Pourquoi je ne partage pas l'engouement général pour Drive

Je fais aussi partie de ceux qui sont un peu perplexe quant à l'engouement de ce film. J'ai aimé mais pas au point de le qualifier de chef d'oeuvre.

En fait j'ai été tellement subjuguée par la perfection de la mise en scène que le reste est passé un peu à la trappe. J'ai été un peu déçue par le scénario, pourtant ça commençait bien avec cette scène d'ouverture parfaite.

Et concernant Ryan Gosling, je le trouve un peu voire beaucoup mono-expressif. Ok c'est son rôle d'être un peu autiste mais il ne dégage quasiment rien. Pour comparaison, Dexter qui a un caractère un peu similaire au sien, dégage des choses beaucoup plus fortes. J'arrive pas bien à exprimer, mais je le trouve un peu fade ce Ryan. Enfin dans ce film, car dans Blue Valentine il était parfait.
 
Tout pareil !

J'avais entendu tellement de gens parler de Drive comme d'un super film, des blogeurs faire des fan-arts & tout, je m'étais dis "Ah, celui-là, faut que j'le vois !" ...

Et j'ai été déçue, mais suuuper déçue ! La lenteur de la chose... Mon Dieu... Les dialogues presque inexistants et LENTS (sérieux, c'est pas compliqué de dire oui ou non à une question en moins de 5mn). On a bien rigolé cela dit avec mon copain, on se disait "Attends, là, elle va mettre 2h à répondre, elle a pas du comprendre encore" etc (oui, certes, là c'est plus drôle du tout) . En fait, vu que ce qu'en disait les gens, je m'attendais à un film qui ne ressemblait pas aux autres, qu'on classerait pas dans les BlockBuster normaux, un film qui deviendrais "culte" ... Ahahah.

Bref. Je me sens enfin comprise.
 
Comme je n'ai pas vu le film, je me demande si je fais bien de commenter, mais je ne peux rester insensible face à ce com'.

Bleuenn;2674171 a dit :
En ce qui concerne la musique et plus particulièrement Kavinsky, désolée si je vais paraître brutale mais je trouve tes propos limite méprisants. Ça me fait penser à tous ces gens qui dès que leur groupe préféré devient connu et a du succès les renie en disant qu'ils étaient mieux avant, que c'est devenu trop mainstream et que "moi, je les ai connu à leurs débuts". Pourtant j'avais aussi entendu Nightcall avant le film, mais franchement, et alors ?! Je ne vois pas pourquoi c'est mieux de connaître un groupe si un ami t'en parle ou si tu tombes dessus chez un disquaire que si tu l'entends dans un film, une bande-annonce ou à la télé.

Enfin je ne vais pas m'étendre sur le sujet pendant des heures mais c'est vraiment une façon de voir les choses que je ne comprends pas.


Là pareil, j'ai du mal à comprendre... Ce n'est pas un code du cinéma indépendant que d'avoir
MERCI. MERCI UN MILLION DE FOIS.
Faut que j'écrive ce que tu as ditquelque part quand mon ami s'énervera du fait que l'un des artistes qu'il suit depuis vraiment longtemps commence à être connu et qu'il devient trop commercial . Ca m'énerve : ne devrions-nous pas nous réjouir que la musique d'un artiste pas mainstream touche le plus de gens ?
C'est une insulte d'être mainstream ?

J'arrête le hors-sujet !
 
Raaah, trop de tapage médiatique autour de ce film (même les bloggueuses mode en parlent, alors là c'est le pompon...).
Perso, je me suis quand même fait un peu chier, mais j'ai vraiment apprécié la B.O. J'ai été très déçue, j'imaginais quelque chose de plus rythmé, de plus violent, etc. Peut-être quelque chose dans la veine de la trilogie Pusher.
 
Pas vu et pas envie de le voir, la bande annonce ne m'a pas plus, l'acteur ne me plait pas et sa fameuse veste n'en parlons pas, la BO ne me transcende pas non plus, et à cause du synopsis j'ai l'impression d'avoir déjà vu ce genre film 6780 fois... Je le regarderai surement un jour mais ça sera pas pour l'instant rien ne m'attire dans ce film.
 
Gros-Câlin;2675173 a dit :
Désolée les filles, je n'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires mais je tiens à réagir, et surtout pas tellement sur l'article, car même si moi aussi je ne comprends pas l'engouement autour de ce film, ce n'est pas du tout pour une histoire de BO, Blockbuster, Ryan Gosling ou autre.

Et je spoile, donc si vous l'avez pas vu faites gaffe.

Comme je l'ai dit sur le topic dédié, je ne comprends pas comment on peut ériger ce film en chef d'oeuvre.
Je pense que c'est un bon film, un film sympa, disons que ce n'est pas un navet, mais il m'a laissé perplexe.
Le début avec la voiture après le braquage laisse présager un tout autre film que celui que j'ai vu. Vous l'aurez compris, j'ai été très déçue par le scénario, que je trouve plat, banal, et inutile.
En sortant du ciné, je me suis dit "tout ça pour ça."
Alors, pour développer un peu, je suis d'accord avec la belle mise en scène, les belles images, la musique que j'ai beaucoup aimé, une certaine ambiance mais c'est tout.
Pour moi le film n'est pas crédible, et même dans la fiction (car il y a des films pas crédibles (pas réels) que j'adore) elle est bancale. L'histoire n'apporte rien, ne raconte rien pour moi.
Il ne connait pas la fille, le coup de foudre ok à la limite, puis il aide son mec, qui se fait tué hyper prévisiblement, les maffieux sont hyper clichés et plutôt peu crédibles aussi, (aussi, j'adore les films de maffieux comme l'Impasse, Le Parrain, Les incorruptibles, Casino, les infiltrés, Heat dans un autre genre, bref les films de De Palma et Scorsese,(<3) où les maffieux ont de la profondeur.) la fin est mal ficelée... Bref le scénario ne tient pas du tout la route, et pourtant ce film avait un énorme potentiel.
J'ai trouvé qu'il manquait énormément de profondeur à tous les personnages. C'est bien pour ça que l'histoire sur moi n'a pas fonctionnée.
Alors pour les mafieux, je ne suis pas d'accord. Je ne dis pas que les personnages sont très profonds, et je ne vais pas faire de comparaison car je ne connais pas tous les films de maffieux, mais il me semble que le personnage de Bernie n'est pas dans la caricature. Il y a une certaine tendresse, une certaine mélancolie.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Quand à l'engouement de la presse, bon bah ouais, on en fait ce qu'on en veut, par contre, celui des spectateurs, quand on regarde sur Allociné, il y a quand même un tiers des spectateurs ayant voté (6237 actuellement ce qui est un bon panel) qui n'a pas aimé ce film. Ce n'est pas négligeable.
Oui, enfin la note spectateur d'Allociné est quand même très élevée tout de même. 3.8 sur 4,5 ( c'est bien 4,5?). Mais après, je ne comprends pas trop cet argument, dans le sens ou je peux très bien comprendre que l'on n'aime pas ce film, j'ai même envie de dire tant mieux, le consensus absolu ne serait pas très intéressant. Mais je ne vois pas pourquoi il faudrait toujours agiter l'argument de "pleins de gens ont aimé ou n'ont pas aimé" comme argument en soi.


Sinon, je n'ai rien à dire sur l'article. Je l'ai lu ce matin et j'ai retourné toute la journée ce que j'allais pouvoir en dire sans m&#8217;emmêler les pinceaux, et Queen Bitch, Bleuenn et Dies Irae l'ont dit bien mieux que moi.
 
Et bien moi non plus je ne l'ai pas encore vu... et cet article produit un drôle d'effet sur moi !

D'habitude quand j'entends trop trop parler d'un film je ne veux pas aller le voir, parce qu'à trop en avoir entendu justement j'ai peur d'être déçue (c'est pour ça que j'ai jamais vu "Bienvenue chez les chtis", ah ah !!!).

Mais là je lis cet article très condescendant, avec des arguments limite selon moi (celui de la musique qu'on a pas connu par nous même avant m'a particulièrement scié !) et du coup j'ai envie de voir ce film "divertissant mais pas assez bien pour marquer les gens qui s'y connaissent vraiment". Parce que j'ai envie de voir du beau. Et que si il a pas plu plus (pluplu ?) que ça pour les raisons évoquées ci dessus, bah surement que moi il va me plaire, parce que l'art c'est ouai de la technique, ouai du genre, mais c'est avant tout ressentir selon moi, ressentir et vibrer (en bien en mal, en ce que tu veux), et transmettre aussi, des sensations, des sentiments, ce que tu veux...

À trop intellectualiser on rate pas mal de choses. je pense.
 
Je suis d'accord dans l'idée car Drive est pour moi un film très pauvre. Qui a du style, mais rien d'autre.
Je me connectais en fait pour réagir aux points de l'article qui ont été à juste titre soulevés par Queen Bitch et qui font que cette critique est maladroite (entre autres, j'imagine, mais c'est ce qui m'a frappée). Malheureusement, elle tape complètement à côté en voulant balayer absolument tous les aspects du film qui ne sont visiblement pas tous maîtrisés, avec pour seule base un supposé anticonformisme.
 
Gros-Câlin;2675365 a dit :
Je dis cela de manière objective et subjective, dans le sens que j'adore énormément les films de maffieux (dit comme ça c'est bizarre lol) (subjectif), donc en comparaison (objective), je t'assure que ces maffieux manquent d'envergure. Ce n'est pas tant sur leurs actes (tu parles de la mort de Shannon par ex) que je dis ça, juste dans le contexte dans lequel ils sont, qui n'est pas du tout travaillé, complétement mis de coté, qui fait qu'ils sont peu crédibles, ils sont là parce qu'il fallait deux maffieux dans l'histoire, en plus la rencontre entre le Driver et le maffieux est grotesque, ce n'est qu'un prétexte pour mettre le maffieux en scène, parce qu'après le concours de voiture on n'en parle plus, de même, la mort de Shannon, quand il va dire aux maffieux que c'est Gosling qui a l'argent, c'est gros comme une maison, et un prétexte pour le tuer, bref c'est mon avis, je trouve tout le scénario très gros et peu subtile, certaines scènes qui doivent mettre le décors par du tout connectée entre elle, bref le scénario est faible.



C'est sur 5 la note d'allociné.

Tu n'as pas compris ce que je voulais dire. Je ne parle pas des notes spectateurs pour dire si oui ou non le film est bon (depuis quand la masse fait un bon film ? Depuis quand une minorité fait un bon film?), je disais cela juste pour atténuer le mot "engouement", et montrer que finalement, il n'est peut-être pas si fort que ça (l'engouement toujours).

Enfin, ce n'est qu'un film (et pas le notre en plus), qui suppose donc des gouts. Je n'ai pas la prétention ni même pour objectif de convaincre les gens que le film est mauvais, chacun a le droit d'en penser ce qu'il veut et heureusement, qu'on soit d'accord ou pas, je donne juste mon avis sur le film, alors ce n'est pas la peine de démarrer au quart de tour et de prendre mal ma critique, je critique un film, pas les gens ayant aimé ce film.
Non mais je ne pars pas au quart de tour, au contraire, ça me semble normal que l'on ne tombe pas tous d'accord sur un film. Je ne comprenais simplement pas l'argument du public, mais tu m'as montré ce que tu entendais par là. Après, si je trouve lassant qu'on parle de Ryan Gosling comme une découverte, l'idée "d'engouement" ne me gène pas, parce que peut être pour une fois, je suis moi même emballée par le film, et je trouve cela agréable ces moments ou quelque chose suscite autant de réactions, il y a une sorte de dynamisme autour de ce film, qui me plait.

Après, pour en revenir aux maffieux, je ne sais pas...Ce que tu énumères ne m'a absolument pas gêné en fait, parce que je restais dans l'optique que
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Gros-Câlin;2675747 a dit :
Et juste sur le post de @Dies Irae Je suis totalement d'accord avec toi sauf que pour les films de maffieux, je trouve qu'ils ne se résument pas en une phrase. l'idée générale peut tenir en une phrase, mais ce qui fait un film excellent c'est tout le reste. Après, ce n'est que mon avis, mais pour moi, un bon film de maffieux ne repose pas forcément sur un scénario complexe, mais un scénario où chaque scène a des liens avec les autres, sont imbriquées, où les personnes sont profondes, où il y a du suspens. Et pour moi Drive n'est pas réussi sur ce point.
Je crois réellement que les films de maffieux comme je les entends (à la Scorsese, De Palma pour ne citer qu'eux) sont un peu à part, demandent quelque chose en plus.

Après, pour ce que tu dis sur les films romantiques et tout c'est vrai, ce n'est pas parce qu'ils tiennent en une phrase qu'ils sont mauvais, mais après je crois que c'est juste la manière dont on raconte une histoire banale (=très commune) qui fait la différence entre les films et bons ou mauvais selon les gens.

Après, je n'ai pas été touché par Drive, j'ai expliqué pourquoi, c'est comme ça, l'émotion on la ressent tous différemment sans pouvoir se l'expliquer.

:)
Je vois tout à fait ce que tu veux dire mais pour moi Drive n'est pas un film de mafieux. C'est autre chose. Les mafieux ne sont qu'un prétexte, ils ne sont là qu'en support, en trame de fond. Tout le synopsis n'est là qu'en trame de fond à vrai dire. Ce qui importe c'est le personnage, ce qu'il fait, ce qu'il devient, ce qu'il pense... et toute l'esthétique qu'il y a autour. Le reste j'ai trouvé ça anecdotique, je me suis pas du tout focalisée dessus, pour moi ça n'était vraiment pas ça l'important.
 
Gros-Câlin;2675747 a dit :
Juste pour revenir sur une partie du post de citronsavon "Encore une fois, où est le problème dans le fait de vulgariser des choses de qualité et d'y permettre l'accès au plus grand nombre ?" je n'ai pas compris dans quel sens tu dis cela.
En fait je suis d'accord avec ce que tu dis en général, mais pour ma part, si je critique Drive je me place seulement sur l'aspect artistique, sur mes ressentis, sur le contenu. Je ne juge pas les gens, ni ne fait de hiérarchie entre initiés et non-initiés.
Je comprends ta phrase comme le fait que Drive est une vulgarisation des films de maffieux et cela permet l'accès au plus grand nombre.
Or (si c'est cela que tu as voulu dire bien-sur), je trouve que les films qui sont vulgarisés par Drive ne sont pas difficile d'accès, même pour le plus grand nombre, si ?
Je crois au contraire que c'est accessible à tout le monde pour la plupart.
J'ai du mal m'exprimer parce que ce n'est pas du tout ce que je voulais dire.
Ce dont je parlais c'est une phrase dans l'article qui dit qu'elle est triste que les productions artistiques de qualité (en l?occurrence elle parlait de la musique du film) doivent passer par la vulgarisation et donc être vu/lu/entendu par le plus grand nombre pour être reconnues comme "de qualité". Je généralisais en disant que je ne comprenais pas ce type de regret parce qu'il y a beaucoup de gens qui, pour des raisons multiples, n'ont pas accès à des choses de qualité (dont Drive fait pour moi partie) et que donc, s'il est nécessaire pour qu'ils puissent les découvrir de passer par des tonnes de pub ou autre, pourquoi pas ?
C'est peut-être une déformation professionnelle mais j'ai tendance à souvent voir l'art du point de vue du spectateur/auditeur/public et à vouloir trouver des solutions pour faciliter l'accès à de l'art de qualité et donc je ne comprends pas qu'on puisse dire, comme dans l'article, "tu n'as pas connu ce groupe/ce film/cet acteur à ses débuts, tu n'es pas légitime"
Je disais donc absolument pas que Drive vulgarisait les films de mafieux (d'ailleurs je ne l'aurais pas du tout qualifié comme tel), je parlais de cette phrase de l'article selon laquelle l'art ne devrait pas être vulgarisé dans son accès.
J'espère que c'est un peu plus clair...
 
Cet article me pose problème parce que je suis d'accord et pas d'accord avec ce qui est dit.
D'abord, je dois commencer par dire que je n'ai pas du tout aimé ce film. J'ai été le voir intriguée par l'éloge dithyrambique qui en était fait, et j'en suis ressortie avec un sentiment d'incompréhension totale. Disons le tout net : je me suis fait chier, et si je payais le cinéma j'aurais vraiment regretté d'avoir dépensé de l'argent pour ça. (Oui parce que voilà pour mon anniversaire on m'a offert une carte illimitée valable dans les multiplexes d'un certain groupe ET dans tous les cinémas indépendants de ma ville en partenariat. Donc le cinéma, ça me coût 0&#8364; et 0 cts à chaque fois, ce qui est un gros avantage pour mon budget sorties).
Je n'irais pas jusqu'à taxer le film de nullité, mais à mon sens il ne présente aucun intérêt.
Seulement mes raisons ne sont pas du tout celles mentionnées dans l'article ou tout du moins j'analyse différemment les points relevés par Laystary.

Pour commencer le manque total d'originalité du scénario, qui rendait le tout prévisible de bout en bout, m'a profondément ennuyée. Et j'ai lu les commentaires précédents, mais je suis désolée de devoir dire que le contre-argument du "il est totalement impossible de faire une &#339;uvre complètement originale" ne tient pas. Ce n'est pas parce que le synopsis est similaire à des milliers d'autres qu'on ne peut pas en faire quelque chose d'original. La preuve ? Toute la filmographie de Woody Allen. Ses films racontent toujours la même chose, mais ce n'est jamais le même film, et c'est en grande partie en cela que l'on peut mesurer toute l'étendue de son talent.
Là, tout est tellement attendu ! Sans parler des incohérences aberrantes qui se retrouvent au niveau du comportement des personnages et de l'écriture en général. Je ne m'étendrai pas dessus parce que l'Odieux Connard les a excessivement bien relevées (il devrait d'ailleurs s'en tenir aux spoils de films à mon avis, parce qu'autant il excelle là-dedans, autant ses articles société sont puants et à la limite du réac. Mais bon c'est un autre problème).
Quant à la réalisation.... Non désolée, je ne lui trouve rien d'extraordinaire. La photo est belle, oui. Et alors ?
Même Ryan Gosling, que j'ai vu exceller dans un tas d'autres rôles ("Blue Valentine", "Danny Balint" et "Half Nelson", notamment, et dont on a quand même suffisamment parlé pour ne pas pouvoir s'empêcher de tiquer sur l'affirmation que Gosling était un total inconnu avant "Drive"), franchement, je ne lui ai rien trouvé de transcendant dans ce rôle. A aucun moment il ne m'a touchée. Et pourtant c'est effectivement un excellent acteur. Je ne trouve pas que l'histoire / le personnage, le valorise le moins du monde. Tout est fade.

Après, blockbuster ou pas, j'ai envie de dire qu'on s'en fout comme de l'an 40. En ce qui me concerne, j'aime le cinéma, ce qui signifie autant les blockbusters américains avec des trucs qui explosent que les petits films d'auteurs iraniens qui sortent confidentiellement, du moment que c'est bien fait.
Mais la réflexion de l'auteure sur le fait que cela veuille se faire passer pour un film indé et n'en soit pas m'a agacée. Déjà il y a vraisemblablement une confusion sur les termes puisque d'abord Laystary (il me semble que c'est bien elle qui a écrit cet article) parle des "films de genres" puis après des genres cinématographiques en eux-mêmes.
Pour commencer ce n'est pas la même chose. Quand on parle de "films de genres" en général on fait référence à une certaine catégorie de films qui n'entrent pas dans les critères des productions habituelles "mainstream" on va dire, c'est-à-dire en gros tout ce qui est série B, série Z. Le cinéma de Tarantino par exemple, est typiquement marqué par toutes sortes de références cinématographiques de ce calibre.
Quand on parle des genres cinématographiques, par contre, on parle en somme d'une classification un peu artificielle qui permet de s'y retrouver parmi les sorties. En gros, dire que tel film est une comédie romantique ou tel autre un drame, ça n'a d'intérêt que pour pouvoir plus aisément porter un discours dessus (qu'il soit historique ou critique). Ces distinctions ont produit pour chacune un ensemble de codes à respecter. Mais cela signifie justement que la transgression, pourvue qu'elle soit intelligente, est bienvenue : elle insuffle de l'originalité, fait progresser les styles, donne de nouvelles perspectives à des genres cinématographiques parfois usés. Par exemple, j'ai trouvé "Blackhawk" génialissime parce qu'il reprend les codes du western traditionnel à la John Ford tout en le transposant en Amérique Latine. Quand on connaît l'importance des paysages dans le genre western on ne peut être que fasciné par l'inventivité d'une idée pourtant apparemment aussi simple...
Or l'auteure de l'article établit des distinctions super tranchées entre les genres cinématographiques, et je voudrais bien savoir d'où elle les sort. Parce que l'une des premières choses que l'on apprend lorsqu'on étudie l'histoire du cinéma est que cette catégorisation est justement si artificielle qu'historiens et critiques ne sont toujours pas d'accord quant à cette classification. Les frontières entre les genres cinématographiques sont parfois très floues, et un même film peut carrément correspondre à de nombreux genres en même temps. Bref, décréter comme ça, sans l'ombre d'une justification, ce qu'est ou n'est pas un film, ça me semble terriblement arbitraire.
En outre, en termes de production, d'esthétique, de posture au niveau de la mise en scène, c'est bien un film indé. (Oui parce qu'en plus l'appellation "indé" ne correspond à aucun genre cinématographique, c'est en réalité surtout une question de rapports de production.) Totalement banal à mon sens, mais un film indé quand même. Et qu'on peut considérer comme un film d'auteur. Ce qui ne revêt même pas tant d'importance que ça quand on songe que de toutes façons il est très possible de réaliser des blockbusters d'auteur ("The Dark Knight", tiens par exemple). Donc là, c'est pareil en fait : l'auteure devrait revoir ses définitions des termes qu'elle emploie.

Ceci dit, si certains détails de cette critique m'agacent, je pense que ce qu'on peut lui reprocher c'est surtout de faire preuve de maladresse. Aussi la virulence de certains commentaires m'a choquée.
La critique n'est pas une science exacte. Ce n'est pas parce que les avis différent qu'il faut partir tout de suite dans le procès d'intention ! Surtout que sur le fond je l'ai trouvée plutôt gentille cette critique : Laystary dit qu'elle a bien aimé, en plus, mais qu'elle trouve qu'il n'y a pas de quoi en faire tout un plat, et elle s'en explique. Ce n'est pas comme si elle disait que c'était nul et que tous les gens qui avaient aimé étaient des cons. Elle propose une analyse argumentée, à laquelle on adhère ou non. Donc j'ai beau ne pas être d'accord, je trouve sa position respectable.
Les attaques qu'elle subit dans certains commentaires me semblent beaucoup moins constructives.


(EDIT : Et encore un post de 15 km de long ! Décidément j'ai le chic ! =D )
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes