
Il y a beaucoup d'idees pro-revenu de base avec lesquelles je ne suis pas d'accord.

Mais je suis totalement pour l'idee d'un revenu de base !!!

Meme si au fond ca ne me concerne pas personnellement vu que mon secteur recrute a fond et que j'adore ce que je fais (je profite de mon temps libre pour... en faire plus).

Ma seule peur c'est que les gens qui voient l'education seulement comme un moyen de decrocher un job arretent tout simplement de s'eduquer (meme si a la place ils font autre chose). Mais bon, c'est egalement un gros probleme de fond auquel je pense qu'il faut s'attaquer.
 
H

harryjoe

Guest
Je trouve génial cette idée de revenu minimal. Autrefois lors de l'article de la Madz' qui percevais ce revenu sans travailler, ça m'a beaucoup plus, notamment parce que la façon dont notre économie fonctionne il y aura toujours ceux qui bossent et paie beaucoup d'impôts pour que quelques d'autre en profite la conscience tranquille.

Mais dans le sens de la décroissance économique, là ça m'intéresse beaucoup plus ! Écologiquement, économiquement, culturellement, il y aurait beaucoup à gagner.

Par contre, les métiers où il faut de très longue études et des horaires relativement chiant comme médecin ou infirmière, qu'est-ce que, hormis la passion (la passion de faire 10ans d'études?) les motiverais ? Car on manque toujours de personnel soignant, il en faut autant de jour que de nuit et les jours fériés...
 
harryjoe;4916241 a dit :
Par contre, les métiers où il faut de très longue études et des horaires relativement chiant comme médecin ou infirmière, qu'est-ce que, hormis la passion (la passion de faire 10ans d'études?) les motiverais ? Car on manque toujours de personnel soignant, il en faut autant de jour que de nuit et les jours fériés...
En ce qui concerne les postes ayant un certain statut dans l'échelle sociale, je ne me fais pas trop de souci : les médecins gagneront toujours mieux leur vie en exerçant, et je pense que la vocation/la passion sera toujours là.
De plus, cela ouvrirait ces études longues, donc coûteuses, aux personnes qui en rêvent sans avoir les moyens de se lancer.

Pour les professions moins reconnues et pourtant tout aussi essentielles, je pense qu'il faudra jouer sur l'attractivité du salaire et/ou des horaires, et aussi pourquoi pas sur l'importance sociale de ces postes. Aujourd'hui les infirmier.e.s et aides-soignant.e.s sont très peu valorisés et pas forcément bien payés (surtout vu les horaires :erf:). Du coup si les hôpitaux embauchent plus de gens (pour réduire le temps de fatigue) en les payant "mieux", on n'aurait peut-être pas ce souci.

D'un autre côté, actuellement comme tu le dis, il y a déjà pénurie du personnel soignant, donc la question que je me pose c'est : ça ne marche pas maintenant, pourquoi ne pas opter pour une autre voie et voir si ça marche ? :dunno:

[Edit] @@Ipsie
Comment nos cerveaux sont trop connectés !!! :yawn:
 
sword;4918681 a dit :
pinceau_;4915170 a dit :
damoiselle-berenice;4915146 a dit :
En fait, quelque chose me dérange dans cette idée tout de même. Je pense que c'est le fait de recevoir sans donner nécessairement. Je suis tout à fait d'accord que l'on doit tous avoir une vie décente, mais recevoir sans donner ? N'est-ce pas injuste ? Sauf dans le cas où la personne est incapable de faire quoi que ce soit. Mais souvent, on peut tous faire quelque chose à notre niveau et donc l'idée de recevoir sans donner me dérange un peu.
Si TOI tu n'avais pas besoin de travailler parce que tu aurais un revenu, que ferais-tu de tes journées ?
Peut-être que tu commencerais d'abord par te tourner les pouces, regarder la télé, glander sur internet... Mais au bout d'une semaine, d'un mois de cette vie totalement oisive, penses-tu que tu te verrais vivre comme ça toute ta vie ? N'aurais-tu pas des projets qui te tiennent à coeur ?
Non :shifty:

J'ai déjà eu 6 mois de vacances, et je regardais la télé, mangeais des gâteaux, allais à la plage et jouais avec mon chien. Au bout d'un moment j'étais quasiment désocialisée (horaires de sommeil décalés, hygiène douteuse, alimentation chaotique).

Y'a des gens qui sont naturellement portés vers l'investissement personnel, même sans contrepartie, mais je pense sincèrement qu'ils sont une minorité.

Idem pour les gens qui arrivent à se lever tôt et à remplir leurs journées alors que rien ne les y oblige : chapeau, mais je ne suis pas comme ça.

Je suis une personne banale, assez paresseuse et égoïste, motivée en grande partie par ma réussite professionnelle avec à la clé un gros salaire... Comme la quasi totalité des gens appartenant aux classes moyennes :shifty:

En fait j'ai l'impression que les gens qui sont pour le revenus de base surestiment l'humanité. Si on jette un oeil à nos lois, à notre histoire, on est quand même des êtres plutôt portés sur la paresse, l'oisiveté, les loisirs. La plupart des êtres humains qui ont les moyens de ne pas travailler... Ne travaillent pas :shifty: (les rentiers, les retraités, les gens qui ont des parents riches).

Et je ne parle pas des jobs que PERSONNE ne voudrait faire (on se demande bien qui est caissière, agent d'entretien ou éboueur par "passion").
Si tu es motivée par un gros salaire, rien ne t'empêchera d'aller travailler pour avoir ton gros salaire !

Quant à caissière ou agent d'entretien, des trucs automatiques ça marcherait aussi (ça marche déjà) !

Pour ce qui est des études, y'a eu une expérience de faite en Alaska et les gens avaient plutôt tendance à prolonger leurs études !!
 
sword;4918681 a dit :
pinceau_;4915170 a dit :
damoiselle-berenice;4915146 a dit :
En fait, quelque chose me dérange dans cette idée tout de même. Je pense que c'est le fait de recevoir sans donner nécessairement. Je suis tout à fait d'accord que l'on doit tous avoir une vie décente, mais recevoir sans donner ? N'est-ce pas injuste ? Sauf dans le cas où la personne est incapable de faire quoi que ce soit. Mais souvent, on peut tous faire quelque chose à notre niveau et donc l'idée de recevoir sans donner me dérange un peu.
Je suis une personne banale, assez paresseuse et égoïste, motivée en grande partie par ma réussite professionnelle avec à la clé un gros salaire... Comme la quasi totalité des gens appartenant aux classes moyennes :shifty:
Penses-tu alors que 900€ par mois te suffirait à être heureuse ? :chat:

Pour ce qui est de l'inflation, moi non plus je suis pas économiste et en plus j'en ai fait 2h dans ma vie auxquelles j'ai pas compris grand chose.

MAIS : actuellement on est dans une politique d'austérité, les salaires sont gelés, le pouvoir d'achat diminue et... est-ce que ça va mieux ? est-ce que la société a l'air de sortir la tête de l'eau ?

Moi aussi cette histoire d'inflation c'est le premier truc qui me vient en tête face à l'idée du revenu de base. D'abord je me dis "est-ce que c'est vraiment possible que tous les prix augmentent ? est-ce que c'est possible de réguler ?" Il y a déjà des trucs qui sont mis en place pour limiter les loyers non ? :confused: Si les prix augmentent, est-ce qu'en tant que consommateur on pourra boycotter les entreprises qui abusent sur les prix en profitant du RDB ? :dunno:

Mais au final je me dis surtout que l'austérité ça ne marche pas, donc qu'on a rien à perdre à tenter autre chose. Comme dit @ipsie, on n'a aucune idée de comment la société pourrait évoluer dès lors que les gens n'auront plus peur de se retrouver à la rue.

Moi je dis, ça se tente. :cretin:
 
sword;4918984 a dit :
Enfin je n'y connais pas grand chose en économie, mais il me semble que quand tout le monde devient plus riche, mécaniquement les choses deviennent plus chères (c'est le principe de l'inflation -> dépréciation de la monnaie)
La phénomène d'inflation n'est pas ce que tu décris. La hausse du niveau générale des prix est  (en partie) consécutive de la hausse de la masse monétaire, il faut injecter de l'argent dans le circuit (alors que le revenu de base est prélevé, il n'y a pas création monétaire).
Et à court terme il n'y a pas de lien direct entre hausse des revenus et hausse des prix. La fixation des prix est plus complexe que "les consommateurs ont plus d'argent ils peuvent payer plus cher pour les même produits".

La partie économie n'est pas très juste mais l'idée est plutôt pertinente. J'imagine qu'à long terme, hausse de revenu => hausse du PA => hausse de la demande en bien de consommations => hausse des prix (car l'offre est en position de force).
Ça a du sens mais c'est incertain. C'est bien le problème avec les modèles économiques, en théorie toutes les implications sont possibles mais dans les faits on anticipe souvent mal les résultats.
 
E

elynor

Guest
pinceau_;4919379 a dit :
Mais au final je me dis surtout que l'austérité ça ne marche pas, donc qu'on a rien à perdre à tenter autre chose. Comme dit @ipsie, on n'a aucune idée de comment la société pourrait évoluer dès lors que les gens n'auront plus peur de se retrouver à la rue.
Le truc c'est qu'on ne peut pas faire une politique de relance tout seul si aucun pays européen ne le fait ou sinon ça se solderait par un creusement des déficits extérieurs. Donc soit on continue l'austérité soit on creuse le déficit en supposant que la crise va partir et que l'économie va se relancer vite fait bien fait ( ce qui, j'espère, ne serait tarder car le plus gros de la crise est déjà partie en UK et aux USA et la France met deux -trois ans à suivre le mouvement.) Le hic c'est que ces deux pays ont une politique libérale. Et là je t'avoue que je ne sais pas du tout quelle serait la politique du gouvernement socialiste si le cas échéant arriverai. :fleur:

J'ai aussi lu que certaines pensaient que le revenu de base régulerait les inégalités, mais cela suppose que l’argent soit supérieur au pouvoir d’achat.

De plus,  si ce revenu est indexé sur le cout de la vie de chaque pays, est ce que cela ne créera pas un certain protectionalisme? Ou même perpétuerait des inégalités et une concurence entre pays; comme c'est le cas pour les impots. Certains pourront se déclarer habiter dans un pays A pour percevoir un plus gros RdB et vivre dans un pays B pour bénéficier d'un cout de vie moins cher.


Quant à la question, le salaire est-il le propre de l’homme ? Je répondrai Adam Smith : "Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais plutôt du soin qu’ils apportent à la recherche de leur propre intérêt. Nous ne nous en remettons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme." > L'homme est de nature égoiste et son égoisme le pousse à satisfaire ses interets personnels. Or, la somme des interets personnels est égale à l'intérêt générale.

@ipsie
Je serai ravie de débattre sur ta note "pourquoi le capitalisme c'est caca". Je crois d'ailleurs que ma tante m'avait laissé un vieux essai d'un américain sur l'obscurantisme du capitalisme ou un truc du genre. Il faut que je le retrouve dans ma biblio mais je pense que tu serais assez intéressée ;)
 
elynor;4920391 a dit :
pinceau_;4919379 a dit :
Mais au final je me dis surtout que l'austérité ça ne marche pas, donc qu'on a rien à perdre à tenter autre chose. Comme dit @ipsie, on n'a aucune idée de comment la société pourrait évoluer dès lors que les gens n'auront plus peur de se retrouver à la rue.
Le truc c'est qu'on ne peut pas faire une politique de relance tout seul si aucun pays européen ne le fait ou sinon ça se solderait par un creusement des déficits extérieurs. Donc soit on continue l'austérité soit on creuse le déficit en supposant que la crise va partir et que l'économie va se relancer vite fait bien fait ( ce qui, j'espère, ne serait tarder car le plus gros de la crise est déjà partie en UK et aux USA et la France met deux -trois ans à suivre le mouvement.)
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par là ? :confused: Comment la crise est-elle "partie" des UK et USA ?

@sword par rapport au problème de l'éventuelle immigration, je pense qu'il faudrait commencer par instaurer le RDB en tant que décision européenne, au moins pour limiter les flux intra-Europe. Et à terme au monde entier :cretin:. Il faudrait voir par exemple si en Alaska il y a eu une immigration notable soit d'Américains d'autres Etats, soit de Canadiens ?

Et sinon, je suis d'accord avec tous les risques soulevés, c'est pour ça que je pense que pour que ça marche, il faut vraiment qu'il y ait un changement de mentalité qui accompagne le RDB. Et je pense que c'est pas complètement utopique, car on observe de plus en plus de gens qui agissent vers plus de solidarité, plus de contact humain (les gens qui préfèrent de plus en plus faire leurs courses chez des producteurs et qui retrouvent le "plaisir de rencontrer le fermier")...

Bon, "de plus en plus" n'est pas encore égal à la majorité hein :lol: mais petit à petit, certaines idées font leur chemin donc on peut espérer que "la masse" finisse par s'y intéresser.
De toutes manières, le RDB n'est pas encore prêt de voir le jour (même si demain les hauts dirigeants décidaient de le mettre en oeuvre, ça prendrait encore au moins 3 ans avant que ça ne puisse effectivement être mis en oeuvre je pense...) mais petit à petit le concept se fait connaître et les gens pensent différemment la valeur "travail" etc...

(:free:)
 
Superbe article, et le débat est passionnant, on vous a déjà dit que vous étiez des gens méga intéressants ? :puppyeyes:

Et sinon @harryjoe, je fais des études de soignante, j'en ai probablement pour plus de dix ans avant de pouvoir peut-être un jour espérer avoir le métier que je veux, je sais que je vais avoir un salaire un peu miséreux pendant longtemps et des horaires de travail merdiques, mais j'aime ce que je fais plus que n'importe quoi d'autre et je sais que c'est ce que je veux. Et pour le moment j'arrive pas à voir ça comme une contrainte en fait (ça changera peut-être un jour hein :yawn: ).
Si je devais le faire plus ou moins sur la base du "volontariat" et en recevant déjà un salaire... Je le ferais quand même. Parce que comme tu l'as compris c'est une passion et ce n'est pas du tout la perspective d'un salaire qui me porte actuellement ;)
(en fait ce qui m'angoisse le plus, c'est de ne pas savoir si je vais arriver à avoir une vie à côté de mon métier tellement je l'aime ahah)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes