Ce qui m'attriste dans cette article c'est le sentiment de culpabilité puissance 1000 que tu ressent, alors j'ai envie de te faire un gros câlin même si tu pleure et tu m'étale de la morve sur mon épaule :calin:.
Non ne ressent pas cette culpabilité que la société veux que tu ressente, tu n'étais pas prête à t'occuper de cet embryon, dis toi que ce choix tu l'as fait pour toi.
Quand je lis les commentaires sa me fait mal de voir que beaucoup de femmes ont été maltraité en amont de leur IVG, par le corps paramédical et le corps médical.
En tant que technicienne de laboratoire préleveuse je me suis toujours débrouillé pour rester la plus neutre possible, de toujours rassuré les patients.es au moment du prélèvement pour que ça se passe le plus sereinement possibles.
Mais je me souviendrai toujours de cette jeune fille venant pour un test de grossesse à l'insu de ses parents, en panique totale au moment du prélèvement car elle avait peur que ses parents ne débarquent au labo pour récupérer ses analyses.
J'ai pris le temps qu'il a fallut pour la rassurée, même si du monde attendaient dans la salle d'attente, je voulais qu'elle se détende (pour que sa fasse moins mal au moment du prélèvement).
Étant très sensible je me suis fait violence pour ne pas pleurer devant elle, et garder un visage et une voix sereine.
À la fin du prélèvement je lui tend une petite carte avec une étiquette de son dossier pour qu'elle puisse récupérer son résultat le lendemain après midi, je lui explique que nous pourrons rendre de résultats que si la petite carte nous est présenté, que même si ces parents viennent au labo sans cette carte nous ne pouvons pas leur donner son résultat.
Ça l'a rassuré, j'ai vu un sourire même si il était crispé, elle a glissé cette petite carte dans son soutien gorge pour éviter que ses parents ne fouillent dans ses poches.
Je ne sais pas si elle est venue le lendemain après midi, je n'étais pas de secrétariat, mais j'ai toujours une pensée pour elle, et j'espère que quelque soit le résultat, elle se sente bien dans sa peau.
Je ne travaille plus dans ce labo, j'ai démissionné pour suivre mon conjoint.
Même si mon conjoint n'avais pas changé de région j'aurais démissionné, non pas à cause de ce que je viens d'évoquer, mais parce que prélevé à la chaîne sans prendre le temps de discuter/rassuré/rire avec les patients, travailler avec des collègues désagréable et pas toujours compréhensif avec les patients, ne me convenait plus.
Les labos n'ont pas le même mode de fonctionnement pour le rendu des résultats, qu'il y ait de la mauvaise volonté de la part du personnel du labo ça je n'en doute pas une seconde, mais il ne faut pas oublier de les remettre à leurs place quand selon vous ils dépassent les bornes, quitte à faire une réclamation auprès du biologiste (qui est le patron du labo).
Les labo privé (labo de ville, clinique) et publique (hôpital), on une obligation de qualité (politique qualité) ça inclus l'accueil, le prélèvement, l'acheminement des prélèvements, le traitement des prélèvements, l'analyse des prélèvements, et le rendu de résultats, le but est de satisfaire les "clients" (patients, médecin, prestataires sociaux, etc...).
J'espère à l'avenir plus de compréhension, plus d'empathie, plus de réserve de la part des professionnels de santé.
Ne vous flageller pas, vous avez fait un choix pas facile, mais il est mûrement réfléchi, rester libre dans votre corps, en tant que femme, c'est votre vie, et fuck les mégères condescendantes !
 
@Poacée Je comprends la peine de ces femmes devant la perte d'un enfant potentiel.

Mais je ne vois pas le rapport avec mon propos : il n'existe pas d'être vivant dès la conception (et en plus surnommé "bébé" dès la rencontre ovule/spermatozoïde), tenir ce genre de discours c'est vraiment facteur de culpabilité pour les femmes qui avortent. C'est exactement le problème soulevé dans l'article que j'ai mis en lien dans mon précédent message : "la société permet aux femmes d'accoucher, parce que c'est un moindre mal, mais il ne faudrait pas non plus qu'elles perdent de vue qu'elles ont tué un être vivant ces p***."
En gros, les hommes sont bien contents que les femmes prennent en charge l'avortement, mais y recourir de gaieté de cœur, faut pas exagérer, il faut leur rappeler qu'elles ont tué quelqu'un. Or elles ne tuent personne, puisqu'il n'y a personne à tuer.

Donc dans le doute, je préfère défendre le droit qui est attaqué de toutes parts ces temps-ci, et corriger une formule que je trouve inadaptée et culpabilisante (@Poggo , je ne dis pas que c'était ton intention, j'ai bien compris que chez toi parler de bébé était une convention de langage).

Edit : @Poacée, en fait je ne vois vraiment pas comment j'aurais pu reprendre la formule utilisée par @Poggo ("si j’emploie le termes bébé c'est par habitude dans ma famille se mot désigne tout être vivant de la conception aux 1er années de vie") autrement. Donc désolée encore si j'ai blessé quelqu'un, mais il me semblait vraiment important de signaler la confusion langagière.
 
Dernière édition :
Ça manque de recul, tout paraît négatif et exagéré.
(...)
Dans mon expérience de grossesse non désirée (...) tous ont été parfaitement professionnels et m'ont accompagnée dans la compréhension de ce qui m'arrivait et de ce qui m'attendait (notamment des effets de la pilule abortive). Je n'ai pas ressenti de jugement (cela dit je ne me suis pas demandé quelle était leur opinion sur ma situation, j'étais à milles lieues de me poser ces questions).

Ça ne veut pas dire que ça a été facile, mais je voudrais juste rappeler que ça existe aussi, et je veux croire que ça reste la norme (parce que c'est normal, bordel).

Euh...je n’ai jamais vécu d’avortement, mais je n’irais pas expliquer à la nana qui témoigne qu’elle a manqué de recul, que tout paraît négatif et exagéré. Chacune - et on le voit bien dans cette conversation - vit l’IVG à sa manière. Pour un même événement, chaque personne ne le vivra pas de la même façon, et une personne peut ressortir traumatisée d’un événement tandis qu’une autre le vivra, si ce n’est bien, au moins pas trop mal.

Certes, elle s’est planté une épine dans le pied en lisant des trucs affreux, inconsidérés et malveillant de la part de pro-vie, mais bon...peut-être qu’elle était dans une telle spirale de désarroi qu’elle a eu ce comportement délétère. Mais qui ne fait pas des trucs comme ça parfois ? Et je dirais que le contexte n’a pas aidé du tout, en même temps. A l’évidence elle l’a très mal vécu, et temporellement on ne sait pas vraiment quand ça a eu lieu, à part en 2018 - donc il y a moins d’un an. Enfin, je sais pas comment expliquer ça, mais je trouve que tu es en train de dire qu’elle a trop dramatisé, et je trouve ça gênant. Durant tout l’article ce qui m’a sauté aux yeux est sa grande culpabilité et le fait qu’elle ait été confrontée à une dissonance entre ses convictions et ce qu’elle a vécu en tant que personne, alors dire qu’elle a vécu ça de façon excessive...

Pour le coup, vous n’avez pas du tout vécu la même expérience (dans le sens où vous n’avez pas été reçue de la même manière par le monde médical ; pour le reste j’en sais rien et je ne parlerai évidemment pas à ta place), et je pense que le personnel soignant qui n’a pas été compréhensif a aussi beaucoup pesé dans son expérience.

Et malheureusement, « je veux croire que ça reste la norme » ben.....c’est vouloir faire l’autruche et refuser de voir la réalité. Quand on lit tout ce qu’il se passe en termes de violences gynécologiques et obstétriques, non, clairement, c’est pas la norme. Ça serait formidable que ça le soit enfin, mais on est très loin du compte.

Bon courage pour la madz qui a témoigné. J’imagine assez ce que peuvent être les douleurs physiques, c’est horrible, en plus de tout ce qu’il s’est passé avant - franchement le personnel soignant a un comportement pas éthique du tout c’est chaud -, et j’espère qu’elle arrivera à se remettre de ce traumatisme....beaucoup de courage à elle et aux autres qui vivent la même épreuve !
Et.....toi madz qui a témoigné....change de gynécologue !!!
 
@grenouilleau tu vois se qui me gêne profondément dans ton discours c'est que tu fais une injonction à la manière des pro vie sur "quel est le bon rapport à son embryon", mais qui es tu pour me dicté mes sentiments ? Comme l'a dit @Poacée il y a des femmes qui se sentent mère des qu'elles prennent conscience de leurs grossesses et j'en fait partie. J'estime que c'est mon droit, je n'ai jamais considéré mes embryons comme des "tas de cellules" et te défend de les traiter de la sorte tu fais se que tu veux de ta vie, de ton corps et de tout ce qui se trouve dedans c'est ton droit je le respecte sans problème mais laisse moi mon droit, celui de considérer mes embryons comme mes enfants et de leurs donné le statut que je veux car ils sont dans mon corps et ils m'appartiennent, je n'ai pas avorter par rejet de l'enfant en question mais pour nous préserver de la précarité, c'est donc mon sens des responsabilités en tant que maman qui m'a poussé à faire se choix celui de l'IVG et j'estime mon choix valable donc pourquoi je devrais m'en justifier ?
 
@grenouilleau tu vois se qui me gêne profondément dans ton discours c'est que tu fais une injonction à la manière des pro vie sur "quel est le bon rapport à son embryon", mais qui es tu pour me dicté mes sentiments ?

Moi ce qui me gêne dans tes messages, c'est que chacun d'entre eux (pour ce fil de discussion) reprenait insidieusement les arguments des anti-choix (je préfère ce terme à celui de pro-vie, que visiblement tu privilégies, comme le font les anti-choix) : dans chacun de tes messages tu sous-entendais à un moment ou à un autre que le produit de la fécondation était immédiatement un "être vivant", un «bébé ». Je te cite :

- 1er message : « à partir du moment où on sait qu'on est enceinte ya comme un phénomène d'attachement à l'enfant »

- 2e message : "Et si j’emploie le termes bébé c'est par habitude dans ma famille se mot désigne tout être vivant de la conception aux 1er années de vie"


Ces formulations insistent sur l’idée que, dès la conception, il y a un « bébé ». Et je suis désolée, mais si on pousse ton argumentaire, on en vient à quoi ? À dire que les femmes qui avortent sont des meurtrières. C'est exactement l'argumentaire des anti-choix. Donc je ne peux pas ne pas rebondir sur tes messages.
 
Je lisais justement un article sur l'évolution de la conception des fausses couches et donc par conséquent de l'IVG sur Slate : http://www.slate.fr/story/170511/fausse-couche-xix-siecle-non-evenement-rapport-grossesse-enfant qui montre surtout que ça dépend de chaque femme et je trouve dur de qu'il s'agit simplement d'argument. Si pour certaines femmes ce n'était rien, l'une appelait déjà son foetus avec un prénom et en parlait comme une personne

Ce n'est pas insidieusement, on dit que ce sont des bébé mais pour certaines personnes, il s'agit d'enfant et on ne peut pas nier leur ressenti sous prétexte que des personnes contre l'avortement utilise cela pour en faire un argument
 
  • Big up !
Reactions : hiraeth
J

JAK-STAT

Guest
@grenouilleau je ne te suis pas trop parce que @Poggo a dit "j'ai l'impression qu'il y a un phénomène d'attachement" et elle a repris en disant "je dis ça mais c'est mon expérience avec l'IVG", ensuite elle explique qu'elle utilise "bébé" par habitude , bon bah voilà ça arrive d'utiliser un terme par habitude (et aussi c'est son point de vue sur ses propres embryons); et au final elle dit que chacune a bien le droit de voir un embryon dans son utérus comme bon lui semble, que ce soit "tas de cellules" ou "bébé" (ou d'autres termes d'ailleurs)
Donc je ne vois pas pourquoi tu trouves que ça reprend les arguments des anti-choix :hesite: (et perso ça m'arrive d'utiliser "pro vie" parce que c'est le nom par lequel ils se font appeler, bien que je ne sois pas plus d'accord avec ce nom qu'avec leurs revendications :lunette:)
 
@grenouilleau je ne te suis pas trop parce que @Poggo a dit "j'ai l'impression qu'il y a un phénomène d'attachement" et elle a repris en disant "je dis ça mais c'est mon expérience avec l'IVG", ensuite elle explique qu'elle utilise "bébé" par habitude
Mais dans la suite de son message il y a marqué "toujours", je cite le premier message : "je pense que même si l'IVG devenait communément admise il y aurait toujours une part de culpabilité sur le moment".
 
J

JAK-STAT

Guest
@grenouilleau elle dit "je pense" donc je sais pas :hesite: après je suis pas d'accord avec sa phrase puisqu'il y a des femmes qui ont eu 0 culpabilité, de fait on peut pas utiliser "toujours", même maintenant alors que l'IVG est pas encore communément admise
Mais dans la formulation je ne pense pas qu'on puisse dire que ce soit malveillant :hesite:
 
  • Big up !
Reactions : Cornélie
J

JAK-STAT

Guest
Je suis obligé de DP sinon il y a pas les mentions
@Léris il faut différencier fausses couches d'IVG, dans un cas c'est spontané dans l'autre c'est déclenché. Les perceptions ne sont pas les mêmes. Pour les personnes qui les vivent, on peut retrouver de la joie et de la tristesse et de l'indifférence dans les deux cas, mais sociétalement c'est pas du tout vu pareil :hesite: on reproche pas, en Occident (car dans d'autres pays c'est pas le même trip), à une femme d'avoir fait une fausse couche, parce que bah elle y peut rien, par contre l'IVG est mal vu parce que ça a été déclenché et choisi. Puis à l'époque de l'article je suis pas sûr qu'un IVG ait été bien vu, même si les médecins ne voyaient pas les produits de fausse couche comme des personnes :hesite:

Concernant la femme qui parlait avec son foetus, c'est quand même spécial parce qu'autant certaines femmes enceintes (je dirais la majorité ?) communiquent avec leur foetus, autant là comme c'est dit "elle me laisse pas placer un mot, quelle bavarde" on dirait que la femme pense que son bébé lui parle vraiment, vocalement :hesite: est ce que c'est une manière de formuler ou est ce qu'elle a des hallucinations, difficile à dire :confused:
 
  • Big up !
Reactions : zazouyeah
@JAK-STAT désolée si j'ai pu paraître confondre, je différencie bien mais je trouve que le regard porté par la société (qui est souvent plus lourd aujourd'hui pour les fausses couches ou au moins caché que cela ne semblait l'être à l'époque) est intéressant sur la perception de la "vie" de l'embryon et donc de la conception en général de la femme enceinte et donc de l'IVG de façon assez logique. Pour ces femmes, ce n'était pas, dans la majorité, un être vivant et c'est plus l'évolution de la conception moderne de l'embryon que je trouve intéressante

Possible que ce soit des hallucinations, ce ne sont que de vieilles traces après toèt mais aussi juste un enthousiasme très prégnant. C'est une bonne question
 
  • Big up !
Reactions : JAK-STAT

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes