En sciences de l'éducation, on fait une distinction entre "punition", "sanction" et "réparation". Les sanctions et les réparations ne sont pas des violences, alors que la punition au sens stricto du terme en est une puisque le principe de la punition est d'asseoir une forme de domination; de plus elle n'a aucune valeur d'apprentissage. On pourrait raccourcir en parlant de renforcement négatif.

L'affiche à propos des lignes est en effet à mettre en contexte. On sait très bien que "copier des lignes" n'a rien à voir avec la rédaction, il s'agit de donner une phrase à un enfant et de lui demander de la recopier un certain nombre de fois: cela n'est pas constructif, ça ne lui apprend rien, et oui... ça le mine.

Il faut cependant s'accorder un peu de bienveillance, personne n'est en permanence irréprochable dans ses relations humaines, et les relations parent-enfant n'y échappent pas. On peut tous prendre une décision, avoir des paroles qui nous échappent sous le coup de la colère et/ou de l'épuisement, l'important est de ne pas en faire une habitude, d'arriver à constater ses erreurs, les reconnaitre, présenter des excuses et travailler sur soi afin de ne plus les commettre.

Je ne pense pas qu'un enfant puisse être traumatisé par une erreur de l'un de ses parents si cette erreur n'est pas récurrente et qu'on lui présente ses excuses et ses regrets, au contraire, reconnaitre ses erreurs auprès des enfants leur montre l'exemple, ... je pense...
 
Dernière édition :

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
Je vois absolument aucune différence entre les deux.
Pour moi la différence, c'est
- Tu as cassé un vase en faisant X que je t'avais dit de ne pas faire. Donc tu es privé de dessin animés
- Tu as cassé un vase en faisant X que je t'avais dit de ne pas faire. Donc tu ramasses les débris et tu es privé de X

1er exemple : punition qui n'a rien à voir avec la faute et juste là pour priver d'un plaisir
2ème exemple : réparation de la faute + conséquence de celle-ci
 
@Kettricken

Je vois ce que tu veux dire mais ça ne s’applique pas à tout. Dans le sens où dans certain cas la sanction ne peut pas être forcément en lien avec la faute ou alors si c’était en lien la sanction pourrait être juger trop faible par rapport à la gravité de la faute.
Imaginons un enfant qui fait preuve d’insolence, tu ne peux pas vraiment appliquer une sanction en lien avec le fait d’être insolent. En soit tu pourrais trouver des trucs du style écrire une lettre sur pourquoi il ne faut pas être insolent mais il peut très bien refuser de le faire. :hesite:

Édit : je viens de penser à un autre exemple. Ça s’applique pas aux touts petits je pense mais plutôt aux enfant plus vieux. Imaginons t’as un objet de grande valeur (ordinateur, appareil photo) qui lui est interdit. Il décide de quand même l’utiliser et le casse. Bah je vois pas trop quelle sanction pourrait être en lien.
 
La difficulté est en effet que c'est, au quotidien, très rarement applicable de mettre en place une réparation qui ait du sens avec la "bêtise" de l'enfant, surtout avec des petits enfants.
J'y suis confrontée très souvent avec ma fille de bientôt 4ans, j'aimerais bien que les punitions aient plus de sens et/ou ne pas avoir besoin de faire du chantage. Mais dans les fait, bah on est vite coincé, et la punition, c'est souvent "pas de dessin animé ou pas de chocolat/bonbon".
Le problème, aussi, avec des petits, c'est qu'il faut réagir dans l'instant. Lui dire qu'on réfléchira à une "sanction" plus tard, ça ne fait pas sens pour des petits. Ils ne font pas le lien entre ce qu'ils ont fait hier et une punition qui serait donnée le lendemain car entre temps "mais là je suis sage maman".

Des exemples de mon quotidien :
- ma fille casse un verre : je vais quand même pas lui demander de ramasser les petits bouts de verre partout et risquer de s'ouvrir la main, si? (Avec mon fils de 1an qui va aller farfouiller aussi par la même occasion)
- ma fille refuse de se lever, me dit qu'elle est "trop trop fatiguée" et donc qu'on ne peut pas aller à l'école (NB c'est pas un problème avec l'école, elle est très bien à l'école, adore sa maitresse etc). L'argumentaire ne marche pas. Je fais quoi? je pars travailler en la laissant à la maison? :rire:. Bref j'ai recours au chantage... (si tu te lèves, tu auras xx)
- mon fils de 1 an tire sur les cheveux de sa soeur. Bah je crie, elle crie, j'attrape la main de mon fils pour lui "arracher" les cheveux des mains... Je vais pas lui demander d'écrire un poème pour s'excuser?
- ma fille crie (alors que je lui ai demandé 15fois de faire du calme parce que son frère dort) et réveille son frère. Je l'envoie rendormir son ptit frère? Ca serait une bonne solution si seulement ça marchait...:stare:
-ma fille court au milieu de la route. A part lui dire qu'elle m'a fait très très peur et lui expliquer en quoi c'est dangereux (mais à cet âge, ça la touche pas beaucoup hein), je vois pas trop quoi faire qui soit en relation avec la "désobéissance" (à la règle "quand on traverse la route, on tient la main")
 
J'ai beaucoup travaillé avec des enfants, et notamment avec des professionnels issus du mouvement d'éducation populaire qui étaient complètement anti-punition. Leur discours m'a beaucoup influencé mais je travaillais beaucoup avec des enfants "faciles" à qui on pouvait expliquer les choses, qui respectaient pas mal l'autorité et qui se rebellaient peu. Et puis un jour, j'ai travaillé avec une école "difficile" qui accueillait des enfants de foyer. L'éducateur avec qui je travaillais était super strict et dur à mon sens, je trouvais ses modes de punition choquants et je lui ai dit. Il avait l'habitude de travailler avec des enfants avec des difficultés comportementales et il m'a expliqué que les punitions qu'il appliquait avaient un sens pour ce genre de comportement et que ça avait été théorisé. Il n'a pas eu le temps de développer donc j'étais pas trop convaincue.
Et un jour, j'étais en extérieur avec 10 enfants, dont un qu'il avait déjà puni "durement" et cet enfant s'est mis à courir loin du groupe. Le truc c'est que j'étais la seule adulte à ce moment-là et on était à côté d'une colline avec une route dangereuse derrière. L'enfant s'est mis à courir vers la colline et à disparaître derrière. Je lui ai dit de revenir et il me provoquait en réapparaissant puis en disparaissant à nouveau avec un sourire amusé. Il m'a dit "viens me chercher si tu veux que je revienne" sauf que je pouvais même pas faire ça à cause des autres enfants! J'ai essayé de lui expliquer le danger, de lui dire que s'il ne pouvait pas se tenir tranquille, je serais obligée de le renvoyer au centre car il mettait tout le groupe en difficulté. Mais il s'en fichait complètement et moi je commençais vraiment à être en stress donc j'ai fini par lui dire que s'il ne revenait pas tout de suite, je le priverais de la seule activité qu'il attendait avec impatience et qui n'avait rien à voir avec le contexte. Franchement, c'était pile le genre de punition que je trouvais nulle et honteuse mais je savais plus quoi faire. Hé bah le gamin s'est IMMÉDIATEMENT arrêté et a dit "bon d'accord je reviens alors". Et franchement, c'était si immédiat et facile comme résultat que j'ai vraiment eu le sentiment qu'il me poussait à bout pour que j'en vienne à ce genre de punition, comme s'il voulait que je lui pose une limite super dure.
Du coup, j'ai repensé aux paroles de l'éducateur strict et je suis toujours pas hyper convaincue mais je suis plus nuancée sur le concept de punition et c'est définitivement un truc qu'il faut que je creuse : comment on est censé réagir quand on ne peur pas se permettre d'être patient pour X raison (ici danger) et que l'enfant refuse d'obéir par principe?
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
@Mellys Non c'est clair que c'est pas toujours d'application.
Si je reprends tes exemples, il y a aussi des cas où la punition ne s'applique pas. Si ta fille casse un verre par maladresse, est-ce nécessaire de la punir ? Si elle casse un verre parce qu'elle joue au ballon : privation du ballon
Pour le fait de taper/tirer les cheveux, je trouve l'isolement sur un fauteuil, une chaise etc jusqu'à ce que l'enfant se calme assez efficace ave mon fils. Ca stoppe le truc et il sent qu'il se passe un truc (il n'a que 2 ans). Il faut voir combien de temps ça marchera.
Et oui, il y a des fois où il faut une sanction réelle de type privation d'un plaisir. Mais je pense que ça ne doit s'appliquer qu'à partir d'un certain âge. Lequel ? Je l'ignore :shifty:

@MorganeGirly une de mes amies avait fait son travail de fin d'études de pédopsy sur le fait que les enfants vont toujours tenter de recréer avec des adultes en position d'autorité les relations qu'ils ont avec leurs parents. Et c'est pour ça que mettre en famille d'accueil des enfants batus ne "marchent" pas toujours car dans bien des cas, les familles d'accueil vont être à leur tour violents avec ces enfants hélas
Tout ça pour dire que là, tu parles d'un enfant qui a déjà l'habitude de certaines réactions face à certains comportement. Je ne sais pas quel âge avait cet enfant mais en général, les enfants sont rassurés par la constance. Donc s'il était habitué à être durement réprimandé...
 
@Kettricken pour contextualiser l'histoire du verre cassé (parce que je suis d'accord avec toi, casser un verre c'est pas grave en soi, si c'est un accident ça peut arriver, il faut pas forcément punir), ça faisait 5 minutes qu'elle "jouait" avec ce verre et je lui avais déjà dit plusieurs fois d'arrêter car "c'est un verre en verre et, si il tombe par terre, il casse"
 
Dernière édition :
@Kettricken pour contextualiser l'histoire du verre cassé (parce que je suis d'accord avec toi, casser un verre c'est pas grave en soi, si c'est un accident ça peut arriver, il faut pas forcément punir), ça faisait 5 minutes qu'elle "jouait" avec ce verre et je lui avais déjà dit plusieurs fois d'arrêter car "c'est un verre en verre et, si il tombe par terre, il casse"
Si je peux me permettre un conseil, on m'a toujours dit: "tu dis une fois les choses, la deuxième fois tu sanctionnes". Donc là, tu dis une fois à ta fille de poser le verre car il risque de se casser. Si elle ne le fait pas, tu lui prends des mains et le poses toi-même.
Je fais ça avec mes élèves et au bout de 2 ou 3 fois, ils finissent par comprendre qu'il faut faire ce que je dis! J'essaie toujours de leur expliquer pourquoi ils ne peuvent pas / doivent faire quelque chose.
 
@Mellys c'est toi qui connaît ta fille et ce dont elle est capable donc je me doute que si tu dis qu'elle ne peut pas ramasser le verre cassé elle même, ben tu sais ce que ton enfant peut faire ou pas quoi, mais j'ai bossé dans une école Montessori pendant un temps où quand les enfants cassaient un verre, ils nettoyaient eux mêmes (avec un adulte pour superviser bien sûr!), même les tout petits de 3 ans ou 4 ans. J'étais hyper impressionnée parce que j'aurais pensé que ce serait la cata, mais ils avaient bien compris qu'il fallait être prudents et j'en ai vu aucun se blesser. On faisait ça complètement pour le côté "réparation" parce que soyons honnêtes, on repassait systématiquement derrière pour être sûr que ça soit vraiment nettoyé, ils étaient pas super efficaces :yawn:
L'autre truc qu'on faisait avec les enfants qui en cassaient après avoir joué avec/fait quelque chose qu'on leur avait dit de pas faire (ou qui faisaient nimp avec et les faisaient tomber sans les casser), c'était leur changer pour un verre en plastique et ils avaient tellement envie de ravoir un verre en verre que ça les calmait direct..

@MorganeGirly pour moi le problème avec ce type de punitions/manière de mettre des limites, c'est qu'il y a un moment où l'enfant/le jeune se rend compte que tout l'autorité que tu as, c'est lui qui te la donne ça ne fonctionne plus du tout, et si il n'y a pas à côté de ça une volonté de sa part de maintenir une bonne relation avec toi.. c'est la merde! J'ai pu faire l'expérience de ça en tant que remplaçante dans des classes où je me suis fait mettre la misère quand j'appliquais la méthode "cris et menaces" préconisée par les profs (en mode "crie leur dessus y a que ça qui les calme" et moi jeune et naïve j'y ai cru).
Dans un cadre familial, mes parents s'en sont pris plein des dents avec moi quand j'en ai eu marre que mon père se prenne pour un patriarche du 19ème et veuille imposer ses décisions arbitraires et j'ai juste rejeté toute leur autorité en bloc et commencé à faire seulement ce que je voulais. Je savais qu'ils ne me foutraient pas dehors ni n'arrêteraient de me nourrir, qu'est-ce qu'ils allaient faire pour me forcer à les écouter?
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Et vu qu'on avait une relation de merde à ce moment, j'en avais rien à foutre de ce que mon comportement pouvait leur faire ressentir.

Perso je suis assez anti-punition, mais c'est surtout pour me faciliter la vie (#teamfeignasse) parce que dans ma vie ça s'est au final mieux passé avec les enfants quand je suis passé à une gestion des comportements différente. Je suis plus détendue, eux aussi, et à la fin de la journée je suis de meilleure humeur. Mais bon, comme le dit ma mère: "on verra ce que je ferai quand j'aurais les miens" :yawn:

@PetitePaille pour la question de l'insolence, je trouve que c'est tricky. Pour moi c'est un comportement qui doit être reconnu et qu'il faut adresser, mais je ne pense pas que la punition serve à grand chose dans ce cas. Perso j'essaierai plutôt de voir 1) si l'enfant/ado avait pour but d'être insolent (ou si c'est moi qui ressent ça parce que la remarque touche un truc en moi) 2) si oui, pour quelle raison l'enfant a fait preuve d'insolence. Et j'essaierai plutôt de m'attaquer à la cause du problème plutôt que de punir, parce qu'au final tu ne résous pas grand chose en punissant je pense, surtout si la cause de l'insolence c'est qu'il y a déjà un ressentiment/un couac dans la relation (tu vas juste augmenter le ressentiment/tendre encore plus la relation si tu punis).

Et pour le coup de l'appareil précieux qui aurait été cassé, pour moi la réparation ça serait faire ce qu'il faut pour le remplacer, par exemple en perdant son argent de poche jusqu'à ce que ça rembourse la réparation/le nouvel appareil. Mais par ailleurs, je pense que si il y a une bonne relation entre le parent et l'ado, ben l'ado va se sentir tout con et coupable d'avoir pété le truc alors qu'on lui avait demandé de pas y toucher, et va probablement vouloir faire un truc pour rattraper de lui même..
 
@Murreya

Mais pour beaucoup de parents une punition c’est une sanction non ?
Une conséquence en réponse à une action négative de l’enfant :hesite:
Je vois absolument aucune différence entre les deux.
c'est de la sémantique, punition = imposer une conséquence négative à un individu en réaction à une action de sa part, avec le but que ce retour négatif le dissuade de recommencer. (en utilisant souvent la peur et les émotions négatives, d'où le fait que l'on puisse assimiler cela à un acte de domination - j'ai le pouvoir de te priver de quelque chose et tu ne peux rien y faire - et donc aussi à de la maltraitance)

sanction = conséquence prévue et établie en amont, connue de tous, étant du fait de la responsabilité du fautif.

Exemple:

Punition = l'enfant ne veut pas faire ses devoirs. Réaction punitive de la part du parent "puisque c'est comme ça, tu es privé de jeux videos"

vs

Sanction = le parent établit au préalable avec l'enfant les attentes et conséquences. "Les jeux videos ne sont accessibles que lorsque les devoirs sont finis" suite à cet énoncé établi en amont, il revient à l'enfant et l'enfant seul d'être responsable de ses actes et de l'issue de ses décisions. si il refuse quand bien même de faire ses devoirs, le parent n'a ni à le punir, ni à le menacer, simplement à lui rappeler ce qui avait été annoncé "C'est toi qui décides, tu sais ce qu'il te reste à faire si tu désires jouer aux jeux videos" et à appliquer la sanction connue de tous. c'est donc l'enfant qui est responsable de ses actes, on ne lui a (techniquement) rien imposé de force... Dans les faits, c'est très subtil comme différence, c'est une question d'approche, mais sur le psyché la différence est de taille.

L'acte réparateur est encore différent, mais il n'est pas applicable dans toutes les situations, uniquement dans les situations où un tort envers un tiers a été commis, mais c'est souvent la solution la plus constructive.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes