En ce qui me concerne, j'ai été soignée alors que j'ai été célibataire (et célibataire en partie à cause de la vestibulodynie) et c'est vrai que mon problème a tendu a être minoré par certains soignants parce que j'étais célibataire, avec des réflexions du type "ben où est le problème puisque vous n'avez pas de rapports en ce moment ?". C'est vraiment dommage de voir que pour certains, la question relève vraiment de la satisfaction du plaisir masculin et non de la prise en charge de la maladie.
 
Bonjour,
J'ai adoré cet article... Je ne connaissais que la dyspareunie, que je m'étais vaguement auto-diagnostiquée, mais dont je n'ai donné suite car ignoré par pas mal de gynécologues consultés.

Mon histoire : une pilule micro-dosée m'a tué ma libido (déjà fébrile). Ensuite j'ai enchaîné les désastres sexuels, si frustrants pour nous deux.
Quand j'ai compris que c'était la pilule, j'ai tenté l'anneau (un peu mieux). Et puis, pas de chances, on m'a donné un traitement immunosuppresseur pour ma maladie de Crohn... Et là, le désert !
Désert = sécheresses, douleurs et donc forcément, plus de libido du tout.
Mal à en pleurer, brûlures,...

Depuis 8 ans, j'ai toujours le même homme, d'une grande patience, et je lui fais vivre ma situation chaotique.
Il en même perdu confiance en ses pouvoirs d'hommes dans nos moments intimes (maxi culpabilité des deux côtés)

• Et OUI la société actuelle nous fiche une pression monstre.
• NON le sexe n'aboutit pas toujours au coït, en revanche, avec DE l'amour, les câlins peuvent être géniaux.

J'ai souvent songé à aller voir un sexologue en couple. Mais il n'y croyait pas trop à l'époque.
Maintenant, il évoque enfin, par lui-même, le fait que nous pourrions sauter ce cap.
Seulement, manque de temps, nous hésitons.
Mais aussi parce que nous avons trouvé qq solutions toutes simples, à force d'essayer 50 000 produits de parapharmacie, qui, par le plaisir gagné, nous on fait reprendre confiance en nous !

Mes astuces :
Déjà dit et redit : le lubrifiant.
Étant hyper sensible, parfois à risques de mini mycoses. J'ai opté pour des produits PH neutre.
Lubrifiant de la gamme verte Saugella (vente en para), il a en plus des propriétés anti-fongiques et anti bactériennes naturelles. (Attention, c'est pas un spermicide ! on a pu concevoir bébé avec !)

Et pour les sécheresses, après la douche quotidiennement et après un rapport pour soulager si besoin, la crème Saugella de la gamme rose.
Mettre sur les 4 premiers centimètres du périnée.

Grâce à ce principe, j'ai commencé à me réapproprier mon corps, seulement qq jours après.
Plus de confiance en moi, mon mari plus à l'aise...

LA Cerise : Nous avons eu un bébé juste en suivant ce super épisode (et je n'ai jamais eu de meilleurs orgasmes que pendant mes 5 derniers mois de grossesse !)

Sinon, pour le temps normal, je ne suis plus sous contraceptifs. En revanche, comme je suis sensible aux préservatifs, après pas mal de tests, les seuls qui ne me brûlent pas, sont les intimy gamme à l'aloe Vera /ph neutre. (Certains supermarchés). La boîte est violette claire.

D'ici là, depuis mon accouchement, j'ai à nouveau des appréhensions psy. Voilà pourquoi nous nous posons à nouveau la question d'un sexologue.

Voilà mes astuces, j'espère que cela rendra service à certaines d'entre vous !
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Nywoe
Bonjour à toutes,

Merci pour cet article qui me redonne un peu d'espoir. Il me parle énormément car je subi les mêmes douleurs depuis maintenant un peu plus de 2 ans et demi.

Tout à commencé quand j'ai rencontré mon copain actuel. Au début, nos relations sexuelles se passaient plutôt bien. Plus, presque du jour au lendemain, nos rapports ont commencé à être douloureux. Mais, ce n'était pas à chaque fois, puis parfois ça passait au fil du rapport... Je ne me suis pas inquiétée immédiatement. Ca a duré, duré, duré... Je me suis décidée à aller faire des test sanguins pour les MST, IST etc. Tout était négatif. J'ai alors été chez mon généraliste qui m'a fait faire des prélèvements pour me tester au Chalmydia, Mycoplasme etc, et m'a prescrit un anti-biotique. Tout est revenu négatif, et l'anti-biotique n'a rien fait, à part me faire vomir matin et soir à chaque prise.

J'ai ensuite été voir ma gynéco pour lui parler du problème. Elle m'a prescrit environs une trentaines de traitements différents sur une durée d'environs 1 an. Rien n'y a fait. Elle me testait pour des trucs qui revenait négatif mais me traitait quand même après... Elle me disait que mon copain devait avoir un pénis trop gros, et que je devrais essayé en buvant beaucoup d'alcool... Merci pour ces conseils judicieux.
Je me suis alors décidée à aller voir une autre gynéco, qui m'avait été recommandée. Celle-ci a prit le problème plus au sérieux. Elle a d'abord pensé à de l'endométrise, car j'ai également des règles douloureuses. J'ai passé une échographie périnéale qui n'a rien montré, ainsi qu'un IRM qui n'a rien montré non plus. Après l'IRM négatif, j'étais désemparée. C'est l'examen qui permet de voir le plus de choses, et il n'y avait rien. Je me suis dis que le problème, c'était moi. Je suis retournée voir ma gynéco qui m'a alors dit que le problème était dans ma tête et qu'il fallait que je me détende, je n'avais rien. J'étais anéantie.

Mon copain a toujours été très compréhensif. Il ne m'a jamais forcé la main, et m'a toujours soutenue. Nous sommes ensemble depuis 3 ans, et je culpabilise énormément de ne pas pouvoir lui apporter ce qu'il voudrait. Nous avons une vie sexuelle, mais celle-ci n'est pas "normale" et cela me détruit. Je voudrais pouvoir avoir le CHOIX.

Après la révélation de la gynéco, je me suis décidée à aller voir une sexologue. Si le problème venait de moi et était dans ma tête, je ne voyais pas d'autre solution que d'aller voir quelqu'un avec une formation psy. Celle-ci m'a alors tout de suite diagnostiqué une vestibulodynie provoquée et m'a envoyé chez une gynécologue spécialisée.

Je me suis rendu chez cette nouvelle gynéco avec plus d'espoir que jamais. Mon désir sexuel était devenu pratiquement inexistant, et mon moral n'était pas au mieux. Elle a confirmé le diagnostique de la sexologue, m'a prescrit une crème anesthésiante, une crème cicatrisante et 12 séances de kiné.

Les séances de kiné étaient horribles au début, puis elles se passaient de mieux en mieux. Un jour, j'ai voulu réessayer d'avoir un rapport sexuel avec pénétration, jusqu'à lors interdit. Et là... c'est le drame. Presque rien n'avait évolué. Depuis, j'ai arrêté les séances de kiné, mais je pense reprendre. La sexologue me dit que ça va venir... Que c'est une question de persévérance... mais je sais plus. J'ai pensé à l'opération, mais elle demande jusqu'à 1 an de rétablissement, et n'est vraiment pas toujours un succès...C'est difficile à vivre au quotidien. Je ne peux pas mettre de tampons non plus... Mon couple va bien mais j'ai peur que cette maladie ait raison de lui à chaque instant...

Je souhaite beaucoup de courage à celles qui souffrent de vestibulodynie. C'est quelque chose de très difficile à vivre. Après 7 mois de traitement, je ne vais pas beaucoup mieux, mais je ne désespère pas... ou du moins pas toujours.

Ca fait du bien de lire que certaines femmes ont vécu la même chose, et qu'elles s'en sont sorties. Merci pour ce témoignage.
 
  • Big up !
Reactions : Tzig0ne and JeujeuX
Merci Sunnny pour tes astuces, nos situations ont l'air semblables, je vais tester tes conseils.
Je me lave déjà avec le nettoyant saugella rose au ph neutre, il est très bien.

Bonjour,
J'ai adoré cet article... Je ne connaissais que la dyspareunie, que je m'étais vaguement auto-diagnostiquée, mais dont je n'ai donné suite car ignoré par pas mal de gynécologues consultés.

Mon histoire : une pilule micro-dosée m'a tué ma libido (déjà fébrile). Ensuite j'ai enchaîné les désastres sexuels, si frustrants pour nous deux.
Quand j'ai compris que c'était la pilule, j'ai tenté l'anneau (un peu mieux). Et puis, pas de chances, on m'a donné un traitement immunosuppresseur pour ma maladie de Crohn... Et là, le désert !
Désert = sécheresses, douleurs et donc forcément, plus de libido du tout.
Mal à en pleurer, brûlures,...

Depuis 8 ans, j'ai toujours le même homme, d'une grande patience, et je lui fais vivre ma situation chaotique.
Il en même perdu confiance en ses pouvoirs d'hommes dans nos moments intimes (maxi culpabilité des deux côtés)

• Et OUI la société actuelle nous fiche une pression monstre.
• NON le sexe n'aboutit pas toujours au coït, en revanche, avec DE l'amour, les câlins peuvent être géniaux.

J'ai souvent songé à aller voir un sexologue en couple. Mais il n'y croyait pas trop à l'époque.
Maintenant, il évoque enfin, par lui-même, le fait que nous pourrions sauter ce cap.
Seulement, manque de temps, nous hésitons.
Mais aussi parce que nous avons trouvé qq solutions toutes simples, à force d'essayer 50 000 produits de parapharmacie, qui, par le plaisir gagné, nous on fait reprendre confiance en nous !

Mes astuces :
Déjà dit et redit : le lubrifiant.
Étant hyper sensible, parfois à risques de mini mycoses. J'ai opté pour des produits PH neutre.
Lubrifiant de la gamme verte Saugella (vente en para), il a en plus des propriétés anti-fongiques et anti bactériennes naturelles. (Attention, c'est pas un spermicide ! on a pu concevoir bébé avec !)

Et pour les sécheresses, après la douche quotidiennement et après un rapport pour soulager si besoin, la crème Saugella de la gamme rose.
Mettre sur les 4 premiers centimètres du périnée.

Grâce à ce principe, j'ai commencé à me réapproprier mon corps, seulement qq jours après.
Plus de confiance en moi, mon mari plus à l'aise...

LA Cerise : Nous avons eu un bébé juste en suivant ce super épisode (et je n'ai jamais eu de meilleurs orgasmes que pendant mes 5 derniers mois de grossesse !)

Sinon, pour le temps normal, je ne suis plus sous contraceptifs. En revanche, comme je suis sensible aux préservatifs, après pas mal de tests, les seuls qui ne me brûlent pas, sont les intimy gamme à l'aloe Vera /ph neutre. (Certains supermarchés). La boîte est violette claire.

D'ici là, depuis mon accouchement, j'ai à nouveau des appréhensions psy. Voilà pourquoi nous nous posons à nouveau la question d'un sexologue.

Voilà mes astuces, j'espère que cela rendra service à certaines d'entre vous !
 
Hello :)

J'avais posté un message sur ce forum il y a quelques mois pour expliquer ma situation, qui n'était pas terrible, voire catastrophique... Après une découverte d'endométriose (diagnostiquée après 8 ans de plaintes jamais écoutées), mon médecin généraliste m'a envoyé chez un gyné qu'il connaissait bien pour faire le nécessaire (je vais avoir droit à la coelioscopie, joie et bonheur :stare:). Du coup j'en ai profité pour parler de mes rapports douloureux, qui d'après lui n'ont pas de lien avec l'endométriose (ça doit faire mal dans le bas du ventre, moi j'ai mal plus à l'entrée). Et à l'examen, au premier coup d'oeil il a vu ce qui n'allait pas: lichen scléreux vulvaire. Le nom fait peur, mais c'est "juste" une maladie inflammatoire bénigne de la peau et des muqueuses, qui donne un aspect marbré assez caractéristique (des stries roses et blanches). Ce n'est pas contagieux, ça ne s'attrape pas par manque d'hygiène, pour moi il a dit que ça peut être dû à des traumatismes répétés quand je souffrais de sécheresse avec une pilule pas bien dosée. Donc quand je lui ai dit qu'on me disait que "c'était dans ma tête" et qu'il fallait "consulter un sexologue", ça l'a doucement fait marrer, parce qu'apparemment ça se voir TRES bien, mais c'est assez sous-estimé (un peu comme l'endométriose, tiens). Le traitement est simple: crème à base de cortisone à appliquer matin et soir pendant 6 semaines (du Dermovate pour ma part). Il faudra certainement faire un traitement sur le long terme, mais si ça permet à mon amoureux et moi d'avoir une sexualité épanouie, ça ne me dérange pas trop de m'étaler de la pommade :winky: .

Le mystère est résolu, je pense, pour moi. Je n'avais jamais entendu parler de ça, aucun gyné ne l'avait trouvé pourtant! Entre ça et l'endométriose, je suis quand même en colère contre le corps médical... Donc pour celles qui ont mal, essayez de demander à votre gyné à propos de ça, je ne dis pas que c'est ça à tous les coups, mais ça peut être une des raisons, et bonne nouvelle: on peut y remédier :dowant: !!
 
Bonjour ! :fleur:

Cet article date de plusieurs mois mais mon Dieu, comme je suis heureuse de tomber dessus !!

Depuis 6 mois, j'ai des douleurs à l'entrée du vagin lors de la pénétration. Comme une brûlure. Elle reste pendant plusieurs vas et vient et parfois bloque totalement le rapport sexuel. Ça me fout une trouille BLEUE des moments intimes. Super paradoxe en plus: j'ai envie de faire l'amour, j'ai du désir, des besoins, et je m'y lance mais arrivé au moment de la pénétration, je stresse et ça ne rate pas. (Côté copain, j'ai un super chéri, un des plus compréhensifs et adorables, ne vous en faites pas il n'y aucune pression ni rien :happy:)
Ça m'handicape énormément. Je commence à détester mon corps et ce qu'il me fait, et je commence même à en avoir peur.

J'ai consulté. Plus d'une fois. Et deux gynécologues différents.
Constat ? Comme les madmoizelles qui témoignent: "c'est une mycose", "ça ressemble à une mycose", "je dirais franchement une mycose à vous entendre", je n'ai pas eu un seul autre diagnostic même en faisant part de mes réticences et doutes quant à celui posé. Je ne compte plus les traitements pour les mycoses que j'ai eu et que je soupçonne d'avoir en plus totalement détruit ma flore vaginale.
Je me retrouve dans les témoignages et les symptômes de vestibulite et dyspareunie. Pas celui de la mycose.

Je ne sais plus quoi faire (en plus je vis à l'étranger où les soins ne sont pas ou peu remboursés et je suis au chômage). Je ne sais pas si je serais lue mais en tout cas, ça fait du bien de pouvoir lâcher ça. Il n'y a qu'à mon copain que j'arrive à en parler et j'hésitais à (re)consulter... :erf:
Cet article et les retours me poussent à continuer de voir un médecin, d'en changer même, et d'insister également sur mes symptômes. Je sais que comparée à certaines, 6 mois, ce n'est pas grand chose, mais j'en souffre: je ne me sens plus moi, je ne me sens plus femme, et mon corps est devenu un ennemi.

Merci énormément pour cet article :hugs:
 
  • Big up !
Reactions : Solène.
@Slytheerin si ca existe ou tu es, et qu'elle font ce genre de suivi, tu peux peut etre tenter de voir une sage femme? Dans mon cas c'est un gyneco qui a trouvé le soucis, mais c'est les sage-femme qui m'ont aidé pour la rééducation, et elles savaient tout a fait de quoi il était question.
 
@Elkaria Ça existe, mais j'avoue ne pas savoir si on peut les consulter d'emblée, sans passer par un médecin en premier lieu, ni le prix des soins, suivis ou non...
Grâce à cet article, j'ai décidé de passer par une nouvelle docteure (docteresse?) que j'ai consulté il y a peu pour d'autres sujets, elle avait l'air très ouverte et bienveillante. Je vais lui parler de tout ça, et verrai comment ça se passe avec elle à ce niveau-là et vers où/qui elle m'enverra s'il faut :)
Merci !
 
@Slytheerin pas de soucis. Je viens de voir qu'on ai dans le meme pays (mais je saurais pas t'aider, j'ai été suivie avant mon expat'). Effectivement le niveau des soins est pas tip top.

Une autre option ce serait un kine, certains propose aussi ce type de réeducation (a condition que ce soit vraiment ce qui puisse aider pour toi).
 
Ah je trouve le niveau des soins mieux de manières générales perso, mais le prix des soins ouille ouille ça fait bobo et je sais pas jamais à quoi m'attendre ni qu'est-ce qui est accessible en dehors de la médecine générale :happy: Bon, en tout cas, je vais consulter déjà !
 
Ce serait bien si les Madz qui ont témoigné dans l'article pouvaient donner l'adresse des ginéco qui les ont diagnostiqué. Parce qu'il y a peut être des madz dans le même cas, qui lisent cet article et qui ne trouvent pas de bon ginéco pour les aider et trouver ce qu'elles ont.
 
  • Big up !
Reactions : Barbadana
Je suis allée sur le site de l'association Les Clés de Vénus, ils ont un annuaire avec plusieurs spécialistes dans toute la France, Belgique, Espagne et Suisse! Je cherche aussi des réponses à 2 ans de douleurs inexpliquées...
Le lien: http://www.lesclesdevenus.org/annuaire-pro/
Bon courage à toutes je sais à quel point c'est difficile :calin:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes