Antiracisme blanc et racisme anti-blanc

Je ne suis pas sûre de tout comprendre, donc pardonnez moi si je m'exprime mal, ou si je suis un peu à côté de la plaque...

merci @Eclise pour le lien avec les définitions, c'est très interressant... moi même je ne comprenais pas le terme "racisé"... je me rends compte en lisant les pots que je peux faire du racisme sans le vouloir/sans le savoir... mais du coup, je ne comprends pas: quand par exemple, j'entends une copine gabonaise me dire "je ne suis pas attirée par les blancs" est ce que c'est raciste? j'ai l'impression qu'un propos n'est raciste que s'il est émis par un-e blanc-h-e... mais émettre même l'idée qu'il existe des races, n'est ce pas ça le racisme? si je dis: "j'aime les bruns aux yeux verts", c'est différent de dire "j'aime les hommes à la peau foncée"? Bref, je m'y perds un peu... j'ai un peu de mal avec "tous les blancs sont racistes", parce que du coup ça met une distance, ça catégorise :erf: Je ne m'étais jamais vraiment posée ces questions, et du coup maintenant j'ai peur de commettre des impairs...

Pour ce qui est du communautarisme, je pense qu'effectivement en tant qu'hétéro, on ne pourra jamais vraiment comprendre... mais l'hétéro peut être un vrai allié qui "embrasse" la cause LGBT, et qu'il faut les introduire le mieux possible... mais même en étant bisexuelle, j'ai du mal avec l'idée de faire partie d'une communauté, et peut être à cause de mon idée idéaliste du "on est tous pareils"...

Encore une fois, j'essaye vraiment de comprendre... et ça me laisse perplexe... :hesite:
 
  • Big up !
Reactions: Chacha7
@elisabellissima Tu verras dans le topic des questions-pas-si-cons des définitions de ce qu'est le racisme qui t'éclaireront je pense. Perso je ne dis jamais "tou-te-s les blanc-he-s sont racistes", parce que c'est se placer sur le terrain de ce que pensent les gens, du Bien et du Mal, des intentions, et tout ça ça me paraît fichtrement abstrait et on a tôt fait de tomber dans le procès d'intention justement. En revanche, quand tu dis que ça catégorise, oui, c'est le principe du racisme : c'est un système qui récompense ou qui pénalise les gens selon leur couleur de peau, ethnicité ou culture supposée, religion, etc. C'est en ça que la parole des blanc-he-s doit être examinée : non pas parce que les blanc-he-s sont des méchantsracisteslepenmoranobouh ;), mais parce que les blanc-he-s profitent de ce système (qu'iels le veulent ou pas n'est pas forcément pertinent). Pour faire un parallèle gratuit, il ne nous viendrait pas à l'idée d'organiser un débat sur la démocratie et les conditions de vie en Irak, et d'y inviter exclusivement des membres de l'administration Bush et des généraux étatsuniens : d'une part parce qu'on ne connait jamais aussi bien que les concerné-e-s ce qu'ielles vivent, et d'autre part parce que la position de dominant fait qu'on a forcément un point de vue biaisé sur le sujet. De plus, en tant que dominant-e-s, se placer comme incontournable dans la lutte contre l'oppression ("ah ben bon courage, si vous avez pas mon aide vous allez en chier"), est un moyen de perpétuer l'oppression : même dans la lutte contre le racisme, on devrait ménager aux blanc-he-s une place de choix. Et puis aussi pour des questions de décence et de respect, mais ça c'est pas encore acquis malheureusement.

Quand à ce que te dit ton amie, à mon avis ça se place plus sur des questions d'attirance interpersonnelles, qui peuvent parfois être des reflets des systèmes oppressifs en place (tels que peuvent l'être les normes de beauté, d'ailleurs en l'occurence c'est plutôt la blancheur qui est mise en avant dans les normes de beauté), mais qui ne sont pas forcément comparable avec le racisme comme système, qui a des répercussions beaucoup plus concrètes, allant du rejet de certains types de beauté, donc de certains types de personnes, jusqu'à la difficulté à trouver des prêts bancaires ou un emploi, voire jusqu'à des difficultés d'accéder à l'espace public (contrôle au faciès, lois anti-voile, racisme de rue, ...) ou de plus grands risques d'être blessé ou tué par la police, juste parce que ta couleur de peau n'est pas la bonne.

A mon avis on ne peut pas lutter contre le racisme si on refuse de poser la question de l'incohérence des répartitions d'ethnicité, de couleur de peau, de confession, selon les strates de la société. Et pour ça il faut être en mesure de dire à un moment : euh dites les gars, moi ça me gêne pas que vous passiez l'aprem à vous jetter des boulettes de papier dans l'hémicycle, mais ça vous pose pas question le fait que vous soyez à 90% blanc-he-s, des hommes, et de plus de 50 ans ? Par ailleurs le fait de pouvoir ne pas voir la couleur de peau est un privilège de blanc-he : parce que lorsqu'on regarde la télé, les pubs, les magasines, on voit des gens qui ont la même couleur de peau. Notre couleur de peau ne nous est pas renvoyée à la figure par la société quotidiennement.
 
Dernière édition:
@elisabellissima Non la phrase de ta copine ce n'est pas raciste, c'est juste du préjudice. C'est moins grave. Il y a le côté individuel, mais pas le côté collectif, organisé.
Le racisme = Préjudice + pouvoir. C'est à dire acte individuel (agression, insultes, menaces, vol, viol) + dimension systémique, institutionnalisée (Etat, écoles, impôts, hôpitaux, prisons, etc) donc beaucoup plus puissant, nuisible.
Le racisme est un système.
Dans un monde raciste, où les blancs sont valorisés, sa phrase "je ne suis attirée que par des noirs" et ta phrase "je ne suis attirée que par des bruns (blancs donc) aux yeux verts"' n'ont pas le même poids, ne se valent pas, car toi tu aimes ce qui est déjà valorisé, et elle ce qui est dévalorisé. C'est plus facile pour toi ue pour elle d'affirmer tes goûts.
Non tous les blancs ne sont pas racistes mais le système (raciste donc) les favorisent en tout, ils ont des privilèges, être représentés partout (politique, cinéma, musique, publicité, etc...pensés comme les individus de base, neutres, objectifs. Avoir accès plus facilement à des boulots, des études, des logements, opportunités en général. Ne pas avoir à penser au rejet des gens, à son intégrité physique, mentale.
Les "races" sont à entendre au sens sociologique (groupe social) pas biologique (comme Gobineau, pour justifier la colonisation ou le nazisme). Ce n'est pas du tout pareil.
Le communautarisme est une lubie française car on préfère l'universalisme, mais est un tendance humaine. Les gens qui se ressemblent se fréquentent et se regroupent, il n'y a rien de mal à ça . On parle toujours du communautarisme des racisés ou des LGBT+ (minorités) jamais de celui des blancs ou des hétéros (majorité). Ce qui est accepté chez les uns (la majorité, les dominants) ne l'est pas chez les autres (les minorités). Pourquoi ce deux poids deux mesures? Là encore c'est du racisme.

Edit : @Eclise a été plus rapide!
 
Hum... à propos de cette définition du racisme, je vais relater une histoire qui m'est arrivée aux US, ou on parle de "races" à tout va (ce qui est extrêmement gênant)

J'ai pris un taxi et venant d'arriver je n'étais pas au courant qu'on devait laisser 10% de la note en tips. Donc je lui donne les 15 dollars et m'apprête à me casser. Et là le type me dit "you are juste a fucking white bitch". Ben je l'ai pas super vécu l'attaque frontale et surtout me prendre le fait que j'étais blanche (et une bitch) dans la gueule et que c'était ça qui justifiait ma pingrerie. J'étais tellement sur le cul que j'ai rien su répondre. Je n'ai compris qu'après le pourquoi du comment. Mais là, vu que je me fais un insulter en mettant en avant ma couleur de peau, est ce qu'on ne peut pas dire que c'est du racisme stricto sensus?

Et ouais, je rigole bien en regardant l'assemblée nationale et tous ces types bedonnants qui n'ont aucune idée de quoi ils parlent parfois. D'ailleurs, petit sketch très rigolo:

www.youtube.com/watch?v=cghVETL_Q3Q
 
  • Big up !
Reactions: Ursinae
@elisabellissima Oui c'est sûrement du racisme au sens du Larousse (D'ailleurs je pense que ce type d'attaques est bien plus à même d'être pris en considération pour porter plainte (a fortiori quand lea plaignant-e est blanc-he) que les manifestations bien plus dramatiques du racisme systémique). Mais comme le dit OpiumDiary dans le topic "Comprendre le racisme ou le racisme101", le racisme est avant tout un système, qui favorise les blanc-he-s en l'occurence. Comme le dit @Oh, il s'agit plutôt de prejudice, et je suis désolé que ça te soit arrivé. Mais ça n'a que peu de rapport avec l'injustice sociétale et institutionnalisée qu'est le racisme. Si tu as plus de questions je pense que le topic de OpiumDiary peut-être un bon endroit pour les poser. Je pense aussi à ce topic : http://forums.madmoizelle.com/sujets/le-racisme-anti-blanc.96093/, qui examine ce qu'est cet objet que le "racisme anti-blanc".
 
@elisabellissima Non c'est toujours pas du racisme, c'est du préjudice. Il a été désagréable avec toi, il a attribué des stéréotypes (les blancs sont radins) alors que tu ne savais juste pas.
Je comprends que ça soit désagréable pour toi de te faire insulter, mais ça reste relativement inoffensif. Dès que tu as quitté ce chauffeur de taxi ta vie a continué sans problème. A part son insulte il n'a strictement aucun autre moyen de te nuir. Tu pourras toujours voyager, manger, dormir, te soigner, trouver une maison, un travail à peu près partout où tu iras. Il n'y a pas de système derrière lui pour te nuire plus que ça. Lui si par contre. Tu n'as rien à perdre. Ta vie reprend. Tu n'es pas discriminée en tant que blanche (en tant que femme, oui, bisexuelle, oui, mais blanche, non).
 
Ok je commence à bien comprendre la nuance entre la définition du dictionnaire du mot racisme et l'institutionnalisation du racisme. Ce sont bien deux choses différentes. En tous cas, c'est vraiment intéressant comme discussion et je me sens plus riche du coup, car je n'avais pas pensé aux choses de cette manière là, et je comprends beaucoup mieux maintenant. :top:
 
mais du coup, je ne comprends pas: quand par exemple, j'entends une copine gabonaise me dire "je ne suis pas attirée par les blancs" est ce que c'est raciste?
Je ne sais pas si tu l'as vu (je te donne donc le lien au cas où :happy: ) mais il y a un sujet dans les questions pas si con, qui s'intitule Est-ce que trouver qu'une couleur de peau n'est pas attrayante est raciste? qui peut être intéressant à lire aussi! Il montre comment nos attirances personnelles ont aussi été construites et éduquées à travers les images et les valeurs que véhiculent la société (sans être nécessairement déterminées par l'environnement, elles ne sont pas innocentes), et en cela peuvent contribuer à perpétuer des préjugés et des constructions systémiques racistes.
 
@Eclise je vois ce que tu veux dire. Sauf que si c'est facile de savoir ce qu'ils pensent en surface, c'est assez difficile de déterminer pourquoi ils le pensent, quelles sont les sources, et quelles sont les choses que l'on peut modifier pour que ça s'arrête. C'est plus dans cette optique-là que je suis personnellement, déterminer l'origine du préjugé pour y remonter. Parce qu'à mon sens c'est que comme ça qu'on peut réussir à faire quelque chose qui tienne debout dans la durée et dans l'action. Si tu veux pour faire simple, savoir que Morano pense que la France est un pays de race blanche, je m'en tapes un peu (même si c'est très triste). Par contre, savoir comment elle a pu arriver au point de penser cela et penser que suffisamment de gens pensent cela pour le dire à la télé dans le but d'obtenir des voix, ça c'est intéressant et ça, ça permet de travailler. Je sais très bien que ça fait mal aux racisés d'entendre Morano dire cela. Mais ce n'est pas mon rôle de m'en occuper, d'autres, racisés eux, s'en occuperont forcément mieux que moi. Par contre, mon rôle peut-être de me coltiner toute la littérature française la plus rebondie de clichés racistes pour voir comment ça c'est mis en place. Parce qu'en plus, je suis relativement moins sensible à la chose n'étant pas moi-même atteint par les choses pas cool dedans.

@Lady Stardust merci, c'est justement ce que j'essaie de dire un peu. Si tu veux, j'essaie d'expliquer une méthode politique (une méthode, hein, pas des principes moraux ou des idées Une méthode qui consiste à ne pas agresser les gens qu'on veut convaincre, à procéder par étapes, et à chercher à connaître ce qu'il y a dans la tête de l'ennemi avant de combattre).
Et justement, ça ne renie absolument pas le fait que j'écoute en général les personnes concernées et que je ne fais pas du chevalier blanc. Donc si tu veux, lire des trucs du genre "de toute façon les blancs ne sont pas des bons alliés", ça fait d'autant plus pas plaisir quand tu es toi-même blanc et que tu fais toi-même des efforts pour comprendre le problème. Surtout que je m'en suis déjà pris plein la tronche sur la VPR quand j'ai parlé de la culture française construite sur le racisme et de pourquoi c'est important de savoir quelle vision les blancs ont de leur histoire et de leur identité nationale pour comprendre le problème Morano. (Alors que justement, je faisais bien attention à ne pas m'enfoncer sur un sujet qui ne me concerne pas, puisque le sujet concernait les Blancs et que je suis blanc, et que je suis entouré de blancs dans ma vie et que je sais ce qu'il y a dans leur petite tête). Pour moi ça reste important de parler des Blancs quand on parle de racisme, parce qu'on ne peut pas réfléchir sur le problème sans connaître correctement un des éléments. Et les Blancs font définitivement partie du problème du racisme.

Oui, je me suis emporté vite, et je présente mes excuses pour les endroits où j'ai dérapé (l'histoire des racisés homophobes avait probablement une logique dans ma tête au moment où je l'ai dite, mais vu avec le recul c'était effectivement ni à dire ni à penser, je m'en excuse encore plus).

Mais d'autre part, j'aimerais aussi qu'on arrête, nous tous discriminés d'une manière où d'une autre, de prendre le risque de perdre des alliés avec des politiques trop brutales, trop vite. Et c'est dans ce sens-là qu'allait mon premier message. Parce que si j'étais pas capable de me remettre en question et de me rendre compte de mes erreurs, j'aurais sans doute cessé aussitôt de bercer l'espoir d'être un bon allié. Je ne me considère pas comme un bon allié, mais comme un allié en devenir (c'est pas à moi de juger si je suis un bon allié ou pas). Mais rien que le fait que j'essaie, c'est déjà un bon début, enfin perso je préfère quelqu'un qui essaie d'être un bon allié que quelqu'un qui n'essaie pas.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes