« Sois un homme ! », la dangereuse injonction sociale aux garçons

18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
@Margay Bah c'est à dire que ne pas être d'accord c'est un peu comme... ne pas être d'accord contre les théories astronomiques actuelles :shifty: Quand on est pas scientifique, on peut pas vraiment dire "je ne suis pas d'accord"... C'est pas une histoire d'opinion, c'est une histoire de science :red: Moi ce que je partage, c'est l'état des connaissances des sciences sociales actuelles sur la question du sexisme, pas mon opinion.

En fait, être dominant n'empêche pas d'être discriminé en soi, mais ça reste et restera ponctuel. Par exemple, Si un gars tombe sur un.e employeur.se qui fait de la discrimination positive lors d'une embauche, bah le gars aura été discriminé sur le coup, mais il sera toujours prioritaire sur une femme dans le reste des embauches tout au long de sa vie :happy: Si un gars à un injonction à être viril, le fait d'être viril lui donnera du pouvoir.
Pour une femme, ces discrimination et injonctions (les deux ne sont vraiment pas la même chose, je répète) ne la mettent jamais en position de pouvoir. Elle sera toujours dominé. Elle ne gagne jamais. Ou alors à moitié (par exemple elle aura plus facilement des congés parentaux qu'un père, mais elle restera du coup dans son rôle social qui veut qu'elle occupe ce rôle maternant et qui lui octroie d'autres privilèges)
Donc les deux situations ne sont vraiment pas comparables...

Je vois ce que tu veux dire hein, mais il faut nuancer. On ne peut vraiment pas donner le même terme pour le groupe social dominant et le groupe social dominé, c'est absurde. On ne peut pas donner le même terme à deux situations différentes :) Donc la nuance que je propose, c'est celle de sexisme circonstanciel (ou individuel) pour parler de discriminations à l'égard des hommes (ex du gars qui n'a pas le boulot), et d'injonction masculine (ex du gars à qui on somme d'être viril).
 
25 Février 2014
3 787
32 007
4 874
Nantes
@DarkVador-au-sauna Je n'ai peut-être pas assez de connaissances mais je parlais plutôt des Moso.

D'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je parle d'eux, quand je dis "Après, les femmes sont plus touchées par le sexisme parce qu'on considère la vie publique plus importante, intéressante et valorisante que la vie privée. Par contre, dans une société [où les femmes gardent leur rôle d'éducatrice et les hommes leur rôle de travailleurs en extérieurs] qui considère que l'éducation des enfants est plus important que travailler en entreprise, le schéma de domination serait inversé, mais les rôles seraient toujours aussi binaires et sexistes, pour l'un comme pour l'autre." ça n'appelle pas forcément d'exemple existant

J'y peux rien si toutes les sociétés sont patriarcales. Et si le dominant ne change pas parce qu'il a échangé ses rôles en même temps que la valorisation des rôles ont changé, ça signifie toujours que ce n'est pas ce qu'on fait qui est déterminant dans notre hiérarchie sociale mais comment ce qu'on fait est perçu par la société

@Lunafey Je ne m'y connais pas en science sociale, ni comment se construisent les sciences sociales... Par exemple, si on me dit "La Terre est ronde parce que ... " il y a des preuves physiques que la Terre est ronde, donc je ne peux pas le contredire. Mais j'ai du mal à voir des preuves physiques en sciences sociales, désolé mon inculture, mais je garde l'idée d'avoir une opinion la dessus :coiffe:

Et c'est bête, mais je ne vois pas la discrimination positive pour les femmes comme de la discrimination envers les hommes : je n'ai pas l'impression qu'on prenne une femme moins compétente qu'un homme juste parce qu'elle est une femme, mais plutôt qu'on oblige à prendre une femme parce qu'elle aussi elle est compétente et c'est pas bien de prendre que des hommes :cretin:

Après, je comprends aussi l'idée d'avoir un autre terme mais même là, je suis pas forcément d'accord. Pour moi, ce que vivent les femmes et ce que vivent les hommes est totalement lié. C'est parce qu'on considère qu'une femme doit s'occuper des enfants qu'un homme aurait plus de mal à prendre des congés parentaux/paternité et c'est parce qu'on considère que c'est à l'homme de nourrir sa famille qu'une femme a des difficultés quand elle s'annonce carriériste. C'est parce qu'on éduque les hommes dans un culte de la virilité et de la domination qu'on éduque les femmes comme des séductrices passives et inversement. Dans notre société chaque sexe est censé être l'antithèse de l'autre. Donc pour moi, les deux sont liés. Tandis que pour les autres discriminations, on ne renvoie pas un.e blanc.he à sa couleur de peau, on ne renvoie pas un.e mince à sa taille, on ne renvoie pas une personne valide à son statut de personne valide.
 
18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
@Margay Tu peux lire des études et des livres sur le sujet :happy: Il faudra peut-être s'accrocher pour certains, mais en gardant internet à côté pour certaines notions ça devrait le faire ! Les sciences sociales fonctionnent également par "preuves empiriques" à travers des études, des analyses, des méta-analyses... Ce n'est pas "physique" au sens où ça se "voit", mais ça se "mesure", c'est concret :)
(Par contre il faudra passer par une toute petite mise à niveau sur la méthodologie, pour comprendre pourquoi les études sont faîtes de telles ou telles manières, parce que beaucoup de ces choses sont de l'ordre de l'évidence pour les chercheur.euses, donc iels ne vont pas expliquer en détail)

"Et c'est bête, mais je ne vois pas la discrimination positive pour les femmes comme de la discrimination envers les hommes : je n'ai pas l'impression qu'on prenne une femme moins compétente qu'un homme juste parce qu'elle est une femme, mais plutôt qu'on oblige à prendre une femme parce qu'elle aussi elle est compétente et c'est pas bien de prendre que des hommes :cretin:"
C'est pas bien de ne prendre que des hommes, et donc cette situation est "juste", mais du point de vue de ce monsieur c'est bel est bien une discrimination : on lui refuse un travail parce qu'il est un homme, au profit d'une femme. Mais chez lui c'est un événement ponctuel, donc c'est pas systémique, donc c'est du sexisme circonstanciel/individuel et pas du sexisme systémique :cretin:

Pour le reste, encore une fois (je suis chiante je sais), tu oublie le fait qu'il y a un dominant et un dominé, un gagnant et un perdant, un privilégié et un non-privilégié. Ce n'est vraiment pas un facteur à mettre de côté, c'est la base d'une oppression : le sexisme est une oppression -> les hommes sont le groupe dominant du sexisme -> les hommes ne sont donc pas dans une situation analogues aux femmes -> on ne peut pas mettre sur le même plan la situation de celui qui gagne et celui qui perd -> on créé plusieurs termes spécifiques :happy:
Maaaais j'ai l'impression de tourner en rond... Mais voilà, j'ai bien compris ce que tu dis, et je ne sais pas quoi te dire de plus que : va donc galoper sur les internets vulgarisateurs et sur les études/livres de sciences sociales (si tu as envie de mieux comprendre ce domaine scientifique) :d
(Au cas où : ce n'était vraiment pas un paragraphe sarcastique, je t'invite vraiment à le faire si ça t'intéresse, parce que tu te doute bien que je ne peux pas te copier/coller des centaines d'ouvrages comme ça dans un commentaire, donc je t'invite à poursuivre tes recherches si le sujet t'intéresse !)
 
12 Octobre 2014
2 509
13 238
4 664
Voilà, et pour compléter lunafey, ce n'est pas parce que les hommes peuvent vivre du sexisme circonstanciel/individuel que c'est moins grave pour autant, hein. Toute violence doit être dénoncée, sans distinction de sexe.
Mais LA différence, c'est que le sexisme que peuvent subir certains hommes n'a pas le soutien de tout un système comme peut l'être le sexisme à l'encontre des femmes.

Et le sexisme plus systémique que pourraient subir les hommes est en fait la conséquence directe du sexisme à l'encontre des femmes : la société attend des hommes et des femmes des comportements précis : les hommes doivent se comporter en dominants, et les femmes doivent se concentrer sur leur famille. Et si l'un ou l'autre désire autre chose, elle ou il se fait fusiller. Mais quand un homme se fait fusiller, c'est parce qu'il n'a pas répondu aux attentes de ce que doit être un homme dominant. Tandis que pour les femmes, le sexisme est bien plus systématique et systémique.
 
25 Février 2014
3 787
32 007
4 874
Nantes
@DarkVador-au-sauna D'accord, donc j'ai vraiment pas les compétences pour parler de société matriarcale :cretin: "c'est tout, je vois pas trop pourquoi tu viens dire que c'est de ta faute si toutes les sociétés sont patriarcales" c'est juste que dans mes souvenirs, c'était pour contrer un argument dans le débat et pas "juste" un rappel du fait qu'il n'y ait pas de société matriarcale, voilà désolé :fleur:

Et je comprends pour les sciences sociales, c'est vraiment parce que je connais très peu le domaine donc j'ai la même vision lambda que celleux qui n'y connaissent rien. Après, je dis pas non plus que ce ne sont pas de véritable sciences, j'avais juste l'impression que c'étaient des sciences plus théorique, je me suis trompé, désolé

@Lunafey Si tu dis que tu me comprends, il n'est effectivement peut-être pas utile de continuer :fleur: (Par contre, je n'oublie pas que les hommes restent dominant, c'est vraiment le fait qu'on renvoie les hommes au fait d'être des hommes de même qu'on renvoie les femmes au fait d'être des femmes qui me fait penser que le mot sexisme peut s'utiliser pour les deux, c'est le fait qu'on attende quelque chose des hommes, mais pas des blancs, ni des minces, ni des valides qui me fait mettre cette discrimination à part des autres :) ) (Bon, désolé, j'arrête vraiment :ninja: )
 
  • Big up !
Réactions : DarkVador-au-sauna
18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
@Margay Non mais je vois vraiment ce que tu veux dire, et ça m'embête parce que je n'ai pas de réponse à te donner sur ça. A part que le sexisme n'est pas une oppression de "majorité" sur "minorité" (il y a plus de femmes que d'hommes), donc c'est un mécanisme différent des autres oppressions que tu cite. De plus, il me semble que nos sociétés sont fondées sur ce clivage entre les sexes, ce qui explique pourquoi on attend quelque chose des dominants, parce que l'"autre" (la femme) est nombreux et que cette oppression est une base de fonctionnement social (mais qui n'a plus de sens aujourd'hui, avant on avait peut-être besoin de ce partage des rôles, mais maintenant c'est très dillué) -> donc c'est pour pas tout faire capoter.
Mais là je n'ai pas assez de connaissances sur ce point précis pour te donner une réponse dont je suis sûre :hesite:
Peut-être qu'il faudrait creuser sur les travaux de je-ne-sais-plus-qui à propos du moment où on est passé de société matriarcales réelles (il y a looooooooooooogtemps) à nos sociétés patriarcales.
 
  • Big up !
Réactions : Faye Valentine
18 Avril 2012
3 043
23 991
3 254
Ah j'ai retrouvé, c'est Marija Gimbutas qui parle de sociétés matristiques. Mais c'est surtout des découvertes archéologiques plus que anthropologiques, et apparemment ça fait pas consensus mais c'est pas non plus rejeté en bloc... Peut-être en sauront-on plus plus tard ?
Mais par exemple, on avait toujours cru que les peintures rupestres étaient l'oeuvres d'hommes, alors qu'en fait non (Dean Snow), l'étude des anciennes civilisation à toujours été faite majoritairement par les hommes, et on sait que personne -même les scientifiques- ne sont totalement objectifs... Alors même si ce n'était pas des sociétés matriarcales (comme "inverse de patriarcat"), de plus en plus de travaux vont dans ce sens, peut-être qu'on va avoir d'autres surprises ces prochaines années ^^

(Personnellement je suis de près les études comparatives entre les autres grands singes et les humains, pour essayer de comprendre comment on était à la "base". Au niveau comportemental/social on sera un croisement entre les bonobo et les chimpanzés - pourtant bien différents -. Et en essayant de travailler sur cette voie, peut-être qu'on aura plus de réponses)
 
  • Big up !
Réactions : La_Belette
8 Décembre 2014
43
286
3 709
32
Oui ça me parait être une face du sexisme encore trop ignoré, y compris même chez certaines féministes
Lors de débats sur internet concernant les stéréotypes hommes-femmes, je vois trop souvent le terme "male tears" pour se moquer des hommes qui commencent petit à petit à remettre en cause les injonctions patriarcales
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Margay

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes