Mon genre et moi, une histoire pas si simple

L

ladydandy

Guest
Hello tout le monde ! Petit mot rapide avant de choper le train : 

Déjà, merci à toutes pour lire, laisser un commentaire itou itou. Vos commentaires sont aussi enrichissants pour moi du coup =P c'est la fête) 

En général je suis plutôt d'accord avec les madz (vue que vous êtes plusieurs à rebondir là-dessus) qui me disent que je fais probablement trop de distinction et que je porte trop d'attention à ces catégories itou itou... Et si vous n'y prêtez pas attention c'est génial mais je viens d'un milieu où si, c'était important (et c'est ultra important dans la société en général du coup)... et j'ai tendance à être un peu rigide même si je m'assouplis avec me temps ahah (j'aime les règlements, j'ai besoin de m'imposer des structures) et de fait, comme je ne collais pas avec ce qu'on me présentait (et ce que je pensais que les autres étaient même si je suis sûre que c'était pas si simple que ça pour eux non plus) je me suis divisée très strictement : un mec, une meuf itou itou ^^' 
C'est comme ça pour le moment. On verra ce que je deviendrai (mais je resterai MOI comme vous l'avez souligné ahah)

@Kbi en ce moment je suis attirée par personne ahah (j'ai écrit un article sur le sujet d'ailleurs =P) mais j'ai eu des histoires avec des mecs qu'on dit "féminin" pour le moment.

@Madame_Casse-Pieds pour le moment ce n'est pas forcément un manque de ne pas me définir... J'ai appris à m'aimer comme "moi" pas avec mes déguisements ^^'. Juste qu'un tas de détails du quotidien me font chier à ce niveau et ya des moments oui où je me dis que ce serait plus simple si je collais à l'un ou l'autre...

Désolée si j'ai oublié de répondre à d'autres mais là je dois filer ! Je repasserai ! Merci encore !
 
  • Big up !
Réactions : Ghost wind
3 Mai 2011
240
1 874
4 814
@Carmelita  Merci pour tes explications, je connais déjà tout ça :)
C'était juste une erreur de mot, mais tu as bien fait de me reprendre, c'est ce que je voulais dire et je manque de rigueur dans les mots que j'emploie. Si bien que je ne suis pas toujours très compréhensible :nerd:

@LadyDandy Merci pour ta réponse je la trouve très éclairante ! Notamment sur l'influence que peut avoir notre environnement, éducation et personnalité (comme tu dis tu as besoin de règlements et de structure ^^) sur notre propre définition du genre =)

@Augustine-P  Du coup j'ai une VASTE question ( Oui les cisgenre m'intrigue beaucoup :lunette:) : Quand tu dis que tu t'es toujours sentie femme, ça veut dire quoi pour toi ? Ça correspond à la définition généraliste d'une "femme" que se fait la société ou tu y associes tes propres critères et caractéristiques (au genre femme) ??

(Si c'est pas clair je reformule XD)

Parce que moi c'est la notion de genre qui me questionne beaucoup, plus j'avance dans mes réflexions personnelles et plus j'ai l'impression que cette notion est caduque et invalide. Il semblerait qu'il y a autant de définition du genre que de personnalité ou d'être humain, ce qui revient à classer les gens dans une multiplicité de catégories( ou "genres") ce qui revient ... à ne rien classer du tout.

Puisque pour que la notion de genre soit valide, ça veut dire qu'on associe des qualités ou des traits de personnalités à une case (femme ou homme), ce qui sous-entend que les êtres humains ne doivent pas être trop diversifiés pour pouvoir se reconnaître dans cet ensemble de qualité, ce qui voudrait dire que nous ne sommes pas uniques mais classables, ce qui me semble impossible.

Bref, merci pour ceux qui lisent encore mes déblatérations :nerd:
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Lunafey et Melaoci
21 Août 2012
30
63
1 574
Dijon
Article très intéressant, qui m'a amenée d'ailleurs à faire plein de recherches sur le sujet, car je ne le maîtrise vraiment pas.
Personnellement je ne me suis jamais fait de réflexion sur mon genre. Biologiquement je suis une femme, point. Pour autant je ne me sens pas pleinement "femme" ou quoi que ce soit, je me suis juste jamais posée la question. Je ne me sens rien du tout en fait, juste moi. A la suite de cet article, j'ai essayé d'y réfléchir, mais ça ne vient pas.

Du coup je me demande vraiment comment on arrive si jeune à avoir des réflexions aussi poussées sur soi-même : est ce que c'est juste se sentir proche de la représentation qu'on a d'un garçon ou d'une fille ? Quelque chose qui s'impose à cause de l'entourage/la société ? Je ne sais pas si je suis très claire mais bon..
 
27 Juillet 2011
650
1 704
5 074
Superbe article, qui fait plaisir à lire. Car de mon côté me situer en tant que femme est encore difficile. Bon je l'avoue j'ai été vite vite à la fin distraite par cette phrase "(j’aimais bien la Seconde Guerre Mondiale)" :top: copiiiiine ! Moi aussi je jouais à la Seconde Guerre Mondiale étant enfant !

(fin de l'intervention inutile) 
 

KBi

21 Février 2012
990
748
1 284
Le Kremlin Bicêtre
@Augustine-P et @MistyDog à mon avis ça se joue très jeune et on s'en souvient plus car ça s'est bien passé. Si le genre pose problème lors de sa définition, on s'en souvient et plus rien ne devient évident.

Je me souviens quand j'étais en maternelle, on m'avait demandé si j'étais un garçon ou une fille, j'étais très vexé et la preuve est que c'est un de mes rares souvenir de cette époque. ça veut dire qu'à cet age, on fait son appropriation de genre. Pourtant on est encore très loin de l'adolescence et on voit peu le genre à cet age, mise à part les vêtements, les traits et les cheveux.

Donc en fait, c'est logique que ces réflexions viennent très jeune, c'est à cet age qu'on s'approprie son genre social. Nos parents nous ont toujours dit notre sexe biologique mais une fois à l'école, on peut nous dire qu'on est un garçon parce qu'on veut jouer aux voitures alors que c'est un truc de fille, parce qu'on a les cheveux court etc. Du coup on peut s'y perdre face à ces incohérence et on se remet en question : est-ce que je suis vraiment une fille si je veux tout le temps faire la baston? Que j'ai pas de nœuds roses dans la tête ?

Enfin ça c'est ce que j'imagine.
 
7 Septembre 2011
5 839
73 857
6 644
Paris
Je crois que le retour en arriere concernant les jeux que l'auteur avait enfant n'est pas tellement revelatrice.
Jusqu'a aujourd'hui et moi compris, la plupart des filles que j'ai rencontre (et avec qui j'ai discute des jeux enfants mais c'est un sujet qui est toujours aborde a un moment quand on est vraiment ami avec quelqu'un et qu'on parle de tout) ne jouaient pas a papa et maman avec leur baigneur, pour tout le monde c'etait de grandes aventures, avec drames brulants dans le jardin, boite a chaussure soucoupe volante et baignoire ocean dechaine.
Les enfants ont un monde imaginaire tellement riche que c'est reducteur de penser que 'on dirait que je serai la maman et on boirait le the' et 'vroum vroum'.
Ensuite je me demande si le genre autre que dans le domaine sexuel et reproductif a reellement un sens ou pas.
Est ce que c'est innee chez les filles de vouloir s'habiller bien?
Est ce que c'est inne chez les garcons de vouloir etre des pirates quand les filles seront des princesses?
En fait je me demande (et si vous avez des reponses) si le genre au dela de l'aspect purement reproductif (je suis une femme je porte l'enfant, le gars a les spermatozoide tout ca) veut vraiment dire quelque chose? Est vraiment inne.

J'ai eu une conversation l'autre fois, On me parlait des garcons manques, des filles qui trainent avec les mecs et jouent a la console et kiffent le foot (par ex) et ne sont pas dans les trucs de "filles", le maquillage, la mode, la beaute. Et je disais que personnellement je ne me retrouvais dans aucun des schemas cites, je n'ai jamais joue aux jeux video ni fait de foot, mais meme si j'aime prendre soin de mon apparence je ne suis pas non plus tres interessee par les activites "de filles".
En general ce qui me plait dans la vie c'est des trucs neutres, les balades, les livres, la politique... Et un peu des deux genres, j'ai aucun probleme a courir dans la boue ou me jeter a l'eau comme un boulet (plutot attitre au genre masculin) et j'aime beaucoup la mode et la deco (truc de 'fille).
Si j'aime un gars je ferai tout pour lui ressembler. Au fond on se rend bien compte que les personnalites transcendent souvent le genre et qu'on est tous plus ou moins pareils au fond.

 
Coucou ^^

Merci pour cet article, très bien écrit. Je me suis énormément reconnue dans ce que tu raconte, ça fait du bien, tu peux pas savoir à quel point je me sens soulagée de trouver quelqu'un qui a mis les mots justes sur le sujet.

Pour ma part, c'est un peu atténué par rapport à ton témoignage, mais je ressens exactement cette impression d'être ni l'un, ni l'autre, et mes formes, si j'arrive à les assumer les jours où je décide que je suis une femme, sont extrêmement éprouvantes quand je ressens le besoin d'être un homme. Alors je me lâche dans le cosplay, dans le théâtre où je bénéficie du manque de véritables garçons dans cette activité pour jouer des personnages qui me correspondent vraiment, sortir de moi...

 A cela s'ajoute une pression énorme de la part de ma famille, qui me demandent souvent d'être plus féminine, de m'habiller comme une fille alors que NON, je ne veux pas, c'est le contraire... Le pire, c'est que le reste du monde pourrait me dire "mais fais ce que tu veux" que leur avis compte et je me sens terriblement mal d'avoir en moi une part masculine...

Bref, je n'aime pas trop raconter ma vie comme ça, c'est pas facile de dire "je comprends" sans avoir l'air d'une parfaite condescendante (j'envoie bouler tous les gens qui disent "je comprends" sur ce genre de sujet). Disons que je m'en sors en me disant que je suis un ange, ce qui me permet d'éviter la question du genre et de l'orientation sexuelle en même temps (qui se trouve en conflit avec tout le reste). Je me planque derrière cette définition, j'ai des périodes où je désire ardemment maigrir pour avoir moins de seins et faire plus androgyne pour qu'enfin, enfin, mon corps corresponde à mon idéal.

Donc je te souhaite d'être heureuse, de trouver un équilibre qui te convienne ^^ Et je m'excuse d'avoir pollué la page de ton témoignage en racontant ma vie pas très intéressante à vrai dire

Bon courage !
 
J'ai adoré ton billet, au-delà d'un simple témoignage tu ose beaucoup de questions très justes ! (je pense que c'était intentionnel ;))
Je me suis plutôt reconnue dans ton portrait, même si je ne me déguise pas, ni en personnage féminin ni en personnage masculin (j'ai au contraire adopté un style très neutre de manière générale, avec juste une touche de masculin/féminin certains jours, ça dépend de mon humeur). Je ne me ressens pas comme une femme de manière habituelle, mais juste comme une personne, et je n'ai pas plus ni moins d'empathie ou de problèmes d'identification pour les uns que pour les autres dans les œuvres de fiction (films, livres, autres) - je n'arrive juste pas à me coller dans la case "femme" en exclusivité, et je vois tout à fait ce que tu veux dire quand tu parles de "sortir le grand jeu de la féminité" à ton petit ami (moi aussi je suis en couple avec un homme, et à côté des moments de tendresse où je vais tenir un rôle plus féminin je sais qu'avec lui je peux aussi me comporter de façon plus masculine sans que ça lui pose de souci, c'est tour à tour mon homme et mon pote), ou que tu dis "C’est surtout que je ne m’identifie complètement ni au masculin, ni au féminin et je crois qu’on est beaucoup dans ce cas, dites-moi si je me trompe." Je sais pas si on est beaucoup, mais je me retrouve suffisamment dans ton témoignage pour me sentir moins "anormale", et ça ça fait du bien :)
Je parle souvent aux gens de mes intérêts ou passions parfois pas du tout féminins, mais en fait il s'agit de plus que ça : il s'agit de choisir un rôle masculin parfois pour quelques minutes ou quelques heures, dans mon comportement et ma façon d'être, socialement parlant, et aussi de me sentir jouer un rôle quand je me comporte en fille/femme. J'ai longtemps rejeté mon corps de fille, non pas que j'eusse voulu en avoir un de mec non plus, mais parce que ça me collait une étiquette dont je ne voulais pas, parce que ça ne collait pas à ce que je percevais de moi-même et de ma relation aux autres.
 
  • Big up !
Réactions : Ghost wind
13 Décembre 2013
18
24
2 874
32
canard;4402007 a dit :
Parce que moi c'est la notion de genre qui me questionne beaucoup, plus j'avance dans mes réflexions personnelles et plus j'ai l'impression que cette notion est caduque et invalide. Il semblerait qu'il y a autant de définition du genre que de personnalité ou d'être humain, ce qui revient à classer les gens dans une multiplicité de catégories( ou "genres") ce qui revient ... à ne rien classer du tout.

Puisque pour que la notion de genre soit valide, ça veut dire qu'on associe des qualités ou des traits de personnalités à une case (femme ou homme), ce qui sous-entend que les êtres humains ne doivent pas être trop diversifiés pour pouvoir se reconnaître dans cet ensemble de qualité, ce qui voudrait dire que nous ne sommes pas uniques mais classables, ce qui me semble impossible.

Je suis tellement tellement d'accord avec toi !
J'ai été un vrai garçon manqué, mais j'ai joué aussi aux barbies, je faisais toujours le garçon quand on jouait avec mes copines ou ma soeur, parfois je me disais même que j'aurais bien aimé être un garçon.
Pourtant je suis une femme et je n'ai aucun problème avec ça, parfois je m'habille même en "fille" et j'aime bien, d'autres fois je me sens un peu déguisée ^^, et puis la plupart du temps c'est quand même jean t-shirt haha.

Tout ça pour dire que mon problème avec ce débat sur le genre, c'est exactement le même que le tien, j'ai du mal à comprendre ce que ça veut dire de se sentir "femme" à l'intérieur, ou "homme" à l'intérieur, dans la mesure où je ne crois pas que l'un ou l'autre influence notre personnalité (ça c'est juste la société qui le fait).
Enfin voilà, beaucoup de mots pour dire pas grand chose de plus que ce qui a déjà été dit, désolée pour ça ^^

Sinon j'ai bien aimé l'article quand même hein :) et très bien écrit !

Poutoux les madz
 
  • Big up !
Réactions : Lunafey
31 Décembre 2013
40
56
3 664
30
Paris
Très bon article, qui tombe à pic aujourd'hui puisque j'ai eu pas plus tard que cet après-midi une sorte de "clash" avec mon prof de marketing concernant justement le genre.

*racontage de vie*

On devait segmenter des vêtements pour enfants (c'est-à-dire les catégoriser, par âge sexe style etc, comme le fond les entreprises de vêtements), mais le fait de devoir faire une case fille et une case garçon m'a tout de suite géné.
J'ai alors dis à l'un de mes camarades que "de toute façon si j'ai des enfants je les laisserai choisir leurs fringues selon leurs gouts, et pas leur imposer selon leur sexe." et que d'ailleurs "si j'avais un fils et qu'il voulait porter une robe, il aurait tout à fait le droit". Quelle erreur! Le prof m'ai tout de suite tombé dessus en disant que j'exagérais, que c'était pas possible, que quand je serai mère je ne laisserai pas faire ça!
J'ai répondu que si, je voyais pas le problème, tout comme si j'avais une fille elle aurait le droit de porter des vêtements de "garçon" si elle le souhaitais.
C'est là qu'il prend un air dégouté et me dis "et bah vaut mieux pas pour eux que vous ayez des enfants!!"
Voilà juste pour dire que ça m'a mise hors de moi, rien que d'y penser j'en tremble encore. Comme si un garçon se sentant fille et inversement c'était une erreur de la nature qu'il faut absolument éradiquer...
 
  • Big up !
Réactions : Melaoci

Kai

11 Décembre 2014
1
2
54
29
Merci beaucoup pour cet article, je me suis vraiment reconnue dedans! Je pensais être une des rare personnes dans ce cas, toutes les filles dans la rue, partout ont l'air de très bien vivre le fait d'être une fille, je pensais que j'étais bizarre de ne porter quasiment aucune attention à mon corps et mon apparence. Etant petite j'ai alterné les phases "fille" et les phases "mecs" et je me planquait dans des jeans trop grands, achetés au rayon mec, avec des t-shirts informes et des baskets. Je ne m'acceptait pas et je ne voulais pas me faire remarquer, me maquiller ou quoi que ce soit, c'était me montrer. Aujourd'hui je gère mieux, mais j'ai toujours deux catégories de fringues : fille et mec. Dès que je m'habille en fille, je me costume, je joue un rôle (ce qui est aussi agréable!). Les fringues mecs étant juste la parade, la tenue de camouflage.
Récemment cette confusion du genre auquel appartenir publiquement a été plus loin... J'ai vécu un an au Japon, parlant japonais et anglais la plupart du temps, deux langues où on accorde pas les adjectifs et autres, où il n'y a pas de genre. Quand je parlais en français, je ne m'accordais plus. Et au final ça me plaisais un peu. Comme quand on me parlais comme a un garçon plus jeune : je pouvais faire ce que je voulais et ça passait!
Au final, maintenant je ne m'identifie plus à fille/garçon, je me considère "neutre" (je suis suisse en plus, coïncidence?).
 

Mymy Haegel

Rédac chef de madmoiZelle
1 Février 2012
6 726
29 796
6 244
32
Paris
mymyhgl.wordpress.com
@Ghost wind : je trouve ton post très intéressant ! Je me demande de quoi tu parles quand tu dis « être habillé•e genderneutre » : quels sont les vêtements « non-genrés » à ton sens ? Parce que quand on parle de look androgyne il me semble qu'on parle généralement de vêtements typés « masculin » — le masculin est la norme, tout ça. Dans ma tête les seuls vêtements « genderneutre » que je peux imaginer ce serait peut-être un truc très confortable du style une tenue de sport ou un combo jean/sweat-shirt... mais forcément piochés au rayon « hommes » parce que les vêtements pour femmes sont coupés d'une certaine façon (plus cintrés, col en V, hanches du pantalon plus larges etc.) !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes