Désolée, c'est sans haine ni jugement, mais je n'ai que peu de compassion pour la Madz. Ce qu'elle a vécu, des filles moins jolies le vivent aussi, parce qu'elles sont trop tournées vers l'autre et sont tombées sous le joug de la sexualisation à outrance. Je connais beaucoup de nanas mignonnes mais loin d'être conventionnellement belles avec la même histoire. Je comprends que son expérience est douloureuse, mais j'ai beaucoup de mal avec l'esprit «je suis trop jolie et c'est un problème». Quand tu es trop jolie, l'effet de halo peut-être éreintant en effet, en revanche, toutes les femmes peuvent rencontrer l'angoisse que c'est de n'être qu'un corps.

Ce qu'elle ne connaît pas par contre, c'est de vouloir mourir en se regardant dans le miroir tant son apparence est aux antipodes de ce qu'on demande aux femmes. De dépenser une fortune pour espérer être un peu moins laide. Les hommes qui te considèrent comme le lot discount quand ils ont essayé de pécho toutes les jolies filles en début de soirée. Le coeur qui se brise tous les jours quand on croise des nanas belles comme des coeurs, au sourire rayonnant. Les gens qui te traitent avec dédain juste parce que ta tronche manque de grâce. Je pourrais continuer la liste si longtemps, ce qui en dit long sur le mal-être que ça peut générer.
Alors oui je conçois qu'être très belle peut causer des soucis, que des connards doivent la regarder comme un prix de luxe tous les jours, que la jalousie de ses pairs doit être crevante. Mais jamais elle n'a du avoir envie de disparaître parce qu'elle ressentait que son corps entier ne méritait pas d'exister, tandis que le monde entier ne cesse de le lui rappeler.
 
Merci pour ce témoignage, qui montre bien le poids que le patriarcat fait peser sur les femmes de toute façon, qu'on soit conforme aux standards de beauté ou non. Jamais tranquilles.
Le témoignage me fait évidemment penser au livre de Mona Chollet (Beauté Fatale, gratuitement en ligne sur le site de l'éditeur), qui s'intéresse notamment aux actrices (considérées comme "belles" selon les standards sociaux) et à leur vécu d'un point de vue féministe.
 
@LadySumire

En effet, elle n'a jamais dû avoir envie de disparaître suite à la vision de son corps dans le miroir. Mais je ne vois pas bien le rapport : pourquoi comparer des souffrances ? C'est comme si je disais "tu dis que tu n'aimes pas les pommes de terre, mais est-ce que tu sais seulement ce que ça fait de ne pas aimer le rap ?!".

Si quelqu'un souffre, il souffre. Et même si l'on a du mal à comprendre la source de la souffrance, ça ne change rien au ressenti de la personne. Si la personne ne va pas bien, elle ne va pas bien, et elle souffre. Peu importe ce qu'on en pense, la souffrance de l'autre ne va pas s'effacer.

(Et il y a fort à parier que lire "je ne vois pas en quoi être jolie est une souffrance" revient à remuer le couteau dans le plaie, et ne contribue en aucun cas à la faire se sentir mieux, mais ça, c'est un autre débat)
 
@Dame de lotus
Je dis que j'ai du mal à empathir, mais j'évoque tout de même des éléments qui doivent la faire souffrir. Ce qui me perturbe dans ce témoignage c'est surtout le fait qu'elle mette sa mauvaise expérience sur le compte de sa beauté, alors que c'est bien au delà de tout ça. Elle aurait pu avoir exactement le même histoire en étant moins jolie. C'est une histoire qui arrive à cause de la pression qu'on met sur les femmes à avoir une sexualité passive et dans le don absolu de soi. C'est surtout ça qui me choque. Peut-être que ma curiosité malsaine est juste déçue de ne pas connaître les vrais problèmes inhérents aux gens beaux ? ^^
 
@LadySumire y a un truc que les filles non conformes aux standards de beauté connaîtront à mon avis avec plus de douceur que les filles qui ont l'avantage d'être conformes à ce que le patriarcat prescrit actuellement : la vieillesse.
Si tu es habituée à être "moche" (je dis ça pour éviter de redire "non conforme aux standards..." mais bien sûr que je ne suis pas d'accord avec l'idée que quelqu'un est moche ontologiquement, bref), tu es habituée à ne pas recevoir les avantages du patriarcat, et tu t'es crée des amitiés/relations qui sont fondées sur d'autres choses que l'apparence.
Les filles "belles" vont sans doute davantage souffrir de voir la société leur renvoyer leur vieillesse à la figure, parce qu'elles se seront construites sur d'autres bases, habituées à compter sur tel ou tel avantage, entourée de connards misogynes qui ne voient que leur corps. Mais sur le coup elles ne le voient pas forcément. Elles vont vieillir, comme tout le monde. Et là, elles risquent de souffrir davantage en découvrant que leur "valeur" n'était fondée que sur l'équation jeune + belle.
Je pense à tellement de divorces de couples "traditionnels" (mec moche/femme magnifique) où le mec se casse avec une femme plus jeune.
Ex : Monica Bellucci et Vincent Cassel. Franchement, ça doit être très dur à prendre dans la figure pour la femme. Tu te rends compte que ce qui intéressait ton mari, c'était ton corps, pas ton esprit.
(je prends l'exemple parce que j'avais lu dans je ne sais plus quel magasine que l'actrice avait interprété comme ça son divorce, qu'elle avait pris conscience qu'elle n'était pour lui qu'une potiche).
Après c'est sûr je ne suis pas dans la tête de tous les couples qui divorcent, mais ce schéma est tellement récurrent que même si l'exemple donné est bancal, je suis sûre qu'un paquet d'autres confirmeront.

Bref, en tant que femme dans un système patriarcal, on perd.

Edit : orthographe
 
Dernière édition :
Personnellement, j'ai trouvé ce témoignage touchant. Après, quand je lis les commentaires, je suis un peu dégoutée... On ne connait pas personnellement la madz qui a témoigné, ni tout ce qu'elle a pu vivre, mais parce que "être jolie" ne peut pas être considéré comme souffrance, alors son témoignage perd en légitimité.
 
Les commentaires à côté de la plaque de cet article :eek:
Ça sert à rien de lire uniquement le titre d'un article (mal, en plus, parce que le titre lui même ne laisse pas présager le problème que vous croyez) pour se sentir agressée et décider de pondre un commentaire à la «ma souffrance > ta souffrance» complètement hors sujet.

La rubrique sert à aider à parler de son rapport avec son corps, et aider parce qu'on peut toutes et tous avoir un rapport complexe et litigeux avec.

Le souci de cette madz, ce n'est PAS d'être trop jolie, c'est d'avoir passé sa vie à se définir par ça uniquement au détriment de tout le reste. Oui c'est un travail de se remettre en question, de changer son échelle de valeur, de se demander pourquoi on s'aime réellement-et parfois de se rendre compte qu'on est un peu trop superficiel et qu'on ne se rend pas Justice en tant qu'être humain à part entière.

Les rivalités de souffrance inappropriées je pige simplement pas, il suffisait de lire l'article pour se rendre compte qu'elle ne souffrait pas «parce qu'elle était belle». Ça demande moins de temps que pour écrire un pavé.
Et je sais que ça fait mal, mais histoire de briser un mythe qui tient peut-être sa source dans la traditionnelle compétition féminine (si tu la perds niveau beauté tkt tu peux la gagner niveau plaintes) dans laquelle on baigne toutes... l'existence des minces, des canons, des jolies, des bombasses n'est pas la cause de l'existence des moches, imbaisables, etc. Alors pourquoi, merde, pourquoi toujours ces reproches comme si les minces/canons étaient responsables de votre situation? Je pige pas.
 
Dernière édition :
Très courageux comme témoignage parce que comme d'habitude, des personnes n'arrivent pas à accepter que quelqu'un de beau (ou toute autre caractéristique normalement considérée comme à envier) puissent en souffrir.
Si vous faites taire une femme qui parle de sa souffrance parce qu'elle est belle, vous jouez exactement au jeu du patriarcat : dire à une femme "sois belle et tais toi".
 
Moi je trouve un peu gênant le fait que ce témoignage ("je n'ai pas de complexes et ça m'a quand même créé des problèmes" en gros) apparaisse au milieu d'une série sur les complexes.
Un peu comme si au milieu de témoignages sur le racisme, on avait "Je suis blanc, et je souffre de me faire traiter de sale blanc à l'école".
C'est pas le témoignage en lui même qui est dérangeant pour moi, juste le fait qu'il s'inscrive dans cette série là.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes