Ce qui me laisse perplexe c'est cet espèce de consensus autour du "mute" comme si... c'était une obligation de s'abonner :shifty: (mais à certains comptes, les vrais féministes).
Je trouve que c'est un peu dogmatique, "pour être une bonne féministe, il faut....".

(...)

mais en quoi le fait de lire systématiquement des posts issus de dizaines de comptes de témoignages chaque jour, c'est obligatoire pour "mieux" militer et pour être une "bonne" féministe? On est plus "déconstruit" quand on a lu 250 témoignages de violences conjugales plutôt que 20?

(...)

(je dis "bonne féministe" faute de mieux car c'est ce qui ressort un peu de certains commentaires je trouve).

Ce n'est pas être une vrai.e.s féministe, ce n'est absolument pas ce qui a été dit dans nos réponses, ni induit. :dunno:
Par contre, on dit que "ne pas suivre des comptes en disant qu'ils sont déprimants" c'est : ne pas offrir de la visibilité et rabaisser le combat de ces comptes. On dit que parler de "gueguerre" c'est rabaissant. On dit que si on est pas sensibilisé, si on lit cet article, on va faire le raccourci "être féministe c'est déprimant".
 
@copaulette ben justement dans les commentaires j'avais l'impression que ça mélangeait souvent les deux : le fait critiquer l'article qui dit que ces comptes sont déprimants, et le fait d'être abonné.e et de lire (ou pas) ces témoignages : je vois que ça parle / débat notamment de "mettre en mute ou pas", ce qui sort des critiques sur le ton et le fond de l'article (commencer à débattre de qui "peut" mettre en mute ou pas, de qui devrait réfléchir à ses privilèges si il/elle le fait, etc, pour moi ça sort du cadre des critiques sur comment est écrit l'article par exemple, et ça sous-entend quand même un peu ce qui "doit" être fait en regard du militantisme / féminisme).

Et ça implique d'ailleurs un peu qu'il faut être abonné en premier lieu j'ai l'impression, ce qui me laisse perplexe :ninja:
 
@Patate dorée
Si c'est complètement OK de pas être abonné.e en premier lieu je comprends pas pourquoi il y a autant de posts ici qui se justifient de se désabonner en fait (ou se justifient de mettre en mute), pour moi ça sous-entend que ce n'est pas "bien".
D'ailleurs c'est littéralement le début de l'article de Mymy :
"Laisse-moi commencer cet article par une confession qui me donnera peut-être, aux yeux de certaines personnes, l’air d’être une mauvaise féministe.
Je ne suis absolument AUCUN compte militant sur les réseaux sociaux."

Avec des premiers paragraphes qui expliquent voir justifient ce fait là.


Si se désabonner / mettre en mute est vu en partie comme une "mauvaise" chose (par "respect" pour celles qui témoignent, ou pour celles qui tiennent le compte, ou parce que que c'est la colère à les lire qui alimente notre lutte, etc) ça implique tout de même un peu que c'est bien / important de s'abonner en premier lieu, non?
 
Dernière édition :
@Lady Stardust Je ne pense vraiment pas que Mymy et les autres personnes qui ont commentées ici pensent qu'il faille absolument être sur instagram pour être une "bonne féministe" :hesite: (ce concept si abstrait ! ). C'est juste qu'ici c'est le sujet, et à mon avis la première phrase de Mymy est plus à prendre comme une généralité sachant que pas mal de gens sont sur ce réseau, et que c'est un des grands outils de visibilité du féminisme. Personnellement je ne suis pas inscrite sur instagram, et je ne m'en sens pas du tout culpabilisé dans l'article ou les commentaires. Bien que certains d'entre eux me donnent presque envie de me créer un compte !

Vraiment @Loo-kat , @copaulette , @Querencia , @princesse32 , merci pour vos contributions super bien construites et argumentées, je trouve qu'elles apportent beaucoup de profondeur au sujet et qu'elles ouvrent énormément de pistes de réflexion !!
 
Je crois que tu étais sur le live Instagram ce soir, Mymy a pris longuement le temps d’expliquer son intention, elle a même répondu à quelques-unes de tes interventions.
Bonjour !
Oui, j'ai pu échangé avec Mymy pendant le tchat, c'était sympa. Elle se souvenait surtout de mes remarques sur l'ancien titre ( et c'est normal, vu la longueur de mon com' :taquin:). J'ai pu lui poser en live la question sur son positionnement de rédac chef/militante par rapport à l'article et elle a bien précisé que la ligne édito de Mad serait de continuer à soutenir les comptes féministes :fleur:

Il me semble qu'elle a aussi dit qu'elle ne comprenait pourquoi on y lisait une position négative d'elle/du magazine envers les comptes et qu'elle regardait les com's pour faire un retour dessus. @Querencia qui a écouté le live plus récemment a retenu la même chose
Bref. J'ai bien entendu que Mymy s'y repencherait plus tard, soit en réponse, soit en article, et du coup, je vais attendre.

On est plusieurs ici et sur twitter (je ne parle pas des trolls mais de militantes qui ont posté leurs réactions, notamment en soutien au message de Coline) à avoir ressenti ce biais négatif envers le compte cf
On dit que parler de "gueguerre" c'est rabaissant.
Et comme l'a bien dit @Loo-kat
Je veux bien croire que ce n'était pas l'intention de l'article ou de Mymy. C'est juste que parfois l'intention ne suffit pas, et les conséquences de nos maladresses peuvent être importantes.
Et les conséquences, bien résumées:
"Ici j'imagine que certain.e.s. sont pas forcément déconstruits sur tous les sujets, et je me met à leur place, arriver ici, lire le titre et le contenu de cet article... Et bien je ne m'abonne pas. Je ne lis pas. Je ne prends pas part à tout ça parce que "je ne veux pas être / devenir une féministe déprimante"

Si ce qui nous gène dans le contenu de l'article ne gène pas la rédac, that's life.
Je suis toujours convaincue (et on en avait discuté avec les com' du tchat) que ca serait chouette d'avoir un article miroir en positif sur genre les victoires de ces comptes, leurs apports en dehors de "j'apprends & je comprends des trucs/ça me donne la rage de me battre", cf. toute la sororité dans les stories etc. Peut-être leur tendre le micro aussi sur comment elles gèrent le burn out militant, la charge mentale du féminisme cf.
. Pour contrebalancer. Faire un article en disant "Voici des comptes instagrams féministes marrants", "Le burn-out militant et comment s'en protéger"
Il y en a déjà eu sur Mad mais récemment, il me semble.
Personnellement, je trouverai ça chouette parce que j'ai été peinée d'être lectrice de Mad et que mon webzine préféré blesse des militantes (que j'ai svt découvert par Mad) qui m'ont aussi bcp apporté. Genre câlin collectif ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes