Le témoignage pas rassurant pile quand tu te poses des questions :sad:
Je comprends totalement la situation de Swirl, j'en suis pas à ce stade là, je pense plus avoir une dyspareunie. Tout ce que je peux dire c'est que c'est handicapant, c'est horriblement douloureux et ça empêche de se projeter plus loin avec quelqu'un.
J'espère que Swirl trouvera le moyen de se débloquer rapidement.
 
D'abord, je voulais vous remercier pour votre soutien, qui me touche beaucoup. Maintenant, je vais essayer de répondre aux questions.

D'abord : Est-ce que je suis sûre de souffrir de vaginisme ?
Oui, dans le sens où s'agit simplement d'une contraction des muscles involontaire. Ca, je n'ai pas besoin d'un pro, c'est la description du truc. C'est pour savoir d'où il vient que je me suis autodiagnostiquée. Je n'ai jamais reçu d'expérience traumatisante, je ne pense pas refuser le sexe ? Je crois juste que pour l'instant, c'est un mélange entre de la peur et un manque de confiance. Oui, j'ai peur du sexe. J'en ai envie, souvent, mais j'ai une vision tellement intellectualisée que c'est comme si j'étais Sheldon de The Big Bang Theory sur ce plan là : A trop faire jouer le cerveau on se retrouve comme un gosse. J'ai déjà fait d'autres trucs, en général pour compenser (fellation notamment), mais je ne crois pas être prête à voir un pénis. Pour ce qui est l'absence de confiance, je l'ai détaillée plus haut. Le tout se mélange et forme quelque chose d'assez étrange. Bref.

Ensuite : Pourquoi je ne fais rien pour y remédier ?
La réponse officielle, c'est que je pars à l'étranger dans deux mois, et que ce processus prend du temps. Je ne veux pas faire monter mes espoirs pour ensuite devoir les anéantir.
Officieusement cela dit, j'espère que ça passera tout seul et j'ai peur d'entendre qu'il me faudra des années. Je sais, politique de l'autruche, plus j'attends plus ce sera long, mais quand même.

Quoi qu'il en soit, je vous remercie pour vos témoignages. Et celles qui sont touchées : Soyez plus fortes que moi, n'hésitez pas à aller poser des questions !
 
Swirl;2729949 a dit :

Officieusement cela dit, j'espère que ça passera tout seul et j'ai peur d'entendre qu'il me faudra des années. Je sais, politique de l'autruche, plus j'attends plus ce sera long, mais quand même.
Je comprends la politique de l'autruche c'est mon truc aussi...
Cela dit, si c'est d'origine psychologique et que la thérapie marche un peu comme pour les dépressions, un psy m'avait dit que ça se passait mieux quand tu t'y prenais tôt parce que tu avais moins bâti de murs et donc ça allait plus vite pour trouver la cause du problème (en gros).

Bon courage en tout cas...
 
Perso, j'ai longtemps cru à un vaginisme, mais en fait, j'avais une mauvaise disposition de l'hymen, c'est à dire que le trou pour déchirer l'hymen était trop haut et petit, rien ne pouvait le déchirer. Je ne pouvais pas mettre de tampon, ni bien sûr quoi que ce soit d'autre.
Un rdv chez ma gynéco, qui m'a aiguillée vers un spécialiste, une opération, et c'était réglé !
Alors les filles, n'hésitez pas, prenez rendez vous, les médecins sont là pour ça, il existe pleins de problèmes différents que le vaginisme, qui peuvent avoir les mêmes symptômes !

Bon courage <3
 
A 16ans, j'étais folle amoureuse d'un garçon et lui de moi. Le petit couple parfait. Sauf que personne ne soupçonnait qu'on était tout les deux vierges... En fait j'avais ce soucis de vaginisme. Je portais pas de tampons, (j'avais essayé, mais juste impossible!!). Pendant les tentatives de rapports, j'avais très mal, même si j'étais amoureuse , même si j'en avais envie.. c'était bloqué !!
On est sorti ensemble 2ans. Je tiens à souligner qu'il ne m'a jamais trompé, qu'il était très doux, patient, on était fou amoureux, et on trouvait quand même le moyen de se faire plaisir !!! Alors on a arrêté d'essayer. Pendant longtemps, plusieurs mois !!! On se contentait autrement. Et un jour ça s'est fait tout seul. 2ans plus tard ! Le truc dingue c'est qu'on s'est séparé peu de temps après, comme si c'était notre but, qu'on l'avait atteint, qu'on avait fait le tour. On a cessé de s'aimer, on a commencé à s'engueuler pour un rien. L'équilibre était rompu !
Et alors qu'il avait réussi à me débloquer (j'aurais jamais pu le faire avec quelqu'un d'autre..), il m'a avoué longtemps après notre rupture que je lui avais refilé le mal, qu'il était impuissant, et que ça durait depuis 1an...Depuis il est retombé amoureux et tout va pour le mieux pour lui ! J'espère que si un jour ils se séparent, la fille n'aura pas elle aussi droit à son lot de douleurs et de blocage sexuel !!! la malédiction est en route...
 
Je me sens toute retournée à la lecture de cet article j'ai vécu pratiquement LA MÊME situation il y a quelques années.
Je me sentais si nulle de ne pas pouvoir faire l'amour, d'être vierge à 20 ans!
Moi aussi on m'a dit que "c'[était] sûrement psychologique" et ça arrangeait bien mon copain de l'époque (un connard soit dit en passant) de pouvoir se dire que c'était moi qui avait un problème.
Puis j'ai rencontré un bon gynéco qui a vu que mon hymen était épais ce qui me causait des douleurs quasi insupportables quand j'essayais d'avoir un rapport, ce qui avait généré mon vaginisme (une sorte de réflexe pour éviter la douleur) . Mon vaginisme a vite disparu après une opération pour enlever l'hymen et un ou deux rapports (avec mon copain actuel qui est adorable lui) et j'ai une vie sexuelle très heureuse aujourd'hui !
Mais même après plusieurs années je reste en colère vis à vis de la première gynéco qui m'avait collé l'étiquette de "la fille qui a un problème avec le sexe" c'est tellement facile de renvoyer une jeune fille vierge à ses doutes et ses craintes! Si d'autres madmoizelles ont ce problème voyez vite un ou des spécialistes, il y a des solutions que ce soit physique ou psychologique!
 
J'ai eu exactement ce cas lors de ma première vraie relation , j'ai décidé de passer le cap avec le garçon dont j'étais amoureuse , il était doux , patient, compréhensif mais lors de notre première fois j'ai eu HORRIBLEMENT mal , comme si on m'arrachait un bras ( j'exagère pas ...) . Cela s'est reproduit les fois suivantes , et à chaque fois je fondais en larmes pensant que j'étais anormale , néanmoins , mon copain de l'époque ne m'a jamais pressée ou quoique ce soit . Nous nous sommes séparés ( pas du tout à cause de ça) et j'ai rencontré un autre garçon plusieurs mois plus tard , avant LA chose où j'angoissais énormement , j'ai parlé à une amie de ce problème & puis j'ai recraché les trucs que j'ai subi qd j'étais petite , inconsciemment je faisais un blocage par rapport à ça ... ça m'a fait enormément de bien d'en parler & je n'ai eu aucun problème avec mes relations sexuelles par la suite . Tout se passe dans la tête & ce , de façon inconsciente .
Je souhaite bon courage aux filles qui vivent ça , ce n'est vraiment pas facile du tout et très douloureux !
 
Swirl , je te conseille quand même d'aller voir un autre gyneco pour un vrai examen.
a 17 ans j'avais un copain on avait tous les deux envie on a essayé et pour moi c'était une douleur insuportable, si bien qu'il n'a pas pu rentrer.
On a essayé plusieurs fois, il était super doux super tendre on s'aimer mais rien n'y faisait, j'avais horriblement mal si bien que j'avais peur quand on se retrouvait tous les deux parce que pour moi sexe allait avec douleur. Du coup je me contracter avant même de reessayer et ca empirer.
J'ai regarder sur internet et moi aussi j'en suis venue a m'auto diagnostiquer un vaginisme, je me trouvé nulle frigide et j'étais en train de me persuader qu'une vie sans sexe ca avait du caractere un peu a la Andy Warhol, je pensais rester vierge toute ma vie.
ET J'EN AI PARLE a ma gyneco , qui apres un examen a remarqué que mon hymen était trop epais et que c'est de la que venaient les douleurs. 2 incisions plus tard le probleme était reglé. Enfin presque puisque avec mon copain de l'époque le sexe était associer a la douleur et ca marchait pas quand même. on est resté un an ensemble et on s'est quitter. J'ai rencontrer un autre mec, comme j'étais pressée, apres avoir patienter un an, on la fait tres rapidement et tout c'est bien passé. Maintenant ca fait 4 ans qu'on est ensemble.

Tout ca pour te dire que sur interent on peut lire nimporte quoi. Un diagnostic de doctissimo ne vaudra jamais un vrai diagnostic d'un gyneco. Peut etre que le probleme est plus petit que tu ne le penses et qu'il a juste empiré avec le temps et la peur.
En tout cas courage.
 
Une première contribution pour un article qui m'a tout particulièrement parlé!

Je ne peux que rejoindre certains commentaires qui t'encouragent à aller voir un spécialiste. J'ai moi aussi eu pas mal de difficultés (tampon impossible à mettre, ...), même si j'ai eu la chance de "surmonter" ça avec mon premier (et actuel) copain.
Si les rapports ne sont plus douloureux depuis longtemps, on m'a récemment "diagnostiqué", un peu par hasard, un périnée trop tonique, trop musclé (pour une fois qu'on me trouve un muscle quelque part, il fallait que ce soit un mauvais!): j'avais en fait des cystites à répétitions, due apparemment à cela. D'où également les rapports douloureux, et les difficultés avec les tampons. Il suffirait de quelques séances de kiné pour régler le souci.
Tout ça pour dire que tu peux peut-être être simplement "trop musclée", et que même si tu arrives à te détendre durant les rapports (ce qui est mon cas), cela pourrait créer d'autres désagréments de santés qui pourraient être faciles à régler! Donc n'hésite pas à aller voir quelqu'un, et à ne surtout pas te jeter la pierre: il se peut que ce soit dû à tout autre chose que du psychologique!

En tout cas courage pour tout! :jv:
 
Je vais peut-être redire ce que d'autres ont deja dit; mais je suis attérrée encore une fois par les médecins et gyneco, qui, dès qu'une fille à un problème de chatte, concluent très vite que c'est "psychologique"....
Même problème avec l'endométriose, maladie qui commence seulement à être traité... Parce que jusqu'a présent on considérait que c'était dans la tête des filles -__-
formidable.

Donc jeune fille témoigneuse, ne perd pas espoir ! va voir d'autres médecins, comme l'on déja dit d'autres, et je souhaite de tout coeur qu'il y aura une solution à ton problème ! :)
 
Limonade;2734284 a dit :
Je vais peut-être redire ce que d'autres ont deja dit; mais je suis attérrée encore une fois par les médecins et gyneco, qui, dès qu'une fille à un problème de chatte, concluent très vite que c'est "psychologique"....
Je suis tellement d'accord!
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes