Une nouvelle campagne contre le harcèlement à l'école

16 Décembre 2011
543
555
1 764
34
Grenoble
Pour une fois que je félicite une action de prévention juste et efficace du gouvernement.Cette campagne est nécessaire et très bien menée. Les vidéos, qui paraissent anodines, sont super "choc". Elles m'ont fait monter les larmes aux yeux, alors que moi-même je n'ai jamais souffert de ce type de harcèlements (j'ai juste été mise au ban dans mon master, mais en même temps je m'en foutais un peu, vu qu'on était que 12, que des gens qui venaient d'autres villes, alors que j'avais mon réseau d'amis et de connaissances sur le campus, et bon, à 22/23 ans, t'es plus trop dans les rumeurs de ce type, etc...)
 
16 Mai 2009
492
256
1 744
...
et-moi-et-moi-et-moi.tumblr.com
J'ai aussi eu les larmes aux yeux tellement ça m'a replongée dans mes souvenirs de terminale (l'année dernière) : harcèlement moral (+ climat homophobe, même s'il n'était pas dirigé vers moi je me sentais vraiment pas en sécurité) d'abord de la part de ma meilleure amie de l'époque, puis de tous les gens que je croyais être mes amis. Je n'ai jamais su pourquoi.

C'est allé du boycott totalement arbitraire lors de l'élection des délégués (je me suis retrouvée qu'avec une voix, comme quoi au lycée c'est tous des moutons...), à l'isolement quasi-total. Je m'étais mise à sécher les cours pour aller pleurer (parce que bien sûr les harceleurs sont des grandes gueules, donc les entendre à longueur de temps ça fait pas trop plaisir) et je songeais réellement à me suicider, ma mère se réveillait plusieurs fois par nuit pour être sûre que je n'étais pas morte et songeait à me mettre à l'hôpital pour être sûre qu'il ne m'arrive rien. Je n'y suis pas allée mais ma mère a demandé au directeur du lycée de convoquer mon ex-meilleure amie pour lui dire clairement ce que ça me faisait, ce à quoi elle avait répondu sur son blog (car elle savait que je le lisais) "J'avais peur que ça soit pour quelque chose de grave, mais j'ai été convoquée pour une raison bidon. Je m'en fous."

Ce que je retrouve aussi dans la vidéo, c'est l'attitude des professeurs. J'aimais beaucoup mes profs de lycée mais sur ce coup-là ils m'ont déçue. Ils avaient de l'influence sur les élèves mais ont fait comme si de rien n'était. Du jour au lendemain je me retrouvais toute seule à chaque cours (quand je ne les séchais pas), d'un trimestre à l'autre j'ai perdu quatre points dans ma moyenne et personne ne m'a demandé pourquoi et personne n'est allée la voir non plus. Elle n'a plus jamais été inquiétée.


Maintenant je suis en études supérieures et ça a bien changé, je suis avec des gens de confiance qui assument leurs opinions et qui ne me tourneront pas le dos. J'ai toujours fait de mon mieux pour agir quand des personnes se retrouvaient harcelées mais quand ça m'est arrivée j'ai vu que peu de gens en faisaient autant, pour ne pas dire personne.

Je pense donc que c'est une très bonne campagne, mais malheureusement certains, même face à un comportement suicidaire, ne se remettront pas en question. Et ça je crois qu'on peut pas y faire grand chose.
 
29 Juillet 2006
7 239
2 727
6 044
...
paroxetine20mg.tumblr.com
elle27

Ton message fait écho à ce que j'ai vécu également à l'école. J'ai moi aussi à l'époque continué ma scolarité par le CNED, parce que je n'en pouvais plus de subir constamment les autres, ce n'était tout simplement plus possible - presque chaque année, du primaire au lycée, j'ai dû endurer la saloperie de plusieurs groupes de personnes - dans ma classe, et en dehors. J'étais considérée comme une merde - je n'avais pas le droit à être, à vivre, à exister, tout simplement. On ne me donnait naturellement pas ce droit.
Je pense que les raisons ont été, pendant toute mon enfance puis la première partie de mon adolescence, d'ordre socio-économiques (j'étais d'une classe sociale misérable, et cela se voyait que j'en étais TRES fragilisée.) J'ai beaucoup décroché dès le collège à cause des brimades, des moqueries, des menaces, alors que j'étais plutôt bonne élève au primaire. Pas un seul jour sans subir les autres, sans être rabaissée, humiliée, voire niée (l'indifférence est aussi pire). Aujourd'hui encore je pense et je suis persuadée qu'elles ont été grandement en cause dans mon échec scolaire. Je n'étais pas assez forte pour pouvoir supporter toute seule et je n'ai pas saisi l'importance de mener mes études correctement, de ne pas me laisser envahir par tous ces cons au point de baisser les bras même scolairement. Aujourd'hui la souffrance est toujours intacte, j'ai constamment ce poids du passé sur mes épaules, je ne comprends toujours pas qu'est ce qui a pu se passer pour qu'on en arrive à un telle violence morale, physique et psychologique. J'en suis encore malade, j'ai toujours ce mal de ventre qui ne cessait de me poursuivre, le mal de ventre des dimanches soirs où on sait que l'enfer va recommencer dès le lendemain (je détesterai à vie les lundis en conséquence). Et je souffre toujours autant. Surtout lorsque je croise des gens de cette époque et que je vois que leur regard n'a pas changé sur moi, alors que 15 ans sont passés ! Ces gens sont restés, pour la plupart, des êtres toujours aussi malsains, hypocrites, néfastes. Je sais que le problème venait d'eux; que je n'ai rien fait pour mériter ce genre de traitements, mais j'ai encore du mal à admettre que la faute ne venait pas de moi - et je crois qu'il va me falloir des années de travail sur moi-même pour l'accepter.

Sinon, je salue moi aussi les mesures prises par l'Etat, en regrettant que ce sujet n'arrive sur le tapis que si tard: tant d'années, tant de dizaines, de vingtaines d'années et de générations qui ont pu souffrir dans le silence ! Il aura fallu attendre 2012 et l'explosion des dérives sur Facebook et des suicides médiatisés pour qu'on en parle enfin. Comme on a perdu du temps. Et je salue également la mesure de former les profs à ce sujet: comme ils en ont besoin; comme je suis encore répugnée à l'idée de leur indifférence lorsqu'ils assistaient à des scènes entre gosses sans même dire un mot. Etre prof c'est aussi entrer en intéraction humainement avec ses elèves; pas simplement en rester à l'assimilation des cours. Presque, j'en veux toujours à certains d'avoir été eux-mêmes des bourreaux avec certains gosses qui étaient déjà rabaissés par les autres élèves...

Sinon, au sujet des raisons qui poussent les écoliers à rejeter certains camarades... Je dirais, en premier lieu, qu'elles viennent de l'éducation reçue. Souvent les parents sont eux-mêmes des gens intolérants qui ne se privent pas devant leurs gosses d'être bourrés de méchanceté envers les autres. Les gosses grandissent dans l'idée que c'est "normal" d'avoir cette méchanceté-là, que c'est banal, qu'il n'y a pas à réfléchir là dessus et que c'est même plutôt sympa d'être comme ça, voire amusant. Ajoutons-y le climat familial. Mais il y a également et c'est très important, ce culte de l'apparence, au paroxysme pendant l'adolescence, ce culte de la normalité également, de la conformité, qui prend des proportions incommensurables entre élèves: Si on s'écarte un petit peu des normes imposées, si on est trop ceci, ou pas assez cela, s'il y a quelque chose qui fait qu'on est un peu trop différent des autres, même implicitement, sans que les autres ne sachent pourquoi, que ça ressort qu'on ne colle pas à certains critères, alors cela va éclore d'une façon disproportionnée aux yeux de certains et ces personnes-là, par effet de groupe, vont semer un venin très sournois qui va se répandre comme une traînée dans toute une classe ou un établissement.

Je pense qu'il y a aussi dans le fait de rejeter un autre, ou de s'en moquer, une espèce d'auto-satisfaction très malsaine, c'est une façon de se rassurer un peu soi-même: "Tiens, il y a pire que moi." C'est une façon de s'oublier aussi - s'oublier soi, et oublier ses problèmes. On pointe quelqu'un d'autre pour ne pas penser à soi, et surtout, c'est très fédérateur malheureusement: Si on entre soi-même dans le petit jeu de rejeter quelqu'un, on va se faire accepter par ceux avec qui on va se moquer de l'autre. On ne se moquera pas de nous, du coup. Il y a beaucoup de lâcheté là-dedans. Parce qu'au départ, je pense que ce sont seulement certaines personnes précises qui vont vouloir s'attaquer à quelqu'un - les personnes meneuses, agressives, dominatrices - et puis la plupart des autres ne vont faire que suivre cette personne dans une attitude passive.

Sinon, pour finir, je pense que ce phénomène de rejet de l'autre est rencontré dans tous les lieux communautaires (un quartier, une petite ville, une entreprise, etc...). Le fait est que l'école fonctionne comme un vase clos: pendant des années, les gosses se cotoient, se croisent, toute la semaine, 8 heures par jour, voire même en dehors de l'école. Ils passent leur vie ensemble, sans avoir le choix. Ajoutez-y le culte de l'apparence, et la connerie nécessaire, et le tout prépare une véritable bombe à retardement.
 
Enfin une campagne de pub intelligente .
C'est la seconde qui m'a le plus touchée , comme j'ai été victime de rumeurs en seconde , totalement infondées et fausses . Je n'avais pas de coups , pas d'insultes en face mais des regards en coin , des sourires et des murmures . Et j'aurais encore préféré qu'on m'insulte , pour que j'ai des preuves , et une raison de me défendre . Contre les paroles , on ne peut rien .

Je n'ai jamais osé le dire à mes parents , quand on a commencé à en parler aux Journal , j'en ai touché un mot à mon père , j'ai cru qu'il allait pleurer , ça m'a fait un choc .

Maintenant , j'ai toujours cette blessure en moi mais à la fin de la seconde , j'ai rencontré une amie qui m'a appris à m'accepter comme je suis et à ignorer les mauvaises langues .
En première , les filles qui parlaient sur moi étaient toujours dans ma classe mais se taisaient comme j'étais une de meilleures élèves et que cette fois , la majorité de la classe était de mon côté ( la plupart des gens de seconde , surtout les filles , étaient des friqués bien-pensants alors que je suis doc martens et cheveux bleus ...) .
 
17 Janvier 2012
2 568
1 651
1 164
Comme vous toutes, je trouve ces vidéos très réalistes (malheureusement) et très touchantes.
J'espère qu'elles toucheront un large public et qu'elles seront efficaces.

Si je devais pinailler sur un point, je dirais juste que le message linguistique (de la voix off de la femme) n'est peut-être pas assez percutant (bien qu'important) dans le sens où (mais c'est peut-être moi) on n'insiste pas sur la morale. Elle dit en effet que le harcèlement peut mener à des troubles psychologiques, etc. et elle a raison de le rappeler. Mais j'ai envie de dire avant tout que ce n'est pas un comportement moral d'agresser les autres !
Dis comme ça, ça peut paraître bête/évident mais tout individu se doit de respecter sa personne et les autres. Je sais pas si je me fais comprendre^^ ?

Parfois je me dis, bien que ça ne soit pas à l'école d'éduquer les enfants (d'ailleurs, je crois que l'éducation nationale s'appelait avant l'instruction nationale), ça serait peut-être bien quand même d'introduire, pas forcément des cours de morale (mais pourquoi pas après tout), mais rappeler au moins en début de cours certains principes, ce qui est juste et ce qui est injuste, etc.
 
23 Janvier 2012
156
60
404
BESANCON
La troisième vidéo, c'est ce qui m'est réellement arrivée j'ai eu le droit à la photo truquée qui circulait dans le collège et aux moqueries pendant les cours de sport, d'autant plus que j'étais la petite nouvelle de l'école. Il est temps que ce genre de choses, soit montrés au "grand public", que l'état s'y intéresse même si je pense que ces pubs ne suffiront pas, il faudrait plus en parler dans les classes, avec des intervenants, que les profs et accompagnants soient plus attentifs aux détresses des élèves, qui la plupart du temps font comme ci tout allait bien, si tout le monde y mettait un peu du sien, on pourrait éviter pleins de choses, qui reste pour la vie dans la tête des "victimes"
 
4 Octobre 2005
3 580
1 256
5 344
Paris
www.jackparker.fr
JulieChat;2858288 a dit :
Tiens, ben on a l'autre côté de la question : vous êtes d'accord avec cet article sur le Nouvels Obs ? J'ai pas pu m'empêcher de lui répondre, à cette prof...

Wo putain de merde j'hallucine.

Maintenant, à la moindre remarque répétée quelques jours, sur le look, l'apparence physique, les résultats scolaires, la vie sociale, on appelle ça du harcèlement et on convoque la cellule de veille.

Je trouve cette campagne bien alarmiste : la moquerie anodine entre gamins, on ne pourra jamais rien faire contre ; et d’ailleurs, peut-être n’est-il pas nécessaire d’y faire quelque chose, parce que ce n’est pas plus mal que les gamins apprennent à se défendre un petit peu. Ca peut leur éviter de se faire bouffer plus tard, quand ils seront adultes et affronteront un monde parfois rude.

AU.

SECOURS.

J'ai bien envie de répondre aussi tiens.....
 
17 Décembre 2005
16 332
16 882
8 444
32
Jack Parker;2858321 a dit :
Wo putain de merde j'hallucine.

AU.

SECOURS.

J'ai bien envie de répondre aussi tiens.....

:mur:

Elle adopte exactement la même attitude que les harceleurs "Woooh c'est bon, c'est pas comme si on l'avait violé / tapé /" "Ca va, c'est juste pour rigoler".

Mais mais... j'hallucine quoi. Je crois rêver à chacune de ses phrases. :facepalm:.
Je n’ai pas l’impression qu’être un peu raillé fasse forcément perdre le sommeil et l’appétit.
L’école n’a jamais été aussi sûre qu’actuellement.
Je trouve cette campagne bien alarmiste
Elle doit vivre dans un monde de Bisounours. Je ne vois que ça :goth:.

Edit : non mais elle m'a sérieusement énervé là :shifty:.
 
Grosse claque aussi et gros PUTAIN mais il était temps qu'ils se réveillent!!!

Moi aussi (comme beaucoup qui ont écrit sur le forum) on vécu ça, j'ai 27 ans et encore aujourd'hui j'ai du mal à avoir confiance an moi à cause de ceux qui m'ont pourri 2 ans de ma vie. Chaque matin c'était des crises d'angoisse au collège pour savoir à quelle sauce j'allais être mangée.

Le plus "drôle" (ironique serait le bon terme), c'est qu'il y a 4 ans, j'ai retrouvé (enfin c'est lui qui m'a trouvée) sur Meetic un de ses mecs qui m'avait lynchée (c'était peut-être celui qui m'avait le plus pourrie).
Premièrement, il vient me draguer, je lui parle qu'on devait être au même collège, et ça y'est, il voit qui je suis.
Je lui balance (lui continuant à me draguer) qu'il m'a quand même rendue la vie horrible au collège.
Tout ce que cet abruti à trouvé à me répondre c'est "si j'avais su que tu deviendrais aussi jolie, je ne t'aurais pas fait chier"
Voyant que j'insistais sur le mal qu'il avait pu me faire : "oooh c'est du passé, je ne pensais pas faire à mal, c'était pour rire à l'époque" (c'est du 100% vécu)

Le problème est bien là, ceux qui se moquent ne se rendent pas compte. Et c'est là que ça devient grave, car comment régler le problème si ceux qui le créé ne réalisent pas l'impact de leurs actes??
Les profs, n'en parlons pas, c'est comme si ça les arrangeait de ne rien voir.
Ce que dit le slogan à la fin est vrai, ça joue GRAVE sur ta vie future de subir des brimades comme celles-ci.

J'espère que ça va vraiment réagir dans les écoles/collèges/lycées et que ça ne sera pas un vain coup d?épée dans l'eau que cette campagne.
 
18 Novembre 2011
26
11
674
amiens
Je trouve ces campagnes très bien faites, l'ambiance collège/lycée c'est exactement ça...
Concernant l'article du nouvel obs oui ça se sent qu'elle n'a aucune idée de ce qu'est vraiment le harcèlement. Alors c'est vrai la limite avec la simple taquinerie est parfois floue et d'ailleurs c'est ce qui fait tout le coté vicieux et destructeur du procédé, puisqu'on se demande toujours si ce n'est pas un peu la faute de la personne harcelée, qui perd confiance en elle.

Le seul point avec lequel je serais un peu d'accord par contre "
Parce que si on voulait vraiment accorder plus d?attention aux enfants, on arrêterait de les entasser à 40 par classe et de supprimer des postes. Parce que vouloir être attentif aux enfants c?est bien gentil, mais quand on en a 40, on est forcément moins attentif que quand on en a 25." effectivement je crois que ce n'est pas anodin de la part du gouvernement, c'est un peu comme dire qu'on augmente le prix des cigarettes uniquement parce qu'on se préoccupe de notre santé. Mais bon c'est une toute autre histoire.
 
16 Mai 2009
492
256
1 744
...
et-moi-et-moi-et-moi.tumblr.com
Mirabella;2858424 a dit :
Le seul point avec lequel je serais un peu d'accord par contre "
Parce que si on voulait vraiment accorder plus d?attention aux enfants, on arrêterait de les entasser à 40 par classe et de supprimer des postes. Parce que vouloir être attentif aux enfants c?est bien gentil, mais quand on en a 40, on est forcément moins attentif que quand on en a 25." effectivement je crois que ce n'est pas anodin de la part du gouvernement, c'est un peu comme dire qu'on augmente le prix des cigarettes uniquement parce qu'on se préoccupe de notre santé. Mais bon c'est une toute autre histoire.

Là je suis pas d'accord avec elle non plus parce que dans ma classe on était treize. Et limite c'est encore pire parce que quand quatre ou cinq personnes te harcèlent dans ta classe, il te vient à l'esprit que "putain j'ai quasiment la moitié de la classe contre moi", ce qui serait pas le cas dans une plus grande classe. Et je pense que si un prof ne veut pas voir, que ça soit dans une classe de cinq ou une classe de quarante, ça sera pareil.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes