Article qui m'a fait perdre ma foi en l'humanité... Le "miol".

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Laurelin, le 10 janvier 2016.

  1. Laurelin

    Laurelin
    Expand Collapse

    Bonjour les Mad !
    En ce dimanche de glandouille, je tombe sur un article plutôt désespérant... Je m'attendais en cliquant dessus à quelques chiffres, des propos sur la "culture du viol" qui est à nouveau au cœur de l'actualité depuis cette vidéo de viol d'une fille de 18 ans à Perpignan... mais pas à tomber autant des nues.
    C'est triste de voir ces violences banalisées dans les collèges et chez les jeunes, cette vision du corps complètement détournée... Et cette culture du viol qui n'a pas fini de faire parler d'elle.

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/...-miol/ar-CCk3SZ?li=AAaCFan&OCID=mailsignoutlc

    J'ai quitté le collège il y a plusieurs années déjà. Je m'en souviens comme d'une période horrible, mais je ne me rappelle d'aucun genre de violence sexuelle. Peut-être étais-je dans un bulle privilégiée ?
    Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi les jeunes, les ado qui sortent à peine de l'enfance toute rose et découvrent le monde adulte, ont une telle vision dégénérée de la sexualité, du consentement, du corps féminin ? Qu'est-ce qu'on a fait ?
     
    Deraio, Nerprun, pingouin'stachu et 3 autres ont BigUpé ce message.
  2. Camililia

    Camililia
    Expand Collapse

    @Laurelin Malheureusement j'ai l'impression que cela va aller de pire en pire . La génération des collégiens aujourd'hui me fait peur, franchement. Moi aussi je suis très contente d'avoir finie avec le collége et le lycée . Il ne m'est rien arrivée de particulier durant cette periode, mais je peux pas m'empecher de garder une certaine rancoeur contre cette époque, cette connerie ambiante, cette méchanceté grasse et gratuite des gens entre eux.
    Mais nous encore on a connu les réseaux sociaux vers la fin du lycée, du coup nos mentalités ont evolué entre le collége et les études. Eux ce ne sera jamais le cas de ce point de vue là, dés le collége ils ont l'iphone, se filment entre eux, mettent toute leur vie en public sur Internet, s'insultent plus que jamais, cela continue même quand ils sont chez eux. Ils auront grandi avec l'idée que l'autre n'est pas un être humain, mais un objet à disposition pour sa propre popularité. C'est une tendance qui se retrouve pareillement dans tout les milieux sociaux.
     
    Deraio, Nerprun et Tératogène ont BigUpé ce message.
  3. Laurelin

    Laurelin
    Expand Collapse

    C'est vrai que les réseaux sociaux n'aident pas, mais est-ce qu'on peut les tenir pour seuls responsables de ça ? Est-ce que ce serait pas plutôt le reflet d'un problème plus global, au niveau de la société qui leur renvoie une image fausse de ce qu'est la sexualité, le monde adulte, les relations humaines, et qu'ils reproduisent ça à leur échelle et les déformations qui sont propres aux petits cons ados à la période délicate du collège-lycée ?

    Je me souviens à "mon époque", qui n'est pas si lointaine hé ! :rire: on avait tous une idée fausse et trèèèèèès éloignée de la sexualité, et je crois que c'est une façon de découvrir tout ça de toucher les filles, faire des blagues à tout-va, en parler tout le temps ! On
    ça, certes, c'était pas bien méchant et ça n'est jamais allé aussi loin que ce qui est décrit dans cet article, mais ça montre selon moi qu'on essaie de se construire tant bien que mal au futur en s'appropriant l'image que le monde "réel" nous renvoie.

    C'est juste bien triste que les réseaux sociaux et internet en général accentuent le phénomène, mais en plus provoquent des actes scandaleux comme le revenge-porn.
     
    Deraio a BigUpé ce message
Chargement...