Les femmes mariées s'éclatent moyen au pieu

21 Octobre 2009
10
5
1 554
Poissy
Déjà, je trouve que 6 rapports par mois, quand on a chacun une vie professionnelle, qu'on est installé dans une certaine routine, ben c'est pas mal du tout je trouve... :Pff:

Ensuite, ça m'énerve de plus en plus les articles, surtout présents dans les mensuels féminins, qui parlent de sujets où la femme, mariée ou pas, est à chaque fois insatisfaite de tout, que la routine c'est horrible, un véritable tue-l'amour (je suis désolée mais la routine je crois, fais partie de la vie parfois), que si on enchaîne pas 5 positions par nuit c'est la misère sexuelle, que si on ne nous fait pas 20 surprises par an, notre mec est sans imagination et que notre couple court à sa perte...

On a comme l'impression qu'il faut que la femme rentre dans un moule d'insatisfaite éternelle où rien ne va jamais, et que tout est toujours inlassablement à améliorer pour être enfin heureuse (peut être bien sur)...
 
6 Août 2010
293
204
1 144
Montréal
Je me pose tout d'abord la question de l'intérêt de publier cet article... Mais bon il est bien là...

Surtout que ça amène un débat vu et revu, le mariage/la fidelité/la durée d'une relation monogame équivaut oui ou non à se faire chier ?

Réponse vue et revue également : oui, la vraie joie, la vraie intensité de la vie c'est de consommer de l'humain jusqu'à ce que la fraicheur du produit ne soit plus aussi enthousiasmante qu'au début, et bonne nouvelle on peut changer et consommer un autre humain, car le bonheur c'est ça biensur, la nouveauté, la quantité, le changement... Et biensur la meilleure façon de mesurer le bonheur bah c'est le sexe... D'ailleurs c'est pour ça qu'il y a autant d'articles sur le sexe (les femmes aiment elles moins ça que les hommes, sodomie, masturbation, essayez tout mesdemoiselles...).

Alors donc conclusion le mariage c'est nul pour le sexe ? wow bah heureusement qu'on se marie pas (et/ou vit pas en concubinage) pour ça ! Peut être bien qu'on le fait pour partager plus que du sexe ???? Peut être bien qu'on se marie (et/ou vit en concubinage encore une fois, y a pas de différence pour moi) parce qu'on a des projets de vie communs, et pas que des projets sexuels ?

Comprenez bien que comme la majorité d'entre vous j'aime le sexe, mais c'est pas le point central de mon couple, et encore moins de ma vie, je parle même pas de mes projets futurs ! Je me sens heureuse, épanouie, complète avec ma moitié ailleurs qu'au lit... et c'est plutôt une bonne nouvelle selon moi !
 
6 Août 2010
293
204
1 144
Montréal
Marquise Olympia;2220280 a dit :
MAIS (soyons positifs), je pense que certains "couples", peuvent s'aimer, ça doit exister, personnelement, je n'en connais pas, et les couples mariées que je connais ne me donnent pas envie du tout.

Tu ne connais aucun couple qui s'aime ? mais dans quel monde vis tu ???
 

Malaussène

Revenante
22 Août 2007
3 354
671
5 024
Paris
Je comprends vraiment pas certaines réactions, là oO

Je veux dire, j'ai peut-être mal lu, mais l'article ne dit à aucun moment que le sexe est le fondement du couple, ou qu'un couple ne peut en aucun cas tenir sans une vie sexuelle trépidante, ou je ne sais quoi encore.
D'ailleurs, les résultats du sondage vont plutôt dans votre sens : il y a une baisse de la quantité de sexe dans les relations à long terme. Ça peut créer de la frustration et de l'insatisfaction. Mais ça n'empêche pas l'amour d'être toujours bien présent, et la tendresse est toujours perçue comme un élément déterminant dans la relation.
En gros : le sexe dans le couple, pour les femmes mariées interrogées, est un élément important, mais pas fondamental (ça leur manque un peu la folie des premières nuits, mais elles arrivent carrément à s'en passer). Et la tendresse passe avant.

Je trouve tout cela plutôt très conservateur, très lisse, très attendu. Rien de choquant, vraiment, là-dedans.
(sauf la partie sur "se forcer au lit", mais j'ai déjà réagi à ça, et visiblement je suis la seule que ça dérange ce genre de trucs)

En même temps, et au risque de passer pour un monstre de sensualité sans coeur, pour moi le sexe est un élément fondamental de la relation. Un élément nécessaire (mais pas suffisant).

Ça doit être pour ça que le mariage ne m'a jamais attirée, haha.
 
A

AnonymousUser

Guest
Et qu'en est-il des hommes?

(Je me demande juste pourquoi on a pas étudié le comportement des gens au sein du couple, quelque soit leur genre)

Marquise Olympia, ta dernière phrase me fait frémir. Pour être féministe il faut être contre le mariage? Contre la possession? Contre la fidélité ?
(C'est typiquement le genre de trucs que je ne supporte pas. On va nous demander d'être malheureux pour être féministe? lol quoi. Oui pour certaines le mariage est synonyme de bonheur. Elles ne sont pas pour autant des pauvres choses encore manipulées par l'homme (masculin), des êtres qui ne savent pas réfléchir sans lui... C'est cette position là qui est anti-féministe. Croire que les femmes font des choses, comme se marier, parce qu'elles sont manipulés par l'homme ou qu'elles acceptent sa domination. On peut porter le nom de son mari en étant épanouie, libre, heureuse, où est le soucis? C'est pas ça qui est important? Le fait d'être épanouie? Libre? Et peut-être qu'un jour les femmes ne voudrons plus du mariage : peut-être, si c'est là l'évolution qui leur semble, à toute, la plus préférable. En attendant, arrêtons de brusquer les choses, de reprocher aux femmes leurs choix, parce que se marier est un choix, ouf hein?)

Concernant le fait de ne pas / plus s'éclater au pieu après le mariage : mwarf. Que ce soit après le mariage ou après tout simplement des années de vie commune il me semble logique que, dans la généralité, les couples connaissent une baisse de régime. On n'a plus les mêmes attentes, on a quelque chose d'a peu près "assuré" (on n'a à priori pas peur de voir l'autre partir du jour au lendemain) donc on se repose un peu sur ses lauriers. C'est comme toute relation : la relation sexuelle s'entretien. S'ouvre aussi parfois, on change les limites, on découvre, etc... j'en sais rien, je suis pas mariée et je connais pas l'intimité des couples mariés.
Mais j'ai pas l'impression d'apprendre grand chose. C'est juste qu'à mes yeux ce n'est pas une fatalité : on peut faire le choix de faire face à ces problèmes, en en parlant, et en essayant de les éviter par un "entretien" soigneux et passionné à la fois.

Sinon, sur le même thème, un article sur Slate : Le mariage fait-il de nous des putes? | Slate
 
19 Mai 2008
260
44
2 189
Toulouse
Le mariage une forme de prostitution ? Tout comme le couple ?!
Depuis quand la fidélité et l'exclusivité sont-elles une forme de prostitution ?



si c'est ça alors je suis une grosse pute XD
une catin heureuse, épanouie ET en couple, incroyable!
bref si ces femmes on des soucis dans leur couples elle devraient peut être en parler avec leur époux?
 

Malaussène

Revenante
22 Août 2007
3 354
671
5 024
Paris
_lilou_;2220611 a dit :
Malaussène : pourquoi mettre en relation mariage et baisse du nombre/de la qualité des parties de sexe ?
Comme toi, je considère que le sexe est fondamental. Pourtant, je crois que si j'arrête de faire l'amour un jour, ça n'aura pas à voir avec le fait d'être ou non mariée.

J'ai pas parlé des femmes mariées spécifiquement, mais des relations longues (: [enfin je crois, en tout cas c'est ce que je voulais dire]
Et c'est un fait statistique, pas une affirmation à caractère universel (j'avais lu d'autres études sur le sujet, avec des résultats similaires). Il ne s'agit que de moyennes, de pourcentages. Ça ne veut pas dire que c'est le cas pour tout le monde, et que les résultats sont uniformes ! Et heureusement, je serais tentée de dire...
 
A

AnonymousUser

Guest
Attendez mais du coup je suis pas sûre qu'on parle de la même chose quant aux termes de "possessivité"... Parce que quand on relie le fait d'être "possédé par quelqu'un" ou de "posséder quelqu'un" et le fait de ne pas être libre euh... Ouais, pardon, mais ça colle pas à ma définition de la possession quoi.

C'est pas parce que je m'engage à vivre avec quelqu'un que je ne suis pas libre. Je suis libre parce que j'ai fait ce choix là. La liberté c'est le choix quoi. De plus le mariage, oké, mais vu le nombre de divorce le mariage au sens strict n'existe plus tellement (il existe encore mais c'est loin d'être la majorité des couples mariés). Aujourd'hui quand on pense mariage on ne pense pas forcément éternité, impossibilité de s'en aller, de la même manière qu'on ne pense pas religion (c'est dans la religion chrétienne que la mariée devant l'autel par son père pour être donnée à son mari. C'est pas LE mariage c'est UN mariage).

Faut peut-être relativiser les choses non? La possessivité ne signifie pas "prendre des décisions à la place de l'autre" donc l'autre reste - a priori - libre.
 
30 Avril 2010
815
1 289
3 854
trois-palis
Fab;2219913 a dit :
Non non il a été réalisé POUR le site par une société d'études, pas PARMI LES MEMBRES DU SITE, je peux donc imaginer que sur 2 000 femmes, l'échantillon est relativement représentatif - s'il y a des expertes en études/stats, qu'elles se lèvent pour dire le contraire mais je ne pense pas :)

heum. Tout dépend aussi de comment est faite l'étude. Le site voulait montrer ça et c'est très facile de tirer les conclusions que l'on veut. Je ne dis pas que leur étude est mal faite mais perso, je ne croirai pas à de telles conneries sans savoir comment l'étude est faite etc (questionnaires ? entretiens ? types de questions ? variables ? bin oui, une étude scientifique c'est contrôlé).
Et puis, comme le dit Pichtpi, il faut un groupe contrôle. Il faut faire des comparaisons, des corrélations, des Chi² ou que sais-je encore mais on ne peut certainement pas tirer de conclusions comme cela !
Bref, sinon, je n'ai pas grand chose à dire sur le sujet. C'est juste que ça m'énerve ce genre d'étude qui nous pondent des trucs et des machins "scientifiquement prouvés". C'est comme les bouquins style "psychologie magazine", ça m'énerve.
Ah et puis, peut etre qu'un jour j'me marierai mais seulement si j'ai la même robe que la Duchesse de Cambridge :d

Edit : Par contre, en psycho (et selon la recherche) on va considérer qu'un échantillon de 2000 c'est bien ;)
 
4 Février 2009
8 081
4 876
2 844
Rennes
instagram.com
Je trouve quand même que rapidement, ça amène à enfoncer des portes ouvertes ce genre d'études ...

J'veux dire, qu'en dire ? Qu'en tirer comme conclusion ?

Enfin faire une généralité sur le fait que le mariage c'est de la merde en prônant en parallèle l'individualisme et la liberté, y a un truc qui cloche.
A partir du moment où on considère que chaque individu est différent, on peut supposer qu'il y a au moins autant de relations différentes que d'individus.

C'est un faux débat, je trouve ça con de se concentrer sur combien de femmes s'emmerdent, et comment et pourquoi ....

Encore un truc qui te fout une pression te plus, ça a déjà été dit ouais, "ha merde, je baise moins de 6 fois par mois avec mon mec, je vais dans le mure ?" et autre "ho non, il ne me surprend plus quotidiennement comme au premier jour, dois-je la larguer ?".

Et condamner aveuglément les filles qui sont heureuses dans le quotidien avec leur mec, sous-entendre qu'elles sont toutes des soumises lobotomisées par leur éducation judéo-chrétienne, on dirait franchement un sketch, j'arrive pas comme on peut soutenir ça sérieusement sans broncher.


Après, de façon général, les études et les généralités sur le couple me gave, vraiment, je trouve que ça sert à rien, donc j'ai peut-être tord de venir commenter ce truc, j'pense que j'apporte rien au débat, mais ça me hérisse ce ton condescendant dans certaines réponses, genre "ha mes pauvres, vous vous contentez de votre relation ? Ha, dommage hein ...".
 
A

AnonymousUser

Guest
Je comprends ta volonté de vivre ta vie comme tu l'entends et de pouvoir assumer tes différences sans que l'on te demande de rendre de compte. Mais quand tu dis que "tu as des amis "possessifs" et que tu ne vas pas pour autant leur demander de rompre" je me pose des questions : tu ne vas peut-être pas leur demander de rompre mais ce que tu as fait ici, il me semble (à moins que je ne sache pas lire ou qu'internet déforme tes propos mais pourtant quand je lis je comprends ça) c'est que le mariage était une institution immorale parce qu'elle était anti-féministe. Et moi je ne vois pas tellement de différence entre dire ça et dire "l'homosexualité est immorale parce qu'elle ne suit pas la loi de Dieu" par exemple (pour reprendre certains arguments conservateur/religieux).
D'un côté comme de l'autre on a une espèce de culpabilisation, de pitié aussi (en gros j'ai lu ici que les gens qui se mariaient se mariaient : 1 parce qu'ils subissent la pression sociale qui ne leur laisse pas le choix 2 parce qu'ils n'avaient pas l'ambition d'avoir une vie sexuelle épanouie 3 à cause d'un héritage de "l'hétéropatriarcat"). Mais je n'ai lu dans aucun post de ceux qui réclament le droit d'assumer leur différence que l'on pouvait se marier pour assumer son propre choix. Comme si l'on avait d'un côté les pauvres êtres sans personnalités qui ne font que continuer les traditions et qui, en somme, sont des moutons irresponsables qui perpétues de traditions immorales, alors que de l'autre côté il y a les minorités différentes et malmenées qui ne peuvent pas assumer leur choix.

Je comprends parfaitement la volonté de choix, ce que je ne comprends pas c'est les moyens utilisés pour l'obtenir. Etre agressif, culpabilisant, rejeter un modèle, rejeter la norme (en fait, la majorité, et "sacraliser" la différence) n'amènera JAMAIS à la tolérance ! Elle amènera juste à tolérer autre chose, non pas par choix, par ouverture ou par éthique, mais parce qu'on se sentira trop coupable de vouloir faire de notre vie ce que l'on veut en faire.

A mes yeux la tolérance est une question d'habitude. Et, à mes yeux, la figure de celui qui assume sa vie, qui assume sa différence, qui assume ses choix même s'ils diffèrent de ceux qu'on attendrait de lui, cette figure là amènera toujours plus de tolérance que la figure du martyr qui s'énerve et se plains parce qu'on n'approuve pas son mode de vie.
(Oui bien sûr c'est plus compliqué que ça et oui bien sûr quand l'agression est là elle est difficile à vivre. Mais ici à la base personne n'agressait personne. Ce qui a été pris comme une agression ça a été de venir dire que le mariage = le mal. Paradoxalement pour combattre le fait que l'on ai besoin de se justifier de ses différences on va demander aux gens de se justifier de leur "normalité"? )
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes