Travail universaire en philosophie sur les transidentités - besoin de personnes concernées...

Bonjour à tou·te·s!

Je suis étudiante en philosophie et je dois rendre un travail pour juin sur les thématiques des transidentités. Notre point de départ: laisser la parole aux concerné·e·s (et c'est pour cela que je viens vers vous!).

Je m'explique:
Dans le cadre d'un cours ("Écriture de production de savoirs", avec V. Despret), nous sommes amené.e.s, en groupe (d'étudiant.e.s en philosophie et en romanes), à créer un dispositif d'enquête, propre à la philosophie et à la linguistique (on ne fait pas de la socio ou des sciences dures).
Le point de départ de notre réflexion est de laisser la place aux concerné.e.s. Je pense en effet que l'on pourrait parler d'invisibilisation.
L'idée: Lire plusieurs enquêtes sur les identités de genres, rencontrer des personnes concernées, et leur poser une question, très libre: "Si l'on devait faire une enquête sur l'identité de genre, en tant que personne concernée par la transidentité, la non-binarité/en tant que personne queer, que voudriez vous que l'on vous pose comme questions? Sur quoi il faudrait vous interroger?"
On mise sur l'intelligence des personnes, sur le fait qu'elles ont plein de choses à dire, à raconter et à faire savoir. Pas du tout comme un objet d'étude, mais tout l'inverse: participant.e.s (voire créateur.trice.s) à l'élaboration de notre questionnaire.

Nous avons eu beaucoup de contacts avec Genres pluriels. Tout était plus ou moins terminé: il nous restait la rencontre avec trois personnes concernées (un homme transgenre, une femme transgenre et une personne non-binaire).
La rencontre/discussion était le point principal et essentiel de notre travail... Mais deux personnes sur trois ne sont pas venues à notre entretien (elles avaient marqué leur accord et nous avions décidé, ensemble, de la date). Nous ne voulions pas prendre la place des personnes concernées, mais nous nous retrouvons sans aucune réponse de celles-ci.
Une solution à ce problème, qui permettrait de réparer des pots cassés: que des personnes concernées puissent prendre le temps de répondre à cette "question": Si l'on vous donnait la parole lors d'une interview "safe" sur les transidentités, de quoi voudriez-vous discuter? Que voudriez-vous dire? Quelles questions seraient intéressantes/pertinentes? Quelles questions voudriez-vous qu'on vous pose? Quelles thématiques gagnent à être abordées?

C'est un peu une grosse tartine, mais comme je suis dans le caca, je me permets de lancer cette bouteille à la mer!

Je croise les doigts?

N'hésitez pas si vous avez besoin de plus d'informations, quelle qu'elle soit (je pense à notre bibliographie, par exemple).

Merci!
 
  • Big up !
Reactions : Cryss and Burial
Parler de contexte social. De concret. De cis, de celleux qui produisent concrètent la transphobie et pas de notre douleur qui serait sortie du vide. D'autres choses que la transition ou l'identité, de temps en temps.

Par contre faut pas nous faire croire à des lanternes, c'est pas nous qui aurons la main sur ce questionnaire, de fait même avec ces questions nous sommes encore objets d'études.
 
Ah ben c'est nouveau. Après les étudiants en psy puis en socio, maintenant les étudiants en philosophie :lol: J'ai pour principe de ne jamais répondre à une enquête faite par des personnes cis, mais j'avoue que ton projet m'intrigue beaucoup. :hesite:
Je veux bien que tu me parles un peu plus de ton projet. Pourquoi cette thématique ? Que cherches-tu à apprendre avec cette question ? Bref c'est quoi le but de tout ça concrètement ? :hesite: Et ta bibliographie m'intéresse, aussi :nod:
Comment est-ce que je peux envoyer un fichier? Je suis toute perdue...

Modification: vous devriez voir le fichier?
 

Fichiers joints

Dernière édition :
Parler de contexte social. De concret. De cis, de celleux qui produisent concrètent la transphobie et pas de notre douleur qui serait sortie du vide. D'autres choses que la transition ou l'identité, de temps en temps.

Par contre faut pas nous faire croire à des lanternes, c'est pas nous qui aurons la main sur ce questionnaire, de fait même avec ces questions nous sommes encore objets d'études.

Effectivement, j'avais (nous avions) beaucoup de problèmes avec cela. En aucun cas je veux user des thématiques des transidentités comme d'un "objet d'étude" (et pourtant, je suis peut-être en train de le faire via ce travail universitaire...). Le travail s'est construit avec Genres Pluriels, qui était rassuré par nos idées (notamment par l'idée de faire ça en philosophie, et pas en socio ou en psycho) et qui nous a transmis nombre de documents. On voulait user un maximum de sources et de références de personnes transgenres.
Je peux envoyer sans soucis le début du travail (il n'est pas encore terminé, loin de là), et notre bibliographie.
Dans les enseignements pédagogiques, on peut lire: il sera demandé aux étudiants d'élaborer, en groupe et au départ d'une proposition de recherche sur le mode de la simulation, un dispositif d'enquête, de choisir la méthodologie qui leur semble la plus appropriée, de construire le questionnaire, et d'envisager la manière de traiter le matériel récolté.
Un étudiant de ma classe fait son mémoire sur les transidentités et le rapport à la langue (en romanes), et c'était un travail de groupe: je me suis jointe à lui et à son sujet en tant que féministe. Lorsqu'on en a parler à Vincianne Despret, en lui stipulant que l'on ne voulait pas prendre la place de (prendre encore plus de place que l'on ne le fait déjà*), pour elle cela coulait de source. Genre: "faites leur faire le travail à votre place". On voulait vraiment intervenir le moins possible.
Si je vous contacte aujourd'hui, c'est parce que la discussion entre les personnes concernées n'a pas eu lieu, et que l'on se retrouve à faire un travail sur les transidentités sans l'avis des concerné·e·s. Mais je peux comprendre, et j'en suis navrée, désolée, que cela peut paraître offensant. Je suis désolée si je vous ai blessé·e dans mes propos.
 
Un grand grand (énorme) merci pour cette réponse bien fournie Lumiciole.
Pour ton premier paragraphe, je peux juste dire que pour l'"entretien" qui était prévu, c'était vraiment une discussion entre les personnes concernées. Nous avions prévu d'intervenir le moins possible, et que nous étions ouvert·e·s à tout.
Je trouve personnellement que ton idée d'"être prêt·e à bousculer ses idées" est super importante. Accepter d'apprendre, d'entendre (et d'écouter + prendre en compte!) d'autres points de vue, et accepter de se laisser modifier par ceux-ci. J'aime beaucoup l'idée de Donna Haraway, reprise par Elsa Dorlin et puis par Karine Espineira, selon laquelle on a toujours un point de vue situé sur les choses (et que, finalement, le soit-disant "point de vue neutre" est le point de vue d'un homme blanc cisgenre hétérosexuel valide et de classe supérieure).
J'ai deux choses à te demander:
- Est-ce que tu accepterais, ou non, que je reprenne ceci pour le mettre en annexe au travail?
- Voudrais-tu que je te transmettre, ou non, le travail une fois qu'il est fini? (pour en faire ce que tu souhaites - nous proposer des corrections, juste le lire ou alors t'en servir pour faire un avion en papier, que sais-je?).

Je suis disponible si tu as envie de plus d'informations quant à ce travail.

Je te souhaite une belle fin de dimanche (bien qu'ici, à Liège, il fasse tout moche)!
 
  • Big up !
Reactions : Lumiciole
C'est peut-être annexe à ta démarche, et ça ne va pas répondre à tes questions mais : sous quel angle est-ce qu'on peut étudier les personnes trans dans le domaine de la philosophie? Aussi, je ne comprends pas trop ta démarche elle-même : le but est donc de faire une étude sur les études que les personnes trans voudraient qu'on fasse à propos de nous-mêmes? Dans l'espoir qu'on finira par nous poser les questions qu'on aura suggérées? Ca me paraît assez étrange comme projet, j'aimerais bien que tu m'expliques l'intérêt que tu y vois (je ne dis pas qu'il n'y en a pas, juste que tout cela me paraît flou, et que j'aimerais que tu éclaires ma lanterne!)
 
  • Big up !
Reactions : AprilMayJune
@Growing Entish

Je ne veux pas dans ce travail "étudier les personnes trans", comme si les personnes qui ne sont pas cisgenres étaient des "objets d'étude". Ma demande peut donc paraître bizarre, puisqu'on pourrait l'apparenter à cela... Mais nous n'avions pas du tout cela en tête lorsque l'on a débuté le travail (plutôt: les personnes transgenres comme productrices de savoirs).
Je suis en train de finir un master tout nouveau à Liège, "Analyse et création de savoirs critiques", qui est construit sur "l'enquête", à savoir une enquête qui serait propre à la philosophie et aux romanistes. Dans le cadre du cours de Écriture de production de savoirs, nous devons créer un dispositif d'enquête, c'est-à-dire déterminer les questions, les personnes à interroger, le cadre, etc. Je savais qu'un étudiant de ma classe le ferait probablement sur les transidentités, puisque c'est son sujet de mémoire (transidentités et rapport à la langue), et c'est en tant que féministe que je l'ai rejoint + une autre étudiante. Après une brève discussion, il était clair que nous ne voulions pas construire cette enquête sans les personnes concernées. Même: il était mieux que l'on intervienne le moins possible, voire pas du tout (sauf qu'on écrit le travail, mais soit). Mais pour avoir cette enquête/ce questionnaire, il fallait bien que l'on mette en place une rencontre avec des personnes concernées! On avait préparé trois questions pour que la discussion entre les personnes ne débute pas "de rien", mais nous étions tout à fait ouvert·e à ce que celle-ci soit indépendante de nous (je vous ai mis la troisième question). En fait, on proposait juste un "cadre", une "forme", mais le contenu émanerait des personnes transgenres. Il n'y a pas d'"espoir" sur le long terme, ce n'est qu'un travail après tout... (Notons qu'il est possible qu'on l'envoie à un étudiant transgenre qui construit une sorte de manuel sur les transidentités pour l'ULg, mais ce sera son truc à lui (et je suis plus à l'aise avec ça). On a pas mal échanger avec lui.) Ce travail m'a cependant permis d'être plus "consciente" de mes privilèges (déjà) et de ces thématiques (notamment par mes nombreuses lectures et échanges avec plein de personnes intéressantes), ce qui n'est pas si mal si je me présente comme une féministe qui vise à la convergence des luttes. Et dans cette optique là, je ne veux pas prendre la place des personnes concernées. L'intérêt, ce serait de mettre en pratique cette idée?
Je ne sais pas si je réponds vraiment à tes interrogations...
Désolée si c'est le cas, et désolée si je commets des erreurs ou des violences... (Si oui, dites-les moi que je ne le fasse plus!)

N'hésite(z) pas si tu (vous) avez d'autres questions. Je ferai de mon mieux pour y répondre de façon complète...
 
On arrive au bout de notre travail... Est-ce que certain·e·s voudraient que je le partage? (Je pense surtout à toi @Lumiciole)
On doit le rendre le 30 mai, si donc vous voudriez faire des commentaires qui soient pris en compte, il faudrait les faire d'ici là. Si ce n'est pas possible mais que vous voulez émettre des remarques, elles sont évidemment les bienvenues après aussi, mais ce sera "juste" pour nous (nous n'avons pas de "défense" ni de rendez-vous pour discuter du travail avec la prof).
Cependant, je n'aime l'idée de le mettre sur un forum de façon publique: est ce que je peux l'envoyer "en privé"?
J'espère que vous allez tou·te·s bien!
Un grand merci pour vos réponses et pour les échanges. :-)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes