Encore un article très intéressant ! Même si Valérie Pécresse est en campagne (et que j'ai l'impression qu'elle cherche à nous faire voter pour elle) (ce qui sûrement le cas), elle donne une image complètement différente dans cette interview que celle que lui donnent les médias habituels. Je ne l'aimais vraiment pas, et maintenant, je dirais pas que je l'apprécie mais je lui laisserai davantage le bénéfice du doute :hesite:
Sinon pour répondre à la questions à la fin de l'article, je trouverais ça vraiment intéressant que Madmoizelle puisse interviewer plus de femmes politiques (ou hommes d'ailleurs) sur ces questions du féminisme ! Clairement @Clemence Bodoc, tu offres un nouvel angle d'analyse des personnalités politiques :taquin:
Je pense aussi que l'image donnée de ces femmes politiques est biaisées par le sexisme des médias, peut-être inconscient mais je ne pense pas qu'elles soient traitées de la même façon que les hommes malheureusement.
 
  • Big up !
Reactions : muffinjedi and Lis
@Clemence Bodoc J'ai bien aimé ton article, et j'aurais pu être d'accord si Valérie Pécresse n'avait pas déjà fait de remarques sexistes auparavant. Ce n'est pas la première fois! Il y avait eu des débats sur un texte sur les congés parentaux, où il était question de donner un congé paternité plus important, car les premières semaines suivant la naissance d'un bébé sont fatigantes, deux parents ne sont pas de trop pour s'en occuper... Mais Valérie Pécresse avait dit que changer des couches ne seraient pas intéressant pour les pères, qu'ils préféreraient pouvoir prendre ces congés paternités pour régler des problèmes plus compliqués, plus tard, pour aider un enfant pendant sa crise d'adolescence. Je suis désolée, mais ça revient à dire que les femmes peuvent se contenter de changer les couches, mais ce n'est pas digne des hommes qui peuvent régler de vrais problèmes... source: http://www.journaldesfemmes.com/mam...pond-pas-a-la-realite-des-familles-0713.shtml

Je découvre cet article et je suis effarée... Les enfants sont la croissance de demain donc il faut en faire beaucoup donc un ça sert à rien donc pas de congé parental pour le 1er ? Non mais WTF ? :goth:
 
Coucou

Malgré tes réponses, je ne suis toujours pas d'accord avec cet article.

EDIT : en fait, j'ai une question pour celles qui sont « gênées » par cette interview : le féminisme doit-il transcender les clivages politiques ? En d'autres termes, moi, en tant que « féministe de gauche », ai-je le droit de « venir en aide » à une femme de droite, ou est-ce que je dois d'abord vérifier que ses prises de positions sont 100% en accord avec mon féminisme à moi ?

Bien sûr que tu as le droit de venir en aide à des femmes avec qui tu n'es pas d'accord sur d'autres sujets. Heureusement ! D'ailleurs entre nous tu as le droit de faire ce que tu veux ^^ c'est pas à nous de t'en empêcher !
Et encore une fois, oui aux interviews de femmes politiques, et même de celles avec qui l'on est pas d'accord. C'est une preuve d'intelligence et d'intégrité de la part d'un média que de présenter objectivement des gens avec qui l'on est pas d'accord. Tout comme de critiquer des gens avec qui l'on est habituellement d'accord.
Je dis également oui au fait de dénoncer que sous prétexte que VP est de droite, elle est tout de suite taxée de sexisme, lorsque Ségolène avait été plutôt épargnée (il me semble pourtant que l'on en avait parlé parce que à l'époque ça ne m'avait pas plu...).

Mais tu parle du fait que tu as été victime de sexisme en étant constamment renvoyée à ton genre dans un de tes anciens boulots. Si j'ai bien compris, tu as réagit en utilisant l'humour. J'ai déjà fait ça aussi, jouer sur le sexisme en l'accentuant, avec ironie pour le souligner en fait.
Mais je suis désolée de dire qu'il y a une différence quand on est un personnage public. Oui c'est pas juste mais c'est comme ça. Tu peux faire des blagues dans ta vie privée, tu peux prendre les choses avec humour, répondre avec ironie. Je peux aussi le faire. VP également, dans l'intimité. Mais en direct, devant des caméras, sur le terrain public d'une campagne électorale, non. Tu ne peux pas dire ce que tu veux comme tu veux. Tu ne peux pas faire de l'humour, du moins pas sans être sûr-e d'être bien compris-e, que cela soit clairement identifié comme tel.

Alors je ne dis pas qu'il faut clouer VP au pilori, et expliquer le contexte dans lequel chaque femme évolue et le fait que cela peut amener à ce genre de comportements et de "maladresses", parce qu'on est autant intoxiquées par le patriarcat que les hommes, c'est important (j'en dis aussi des bêtises ou des mauvaises blagues). Cela permet de la dé-diaboliser et de dire "Hé elle aussi elle est humaine !" Même si, parallèlement à ça je doute que ce genre de personne, avec une carrière aussi fournie en politique, ne soit pas rodée à ce genre d'exercice et donc normalement capable d'éviter ce genre de dérapages (surtout que là c'est pas sorti tout seul, c'était clairement prévu !).

Ce qui me gène encore une fois dans cet article c'est le mélange. Je pense que l'article sur cette phrase aurait dû être séparé de l'interview. Ou alors, tu aurai dû mieux préparer cette interview... Parce que sans vouloir être désagréable, comment as-tu pu réaliser cette dernière (dont le sujet premier était le sexisme) sans poser une question au sujet du congé paternité et des phrases citées sur les couches qu'il serait humiliant de changer pour les hommes ou du plus grand besoin de leur autorité à l'adolescence (soulevée par plusieurs madz dans les commentaires mais tu n'en as pas parlé dans tes réponses...) ?

De même, et je me répète mais tant pis, aucune mention du racisme qui sous-tend cette volonté de nettoyer le département en commençant par un camps de Roms !
 
Merci @Clemence Bodoc c'etait tres interessant ! J'espere que tu en feras d'autres.

Sur ce modèle il y a l'excellent livre Femmes Au Pouvoir qui retrace le parcours et interviewe une dizaine de femmes françaises de pouvoir (dont Michele Alliot Marie ou Veronique Morali), c'est passionnant.

Bon, Valerie Pécresse je m'en souviens surtout pour sa réforme des universités, et son je-m'en-fichisme lors de la tricherie du concours d'entree en medecine en 2005 (ou 2004 ?), bref ton article nuance un peu mon a-priori super negatif :rolleyes:
 
Hello ! Une fois n'est pas coutume, je vais répondre point par point, parce ce message s'y prête particulièrement bien (merci @Eleonore Or pour ce post qui me permet effectivement de préciser mes intentions :fleur: )

Mais je suis désolée de dire qu'il y a une différence quand on est un personnage public.

Oui, mille fois oui. Quand on est un personnage public, on est sur la sellette en permanence, tout ce qu'on dit est enregistré, répété, amplifié, parfois sorti de son contexte.

Raisonner en théorie, comme nous le faisons ici, c'est facile, pratique et confortable. Concilier des convictions avec les contraintes de l'action publique et le poids de l'opinion publique, c'est autre chose, c'est une culture du compromis (attention : je me fais l'avocat du diable. Je suis dans le camp des "théoriciennes", j'écris sur le web, hein. :cretin: ). En théorie, j'ai le même niveau d'exigence avec tout le monde. En pratique... bah je peux comprendre la langue de bois, par exemple, et je ne monte pas au créneau chaque fois qu'un•e politique en use pour éviter/détourner un débat... (encore une fois : je n'approuve pas, je n'excuse pas : je peux comprendre).

Encore une fois, je ne nie pas du tout que la phrase de VP était sexiste. En ce qui ME concerne, pointer le sexisme de cette phrase me semble contre-productif dans l'équation globale, parce que c'est UNE réplique nulle, face à tout le poids du sexisme dans les médias et la vie politique que les femmes se prennent constamment. Et il me semble qu'on est d'ailleurs plutôt d'accord sur ce point :

Alors je ne dis pas qu'il faut clouer VP au pilori, et expliquer le contexte dans lequel chaque femme évolue et le fait que cela peut amener à ce genre de comportements et de "maladresses", parce qu'on est autant intoxiquées par le patriarcat que les hommes, c'est important (j'en dis aussi des bêtises ou des mauvaises blagues). Cela permet de la dé-diaboliser et de dire "Hé elle aussi elle est humaine !" Même si, parallèlement à ça je doute que ce genre de personne, avec une carrière aussi fournie en politique, ne soit pas rodée à ce genre d'exercice et donc normalement capable d'éviter ce genre de dérapages (surtout que là c'est pas sorti tout seul, c'était clairement prévu !).

Et pour moi, on ne parle pas encore assez de ce contexte. On ne rappelle pas assez la pression constante à laquelle les femmes politiques sont soumises, combien l'exigence d'exemplarité qu'on citait plus haut, s'applique non seulement à leur parole, mais aussi à leur apparence, et puis aussi à leur vie privée ! (mère exemplaire !).

Je dois dire que je suis d'accord avec elle sur un point : les femmes politiques de gauche sont mieux défendues. Et j'ai la conviction qu'on doit pouvoir séparer le féminisme des clivages politiques : je retiens mon souffle, mais Marine Le Pen n'a pas encore été la cible d'attaques sexistes (il y a eu des tentations fortes au moment du gala à New York, de commenter sa robe pour la critiquer... mais c'est resté quand même globalement une critique de ses pulsions "anti-système" !). Je le vivrai très mal le jour où je serai obligée de prendre la plume pour défendre Marine Le Pen d'attaques sexistes (alors vraiment, svp, que personne ne s'y mette :cretin: )

Ce qui me gène encore une fois dans cet article c'est le mélange. Je pense que l'article sur cette phrase aurait dû être séparé de l'interview. Ou alors, tu aurai dû mieux préparer cette interview... Parce que sans vouloir être désagréable, comment as-tu pu réaliser cette dernière (dont le sujet premier était le sexisme) sans poser une question au sujet du congé paternité et des phrases citées sur les couches qu'il serait humiliant de changer pour les hommes ou du plus grand besoin de leur autorité à l'adolescence (soulevée par plusieurs madz dans les commentaires mais tu n'en as pas parlé dans tes réponses...) ?

Oui, je pense qu'il y avait besoin d'expliquer pourquoi les femmes non plus n'ont pas envie de changer les couches, et je plussoie totalement cet article de Slate, qui plutôt que de s'arrêter à dénoncer le sexisme de cette phrase, s'applique à expliquer en quoi cette phrase démontre la nécessité du féminisme. Il date de 2013. J'aurais pu faire la même chose, mais j'ai préféré donner la parole à Valérie Pécresse qui venait de se faire allumer pour la 2ème fois en très peu de temps par le Petit Journal (sa phrase à propos de Clinton/ Merkel + le ménage).

Parce qu'on est en 2015, qu'elle est en campagne électorale, qu'on ne lui fera pas de cadeau, et qu'elle mérite qu'on l'attaque sur ses idées, sur ses propositions, sur son projet, et que si on doit aussi l'attaquer sur le sexisme, qu'on fasse attention à la poutre dans son oeil ; j'aurais pu faire un article pour taper sur LPJ pour leur traitement sexiste, et sur VP pour sa phrase sexiste. Mais ma conception de l'objectivité n'est pas de juste pointer "un tort à droite, un tort à gauche", c'est de remettre les faits en perspective. D'où les passages sur d'autres séquences de LPJ, et leur traitement des femmes politiques en général. D'où les passages sur l'expérience de Valérie Pécresse, où je lui laisse la parole.

En fait, si vous voulez lire des articles critiques sur les femmes politiques, il y en a plein les médias, qui ont des rédactions à temps plein sur ces sujets (pour info, j'ai vu la séquence dimanche, rencontré VP mercredi, publié vendredi après midi : pas exactement "un rush", donc).

Des articles qui remettent de la perspective autour de telle ou telle femme politique, il y en a peu. (il y a bien des portraits, mais alors ils sont teintés de sexisme, comme l'a démontré Libé en parodiant un article sur Macron). Maintenant, comptez sur moi pour monter au créneau si Valérie Pécresse commet des impairs dans sa campagne : je vais la suivre. Ça me paraissait important de remettre du contexte autour d'elle, et de déconstruire sa réputation de "blonde" avant de pouvoir aller l'affronter sur le terrain des idées.

Et je préfère largement faire des articles sur des idées, que sur des petites phrases, parce que ça aussi, ça devient l'essentiel de la production médiatique : hop une "petite phrase" qu'on commente, et si ça fait polémique, encore mieux, comme ça d'autres répondent, et on commente les réponses, trop bien ! Faire des articles comme celui de Slate sur le problème de fond, oui, mais sur ce sujet du ménage, ça me semblait très superflu, j'ai préféré mentionner le problème d'entrée (sur le poids des tâches ménagères) et passer à autre chose dans le corps de l'article.

De même, et je me répète mais tant pis, aucune mention du racisme qui sous-tend cette volonté de nettoyer le département en commençant par un camps de Roms !

Mais ça, par exemple, c'est ton interprétation. Déjà, ce n'est pas elle qui a fait évacuer le camp, ensuite, elle ne dénonce pas la saleté laissée par les Roms (qui ont été expulsés, c'est pas comme s'ils avaient choisi de partir), elle dénonce le fait que les autorités aient laissé le terrain dans cet état (personne n'est venu nettoyer derrière).

Face à moi, quand elle parlait des mariages forcés/mariages arrangés, j'ai bien fait attention à ses mots, pour y déceler du racisme intentionnel ou non : or elle a elle-même bien insisté sur le fait qu'elle parlait de familles françaises (histoire qu'on ne lui prête pas un amalgame "les mariages forcés, c'est les étrangers", puisque que clairement, elle entendait lutter contre cette tradition par la loi, sans pointer du doigt "les étrangers".)

Je ne sais pas si ces explications contribuent à préciser ma démarche ; pour ma part, je vois dans vos réponses à ma question sur le féminisme des "oui, mais" : oui tu as le droit de venir en aide aux femmes de droite victimes du sexisme, MAIS... Et je ne sais pas quoi faire de ce "mais" !

Pour VP par exemple, j'ai fait "cette phrase est sexiste" (1er paragraphe qui commence par "évidemment j'ai tiqué" + j'explique le pb de cette phrase), ET rappelons le contexte médiatico-politique dans lequel VP évolue, et examinons la poutre dans nos yeux. Pas de "mais". (J'aurais dû faire "VP est victime de sexisme MAIS elle en fait le jeu aussi..." ? Mais ça pour moi, c'est loin d'être neutre, justement ! Déjà je me serais permise de jauger les conséquences de l'un et de l'autre, jugeant que c'est + grave de balancer un slogan sexiste (qui plus est une reprise ironique de Royal) que la litanie de sexisme à laquelle elle doit faire face ?)

Il ne me semble pas avoir signé un chèque en blanc à Valérie Pécresse pour l'ensemble de son oeuvre passée et future, mais simplement de lui avoir laissé l'opportunité de "balayer" les accusations du Petit Journal (pun intended ! ;) )
 
@Clemence Bodoc merci pour ton article dont j'ai aimé justement le côté non-partisan !

Et les réactions suite à ton article montrent justement qu'il était nécessaire. Comme tu l'as très bien dit dans une de tes réponses aux commentaires, les femmes de droite sont en général moins défendues par leurs consœurs de tous bords...
Et je trouve ça grave puisque la défense des droits des femmes devraient être une notion qui transcende les parties ! Tout comme l'écologie, le droit des enfants, le droit des animaux etc....

Toutes ces grandes notions font en sorte que nous nous rassemblons sur ces choses qui devraient être évidentes ! J'entends par là, appeler une candidate "La Blonde" ou "Alice au Pays des Merveilles",... son adversaire pourrait me l'expliquer de toutes les manières, je n'arriverais jamais à admettre que ça fasse partie du jeu politique ! Non, je ne suis pas d'accord, parce qu'attaquer les gens sur leur genre, leur apparence etc, ça ne devrait jamais laisser indifférent !

Et ce n'est pas moins grave parce que Valérie Pécresse est de droite ! Mais en l’occurrence, c'est très grave que des femmes politiques décident de choisir de dénoncer certaines phrases sexistes en fonction de qui a été victime !
 
Je dois dire que je suis d'accord avec elle sur un point : les femmes politiques de gauche sont mieux défendues. Et j'ai la conviction qu'on doit pouvoir séparer le féminisme des clivages politiques.
je ne comprends pas cet argument,je le trouve enfantin surtout. Ca me fait penser à des gamins dans la cour de récré "oui mais aussi,quand c'est truc machin(e) qui dit/fait ça,on lui dit rien,c'est pas juste! " Pour moi,elle cherche à noyer le poisson en déplaçant le sujet. Oui,il y a eu des milliers de phrases sexistes prononcées par les hommes et les femmes politiques,ça ne légitimise en aucun cas la sienne. Le sexisme est de plus en plus dénoncé,c'est une bonne nouvelle à mon sens.
 
  • Big up !
Reactions : ChansonMuette and Lis
Merci pour cet article ! (Je n'ai pas le temps de lire tous les commentaire, je donne juste mon avis vite fait).
Ca fait du bien d'avoir les vraies informations, non coupées, positives. Parce que du point de vue des médias actuels (et aussi du petit journal), j'ai l'impression qu'on est dirigé par une bande d'idiots dont chacune des décisions est discutable.
Personnellement, j'ai énormément de mal avec la politique. Souvent, je ne comprend pas les enjeux, et j'ai l'impression que celui qui gagne, c'est celui qui parle le plus fort. Je l'avoue, j'ai besoin d'éclaircissements de ce genre.
Donc, j'attend avec impatience les prochaines interviews de personnage politique. S'il y a juste un suggestion que je peux faire : ça serait bien qu'on ne se focalise pas uniquement sur les femmes (mais un peu sur le féminisme quand même). Ca nous permettrait de nous rendre compte de qui, parmi ceux qui nous dirigent, soutiennent la cause des femmes. \o/
 
Dernière édition :
Coucou @Clemence Bodoc merci pour ta réponse, pour moi elle éclaircit ton propos. Je comprends mieux ta position dans l'article :highfive:

Je ne sais pas si ces explications contribuent à préciser ma démarche ; pour ma part, je vois dans vos réponses à ma question sur le féminisme des "oui, mais" : oui tu as le droit de venir en aide aux femmes de droite victimes du sexisme, MAIS... Et je ne sais pas quoi faire de ce "mais" !
Je vais prendre le risque de parler pour les autres, mais je pense que ce "mais" venais de l'incompréhension de ta position, d'une impression de subjectivité ou de ""complicité"" (c'est un peu exagéré mais j'ai pas trouvé d'autres mots :s). C'était le cas pour moi en tout cas.

Mais ça, par exemple, c'est ton interprétation.
Oui, c'est vrai. Peut-être (sûrement) que mon antipathie (un peu primaire parfois) en vers la droite et VP influence mon interprétation... Mais c'est vraiment comme ça que je l'ai ressentis.
 
  • Big up !
Reactions : Clemence Bodoc
De toute façon vouloir transformer le mariage des couples homosexuels en Union Civile et vouloir organiser "un grand débat sur les questions éthiques que ça pose" "comme on le fait pour la PMA", c'est complètement homophobe. Je ne vois pas comment on peut considérer ça comme un fait mineur et juger inutile d'en parler. Et je ne ne sais même pas ce qu'elle a fait ou dit d'autre encore mais à mon avis la liste doit être longue. + la bourse au mérite et la réforme des universités sont des mesures totalement problématiques de mon point de vue, je ne comprends pas comment on peut présenter ça d'une manière positive (la bourse au mérite à la rigueur je peux comprendre même si je ne suis pas d'accord, mais alors la réforme des universités ça reste un grand mystère).
J'ai beau être d'accord sur le principe selon lequel le féminisme est censé défendre toutes les femmes, elle il faudrait vraiment qu'elle soit dans une situation ultra galère pour que je me décide à me bouger pour l'aider. :stare:

Je pense qu'il aurait été préférable d'écrire cet article en n’omettant pas de la présenter aussi sous son mauvais jour. Et là il aurait été neutre et aurait rempli son objectif premier d'après ce qui a été dit, à savoir : la défendre en tant que femme, point. Au lieu de ça on est en plein dans l'empathie et qu'on le veuille ou non ça lui fait une publicité positive sachant qu'elle est en pleine campagne, alors que c'est une politicienne horrible.

Edit : et je viens de voir que son grand ménage sur la vidéo du petit journal c'était sur un ex camp de Rroms évacué, appelé dans l'article "véritable dépotoir à ciel ouvert". Je trouve ça problématique de mettre l'accent sur la pauvre Valérie Pécresse victime du "sexisme" de Yann Barthès, plutôt que sur le fait qu'en toile de fond son action à l'air de sous entendre que les Rroms sont de gros dégueulasses et qu'on va nettoyer tout ça, plutôt que de signifier qu'en fait ben peut-être que ces gens là ils vivent grave dans la misère en atteste l'état du terrain évacué et que c'est peut-être plus intelligent de réfléchir à comment prendre leurs existences en compte plutôt que de les chasser pour "faire un grand nettoyage". Je crois qu'on peut ajouter à son palmarès (sans grande surprise) : sexiste, homophobe (ça c'était les acquis) et maintenant : raciste.
N'ayons pas peut d'appeler les choses par ce qu'elles sont.

:goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth::goth:

Et personnellement je suis d'accord avec le traitement qui a été fait par le Petit Journal en fait, je ne vois pas où est le problème.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes