« Sois un homme ! », la dangereuse injonction sociale aux garçons

12 Novembre 2015
51
507
1 644
32
Hey, l'article est cool :)
Je trouve juste l'image de couv' ambigue :
Avec Mulan (i.e. une fille) j'ai cru que l'article allait parler des injonctions faites aux filles pour se ""masculiniser"" (genre "ah c'est bien, tu n'es pas une princesse, toi!" "oh ! tu es une fille qui aime le sport, c'est cool")
Pour cet article une image d'un mec qui pleure ou autre serait peut-être plus claire ?

C'est un détail qui m'a juste fait beuguer au démarrage de l'article, bref.
 
12 Octobre 2014
2 509
13 238
4 664
Juste : le sexisme envers les hommes n'existe pas.
Un article avait d'ailleurs été publié sur Madz ici.

Une nuance tout de même : le sexisme envers les hommes n'existe évidemment pas en tant que phénomène sociétal. Mais à l'échelle de l'individu, les comportements sexistes envers les hommes, que ce soit de la part d'autres hommes ou bien de femmes, bien sûr que oui que ça existe; un exemple personnel au hasard : un copain qui se faisait traiter de "sale porc" par sa propre mère (qui détestait les hommes) pendant toute son enfance jusqu'à ce que la protection de l'enfance le place en foyer.

Quoi qu'il en soit, en effet c'est un article intéressant et qui montre bien les difficultés que créent les injonctions genrées sur le développement des personnes. Et ce genre d'injonctions commence à être sérieusement remis en cause par certaines personnes, et heureusement. Il est temps de défendre le fait de vouloir être soi-même.
 
Dernière édition :
27 Mars 2014
830
1 490
2 374
34
Gonesse (95)
nanacoubo.blogspot.com
Une nuance tout de même : le sexisme envers les hommes n'existe évidemment pas en tant que phénomène sociétal. Mais à l'échelle de l'individu, les comportements sexistes envers les hommes, que ce soit de la part d'autres hommes ou bien de femmes, bien sûr que oui que ça existe; un exemple personnel au hasard : un copain qui se faisait traiter de "sale porc" par sa propre mère (qui détestait les hommes) pendant toute son enfance jusqu'à ce que la protection de l'enfance le place en foyer.
MERCI !
 
25 Février 2014
3 787
32 007
5 874
Nantes
@DarkVador-au-sauna Etant donné que les "Sois un homme!" est une injonction sociale, qu'elle regroupe plein de stéréotypes sur les hommes qui font plus de mal que de bien (cf l'article), que c'est bien la catégorie "homme" qui est visé selon son sexe (supposé), on peut parler de sexisme envers les hommes. Et en disant ça, je ne nie pas que les femmes restent largement plus victimes de sexisme, et d'un sexisme plus virulent que les hommes, je ne vois juste pas le problème à parler de sexisme envers les hommes :dunno:
 
25 Mai 2015
199
1 568
1 724
Montréal
@Margay
Je me permets de te donner mon avis personnel sur la question. :fleur:
Je ne parle pas de "sexisme" envers les hommes, parce que quand on dit à un petit garçon "sois un homme", on valorise la masculinité et en creux, on rappelle que " les fâmes c'est faible ". Cette remarque sexiste oppresse les femmes en tant que femmes et le petit garçon en question à titre d'individu.
Ce n'est pas la " masculinité" qui est devalorisée mais c'est la non-conformité aux attentes envers cette masculinité.
Idem dans le cas des hommes victimes de violences conjugales : quand on refuse de les écouter et qu'on les moque lorsqu'ils témoignent, on fait bien entendu preuve d'une extrême violence envers eux, mais, à mon avis, à titre d'individus. Ce n'est pas "le fait d'être un homme" qui est dévalorisé mais leur personne. En creux, c'est même "la fâme" qui est dévalorisée puisque le message sous-jacent est : "un homme ne peut pas être victime de violences de la part d'une femme parce que il est fort et elle est faible"

Voilà pourquoi a titre personnel je ne parle pas de sexisme qui discrimine les hommes en tant qu'hommes. Mais je pense qu'on s'accorde tout-es à dire que certains hommes peuvent souffrir du sexisme (cf. l'article), et de façon très douloureuse.
Je ne sais pas si je me suis bien exprimée. J'espère n'avoir heurté personne avec ce message.
 
14 Mai 2014
1 032
5 128
4 174
41
Je comprends ce que vous dites et merci, ça me permets de mieux comprendre certains propos.

Pourtant certains propos s'en rapprochent énormément je trouve, du sexisme envers les hommes. Quand on trouve inapproprié qu'un homme soit sage femme parce que ce n'est pas sa place, pas parce-que ce serait dévalorisant pour lui (quoique) mais parce que c'est un métier de femme par nature, et que sa présence serait déplacée.

Un autre exemple aussi, quand certaines filles disent "les hommes sont tous des lâches qui prennent pas leurs responsabilités..." C'est bien les hommes comme catégorie sociale qui sont visés...

(après si c'est pas le lieu d'en discuter je comprendrai aussi:) )
 
14 Mai 2014
1 032
5 128
4 174
41
@DarkVador-au-sauna : oui j'ai bien compris ton propos dans le message précédent, mais j'ai encore du mal à y adhérer totalement. Quelque chose me gène dans cette formulation qui semble exclure de fait les hommes de la lutte contre le sexisme ou (au moins) les cantonner au rôle de témoins, alors que certains vivent des situations dérivées du sexisme.

Dans l'exemple de la sage-femme on peut aussi voir ça comme l'idée que chaque groupe reste entre-soi sur certains sujets qui ne concernent pas l'autre groupe (typiquement la sexualité), (ce qui explique aussi que certaines femmes préfèrent voir des gynécos femmes) et pas nécessairement comme une dépréciation.

Enfin c'est sans doute mon cheminement qui doit se poursuivre :)
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : jorda
18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
preuve de la surconnotation féminine du métier, le nom est féminisé et il n'y a pas d'équivalent masculin
Je viens juuuuste pour ça: maïeuticien/ne, c'est le nom scientifique de "sage-femme". Il y a accoucheur.euse aussi :)
J'avais lu aussi que "sage-femme" ne veut pas dire "femme qui sait" mais "qui a la connaissane des choses féminines" et que donc le terme est neutre, et c'est pour ça que plein de gars ne voient pas le problème à s'appeller sage-femme.
Je retourne dans mon sous marin
 
18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
Je pense qu'il faut préciser "sexisme systématique". Parce que oui en sciences sociales les oppressions type sexisme/racisme/... Font référence à des systèmes, mais la première définition de ces termes est sans dimension systématique (la définition qu'on apprend à l'école, et qui est présente dans la plupart des dico). D'où le décalage quand les gens entendent "le... n'existe pas", iels entendent "le... individuel n'existe pas" -> "on nie mon vécu".
Donc, je pense que même si c'est embêtant, il faut à chaque fois préciser qu'on parle de la définition systématique des oppressions, et pas de la définition usuelle, même si c'est long à dire, parce que quand on est précis et qu'on explique à son interlocuteur.ice de quoi on parle, notre discours est bien plus efficace et l'autre est plus apte à nous écouter :)
Voilà :)
 
14 Mai 2014
1 032
5 128
4 174
41
@DarkVador-au-sauna : j'ai déjà lu ce genre de propos, qui sont un raccourci notable. Et pour moi il peut y avoir séparation sans pour autant qu'il y ait dévalorisation d'un groupe par rapport à l'autre.
 
14 Mai 2014
1 032
5 128
4 174
41
Je parle pas des travaux des sociologues comme raccourci, mais de la manière dont ils sont parfois retranscrits (notamment sur des forums).

L'idée que le sexisme systématique est dirigé contre le groupe femme ne me pose pas de soucis, mais ça se traduit parfois en discours contreproductifs à mon avis. J'ai déjà lu (par forcément sur mad) des filles remballer violemment un gars qui témoignait avoir été discriminé parce que homme (par exemple pour demander des jours enfants malades).

Alors oui c'est une conséquence des rôles affectés aux genres dans nos sociétés, mais ça n'empêche pas que le gars peut très bien être victime collatérale du sexisme, et le percevoir comme "anti-homme".

J'espère avoir été plus claire et je ne dis pas que c'est la vérité vraie et intangible. C'est juste mon point de vue ;)

Et je pense aussi qu'il peut y avoir des distinctions entre les groupes sans qu'elles soient vécues par les acteurs comme discrimination... (choisir un soignant selon son genre ou son sexe peut se comprendre tout à fait et c'est pas forcément la conséquence du sexisme)
 
  • Big up !
Réactions : Sticbaou et jorda

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes