Atelier d'écriture (technique)

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par Shield, le 19 avril 2014.

  1. Lolatébas

    Lolatébas
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Hello... Je peux participer? :puppyeyes:

    Court, simple & efficace ;)
     
  2. Lolatébas

    Lolatébas
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ouh Super :d
    Marchiiii!
     
  3. mlle_lee

    mlle_lee
    Expand Collapse
    Cinéfille en puissance

    Je suis pas très douée en métaphore filée, et j'en ai plus ou moins fait une dans l'écriture thématique déjà. Je me vois pas refaire la même.

    J'avais fait un exercice à l'école à l'époque. Je le ressors donc de mon DD.


    Impassible, regard froid sur le monde qui l'entoure, le petit Polyphème se love dans la couche qu'on lui a offerte pour la nuit, parfaitement adapté à sa taille. Il a quitté son île, il vient prendre sa revanche sur Ulysse et s'immisce dans les vies des mortels, pour capturer ce qu'ils ont à cacher, ou à montrer c'est selon. Le cyclope s'approche, se laisse approcher aussi, passe entre certaines mains en se laissant manipuler. Pour mieux s'insérer, pour mieux saisir l'essence de ce qui l'entoure. Il cligne de l'oeil, parfois, et s'affaire à tout mémoriser avec la plus grande fidélité possible. N'oublier aucun détail. Ruser comme l'ennemi ancien, pour mieux capter l'âme des autres, ces âmes qui le nourrissent et le font sortir de son lit. La nuit parfois, on le traine hors de sa couche et il sort ses habiles jeux de miroirs, pour illuminer le noir et imprimer l'image sur sa rétine. Et parfois, lorsqu'on le force, il se connecte à un énorme congénère pour montrer à tous ce qu'ils sont vraiment. Et puis, on le range et ne reste plus que l'image tandis qu'il se repose, après les rafales de clins d'oeil qu'il a du donner toute la soirée. Toutes ces oeillades épuisantes et machinales, mécaniques. Qu'un autre provoque, à chaque fois. Il semblerait qu'un autre Ulysse ne soit en fait en train de le duper à nouveau.
     
  4. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

  5. gaminsa

    gaminsa
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    J'adore, je trouve ça super poétique :puppyeyes:
     
  6. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Oh merci ! :puppyeyes:

    @shinypony J'aime beaucoup ! :fleur:
     
  7. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    Sujet 6 : Proposez une fable, rimée ou non.

    (du 28 juin au 12 juillet)

    _

    Inventez un court récit sur le thème de votre choix mettant en scène des allégories ou des animaux personnifiés et qui s'achève sur une morale.

    _

    Bon je vais essayer de rattraper mon retard pendant les vacances :P

    En plus, je ne vous ai pas encore lues parce que je voulais écrire à blanc :fleur:
     
  8. Anne-Éli

    Anne-Éli
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Fable : Le Petit Chevreuil et le Grand Cerf

    Petit chevreuil bien prudent entend un bruit,
    Tourne la tête, lève la queue, bien surpris.
    C'est le Grand Cerf qui arrive, tout fier de lui,
    et ne s'empêche de conter son exploit à son ami :
    "Je suis bien fort de ma personne,
    Personne n'est plus fort que moi!
    J'ai vaincu à la course à cette heure qui sonne,
    Un ennemi qui rôdait dans les bois.
    J'ai couru et sauté jusqu'à ce qu'il abandonne
    Tu aurais du voir cela!"
    Petit Chevreuil entend ce que Grand Cerf dit,
    et s'inquiète à propos de ce que dit celui-ci :
    "Quel genre d'ennemi as tu rencontré?
    Celui qui sent mauvais et ne vit pas dans les bois? "
    "Biensure!" répond Cerf de fierté étouffé.
    Sa peur confirmée, Chevreuil de panique est la proie.
    Il regarde au loin, partout, tout autour de lui,
    Prévient Cerf du danger dont ils sont la proie :
    "Peut-être est-il toujours à ta poursuite?
    Ne devrions nous pas partir de suite
    Car peut-être sommes-nous surveillés, ma foi!"
    Avec brusquerie, Cerf s'offense :
    "Douterais-tu de mes exploit, petit?
    Ce n'est pas digne de toi, je pense
    Et je t'en excuse ainsi... mais où est-il parti?"
    Petit Chevreuil à entendu un bruit,
    Et sur le coup et en un temps il est parti
    Laissant Cerf seul et démuni.
    Et puis PAN! Grand Cerf est à terre,
    Pauvre, pauvre Grand cerf,
    Qui aurait dû se faire plus petit,
    Car prudence est bonne piste de survie.
    Triste fin de peu de fierté,
    Pour ce pauvre bougre qui en était emplie.
     
  9. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    Sujet 7 :  Narrateur non fiable : Racontez une courte histoire dont le dénouement met en doute la fiabilité du récit parce que le narrateur se contredit ou on apprend qu'il a un point de vue biaisé.

    (mois d'août)

    - Avec pas mal de retard, excusez-moi (en plus le sujet précédent n'était pas évident).
     
  10. Myka

    Myka
    Expand Collapse
    Moving to the right direction...

    Salut salut, débutant sur ces forums, je me lance, en espérant que je suis pas trop à l'ouest par rapport au thème ! 

    "Un jeune homme écrit sur son blog

    Salut chers lecteurs ! Vous ne devinerez jamais qui j'ai vu en rue aujourd'hui ! Ed Sheran ! Si, si, pour les gens qui ne sortent pas de leur grotte, c'est un rouquin qui manie la guitare comme personne ! Enfin, beaucoup de fille sauront de qui je veux parler. Ne me demandez pas ce qu'il fichait là, mais je l'ai vu entrer dans un magasin de vêtements. Je n'ai pas cherché à l'approcher car je suis un fan poli, et je n'avais pas mon smartphone sur moi pour prendre des photos, mais je vous assure c'était lui !

    Bref, aujourd'hui, je voudrais vous parler du dernier jeu vidéo que j'ai testé ..."

    Ainsi se poursuit la journée du garçon qui rédige plusieurs articles pour passer le temps en ce samedi après-midi. Les commentaires affluent et les minutes s'égrainent jusqu'au moment où la mère du jeune homme arrive dans sa chambre.

    -Je vais faire une course, tu veux venir avec moi, histoire de sortir un peu ? Pas comme ton frère qui passe son temps à tester des jeux vidéos...
    -Le critique pas m'man, il joue pour deux, il me raconte tout les scénarios, histoire de me faire rêver un peu...
    -Ce n'est pas ça qui devrait te faire rêver, aller viens, c'est pas loin, on ira à pied.

    Le jeune homme se lève pour suivre sa mère. Dans le hall d'entrée, il prend sa canne blanche car il déteste être guidé. Ce n'est pas parce qu'il est non-voyant qu'il est fragile...
     
  11. solene49

    solene49
    Expand Collapse

    Ils me croient tous fou. Je ne le suis pas, je ne le suis pas, je ne le suis pas! Cette année avait été rude ma mère était morte , d'un avc. Notre vie avait éclaté en morceaux, bien coupant. Je m'étais alors confié à mon père sur le fait que je la voyais encore partout. A chaque coins de rue , j'entendais son rire. Chaque inspiration portait son odeur. Je lui avais dit " Papa elle est juste là!" . Mon père n'était pas le genre de personne qui supportait les choses non prouvé. Mais moi je savais ,elle me rendait visite chaque soir juste avant que je m'endorme. On discutait toute la soirée. Je vais prouvé son existence. Dès maintenant.
     
  12. Little.Monster

    Little.Monster
    Expand Collapse
    Nique les partiels. Nique la police.

    Salut bébé, tu peux m'appeler comme tu veux, après tout, on s'en fout. C'est pas que j'ai pas d'ego, hein, c'est juste que je sais que jamais je n'existerai. J'me souviens c'était à midi un jeudi tu m'as dit j'ai envie moi j'ai dit "vas te faire foutre". Je m'en souviens comme si c'était hier, sauf que c'était il y a trois mois de ça et que j'ai jamais vécu assez longtemps pour survivre à un jeudi. C'est marrant, toi tu casses tout c'que tu touches et moi j'en oublie d'être farouche, mais bébé tu m'électrises, tu me fous tellement sur la défensive, j'me marre quand tu t'immunises parce que tu sais qu'je contrôle tout et moi je sais qu't'as la mainmise. On s'enlise. Dans. Toute. Cette. Clarté. Dis moi bébé, est ce que tu m'aimeras encore quand j'aurais mis ta carcasse à sac? Quand j'aurais ravagé ton corps sacré, ton corps sucré que jamais je ne pourrais profaner, jamais blesser, que j'oserai même jamais toucher, est ce que tu me souriras toujours pareil quand je l'aurai saccagé? Dis, tu me souriras toujours pareil avec tes mille sourires?
    Je sais ou on va, t'en fais pas, c'est juste que je vois tellement pas ou j'veux en venir.


    Ok, je sais, on est plus en août mais moi j'aime bien la technique. @Shield ça te dit de lancer un autre sujet? (et au passage, bravo pour ce topic!)
     
    LennonWalker a BigUpé ce message
Chargement...