Madhiko

C'est la vie
Je suis vegan et je sais que les produits animaux peuvent se cacher un peu partout, mais je ne traque pas les moindres traces animales avec assiduité. Si dans la liste des ingrédients, je vois "bouillon de volaille", je n'achète pas, mais pour les vins, je ne suis pas spécialement renseignée sur lesquels sont clarifiés à la colle de poisson et dans le doute, je le bois quand même.

Tout dépend dans quelle optique on s'incrit. Personnellement, je ne vois pas le véganisme comme "éliminer 100 % des produits animaux/testés sur animaux de sa vie", parce que ça serait extrêmement compliqué dans certains domaines (les médicaments par exemple). Je le définis plutôt comme "éliminer autant de produits animaux que possible afin d'être à la fois crédible et efficace". Si on fait des exceptions visibles (manger du fromage par ex) tous les 3 jours, on n'est pas vraiment crédible dans le sens où on ne montre pas qu'il est possible et accessible de vivre sans produits animaux, donc c'est pas interdit, mais c'est dur de se dire vegan. Mais refuser des produits qui "peuvent contenir des traces de lait" par exemple, je ne trouve pas ça efficace. On peut le faire si on veut, bien sûr, mais j'estime que les traces et certains additifs n'existent que parce que les filières "viande", "poisson", "produits laitiers" et "oeufs" existent. Je ne crois pas qu'on pêcherait des poissons juste pour faire de la colle de poisson. On ne fait que récupérer les déchets de la filière "poisson", et je considère que ne pas manger de poisson constitue le gros du boulot dans l'opposition à cette filière. Contacter les producteurs de vin ou fouiller sur Internet pour savoir quels vins sont clarifiés à la colle de poisson (puisque ce n'est pas marqué sur les étiquettes), je trouve que c'est beaucoup d'effort pour peu de résultat.

Dans le même genre, je ne comprends pas très bien les végétariens qui mangent du fromage mais seulement s'il est sans présure. Enfin je comprends sur le principe, la présure est une partie du corps de l'animal alors que le fromage non, mais en pratique, c'est la production de lait qui est responsable de la mort des veaux, bien plus que la production de présure.

Mais c'est un grand débat entre végé, pureté/principes d'un côté et pragmatisme/efficacité de l'autre :P En ce qui me concerne, je ne suis pas là pour être la vegan la plus pure mais pour contribuer à faire changer la société. Et d'ailleurs, je suis convaincue qu'il vaut mieux une personne vegan imparfaite mais qui dit publiquement qu'elle l'est (vegan, pas imparfaite) plutôt qu'une personne irréprochablement vegan qui, du coup, est davantage seule dans son coin (vu l'omniprésence des produits animaux ou qui causent du tort aux animaux, si on est vraiment vegan à 100%, on s'exclut forcément un peu de la société).
 
Dernière édition :
@Madhiko
Je suis entièrement d'accord avec toi ! J'ai arrêté définitivement de consommer viande et poisson depuis peu et je me considérais donc végétarienne.
J'ai réalisé il y a quelques jours que je n'avais pas pris en compte la composition de certains aliments (dont les bonbons qui sont souvent mon pêché mignon ^.^') qui pouvaient contenir de la gélatine animale. Et je me suis donc demandé si je pouvais me considérer comme végétarienne tout en continuant de consommer consciemment ces produits.
Ton commentaire me rassure donc quant à ces problématiques. L'important est la façon dont on perçoit notre consommation et les intentions que l'on y met. :)
 
Il me semble qu'il existe sur internet une liste quasi exhaustive des fromages, avec des informations sur l'utilisation ou non de pressure animale.
Ils sont classés par marque (les marques distributeurs sont aussi listées).

Perso, je ne suis pas vegé, mais je pense que c'est un bon outil pour celles qui ne souhaitent pas consommer d'animaux :)

Tapez "liste fromages pressure animale" dans google,ça devrait sortir ^^
 

Esther

Équipe madmoiZelle
Sinon, pour en revenir à l'article... C'est un fait plutôt connu, non, que des matières animales sont utilisées comme additif dans l'alimentation? C'est pas exactement une grande découverte, ça se fait depuis très longtemps et cela n'a rien de mal en soi. Le problème, ce n'est pas l'utilisation de produits animaux, je pense, c'est le manque de clarté et d'informations sur les emballages. Les alternatives existent, heureusement.
Hello ! Oui, je pense que c'est un fait connu par certaines personnes, mais pas tout le monde. À titre personnel par exemple : je savais pour la majorité des bonbons, mais j'étais loin de me douter qu'il y avait de la gélatine animale dans des yaourts ! De même, je savais pour le colorant issu de la cochenille, mais je n'imaginais pas que cela se retrouve jusque sur la peau de certaines pommes (même si quand je l'ai lu, je n'ai finalement pas été surprise). Et je pense que beaucoup de gens ne savaient pas pour tout ou partie de ces aliments – d'autant plus que regarder les étiquettes n'est pas un réflexe universel. À mon avis il ne faut pas partir du principe qu'une info est connue du grand public parce qu'elle est connue par certains d'entre nous. L'étude de FoodWatch est une occasion de diffuser ce savoir plus largement ! :)
 
@loumarcise après il y a une différence entre considérer que "peut contenir des traces de lait etc" peut être ignorée (c'est surtout pour se couvrir en cas de personne allergique qui fait une réaction en cas de contamination entre les produits végétaux et les produits animaux dans l'usine) et se dire"oui, il y a de la gélatine mais bon j'aime bien les haribos". Même le procédé de purification des alcools, le produit animal ne se retrouve pas dans la boisson (bien qu'il soit utilisé) tandis qu'un végé consommant consciemment des produits pas végés, c'est revenir au point de vue de base d'omni "oui c'est sûr tuer des animaux c'est pas bien mais j'aime bien ce produit". En plus après ça dilue les définitions, par exemple maintenant végétarien est concu comme pesco-vegetarien dans l'inconscient collectif
 

Madhiko

C'est la vie
@Madhiko : Ça ne m'étonne pas qu'il y ait des végétariens qui mangent du fromage et des oeufs. Déjà, on n'est pas forcément végétarien pour des raisons politiques et "militantes". Cela peut être pour des raisons de santé, de perte de poids, spirituelles, etc. Et il y a aussi des gens qui ne voient tout simplement aucun problème éthique à manger des produits qui viennent d'animaux vivants comme le lait et les oeufs ( et la laine, le miel ), mais qui refusent de consommer la chair, le corps mort. Et donc refuse la présence de présure. Bref les raisons sont très nombreuses,
Quand j'étais végétarienne, je mangeais du fromage et des oeufs. Et j'ai connu des végétariens pas du tout impliqués dans la cause animale, qui n'en avait rien à faire de tout ça.
Euh...oui mais j'ai pas dit que j'étais étonnée qu'il y ait des végétariens qui mangent du fromage et des oeufs ni même parlé de ces personnes-là. Ce dont j'ai parlé, c'est uniquement des végétariens qui mangent du fromage mais seulement s'il est sans présure. Je trouve qu'exclure la présure au motif qu'il faut tuer des veaux pour l'obtenir alors même qu'on tue aussi des veaux pour produire le lait qui sert à faire tous les fromages y compris ceux sans présure, c'est pas très logique, c'est tout. Les gens qui sont végétariens pour raison de santé, de perte de poids ou écologique ne vont généralement pas faire la distinction entre fromage avec et sans présure, c'est plutôt une préoccupation de végétariens pour les animaux. Chacun place des limites différentes aux efforts qu'il veut fournir, mais je crois qu'objectivement, la production de lait tue plus de veaux que la production de présure, donc ça me semble curieux de voir un problème éthique à la présure mais pas au lait.

@loumarcise après il y a une différence entre considérer que "peut contenir des traces de lait etc" peut être ignorée (c'est surtout pour se couvrir en cas de personne allergique qui fait une réaction en cas de contamination entre les produits végétaux et les produits animaux dans l'usine) et se dire"oui, il y a de la gélatine mais bon j'aime bien les haribos". Même le procédé de purification des alcools, le produit animal ne se retrouve pas dans la boisson (bien qu'il soit utilisé) tandis qu'un végé consommant consciemment des produits pas végés, c'est revenir au point de vue de base d'omni "oui c'est sûr tuer des animaux c'est pas bien mais j'aime bien ce produit". En plus après ça dilue les définitions, par exemple maintenant végétarien est concu comme pesco-vegetarien dans l'inconscient collectif
Je comprends ton point de vue et je le partage en partie, dans la mesure où vis-à-vis du grand public pas spécialement renseigné sur le végétarisme/véganisme, on a besoin de définitions simples et que si certains se disent végétariens en mangeant du poisson, d'autres en mangeant des Haribo, et d'autres en excluant très strictement tout morceau d'animal, les omni peu informés vont être perdus. Mais à côté de ça, je trouve qu'il ne faut pas trop s'accrocher à des étiquettes et plutôt garder en tête la finalité de ce qu'on fait. Si c'est pour les animaux, on peut exclure ce qui, à notre sens, nuit le plus aux animaux (la viande) et garder ce qui nous semble plus secondaire (la gélatine, qui n'est produite que parce qu'on dispose de déchets animaux issus de la production de viande et qui disparaîtrait sûrement si on ne tuait plus d'animaux pour leur viande). Enfin quand je dis "on peut", je veux dire que ça me semble pas absurde, pas que personnellement je ne vois aucun souci à la consommation de gélatine. D'ailleurs, quelqu'un qui ne mangerait ni viande ni poisson ni lait ni oeufs mais mangerait des bonbons à la gélatine ne pourrait même pas être qualifié de végétarien selon les définitions communément admises mais son impact serait en fait supérieur à celui d'un ovo-lacto-végétarien. De plus en plus, je vois ça en terme de "végésphère", c'est-à-dire un ensemble de gens qui excluent un nombre variable de produits animaux, selon des critères qui peuvent varier mais qui vont tous dans le même sens : tenir compte de l'impact de notre alimentation sur les animaux et/ou la planète (et/ou notre santé mais ça c'est personnel, et je m'intéresse davantage à l'aspect politique de cette évolution sociétale). Je pense par exemple à des végétariens qui remplacent le lait animal par du lait végétal la plupart du temps mais qui mangent parfois du fromage. Ils ne se disent pas "Je suis végétarien donc ça j'ai le droit, ça par contre je peux pas" sans réfléchir au but recherché, mais "Jusqu'où je suis prêt à aller dans la réduction de ma consommation de produits animaux ?". Et je crois que quand on est vegan, on finit tôt ou tard par se poser cette question parce que si, en principe, le véganisme exclut tout ce qui exploite les animaux, c'est extrêmement compliqué en pratique de vraiment TOUT exclure et on doit forcément poser une limite quelque part. En plus, si on arrête de se dire vegan dès qu'on fait la moindre petite exception, c'est assez contre-productif parce que le simple fait de dire qu'on est vegan conduit déjà certaines personnes à se poser des questions sur leur propre consommation.
Néanmoins, il est vrai que si les gens croient que végétarien = pesco-végétarien, certains risquent d'en conclure que seule la viande pose des problèmes éthiques et environnementaux et le poisson non, "puisque les végétariens en mangent".
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Margay and Enylec
@loumarcise après il y a une différence entre considérer que "peut contenir des traces de lait etc" peut être ignorée (c'est surtout pour se couvrir en cas de personne allergique qui fait une réaction en cas de contamination entre les produits végétaux et les produits animaux dans l'usine) et se dire"oui, il y a de la gélatine mais bon j'aime bien les haribos". Même le procédé de purification des alcools, le produit animal ne se retrouve pas dans la boisson (bien qu'il soit utilisé) tandis qu'un végé consommant consciemment des produits pas végés, c'est revenir au point de vue de base d'omni "oui c'est sûr tuer des animaux c'est pas bien mais j'aime bien ce produit". En plus après ça dilue les définitions, par exemple maintenant végétarien est concu comme pesco-vegetarien dans l'inconscient collectif
Je comprends ton point de vue en partie. Mais je ne suis pas d'accord avec ta comparaison entre la consommation de bonbons avec de la gélatine et celle de la viande. L'impact des ces deux produits n'est pas le même. Comme Madhiko le soulignait, si on ne consommait déjà pas de viande, on ne tuerait pas les animaux uniquement pour leur gélatine (et si c'était le cas, j'arrêterais d'en consommer).

Cet article m'a quand même fait ouvrir les yeux sur le fait que stopper la consommation de viande et de poisson ne suffisait pas complètement à arrêter la consommation d'animaux et je serais probablement plus vigilante à l'avenir. Mais je ne me flagellerai pas si je mange un bonbon de temps en temps ^.^.

Pour les définitions, je suis d'accord qu'il faut être précis pour que les omni puissent s'y retrouver. Mais je trouve tout de même dommage de vouloir à tout prix mettre des catégories de végétariens. Cela fait rentrer les personnes dans les cases et fait un peu "moi, je ne mange pas de gélatine animale donc je suis mieux que toi". Alors que chaque personne qui réduit, plus ou moins fortement, sa consommation de produit animal, aide à faire avancer les choses.
 
Moi ça me choque beaucoup ces infos. Je savais déjà qu'il y avait de la gélatine dans les bonbons, et quand je vois "gélatine" dans une liste d'ingrédients je pars du principe que c'est animal. En revanche j'étais à mille lieues de me douter qu'il y en avait dans les yaourts ! Ou le fromage? :eek:
Je trouve ça répugnant de cacher ça aux consommateurs, surtout que beaucoup font preuve de bonne volonté, essaient d'acheter des choses saines, réduisent leur consommation de viande... Et ils se retrouvent à manger de la m**** dans un joli emballage.
J'ai pas trop compris le débat "végé qui mangent de la présure ou non", mais je pense que le pire dans cette histoire c'est vraiment la tromperie. Je sais que je ne devrais pas être étonnée, mais ce matin en entendant ça aux infos j'en ai eu l'estomac retourné. :sick:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes