@Gadda @Kleiner Apfel Mais mais mais quel étonnement de voir vos commentaires, je ne m'y attendais absolument pas et j'en suis toute chose !

Et je permets du coup d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous citant deux chaînes de booktubeuses qui valent carrément le coup et qui vont certainement vous plaire :
- Lemon June : https://www.youtube.com/channel/UCpfhirUJo0fxM0IdJqL4g7w
- Biblio Zoé : https://www.youtube.com/channel/UChG2nAT_l4RXB0g7cwYF0WQ

Il y a énormément de diversité chez les booktubeurs, nous avons tous des personnalités différentes, des lectures différentes mais une passion qui nous réunit et ça c'est génial et hyper enrichissant !
 
@Pinupapple Oh tu es là ! Je viens de capter que cé'était toi la booktubeuse :puppyeyes: Mais vraiment c'est génial ce que tu fais , il me manquait une chaine comme la tienne à suivre, pour avoir des vrais critiques littéraires qui donnent envie de lire une grande diversité de styles :happy:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Grâce à ton lien je viens d'aller voir Lemon June, et c'est génial la lecture en direct qu'elle fait du Diable au corps c'est tellement émouvant de voir l'apparition d'un coup de coeur :puppyeyes:

Merci pour toutes ces découvertes :rainbow:
 
  • Big up !
Reactions : Gadda
Ces dévoreurs de livres, souvent jeunes donc, commentent une foultitude de livres et développent ainsi leur esprit critique de manière intensive. Ils acquièrent un recul sur les livres que peu de lecteurs arrivent à développer – voire même que peu d’étudiant•e•s en lettres parviennent à atteindre.
Ah bah alors là, j'en doute sincèrement. La majorité se contente de montrer ses nouvelles acquisitions et/ou de faire un résumé de l'histoire (quand ils ne lisent pas directement la quatrième de couverture), donc niveau recul, on repassera hein. Bon après, il y a toujours des exceptions qui, elles, travaillent vraiment le fond de leur vidéo et nous parlent contenu des bouquins mais ce ne sont pas les chaînes les plus médiatiques, pas celles qui ont le plus d'abonnés.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Alipikku
Ces dévoreurs de livres, souvent jeunes donc, commentent une foultitude de livres et développent ainsi leur esprit critique de manière intensive. Ils acquièrent un recul sur les livres que peu de lecteurs arrivent à développer – voire même que peu d’étudiant•e•s en lettres parviennent à atteindre.
Ohla on va se calmer. Vos booktubeurs, là, on les bouffe au petit-déjeuner. Non parce que, plus sérieusement, comme beaucoup de madz l'ont souligné, on ne peut pas vraiment dire que l'esprit critique soit au rendez-vous... raconter vaguement l'histoire, dire que "ça se lit bien", que "l'écriture est fluide/soutenue" (phrases pré-conçues qui constituent, allez, disons 70% du discours de ces gens), ce n'est certainement pas faire une critique.

Je précise bien "pour leur âge", car les critiques tendent à oublier que ces vidéastes sont souvent jeunes, leur esprit critique est en construction, mais parfois je suis soufflée de la maturité des propos (par exemple ma petite chouchoute du Souffle des mots, j'oublie complètement qu'elle a à peine 18 ans, j'étais incapable à son âge de tenir le même discours qu'elle sur des bouquins).
Pour leur âge, oui, très bien. Ca ne change rien au manque de constructivité de leur critique, et donc au côté exagérément élogieux de l'article. Il me paraît donc particulièrement déplacé de prétendre que ces "jeunes" booktubeurs surpassent le niveau d'étudiants en lettres (c'est presque insultant en fait).

J'ai juste envie de montrer qu'il se passe un truc vraiment chouette autour du livre sur Internet et donner envie aux lectrices/lecteurs de farfouiller sur YouTube en quête de leur alter ego littéraire. :)
Sans vouloir paraître condescendante, il y a tellement de trucs plus "chouettes" qui se passent autour du livre sur Internet que Booktube... Un article, peut-être, sur la facilité d'accès à la littérature (et non à la paralittérature, dont fait partie le genre young adult, et qui reste largement majoritaire dans le milieu "booktubien", dont le manque de diversité a déjà été remarqué par plusieurs madz avant moi) grâce à Internet ? Avec ce dernier, il est possible de trouver un nombre incalculable d'œuvres gratuitement, mais aussi de s'ouvrir à des littératures moins connues (c'est comme ça que j'ai découvert la poésie sud-américaine, maghrébine, vietnamienne...) ; et je ne parlerais pas de tous les articles, de tous les dossiers et essais intéressants qu'on peut trouver partout pour approfondir ses connaissances littéraires, soit générales, soit sur une œuvre en particulier ; des vidéos de mises en scène théâtrales qu'on trouve sur Youtube et qui sont, à elles seules, plus riches que n'importe quel book haul de n'importe quel booktubeur.

Bien sûr, je parle de mon point de vue de littéraire qui n'a aucun goût pour la paralittérature, mais cette dernière, dont le développement actuel est indéniable, bénéficie sans doute elle aussi (sans doute dans une moindre mesure, puisque ses livres restent "prisonniers" de leur objectif commercial) de cette riche et facile accessibilité sur Internet. Mais même en se concentrant sur la paralittérature, Booktube n'en fait pas partie.

(J'ai néanmoins noté les quelques noms conseillés au travers des pages de ce topic, moi qui lors de ma découverte de Booktube ai été déçue de la relative pauvreté du contenu, alors même que ma faim insatiable de livres ne demandait qu'à se faire conseiller une tonne de bouquins...)
 
D'ailleurs avant de descendre la littérature young adult c'est juste un terme qui désigne des livres où les personnages sont des adolescents voir de jeune adulte.
C'est pas plutôt des livres où le public théoriquement visé est adolescent voire jeune adulte? :hesite: (avec effectivement surtout des persos dans ces tranches d'âge)

Sans trop cherche de définition, je suis tombée sur ça (page wiki en anglais) :hesite:
 
J'ai un peu du mal avec les booktubeurs mais j'ai du mal avec la vidéo - hors fiction - en général, j'ai du mal à rester concentrée plus de deux secondes, je préfère les textes où je peux lire à mon propre rythme.
J'en ai quand même regardé quelques uns parce que j'étais assez intriguée, et effectivement ça me semble manquer un peu de variété. Mais surtout ça me laisse assez songeuse sur la façon dont un segment de public se construit - parce que effectivement il existe d'autres trucs que les classiques et le YA - après, je vois ça aussi comme une conséquence de stratégies éditoriales. En fait, je ne suis sans doute pas claire, mais ce qui me gêne ce n'est pas tant un éventuel manque de curiosité des booktubeurs (c'est normal de lire des choses qu'on aime après tout) que le fait que les segmentations éditoriales aient pu créer de telles barrières mentales qu'on ne pense pas forcément à voir ailleurs . Il y a même des pans entiers de la littérature jeunesse/ado que je n'ai pas du tout retrouvé dans ce que j'ai vu (mais bon peut-être que ça vient de mon échantillon très hasardeux).
Après d'un autre côté j'ai un peu du mal avec l'idée de considérer qu'une pratique culturelle n'est pas légitime, que ce soit sur le contenu ou la façon de l'aborder. En soit je trouve plutôt cool que des gens parlent avec enthousiasme de livres et de la façon dont une fiction les touche, et qu'il se crée une vraie communauté autour de ça.
Bon sinon un autre truc qui m'agace c'est que c'est la façon qu'ont les professionnels du livre d'en parler - à la fois en dénigrant un peu le truc mais aussi en essayant de le décortiquer pour capitaliser dessus et attirer des lecteurs, en mode "ces jeunes étranges qui font des trucs sur l'internet ma bonne dame, essayons d'observer leurs pratiques regardez elles utilisent les même codes que les youtubeuses beauté !" Je sais pas je trouve qu'on y retrouve un peu la même condescendance qu'on voit souvent quand on parle des centres d'intérêt des jeunes femmes.
 
Dernière édition :
@Saint-Lucq "Littérature en marge de la littérature établie et qui comprend des genres tels que la science-fiction, le fantastique, le roman-feuilleton, la bande dessinée, le roman policier, etc., destinés à un large public.", me dit le Larousse. Le terme ne se veut pas péjoratif, on l'utilise en édition (d'ailleurs au Gibert il y a une étagère, plus même, consacrés aux "essais sur la paralittérature").

(Là je réponds de manière générale parce que je sens comme un malentendu) Je ne critique le genre young adult, comme vous dites chacun lit bien ce qu'il veut. Ce que je reproche, c'est non seulement le manque flagrant de diversité (ce n'est pas pour rien que Booktube, sans même rentrer dans les détails, ne me convient pas), mais la tendance actuelle qui voudrait confondre littérature et paralittérature (ce que fait pas mal Booktube). Les deux sont de valeur égale (il n'est donc pas question ici de snobisme), mais ils obéissent à des codes bien différents. Bref autre sujet, revenons-en à nos moutons. Ce qui me dérange avec cet article (puisque c'est le sujet de base), c'est bien le fait qu'il soit presque dithyrambique alors que la réalité est bien différente.
 
  • Big up !
Reactions : Confiteor
@Cariboux : justement, je ne suis pas trop d'accord au niveau des classiques, je trouve justement que passer par YouTube a permis de redonner une fraîcheur aux classiques. C'est fini des gens qui disent "les classiques c'est chiant", je trouve que grâce aux booktubeurs on retrouve enfin ces voix qui disent "non les classiques c'est PAS chiant, aimer les classique c'est pas une honte et c'est pas un truc réservé aux intellectuels" :) c'est mon point de vue, mais par exemple je suis beaucoup le blog et la chaîne de Pinupapple, et elle parle sans souci de ses heures passées à engloutir Zola, Flaubert, Jules Vernes... Et tout ça à côté de trucs plus "commerciaux", sans problème de cohabitation :)
J'avoue que moi aussi souvent quand je regarde leurs vidéos ça me donne envie de me lancer :yawn: j'adooooooore parler bouquins alors je pense que je parlerai surtout pour moi-même.
Bah disons que pour ce que j'ai vu j'ai l'impression que leur discours c'est presque à chaque fois "ouii,moi aussi je trouvais ça trop chiant les classiques quand j'étais en cours, mais ceux là ils sont sympas !" et au final ils/elles t'expliquent pourquoi l'histoire leur a plu pour une fois, mais bon disons que je trouve qu'un classique mérite une analyse un peu plus poussée qui pourrait s’appesantir un peu plus sur le génie de l'oeuvre, ce qui fait que c'est en effet un classique ^^ En gros les classiques c'est chiants mais y'en a quelques uns que j'aime bien quoi x)
Mais je jetterai un oeil à la chaîne que tu cites :d

Personnellement, ce que tu soulèves ne me choques pas plus que ça. Personnellement, si je finis un bouquin que j'ai apprécié avec une écriture simpliste et un autre que j'ai moins apprécié mais une écriture plus sophistiqué, j'aurais plus tendance à parler celui qui m'a le plus plu que l'autre. ^^ Vu qu'il n'y a généralement pas d'enjeux monétaires à privilégier de parler de tels livres plutôt qu'un autre, je comprends tout à fait qu'on commente par goût, quitte à zapper la qualité d'écriture. :)
Bah pour une chaîne littéraire moi ça me choque un peu que le critère de la qualité d'écriture ne soit jamais mis en avant :yawn: Si c'est juste pour trouver l'histoire ou les personnages cools on peut le faire aussi pour un film, ce qui différencie un livre du reste c'est bien l'écriture non ^^ ?
Après je peux comprendre que ce soit pas le premier critère qui compte pour beaucoup et que tu puisses préférer un livre écrit de manière simpliste à un livre avec une écriture plus travaillée mais je pense qu'à chaque fois ça mérite peut-être d'être souligné ^^
Sinon quand je disais "J'ai l'impression qu'elles apprécie beaucoup les 3/4 des livres" c'est une idée encore différente et je trouve que même outre la qualité d'écriture ils/elles sont assez peu exigeants de manière générale par rapport aux livres qu'ils/elles lisent, ils/elles sont beaucoup dans l'affect et au final la construction de l'histoire, la vraisemblance, la cohérence, la manière dont le livre brise ou non les codes et les stéréotypes, ça n'est presque jamais analysé :/
 
@Saint-Lucq dans mon master, on parle de "littérature de genre" :lunette: Et ça a été très drôle cette année, parce qu'on est tous portés sur ce type de littérature, alors que l'an dernier, toute la promo détestait ça, et ne s'intéressait qu'à la "vraie littérature." Les trois quarts de mes profs étant traducteurs de "genre", ils étaient tout contents cette année :cretin:
 
@Saint-Lucq j'ai eu de la chance, la littérature" de genre" n'a jamais été dénigrée dans ma filière. On a travaillé sur tout types de textes, dont de la fantasy une fois, et quand on approchait de la fin (genre quelques paragraphes), et a dit "Bon, Seiryu, vous finissez ? Vous avez l'air d'être la plus à même pour traduire ce genre de texte" :yawn: On a traduit un texte pseudo-érotique (mais surtout très neu-neu) avec elle aussi, et on a rencontré une ancienne élève qui bosse exclusivement pour Harlequin :yawn: Donc vraiment une filière très open :yawn:
 
@Gadda (et @Saint-Lucq aussi d'ailleurs) Euh bah, pour reprendre ton exemple avec le fantastique : lis ce qu'on faisait avant dans le fantastique, et compare avec un bouquin de fantasy plus récent. Ca n'a rien à voir, et c'est justement là-dedans que se trouve la différence entre littérature et paralittérature (ou "littérature de genre") : la poésie et l'essai répondent à des codes formels/textuels (que d'ailleurs le génie s'amuse joyeusement à briser ou détourner, dans certains cas), et encore ça tend de plus en plus à s'estomper dans la production littéraire contemporaine ; la fantasy ou la SF répondent à des codes... bah c'est tout codifié en fait, avec un public ciblé parfois, des thématiques je dirais pas restreintes mais en tout cas bien définies, et sans ces codes l'oeuvre n'a finalement rien de transcendant. On me dira que le classicisme, c'était pareil, mais c'est pas pour rien que ça a pas fait long feu non plus (et que y'a eu une telle bataille entre classiques et modernes). De la littérature, c'est quand on se livre à un exercice de style, qu'on véhicule un "message" ou tout simplement (même si c'est pas simple du tout) une vision du monde ; la paralittérature, c'est quand la construction est majoritairement narrative (avec une attention toute particulière aux personnages, à la cohérence, à l'histoire). Je veux dire, c'est même pas le côté "genre" qui dérange, la littérature compte son lot de bonnes oeuvres fantastiques, de science-fiction (avec notamment les nombreuses dystopies du XXe), il faut juste admettre que certaines oeuvres sont faites avec réflexion, et pour faire réfléchir ; et que certaines sont faites avec euh... bah avec réflexion aussi, mais une réflexion différente et plus "affective", et pour faire passer un bon moment au lecteur. Bref, qu'elles obéissent à des codes différents.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@LSDumb : sauf que de la réflexion poussé et de la belle écriture travaillée, il y en a aussi en "paralittérature", la narration n'empêche pas la réflexion, elle peut même l'accompagner ou la symboliser. Avoir un aspect divertissant ne coupe pas d'une réflexion poussée, et classer comme "différent" (pour ne pas dire "inférieur") un genre sous prétexte qu'il se rend accessible, c'est du snobisme pur. On peut être simple à lire, bien écrit et apporter de la réflexion (et pas une "réflexion différente et plus affective"), ce n'est pas antinomique.

De plus il semble important de garder à l'idée que beaucoup d'oeuvres vues comme des classiques de la littérature aujourd'hui étaient considérées comme "seulement divertissantes" à l'époque.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes