Les mères...

Je me permet de remonter ce sujet, car c'est une question qui me tiens vraiment a coeur ces temps ci.
Je ne pourrais pas vraiment qualifier ma relation avec ma mère, mais j'ai de plus en plus l'impression d'être sa confidente.
Je suis la petite dernière, et mes grandes soeurs ont 5 et 7 ans de plus que moi, mais je sais beaucoup plus de choses sur ma mère qu'elle.
Elle me raconte son passé assez douloureux, et elle l'avoue elle même que c'est des choses dont mes soeurs ne sont pas au courant. Je sais qu'elle aime énormément me parler, d'ailleurs elle vient souvent dans ma chambre et on reste a parler pendant minimum une heure des choses qui la tracassent.

Seulement, je me demande si c'est mon role. Bien sur je dois la soutenir, bien sur je l'aime et je serais toujours la pour elle, seulement voila, je ne sais pas si c'est ma place. Le fait est que mes soeurs m'ont toujours mise a part, a cause de la différence d'age, et aussi parce que ma mère avait pris un congé maternité pour moi.
Des fois j'ai l'impression qu'elle se projette sur moi, non pas qu'elle veuille me faire faire des choses qu'elle elle n'a pas pu, mais qu'elle revoit en moi sa famille, qu'elle ne voit plus maintenant. Car je suis physiquement très très proche de sa famille, a l'inverse de mes soeurs. Je crois que je lui rappelle son frère qui est décédé, et ça m'embarasse un peu, car je reste sa fille.

Le problème ne vient pas forcément de la, mais qu'elle se contredit, car elle veux que je bosse, et en même temps je sens qu'elle a besoin de ma présence et de parler avec moi de certains problèmes, surtout en ce moment ou ça se complique avec une de mes soeurs. Donc j'en viens a passé enormément de temps a parler avec ma mère, alors que je devrais peut etre travailler, mais je n'ose pas lui dire.
Meme si elle ne dira pas qu'elle ne va pas bien, je le sens.
 
Tilitis;1331868 a dit :
Je me permet de remonter ce sujet, car c'est une question qui me tiens vraiment a coeur ces temps ci.
Je ne pourrais pas vraiment qualifier ma relation avec ma mère, mais j'ai de plus en plus l'impression d'être sa confidente.
Je suis la petite dernière, et mes grandes soeurs ont 5 et 7 ans de plus que moi, mais je sais beaucoup plus de choses sur ma mère qu'elle.
Elle me raconte son passé assez douloureux, et elle l'avoue elle même que c'est des choses dont mes soeurs ne sont pas au courant. Je sais qu'elle aime énormément me parler, d'ailleurs elle vient souvent dans ma chambre et on reste a parler pendant minimum une heure des choses qui la tracassent.

Seulement, je me demande si c'est mon role. Bien sur je dois la soutenir, bien sur je l'aime et je serais toujours la pour elle, seulement voila, je ne sais pas si c'est ma place. Le fait est que mes soeurs m'ont toujours mise a part, a cause de la différence d'age, et aussi parce que ma mère avait pris un congé maternité pour moi.
Des fois j'ai l'impression qu'elle se projette sur moi, non pas qu'elle veuille me faire faire des choses qu'elle elle n'a pas pu, mais qu'elle revoit en moi sa famille, qu'elle ne voit plus maintenant. Car je suis physiquement très très proche de sa famille, a l'inverse de mes soeurs. Je crois que je lui rappelle son frère qui est décédé, et ça m'embarasse un peu, car je reste sa fille.

Le problème ne vient pas forcément de la, mais qu'elle se contredit, car elle veux que je bosse, et en même temps je sens qu'elle a besoin de ma présence et de parler avec moi de certains problèmes, surtout en ce moment ou ça se complique avec une de mes soeurs. Donc j'en viens a passé enormément de temps a parler avec ma mère, alors que je devrais peut etre travailler, mais je n'ose pas lui dire.
Meme si elle ne dira pas qu'elle ne va pas bien, je le sens.

Je vis la même chose que toi, mais avec mon père. Ca a quelque chose de valorisant de se sentir "la p'tite préférée", mais c'est assez dangereux. Si ta mère se retrouve en toi, elle peut se retrouver à essayer d'influencer tes choix, pas toujours de la meilleure façon.

De plus, pour le fait qu'elle se confie, ce n'est pas ton rôle d'être sa conseillère, ce serait plutôt l'inverse. C'est la mère qui apprend la fille à vivre, pas l'inverse ! Tu n'es bien sûr pas un coeur de pierre et peux la consoler quand ça va mal, mais il ne faut pas que ça devienne une habitude.

Ne t'oublies pas, il faut d'ailleurs que dans le cas où TOI tu vas mal, elle puisse t'écouter !

J'espère que tu résoudras cette situation au plus vite :fleur:

EDIT : j'ai mis des "il faut" un peu partout, fais y pas gaffe, ça fait ordre, j'aime pas...
 
A

AnonymousUser

Guest
Unsa';1332279 a dit :
J'ai l'impression qu'elle profite de ma gentillesse, qui dans un sens est une énorme faiblesse dans ce genre de situation. Mes s?urs font des caprices, insistent, crient, insultent, frappent. Pas moi, et elle sait que j'en serai incapable, et quelque part, dans notre relation, c'est elle l'élément dominant contrairement à toutes les relations qu'elle entretient (mes soeurs, son mari, où constamment elle se fait écraser). De ce fait, je sens bien la différence. Le plus souvent, je sens ça au niveau de mes envies/besoins/droits matériels.
C'est un petit peu pareil de mon côté, dans le sens où mon frère fait des caprices assez hallucinant parfois (alors qu'il a trois ans de plus que moi) et du coup, mes parents, pour éviter un conflit, répondent plus facilement à ses besoins. Alors que étant donné que je suis plus souple de caractère, ils savent que même s'ils me refusent quelque chose, je ne les embeterais pas plus que ça. Le pire est que en général, ça ne part pas d'une mauvaise intention, mais ça n'est pas une urgence pour eux. Pareil que Unsa', j'ai plus de places pour mes bouquins, ça fait plus d'un an que je demande une étagère, rien! Alors que mon frère en a eu une neuve l'année dernière alors qu'il avait moins de soucis niveau rangement.
Autre exemple, mon frère s'est fait payé un voyage de dix jours dans une île de l'océan Atlantique l'année derniere, un voyage en Egypte il y a quelques années, il va faire un voyage en Amérique du sud cette année (toujours au frais de mes parents) et je suis contente pour lui mais si j'ai le malheur de demander un voyage d'un week-end à Londres, j'ai droit à un "oui, peut-être, plus tard, dans un an... En ce moment, c'est difficile, tu comprends... et plus la sécurité sur place... etc". Bon, ça vient aussi du fait que je suis une fille alors ils ont plus de mal à me laisser partir et j'essai de relativiser en me disant que pour rien au monde je ne veux faire des caprices comme lui mais il n'empeche que des fois, c'est vraiment rageant comment situation.
 
Elle est chiante, elle râle tout le temps, et elle est de plus en plus à côté de ses pompes... Mais par rapport à mes frères ou ma soeur, je sais que j'ai une relation privilégiée avec elle. Elle se repose sur moi quand elle a un souci, et elle est un pilier dans ma vie. Quand je suis déprimée, j'ai plus tendance à aller me réfugier chez elle qu'à appeler une copine. Genre là, j'ai envie de me pendre, et je suis retournée chez elle.
C'est pas ma copine, elle n'est pas du genre maman-poule, mais en cas de pépin elle est là, sans poser de question, et elle m'appelle quand ça va pas ou qu'elle a besoin d'aide.
C'est ma maman.
 
Je sens que ça va me faire du bien den parler :

Jai 23 ans et cela fait dix ans soit presque la moitié de ma vie que jai une relation abominable avec ma mère. Elle a toujours accordé une très grande importance à la réussite scolaire et jai redoublé ma troisième (je netais pas appréciée par la classe et très sensible... donc cela a joué sur mon comportement scolaire.) Suite à ce redoublement nous avons commencé à mal nous entendre, elle a voulu que j aille voir une psychologue, chose que jai faite, puis grosse crise dadolescence pour moi : rebellion à lextreme, qui m a conduit à redoubler ma seconde : je haissais tout jetais en dépression, complètement décrochée des cours. jai à nouveau été suivie par des psychiatres, simplement ordonnés par ma mère, autant dire quil sagissait de régler notre problème et que jessayais de me preter à lexercice. Mon second redoublement je lai effectué en internat dans lequel je suis restée trois ans, jai eu mon bac, tout allait bien, mais nous nous déchirions toujours toutes les deux. Puis retour à la maison, je suis entrée en fac et pour ma mère rien navait changé, mon retour à la maison la renvoyait à mes seize ans, et elle opta un comportement inadéquat : suspicion constante, aucune confiance en moi, mes études, ma volonté de réussir. Le fait que cela fait donc dix ans que nous entretenons une relation sado-masochiste, et moi qui était en position masochiste face à ce "bourreau" depuis le début de mon adolescence, jai depuis ce temps toujours été "soumise" dans mes relations avec autrui : autant dire que cette relation a eu une énorme influence sur ma sociabilité, à lheure actuelle il me manque "les codes sociaux". Jai toujours une culpabilité à régler face à elle, un "deuil" à faire dune maman qui na pas su ou pu répondre aux besoins dune personne en "construction". Elle est toujours autant angoissée et me transmet toute son agoisse. Cest une espèce de sentinelle, elle est tellement angoissée qu elle essaie de tout contrôler, s imiscant dans mon intimité, le moindre espace vital que je pourrais conserver. Elle a encore à lheure actuelle une énorme rancoeur à mon égard et a, depuis mes redoublements oublié lidée que je puisse reussir professionnellement, de fait, elle me renvoit constamment mes échecs à la figure, me rappelle quotidiennement que je suis une incapable, alors que je reussis dans mes études depuis la seconde, désormais, je suis actuellement dans un cursus difficile ou je prépare des concours tout aussi inaccessibles, et me retrouver chez elle me fait perdre toute conscience de moi, de ce que jai pu construire et reussir seule, je retrouve ce statut "denfant" qui na aucune confiance en elle. cest très difficile de prendre du recul faire la part des choses et croire en moi. Face à ma soeur pour qui ma mère ne lésine aucunnement pour qu elle puisse reussir ses études (grand bien lui fasse, ce nest pas ma soeur qui est en cause) je me retrouve coincée, démunie, à vivre un quotidien douloureux aux cotés de ma mère. Nous ne parlons pas, je suis prétexte à nimporte quel reproche, elle se trompe souvent de cible, en m attribuant le rôle de souffre-douleur. Et je suis aujourdhui dans un foyer dans lequel on me fait comprendre chaque jour que je nai pas ma place, que je suis un poids, et dans lequel je nai plus despace propre et intime : elle lit mes journaux intimes (à mon âge) par exemple. Bref jespère pouvoir un jour me débarrasser de "la mère" et de "loeil parental surplombant tout" qu elle représente. AMEN.
 
Nenuphar, cette situation doit te pomper énormément, t'es sacrément courageuse pour continuer et ne pas te laisser abattre.

N'y a-t-il pas moyen que tu quittes ta maison après tes concours ? Je pense que c'est la meilleure solution, car comme tu le dis, après ton retour chez toi, ta mère est revenue à l'époque de tes 16 ans, et elle n'a sûrement pas de recul.
En quittant ta maison et en t'installant dans ton chez toi, et en construisant ta propre vie, sans être constamment surveillée (ce qui doit affecter terriblement ta confiance en toi), ta mère te verrait sûrement sous un autre jour, elle te verrait comme quelqu'un qui réussit à construire sa vie, sans l'aide de personne.

Enfin, c'est comme que je le vois.

Ton père vit toujours avec vous ? Si oui, est-ce qu'il a un rôle, ou est-ce qu'il ne s'en mêle pas ?
 
Efyline;1334646 a dit :
Nenuphar, cette situation doit te pomper énormément, t'es sacrément courageuse pour continuer et ne pas te laisser abattre.

N'y a-t-il pas moyen que tu quittes ta maison après tes concours ? Je pense que c'est la meilleure solution, car comme tu le dis, après ton retour chez toi, ta mère est revenue à l'époque de tes 16 ans, et elle n'a sûrement pas de recul.
En quittant ta maison et en t'installant dans ton chez toi, et en construisant ta propre vie, sans être constamment surveillée (ce qui doit affecter terriblement ta confiance en toi), ta mère te verrait sûrement sous un autre jour, elle te verrait comme quelqu'un qui réussit à construire sa vie, sans l'aide de personne.

Enfin, c'est comme que je le vois.

Ton père vit toujours avec vous ? Si oui, est-ce qu'il a un rôle, ou est-ce qu'il ne s'en mêle pas ?
En fait jai eu un studio pendant deux ans (lannée dernière et lannée précédente) ou jarrivais enfin à vivre pour moi) mais ma mère a estimé que cette année je rentrerai à la maison en me faisant comprendre que "cest ma dernière année detudes payees" tout en sachant pertinnement que cest malsain pour nous deux que nous vivions ensemble, ma soeur a en revanche eu un appartement cette année, mes parents ne mont pas proposé de vivre en colocation avec ma soeur parce que ma mère pense (très officieusement) que je conduirai ma soeur à léchec, enfin ma mère est complètement paranoiaque à ce propos). Mes parents ont les moyens, ça nest décemment pas une question de budget. Et je crois que cest dautant plus mauvais (surtout pour moi et ma perception des choses) detre renvoyée à la maison alors que ma soeur part : enfin je veux dire on ne fait pas partir son enfant pour le faire revenir et laisser lautre partir à son tour. cest etrange.
Mon père vit avec nous, il est très aimant, mais il applique la politique de lautruche, ainsi ma mère gère tout, décide tout. Jai depuis un moment cessé de faire comprendre les choses à mon père qui, je lai compris nagira pas à l encontre des décisions de ma mère.
Merci Efyline de têtre intéressée à mon cas :) !!
 
Ah oui, elle croit que tu mènes les autres à l'échec car tu as redoublé ? C'est profondément encré en elle.
Elle t'as rapatrié chez eux pour avoir un contrôle certain sur toi, c'est vraiment malsain, et je me demande même si elle s'en rend compte.

Je te conseillerai de passer tes concours, et de partir, trouver du travail et d'avoir ton appartement, ainsi elle ne pourra plus avoir de véritable pression sur toi, et tu seras vraiment hors de son contrôle.

Ta mère est la maîtresse de la maison, elle est de nature directive je suppose, non ?

En tout cas, tu es sacrément courageuse pour le supporter, n'en doute pas :)
 
A

AnonymousUser

Guest
Ma mère...

Sujet sensible.
Je l'aime énormément. Elle est indispensable à ma vie. Depuis toute petite, elle a toujours été là. Je suis l'ainée, donc j'ai "profité" d'elle. Mais malgré la naissance des trois autres, elle a toujours été là pour moi, et nous avons toujours eu des rapports idéaux. Nous avons toujours partagés des choses "rien qu'à nous", passé du temps ensemble, et je n'ai jamais hésité à lui confié mes problèmes/craintes/peurs.

Seulement, l'année dernière, virage à 180°.
J'ai rencontré l'amoureux, sur internet. Je ne lui ai pas dit. Car je savais qu'elle aurait du mal à "avaler la pilule". Je faisais des sous-entendus, elle a compris que j'avais une relation, mais ne savais pas qu'il habitait loin.
Ma famille est partie en vacances pour Pâques l'an dernier, et j'avais la maison pour moi seule. Evidemment j'ai invité l'amoureux, et ma mère l'a su. Il a fallu que je lui dise que c'était une relation à distance, et ça a envenimé notre relation.
J'ai réussi à le faire revenir pour le présenter à mes parents.
Ca ne s'est pas bien passé du tout, et depuis, tout est lourd. J'aime ma mère, et je sais qu'elle m'aime. Mais l'arrivée du chéri nous a séparé. Ca a créé un mur entre nous, et j'ai énormément de mal à le vivre.
Elle m'a dit elle-même "tu as 18 ans, tu fais TA vie. Alors un jour, tu devras choisir entre lui ou nous". Cette phrase, elle me hante.
J'aime ma mère, et j'aime l'amoureux.


Je m'en veux, de l'avoir perdue ainsi. J'aimerai tellement la retrouver...

*Et du coup, ça me fait peur, je ne sais pas du tout quoi faire dans mon couple.*
 
Je sais plus si j'avais dejà répondu au sujet ou pas mais tant pis.

Ma relation avec ma maman a beaucoup changé/évolué depuis que je n'habite plus avec mes parents, et en mieux.

Je n'ai jamais eu de problèmes particuliers avec ma maman, juste une relation de temps en temps conflictuelle. Ayant toutes les deux des caractères assez forts pour ne pas dire pourris, on était des reines pour s'engueuler pour rien, pour un mot plus haut que l'autre, une mauvaise interprétation ..

Maintenant que je ne vis plus avec mes parents, ils me manquent un peu. Je prends plaisir à appeler ma maman (et mon papa aussi) au boulot, ils prennent de mes nouvelles. Je suis toujours partante pour aller faire une course avec l'un ou l'autre, pour passer prendre le café .. etc.

Je crois que cette petite distance (mais vraiment petite pour le coup) géographique nous a fait le plus grand bien.
 
A

AnonymousUser

Guest
Perso j'ai aucun souci avec ma mère sauf qu'elle devient dure de la feuille et a la mémoire courte et fait preuve de mauvaise foi... Non en vrai c'est la meilleure, c'est la seule qui sait quoi faire lorsque je me retrouve dans une situation périlleuse. C'est une superwoman qui gère tout parfaitement. Je n'imagine pas ma vie sans elle.

Et des fois je me dis qu'un jour, si j'ai des gosses ils auront une sacré chance d'avoir une grand mère comme elle.

Hii:coeur2:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes