Mymy Haegel

Rédac chef de madmoiZelle
Équipe madmoiZelle
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post :

Qu'est-ce qu'on fout encore sur les réseaux sociaux, honnêtement ?
reseaux-sociaux-lassitude.jpg
 
Oh Mymy cet article reflète totalement mon état d'esprit des derniers mois. Je ressens une profonde nostalgie à l'égard de tous ces blogs "fantômes". Les débuts des réseaux sociaux étaient géniaux.

Je me rappelle quand en 2008, avec ma classe on avait découvert Facebook et on s'en servait pour écrire des messages du genre "à l'aide le devoir de math de demain est trop galère" et tout le monde répondait... il y avait un réel échange mais je ne retrouve plus d'humanité désormais dans tout ça et j'ai fini par bannir tous les réseaux sociaux mais c'est presque un bannissement social de nos jours !
bref... à voir comment la nouvelle génération va se comporter avec tout ça !
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Je me posais la même question que dans le titre peu de temps avant de supprimer mon compte. La réponse était un constat pas très glorieux: une liste d'amis qui signifiaient plus grand-chose pour moi, de l'humour infra-carambar, des blagues bêtes et méchantes, des effets de mode aussi éphémères qu'inintéressants, des pseudo-citations de philosophie de comptoir,... je pourrai continuer encore longtemps. Les deux seules choses qui étaient susceptibles de me manquer étaient les commentaires plutôt inventifs sur la page du gorafi et une page recensant avec humour des traductions mal faites, ce qui est assez maigre si ce sont les seules justifications.
 
J'ai l'impression d'avoir un peu "passé l'age" d'être sur les réseaux sociaux en fait, j'utilise que facebook (uniquement pour messenger) et un peu twitter pour l'actualité instantané mais je ne vois absolument aucun interet à tweeter des conneries futiles en 140 caractères ou mater des photos qui ont été réfléchies et prises sous 15 angles différents avant d'êtres postés sur insta.
J'ai passé l'age d'accorder quelque importance que ce soit aux réseaux au final.
 
Perso je ne suis que sur facebook. Je m'en sers pas mal pour échanger avec d'autres profs de ma matière (c'est ultra enrichissant, même si parfois quand on voit tout ce que font les autres on se dit que nous on fait un peu de la merde…), pour garder le contact avec des amis moins proches qu'avant et pour partager des infos ou mes photos de vacances.
Je passe aussi souvent par Facebook pour regarder le Vu du jour ou pour certaines chroniques de France Inter par exemple (Guillaume Meurice :cupidon: )
 

RainyMood

Ne pas citer mes messages, thx, I'm TennanTen :)
Je sent que je vais répéter les mêmes chose que je dis à chaque fois qu'il y a un sujet sur les réseaux sociaux :rire:

Mon facebook est mort, je poste quasiment plus rien et je ne m'en sert que pour Messenger, des groupes, des évènements et des pages (artistes, webzine, etc...).
Twitter, je sais pas pourquoi mais en ce moment j'y traine beaucoup et je fais rien de spécial. Du coup je vais arrêter, c'est complètement nœud-nœud de faire ça. Instagram je fais comme facebook niveau actualités et je poste de temps à autre.

J'aimerais le retour des blogs et des forums, c'était quelque chose de bien sympa.=)
 
Professionnellement je dois aussi m’intéresser aux réseaux sociaux mais en vrai ça me saoule. C’est devenu le terrain des marques et les réseaux se sont vidés de leurs sens.
Avant j’aimais bien Instagram pour la photographie mais même maintenant ça me complexe. Et pourtant comme beaucoup j’ai peur de supprimer l’appli par peur de manquer. Manquer quoi? Je me le demande.
Idem pour Facebook.
 
-ça ne restera sûrement pas mais j'avais envie de réagir à chaud, merci de ne pas citer-

L'article me parle beaucoup.
J'ai eu un smartphone sur le tard (comprendre: cette année, ou un peu avant), avant ça j'en avais un vraiment pas bien évolué donc j'utilisais Facebook que sur ordinateur (et encore, j'y passais déjà bien trop de temps), et j'ai Instagram que depuis quelques mois.
Je pensais ne jamais me mettre à ig, fb me "prenait" déjà bien trop de temps, puis comme une faible (aha) j'ai finalement créé un compte après avoir matché sur tinder avec un gars dont j'avais bien envie de voir les photos de vacances et dont le compte était en privé (oui, bon, me jugez pas).
Et pour moi ça a été le pire réseau, même si j'y vois quand même des points positifs (à savoir suivre des # et des mouvements qui me parlent, me concernent, et que je relaye sur ig plus facilement que sur fb, mais c'est pas des points positifs que je voulais parler donc je passe).
Je bosse dans un milieu où la communication, l'auto-promotion et le partage de son actualité sont quotidiens, et quand on est dans une période plus creuse, je trouve ig dévastateur.
Comme c'est bien décrit dans l'article, je compte plus le nombre de fois où j'ai ouvert ig machinalement, où je me suis retrouvée à "stalker" des gens que je ne suis même pas (c'est en plus super tentant vu que le nom nous est proposé pour peu qu'on l'ait tapé avant) et où j'ai eu une boule au ventre en voyant leurs actualités, à ressentir de la jalousie, de l'envi, des sentiments vraiment négatifs.
Trop de fois je me pose l'absurde question "est-ce que je dois suivre x personne comme ça je vois "sainement" sur quoi il/elle taffe, je m'informe, au mieux ça me booste et me met un coup de pied aux fesses, au pire bon ben je suis triste, ou est-ce que je dois le/la bloquer pour ne pas avoir à être tentée de voir ce qu'il/elle fout" et je trouve ça fou d'en arriver là.
J'assume pas du tout, et je dis pas non plus que c'est ma seule façon d'utiliser les réseaux sociaux, je ne dis pas non plus que tout le monde fait ça ou que c'est que la faute des réseaux (je suis dans une période un peu compliquée où ma confiance en moi s'est un peu barrée donc clairement c'est pas innocent), mais je vois de plus en plus de gens se sentir, comme la personne citée dans l'article ou moi-même, "inférieur", à avoir le réflexe de se comparer et voir (à tort en plus, parce que bonjour la mise en scène) qui est le plus beau, le plus actif, le plus riche, le plus tout, et je trouve ça super triste.
Evidemment qu'il y a aussi des points positifs, comme pouvoir suivre des comptes qui nous passionnent, garder le contact avec des amis lointains, échanger avec des personnes qu'on ne connaît pas, partager notre travail (pour ceux dont le secteur le demande), et plein de choses.
Mais j'y ai vu aussi des choses moches, que ce soit tout ça ou encore la censure (j'avais d'ailleurs interpellé Esther en mp ici même mais je n'ai jamais eu de retour, pour parler de censure derrière un compte que je vois souvent mis en avant ici) que certains utilisent trop souvent à mon goût.
Et j'ai moi aussi noté ce réflexe d'aller sur les réseaux, à la recherche de rien, en n'y prenant plus de plaisir, mais juste bah c'est devenu un réflexe, en me levant, en me couchant, et c'est super triste que ça devienne un réflexe dénué de tout intérêt.
Ca me fait aussi un peu flipper de voir à quel point je suis devenue en quelques mois à peine dépendante à ce point d'ig alors qu'il y a seulement quelques mois je n'y avais même pas de compte, je comprenais pas l'intérêt, l'engouement...
Et là y'a pas un jour qui passe sans que j'y aille.

Pfiou :gonk:
 
Wow, j'avais déjà lu un article sur ce sujet il y a un moment mais ça ne ressemble pas du tout à ce que je vis.
Bon je n'ai qu'un seul réseau social, qui est Facebook. Pendant quelques années où tous les autres autour de moi l'avaient, je ne m'y suis pas inscrit.e parce que je savais que je n'aurais pas d'amis et j'avais peur que les autres se moquent de moi. Puis j'ai eu des amis qui l'utilisaient pour communiquer, et voilà.
Il y a eu quelques moments tendus au fil du temps, mais en fait ils m'ont aidé.e à adapter ma pratique du réseau social de la manière qui soit la meilleure pour moi.
Aujourd'hui pour moi Facebook c'est une trentaine d'ami.es, que je connais vraiment et devant qui je peux me sentir safe de parler publiquement de tout sujet qui peut me concerner. Régulièrement je supprime quelques personnes de ma liste, en général parce que je n'ai plus aucun contact avec eux.
Ces 29 ami.es constituent mon seul public sur le réseau, je ne l'utilise jamais de manière publique. Généralement je ne publie quasiment rien, en ce moment un peu plus et dans les deux cas c'est bien. Mes ami.es partagent des images apportant du réconfort et de la validation, ou bien des sujets d'actualité. Elleux, contrairement à moi, commentent parfois des publications publiques, et ça m'intéresse, il m'arrive d'en parler avec elleux, parfois c'est drôle, parfois ça me rend triste de les voir lutter vaillamment et pourtant vainement contre le racisme, le sexisme, le validisme, la transphobie, l'homophobie, contre ce mur opaque de haine et de rejet.
De mon côté je peux en profiter pour leur communiquer diverses choses si j'en ai envie, quand iels régissent mal je les enlève de la liste, c'est mon espace, pas de temps à perdre avec ça.
Quand je sens qu'il y a un problème, que là le réseau social ça m'apporte pas du positif, que je perds le contrôle, je désactive mon compte pendant une semaine. Je réapprends à ne plus en avoir besoin, simplement envie.
Aujourd'hui Facebook pour moi c'est des coeurs, du love, du rire et du soutien avec des personnes qui me sont chères, ou simplement un endroit où réfugier mon esprit quand il part en vrille et qu'il faut qu'il arrête un peu de penser.
Voilà, c'était mon expérience positive du réseau social.
 
Je n'ai que facebook, et je l'utilise uniquement pour suivre les actualités des assos que j'aime, me tenir au courant de l'actualité, participer à des débats. Je pense que j'ai bloqué l'affichage des postes d'au moins 80% de mes "amis facebook". Après, j'aime bien aller voir la page qui recense ses "amis", ça me permet de me remémorer certaines périodes de ma vie qui étaient cool, et puis de voir ce que d'autre deviennent. Bref, je n'utilise pas du tout facebook comme un réseau social, mais plutôt comme un condensé de sujets qui m'intéressent.
Pour le reste, ni witter, ni insta, ni rien d'autre :)
 
Je n ai ni facebook ni instagram j ai un compte twitter ouvert depuis 2014 et j ai oublie mes identifiants..
Je suis par contre 5 blogs lies a la parentalite..
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes