Alors on en est donc même à débattre concept de cancel culture ? :hesite: Pour le coup, j'avais trouvé l'article de Madmoizelle plutôt bien écrit et c'est sur cette définition que je m'appuie perso : https://www.madmoizelle.com/cancel-culture-definition-1037892

À titre perso, bien évidemment que j'en ai rien à cirer que ce phénomène tombe sur des célébrités comme JK Rowling ou Sia qui en subiront à peine les conséquences. C'est pas ça le problème. C'est plus cette tendance générale qui imprégne de plus en plus la communication sur internet qui est un problème. Même sur ce forum, les débats sont très souvent tendus (des 2 côtés, je le répète) et finissent très rapidement sur des gens blessés et d'autres braqués (et qui, des 2 côtés, vont donc se montrer encore moins comprehensifs dans leurs échanges suivants. Et créer ce cercle vicieux. Ce qui est logique.) Et pendant ce temps, il n'y a pas de gens qui ont été convaincus, qui se remettent en question, qui ont appris, mais juste des gens qui deviennent de plus en plus braqués chacun de leur côtés.

Et je m'inquiète surtout de voir ce phénomène se produire à plus petite échelle, sur des personnes jeunes ou déjà fragilisées, qui auront peut-être elles-mêmes aussi leurs propres difficultés (pouvant même être hors du schéma homme cishet par ex). Parce qu'elles même vont faire un truc jugé comme problématique (et tout le monde n'est pas au même niveau sur l'échelle de la deconstruction) mais qu'on ne va pas chercher à éduquer et convaincre (en tout cas sur Twitter, je ne dis pas que c'est ce qui a été fait ici sur ce topic) mais plutôt à blâmer la personne individuelle, et la descendre en flèche.

Et qu'on finisse donc sur du cyber-harcèlement, qui de plus, serait "légitime" car "en faveur de valeurs progressistes"? :neutral:

(Et comme je l'avais dit donc, également le fait que j'ai l'impression que cette méthode donne beaucoup de poids pour faire gagner en popularité les milieux conservateurs... Ce qui est logique aussi car la majorité des gens en France sont blancs, hétéros, valides etc et vont avoir du mal à ne ps se sentir direct attaqués par ces phénomènes de cancel culture, et se diriger malheureusement vers l'autre bord... )
 
Dernière édition :
@Yoonishan
Je trouve que ton message utilise beaucoup le sophisme de la pente glissante. Ce film est boycotté et ça veut dire que tout le monde va pouvoir être victime de cancel culture pour "un truc jugé problématique" ? Et personne n'a parlé de cyberharceler Sia en fait...
Et personne n'a parlé de canceller Sia non plus. Il y a une différence entre boycotter UN film (pour les raisons évoquées précédemment) et toutes les œuvres d'un artiste/vouloir ruiner sa carrière... On dirait que "cancel culture" est devenu un fourre-tout bien pratique pour victimiser une personnalité ou un artiste...

Parce que désolée, mais à part dire que les gens sur Twitter sont braqués et font de la cancel culture, j'ai du mal à comprendre ce qu'on reproche CONCRETEMENT aux critiques de ce film (genre avec des exemples précis quoi). Inversement, les personnes autistes (sur Twitter ou même ici) ont très bien expliqué avec des arguments précis pourquoi ce film leur posait problème.
J'ai l'impression que l'incompréhension vient de là. D'un côté, on a des réactions envers un film et sa com, s'appuyant sur des éléments précis de ces derniers. De l'autre, c'est plus une vague critique des milieux militants et des réseaux sociaux ? Du moins c'est mon impression.
 
Dernière édition :
Je suis ce sujet depuis sa publication. J'ai trouvé beaucoup d'intérêt dans l'article mais aussi dans les commentaires, et je ne pense pas que j'aurais compris la polémique autour du film sans. Donc je voudrais en profiter pour remercier toutes les Madzs autistes qui ont accepté de partager ici leur ressenti, leur quotidien, et la façon dont tout ce qui a été dit autour de ce film est blessant, voire dangereux pour les personnes autistes :fleur:

Mais au-delà du débat sur la "cancel culture" (avec lequel j'ai un peu de mal parce que bon, ça fait des siècles que les minorités vivent une forme de "cancel culture" puisqu'on ne les laisse même pas aller au bout de leurs projets, sans parler des oeuvres, au hasard de femmes, qui ont tout bonnement été effacées de l'histoire de l'art), je commence un peu à en avoir assez des commentaires de non concerné.e.s qui expliquent aux concerné.e.s pourquoi il.elle.s ont tord de se sentir offensé.e.s par ce film. Si on vous dit qu'il y a un malaise quelque part, il faut aussi l'entendre. Et je préfère anticiper en disant qu'il ne s'agit pas de dire que les non concerné.e.s n'ont pas leur mot à dire, mais juste qu'il faut faire preuve d'un peu de souplesse et d'empathie dans la rédaction des commentaires. Je ne suis moi-même pas concernée, mais je vis assez mal de lire sur le forum des commentaires de Madz qui en sont limite à défendre ce qu'il.elle.s sont pour répondre à ces commentaires au ton parfois assez violent.

Quand au fait qu'il y a eu des grands films sur les personnes autistes interprétés par des non-autistes, je ne suis pas sûre que ça soit le débat. Sur la page Wikipédia de Rain man, on peut déjà lire :
Le personnage de Raymond Babbitt est inspiré de Kim Peek, atteint du syndrome du savant. Pourtant le film est souvent cité pour avoir mis en scène un personnage avec syndrome d'Asperger et a popularisé une erreur de compréhension de cette forme d'autisme auprès du grand public, notamment à travers l'image — erronée — du génie autiste. [...] Pour plusieurs personnes diagnostiquées Asperger, dont Daniel Tammet et Josef Schovanec, Raymond, qui ne saurait être représentatif de la diversité du spectre de l'autisme, donne en outre une vision datée, caricaturale et en partie inexacte du syndrome qu'il présente.
D'accord, c'est Wikipédia, c'est suivi d'une citation de Roselyne Bachelot qui sort un peu de nulle part, mais je pense que ça vaut le coup de creuser. Je donne ici deux références en anglais, l'une d'un article du Guardian et l'autre sur un site qui s'appelle Interacting with autism que je ne connais pas. Juste pour souligner que la représentation de l'autisme, dans ce qui est incontestablement un grand film, est problématique elle aussi, donc l'argument me semble assez mince.

Mais pour revenir au sujet principal, après toutes les mises en lumière de la façon dont les minorités sont privées de leur parole, je pense qu'on est aussi en droit d'attendre autre chose en 2020/2021, peu importe qu'auparavant ça s'est fait comme ça et que ça a réussit.

EDIT : orthographe et précision.
 
Dernière édition :
@Yoonishan
Et personne n'a parlé de canceller Sia non plus. Il y a une différence entre boycotter UN film (pour les raisons évoquées précédemment) et toutes les œuvres d'un artiste/vouloir ruiner sa carrière...
On est bien d'accord. Comme je l'ai dis dans mon post, je ne parle pas des gens qui se sont exprimés sur ce topic, mais bien plus des tweets qui avaient suivi l'annonce de ce film.

Parce que désolée, mais à part dire que les gens sur Twitter sont braqués et font de la cancel culture, j'ai du mal à comprendre ce qu'on reproche CONCRETEMENT aux critiques de ce film (genre avec des exemples précis quoi). Inversement, les personnes autistes (sur Twitter ou même ici) ont très bien expliqué avec des arguments précis pourquoi ce film leur posait problème.
J'ai l'impression que l'incompréhension vient de là. D'un côté, on a des réactions envers un film et sa com, s'appuyant sur des éléments précis de ces derniers. De l'autre, c'est plus une vague critique des milieux militants et des réseaux sociaux ? Du moins c'est mon impression.
Yep, je suis d'accord qu'il y a une grosse incompréhension là-dessus. Là où tu utilises le terme "vague" (qui est ton jugement subjectif), j'utiliserais plutôt le terme "général". Perso, je ne reproche absolument rien aux critiques de film, et c'est d'ailleurs la même chose sur les sujets que je ne maîtrise pas encore, j'aurais plus tendance à questionner (car c'est comme ça que je comprends le mieux personnellement, j'ai du mal à juste lire des phrases qui se répètent et j'ai besoin de toujours remettre en question des opinions afin de les affûter) ou juste dire mon avis perso sur tel ou tel film (j'irais le voir ou non, mais ça n'engage que moi -et en vrai, on s'en fout-).

Perso, je ne critique et ne m'inquiète que de la tournure dont prennent les échanges qui touchent à ces sujets, sur Twitter notamment, mais c'est un truc qu'on peut également constater sur le forum par exemple. J'admet à 100% utiliser la pente glissante en faisant cela, pour autant, c'est un truc que je commence à vraiment observer/ressentir, cette progression.

Et que perso, je suis pas là pour gagner un débat mais juste dire qu'un bout d'un moment il faut voir la souffrance qui écrit noir sur blanc.
Je le comprends et je constate bien que c'est une grosse différence de vision au sein même des milieux militants. Tu vois, je me définirais plus dans le premier cas. :hesite:
 
Dernière édition :
@Yoonishan
De ce que j'ai vu, sur Twitter notamment, les messages expliquaient justement le problème de ce film, pourquoi ils voulaient le boycotter... Donc vraiment, je ne comprends pas cet acharnement à les faire passer pour des personnes agressives qui veulent détruire la carrière de Sia en fait. Attention, je ne prétends pas avoir tout lu, on est bien d'accord, mais c'est le film qui a été visé bien plus que l'artiste personnellement (hormis pour ses réponses désobligeantes envers des actrices autistes, ce qui pour le coup est justifié).

Dune manière générale, j'ai l'impression qu'on ne peut plus boycotter (voire même simplement critiquer un film des fois) sans être accusé d'être un affreux censeur qui font de l'acharnement et ça occulte totalement le problème principal qui est soulevé.
 
Dernière édition :
@Yuelia
Concernant la mise en avant du dernier bouquin de Rowling dans les librairies, c'est plus un soucis économique que de soutien réel. Le soucis c'est que la librairie est souvent un petit commerce à l'équilibre fragile, les best seller, grosses ventes etc sont obligatoires pour pouvoir soutenir d'autres projets (mettre en avant des petits éditeurs indépendants, des auteurs émergents, prendre des risques...)
Après oui on vend du contenu et pas seulement des produits, donc c'est aussi à nous libraires de faire des choix d'assortiment. Mais faut bien comprendre que HP est dans le top 10 des ventes depuis 15 ans, se priver de Rowling c'est se couper une patte, littéralement.
Après, malgré des ventes importantes, que ce soit Ickabog ou n'importe quoi de ce qu'elle a écrit depuis la fin de HP, tout le monde est d'accord pour dire qu'au niveau littéraire c'est la dégringolade.
Bref tout ça pour dire : dans mon métier je ne conseille jamais HP (qui de toute façon n'en a pas besoin), je donne tout ce que j'ai pour refourger de la littérature jeunesse de qualité, queer quand je peux, qui soutient des petits auteurs et des petits éditeurs. Mais je pourrais juste pas le faire si HP ne remplissait pas les caisses.

Et pour moi qui suis trans, je t'assure, oui c'est le gros malaise, mais non, je n'y peux rien :|


// fin de la parenthèse //

Perso je comprend assez l'inquietude autour des faits de harcelement, de cancel etc sur les RS et notamment sur twitter. Il y a effectivement des choses moches qui s'y passent. Mais j'ai du mal à comprendre ce que ça vient faire là dans la mesure où ces phénomènes concernent avant tout :
- des batailles entre ennemis politiques qui de toutes façons existent déjà et ne prennent que des formes différentes sur internet
- des soucis internes aux milieux militants, malheureusement... je ne crois pas que ce soit nouveau non plus, mais on entre là dans d'autres problématiques.
 
En même temps n'est pas Elia Kazan, Ettore Scola, Vivien Leight, Sophia Loren, Marcello Mastrioanni etc...qui veut ;)
Belles et ô combien très justes et pertinentes références cinématographiques ! Je ne connais pas Monster ou Frances mais du coup je vais essayer de les voir !

PS: c'est MarceLLo avec 2 L ! MarceLo avec 1 L c'est notamment un joueur de football brésilien :d
Exact...MarceLLo Mastroianni et MarceLo joue au FC Real de Madrid.
 
Une personne autiste a regardé le film et commencé à rédiger ses premières impressions (une full review devrait sortir plus tard).

Contrairement à ce que Sia avait affirmé, les scènes de restreinte sont toujours là et sans warning (je n'ose pas imaginer les conséquences). Le film est rempli de visuels et de lumière triggering pour les personnes photosensitives (ce qui est souvent le cas pour des personnes autistes). La performance de Maddie Ziegler est terrible.

On peut peut-être arrêter là avec la polémique et s'accorder à dire que c'est un film horrible et qu'il n'aurait jamais dû être produit ? Qu'il serait temps d'arrêter de vouloir se faire de l'argent sur notre dos tout en s'auto-congratulant ?
 
Je continue à regarder et le film témoigne d'une incompréhension flagrante de l'autisme. A un certain moment, le personnage de Music se retrouve en pleine crise autistique (à crier, se taper et s'agiter) et est plaquée au sol pour être calmée. L'instant d'après, comme si de rien n'était, elle se relève, en pleine forme, tout sourire, et est toute joyeuse à l'idée de manger une glace.

Est-ce qu'on en est vraiment à un stade où on doit expliquer qu'une crise autistique est épuisante et potentiellement traumatisante ? Vraiment ? Pour référence, après une crise aussi violente que celle que Music a manifestée, je me suis retrouvée nonverbale pendant toute la journée, à me cogner contre tous les murs et à peiner à tenir sur mes jambes. Je ne comprenais plus un mot de ce qu'on me disait, et j'ai dormi pendant des heures entières.
 
Elle a laissé la scène... :goth::goth::goth:

Les scènes, pour le moment, j'en ai vu deux, comme indiqué dans mon message un peu plus haut, avec le thread twitter.

En plus de toute la polémique, ce film est légitimement ennuyeux (et pourtant, j'adore ce genre de films, d'habitude, des drames sociaux avec une pointe de comédie). J'ai beaucoup de mal à maintenir mon attention, mais j'ai l'intention d'écrire une critique et je me force donc à le voir jusqu'au bout.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes