Je souffre certainement de vaginisme au vu des douleurs que j'éprouve dès qu'il y a une tentative d'intrusion dans mon vagin. Et pourtant ma vie sexuelle est ultra épanouie ! Je suis sincèrement désolée pour toutes les madz qui ne peuvent pas pratiquer le coït et qui en souffrent mais ce n'est pas une raison pour parler d'une "sous-sexualité" quand il n'y a pas de pénétration..
 
J'avais posté en commentaire de cet article de 12 octobre... 2015. En page 1.

Janvier 2017, la situation n'a pas tellement évoluée. J'ai fait 10 séances de kiné, la praticienne a conclu que "c'était ok".
Sauf que ben, non. J'ai acheté des "bougies" (en vrai appelons un chat un chat, c'est des gods qui ne vibrent pas, qui ne sont pas sexy, mais fait pour être facile à insérer... et de différentes tailles), pour continuer de bosser sur moi et mes sensations. Parfois ça allait à peu près, mais globalement, toujours une brûlure, même avec un bon contrôle pelvien, rien n'y fait, les frottements irritent.

Quand j'ai repris une vie sexuelle, même constat.
Si l'excitation est suffisante, et avec des préservatif qui vont bien (les Skyn extra lubrifiés aident beaucoup, plus que capote standard + lubrifiant), j'arrive à avoir un rapport pas trop long, et même un peu de plaisir.
Et puis y a toutes les autres fois, frustrantes, où je fais surtout de mon mieux pour pas pleurer. Pas tant de douleur que de frustration, de colère, de "putain c'est pas juste".
Et je le vis très mal, et ça dure.

Les nouveautés de cette année, c'est que j'ai arrêté mon traitement hormonal anti-acné.
Donc l'acné est revenue. Donc on m'a prescrit la pilule. Sur la première plaquette j'ai perdu 3kg, et sur la deuxième j'ai tenu 5j avant de réaliser qu'elle me donnait des nausées de femme enceinte invivables.
Tout ça sans aucun impact sur mes douleurs, si ce n'est que j'ai eu des mycoses en plus. BONNE ANNEE :cheer:

:goth:

Bon je sais qu'il faut du temps pour que les hormones se stabilisent, mais là, juste, fuck my life :fleur:
 
  • Big up !
Reactions : -Arwen
Merci pour cet article très bien écrit!
Je voulais juste ajouter une petite astuce qui m'a en partie aidée : j'applique de l'HUILE DE BOURRACHE sur ma vulve et à l'entrée de mon vagin. Cela permet de réhydrater durablement cette zone, et aussi de soulager la douleur après un rapport. Je l'utilise aussi comme lubrifiant: d'abord toute seule en massage à l'aide d'un doigt pour aider à détendre les muscles, et aussi avec mon amoureux pour avoir des rapports moins douloureux.
Pour ma part, je suis presque guérie après 6 ans de galères. J'ai notamment fait des séances de rééducation du périnée, et j'ai aussi appris à m'écouter et à respecter mes désirs. Il m'a fallu commencer à accepter cette peur des rapports et ensuite apprendre à la dominer. J'ai aussi la chance d'avoir un amoureux en or, qui me soutient, et qui n'hésite pas à prolonger nos préliminaires pour que je sois suffisamment excitée et détendue. Pour info: il faudrait en moyenne 15 à 20 minutes de préliminaires pour une femme pour que son vagin soit prêt à commencer une pénétration, donc si Monsieur est pressé il faut parfois le lui rappeler.
Courage à toutes celles qui souffrent de ces maux! <3
 
  • Big up !
Reactions : Roxane K
Tout d'abord merci pour cet article.
Mon histoire est très longue et assez complexe. J'ai du prendre une série d'antibiotique qui m'ont fait vivre un calvaire d'une année et demi non-stop de mycose. Mais même lorsque celle-ci étaient "traitées" j'avais des douleurs énormes lors des relations mais pas seulement.

J'ai vraiment tout essayé, kiné et psy compris. Un jour, je me suis fait conseiller un gynécologue sur Fribourg (Suisse) qui a créé une crème à base de cellule souche qui aide à reconstruire les micro-fissure. J'ai pris rdv chez lui après 1sec de consultation, il a directement trouvé mon problème! J'ai le Lichen Scléreux Atrophique (nom barbare). C'est une sorte de maladie auto-immune de la vulve dont les symptômes sont style eczema, brulûre, micro-fissures, etc.
Cette maladie est tellement inconnue de beaucoup de gynécologues! En fait il existe 3 gynécologues en Europe qui sont spécialistes de cette maladie. Dont un est déjà à la retraite. et l'un d'eux était ce gynécologue en face de moi. La seule "solution" connue contre cette maladie, c'est l'application quotidienne de cortisone directement sur la vulve, à vie.
Sauf que bonjour les mycoses!
Alors j'ai commencé à appliquer la crème spéciale de ce médecin et ça a déjà beaucoup amélioré. Mais les douleurs pendant les rapports étaient toujours là.
En continuant mes recherches, j'ai aussi eu contact avec un personne en Suisse qui s'intéresse beaucoup à la photobiomodulation (reconstruction de la peau et des tissus par des led) et qui, MERCI à lui, s'est dit que c'est injuste qu'il n'y a jamais rien pour les femmes. Après des années de recherches et une collaboration avec une doctoresse française, il a mis au point un appareil pour le vagin (la difficulté était de trouver un silicone stérile, qui ne modifie pas les longueurs d'ondes des led)

Je l'utilise depuis 1 an et les progrès sont flagrants!
Je peux avoir des rapports (toujours avec préservatifs car le sperme me brûle beaucoup trop) et lubrifiants, qui ne me causent plus de problème! Le chemin sera encore long car psychiquement ça m'a beaucoup détruit et mon rapport à mon corps est très compliqué.

Si ça intéresse quelqu'un d'en savoir un peu plus, hésitez pas à m'écrire. Mon histoire est encore bien plus compliquée que ça, mais je veux pas m'étaler.

Autant la crème que l'appareil photobiomodulation sont TRES CHERS! malheureusement... je vous mets quand même les liens:

https://gyn-repair.com/fr/

https://www.swisslabnat.com/produit/stimlight-geny/

A savoir aussi que chez swisslabnat, le fondateur est très facilement joignable par télephone et se fera un énorme plaisir à vous renseigner. Ce ne sont pas des produits liés à l'industrie pharmaceutique et donc les résultats sont pris au cas par cas.

Courage à toutes!!! il existe des solutions, autant complexes soient-elles!

:jv::fleur:
 
Dernière édition :
Hello :)

J'avais posté un message sur ce forum il y a quelques mois pour expliquer ma situation, qui n'était pas terrible, voire catastrophique... Après une découverte d'endométriose (diagnostiquée après 8 ans de plaintes jamais écoutées), mon médecin généraliste m'a envoyé chez un gyné qu'il connaissait bien pour faire le nécessaire (je vais avoir droit à la coelioscopie, joie et bonheur :stare:). Du coup j'en ai profité pour parler de mes rapports douloureux, qui d'après lui n'ont pas de lien avec l'endométriose (ça doit faire mal dans le bas du ventre, moi j'ai mal plus à l'entrée). Et à l'examen, au premier coup d'oeil il a vu ce qui n'allait pas: lichen scléreux vulvaire. Le nom fait peur, mais c'est "juste" une maladie inflammatoire bénigne de la peau et des muqueuses, qui donne un aspect marbré assez caractéristique (des stries roses et blanches). Ce n'est pas contagieux, ça ne s'attrape pas par manque d'hygiène, pour moi il a dit que ça peut être dû à des traumatismes répétés quand je souffrais de sécheresse avec une pilule pas bien dosée. Donc quand je lui ai dit qu'on me disait que "c'était dans ma tête" et qu'il fallait "consulter un sexologue", ça l'a doucement fait marrer, parce qu'apparemment ça se voir TRES bien, mais c'est assez sous-estimé (un peu comme l'endométriose, tiens). Le traitement est simple: crème à base de cortisone à appliquer matin et soir pendant 6 semaines (du Dermovate pour ma part). Il faudra certainement faire un traitement sur le long terme, mais si ça permet à mon amoureux et moi d'avoir une sexualité épanouie, ça ne me dérange pas trop de m'étaler de la pommade :winky: .

Le mystère est résolu, je pense, pour moi. Je n'avais jamais entendu parler de ça, aucun gyné ne l'avait trouvé pourtant! Entre ça et l'endométriose, je suis quand même en colère contre le corps médical... Donc pour celles qui ont mal, essayez de demander à votre gyné à propos de ça, je ne dis pas que c'est ça à tous les coups, mais ça peut être une des raisons, et bonne nouvelle: on peut y remédier :dowant: !!


Mon commentaire juste en dessus peut t'intéresser :)
 
Bonjour à vous toutes,

Merci pour cet article qui m'a aidé à comprendre plusieurs choses il y a maintenant presque un an.

Je souhaite partager mon expérience car j’ai trouvé PLUSIEURS SOLUTIONS qui m’ont permis de retrouver une vie sexuelle sans douleurs et avec du plaisir. J’espère que ces informations pourront vous être utiles.

Voici mon histoire :
Je suis en couple depuis plus de 10 ans. Au début, les rapports n’étaient pas douloureux. Après avoir eu des rapports avec un début de mycose, les douleurs ont débuté. J’avais souvent mal au début de la pénétration, probablement car je me crispais et qu’on ne faisait pas suffisament de préliminaires, mais après ça allait. Certaines positions étaient plus douloureuses que d’autres. L’alcool m’aidait à me relaxer et je n’avais parfois pas mal à ces moments là (par exemple, après une soirée arrosée ou pendant les vacances, où j’avais moins de stress).
Je prends la pillule depuis l’âge de 16 ans. J’ai débuté la pillule pour contrer la pillosité et l’acnée, puis j’ai poursuivi car un gynécologue m’a informée que j’avais des ovaires polykistiques et que je devais poursuivre la prise de la pillule pour éviter les kistes et avoir des règles régulières.
Quelques années plus tard, ayant le souhait d’avoir un enfant, j’ai arrêté la pillule. J’ai appris par mon nouveau gynécologue que je n’avais plus des ovaires polykistiques (je ne savais pas que cela pouvait disparaître). Pendant presque un an (sans pillule), j’ai eu des rapports non douloureux.
Malheureusement, tout a recommencé après ma grossesse. J’ai eu un accouchement par césarienne car ma fille était en siège. Pendant les 4 mois d’allaitement j’ai utilisé une pillule spécifique pour la période d’allaitement, pour pouvoir continuer à allaiter et avoir des rapports protégés, laquelle a généré une sécheresse vaginale et des irritations à l’entrée de mon vagin, au point que c’était rouge vif et qu’aucune activité sexuelle était envisageable. Aussi, pendant les 2 mois qui ont suivi l’accouchement, j’ai eu des pertes de sang et j’ai utilisé des serviettes hygiéniques du commerce, lesquelles, après m’être renseignée, sont créés avec des produits irritants pour la peau. A cela se rajoute probablement la fatigue et la frustration de ne pas pouvoir retrouver une intimité et une vie sexuelle agréable avec mon compagnon.
J’ai consulté plusieurs médecins, dont des gynécologues et des dermatologues spécialisés dans les mucoses et irritations de la peau au niveau vaginal (oui, ça existe !). Après plusieurs crèmes et près d’un an de calvaire sans rapports sexuels et un désespoir de plus en plus grand, j’ai appliqué plusieurs changements, qui m’ont permis de retrouver progressivement une situation normale. J’ai trouvé ces pistes suite au diagnostic de vestibulodynie (qui m’a été donné par une dermatologue spécialisée) et grâce à plusieurs lectures qui s’en sont suivies dont j’ai fait le tri et que je vous résumerai ici. Ayant l’envie de stopper les douleurs au plus vite, j’ai tout essayé en même temps. Je ne sais donc pas vous dire ce qui a eu le plus d’effet. Il aurait fallu idéalement tenter une chose à la fois.
J’espère vraiment que ces quelques idées pourront vous aider à retrouver une vie sexuelle sans douleur et un bien-être en tant que femme.

Voici plusieurs de mes hypothèses. Les irritations étaient dues (ou empirées par) :
  • au stress et à la fatigue à elles génèrent des irrritations, comme le herpès par exemple ;
  • à l’utilisation de serviettes hygiéniques du commerce à irritantes car elles ont des produits toxiques ;
  • à l’utilisation de savons irritants et/ou à une hygiène trop en profondeur du vagin (pour ma part, c’est en lien avec la peur d’avoir des mycoses) à nettoyage agressif qui élimine la barrière naturelle de la peau ;
  • aux multiples crèmes « réparatrices/apaisantes » à ayant pu générer des allergies ;
  • aux lubrifiants à ayant pu générer des allergies :
  • Attention à la date de « péremption » après ouverture ! je n’ai jamais fait attention à cela et maintenant certains lubrifiants me brûlent alors que d’autres non. Je ne sais pas à quoi je suis allergique ;
  • A des rapports « rapides » sans préliminaires à manque de lubrification naturelle ;
  • A l’anticipation de la douleur à crispation et tension musculaire générées ;
  • A la prise de la pillule à pour certaines, cela génère moins de lubrification naturelle et diminue la libido
  • Savons lessive à irritants pour la peau
  • Culottes synthétiques à irritants pour la peau
  • Vêtements serrants à irritants par les frottements fréquents
  • A la piscine = nid à microbes à plus de probabilités de mycoses
Mes solutions :
  • Utilisation de serviettes hygiéniques en coton ou en tissu (achetées en magasin bio) ;
  • Utilisation de culottes en coton ;
  • Arrêt total de toutes les crèmes ;
  • Arrêt total de tous les savons intimes : nettoyage uniquement à l’eau (savon uniquement pour l’anus) ;
  • Arrêt de la pillule : j’ai mis un stérilet sans hormones ;
  • Plus de préliminaires ;
  • Y aller en douceur et me détendre au début des rapports sexuels ;
  • Eviter les rapports durant la période des règles à plus de sensibilité
  • Réduire les stresseurs au quotidien !!! (ex. quitter un emploi qui est source de stress continu)
  • Se relaxer ou décharger le stress : sport, méditation, sorties entre amis, moments pour soi, ...
  • Lubrifiant naturel ou conseillé par un gynécologue (moi j’utilise myco-gyne). Attention aux dates de péremption !
  • Laver les sous-vêtements uniquement au savon lessive (éviter l’adoucissant ou un produit nettoyant irritant tel que le detol).
  • Pour la piscine : se laver directement après la piscine, changer de culotte de bikini si on est en vacances pour éviter de garder la zone humide trop longtemps, ce qui favorise les mycoses. On m’a aussi conseillé de mettre de l’Inotyol (crème pour bébés) comme barrière avant d’aller à la piscine. Pour ma part, j’évite le plus possible d’aller à la piscine car j’ai trop peur que tout recommence...un peu extrêmen je sais mais je n’ai pas envie de prendre le risque...
Autres solutions, non utilisées par moi mais conseillées dans plusieurs forums :
  • kiné périnéale (avec biofeedback) ;
  • consultation psychologique ;
  • osthéopathie.
Résultats et derniers conseils :
Moi je n’ai plus mal depuis presque un an, et pourtant la peur que ça recommence reste bien présente. Soyez patientes et compréhensives avec vous-mêmes, prennez le temps d’en discuter avec votre amoureux et de penser aux solutions ensemble. Cela m’a permis de tenir le coup car mon homme était compréhensif avec moi. Nous avons compensé le manque de rapports sexuels par beaucoup de câlins et de gâtés et de communication, ce qui est présent depuis le début de notre relation :)

Bon courage !!!
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes