Childfree : je ne veux pas d'enfants

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Greediness, le 10 février 2015.

  1. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    @Noir Mais... Mais ça se fait juste pas !! :oo:

    De mon côté il est vrai que je n'entends pas souvent de commentaires vis à vis du fait de ne pas avoir d'enfants. Déjà mon beau père ne m'appréciant pas des masses doit plutôt prier tout les jours pour que je n'ai pas d'enfants avec son fils quant à ma famille je ne les côtoie plus assez pour en profiter puis
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    En fait dans mon cas, je pense plutôt que c'est si j'avais des enfants que ça dérangerait.:hesite:
     
    greenapple, PousseMoussue, Vespertina et 4 autres ont BigUpé ce message.
  2. minachka

    minachka
    Expand Collapse

    Je débarque mais pfff j'ai besoin de dire ce qui me trotte dans la tête quelque part!
    Alors, on (mon copain et moi) a rencontré un couple il y a environ 2 ans et on est devenus bons amis maintenant. Seulement ils ont eu un enfant, qui a maintenant un peu plus d'un an et franchement c'est lourd... pourtant ils sont assez cools, genre ne s’empêchent pas de sortir et tout, mais quand même, c'est hyper relou le petit qui est toujours là, qui fait chier, plein de bruit, on peut pas avoir une conversation normale plus de 3 minutes (faut le surveiller tout le temps vu qu'il marche), on est tout le temps interrompus dans nos discussions ou actions (la partie de molkki qui dure 2 heures pfff), bref c'est pénible. Encore quand c'était un bébé ça allait parce qu'il dormait beaucoup donc on pouvait l'oublier et passer des moments "comme avant" mais là c'est non stop... Le soir faut attendre qu'ils soit au lit pour être enfin tranquilles mais généralement à ce stade je suis tellement saoulée que j'ai juste envie de rentrer chez moi, suis plus dans l'ambiance.
    Et là, tadaaaam, suprise, ils en attendent un autre...
    Alors voila, je me trouve assez horrible mais moi ça me refroidit complètement, maintenant nos rencontres prennent des allures de calvaire pour moi et j'en vient à penser que j'ai plus trop envie de les voir... Alors oui je me trouve complètement égoïste, mais en même temps je peux pas m’empêcher de penser/ressentir ça.
    Hier à un moment je me suis même dit, intérieurement bien sur, que merde moi je saoulais pas tout le monde en soirée en ramenant mes chiens chez les gens quoi (et encore ce serait moins chiant).
    Voila, je suis terriblement égoïste mais merde, les enfants ça fait chier quand même non? (Le comble étant que je bosse avec des ados et que je les adore)
    Ça vous arrive d'avoir ce genre de pensée négative envers les gamins? Vous sentez égoïstes aussi ou bien vous vous dites que merde faut être réaliste?!
     
    Communicating, Meligood, Solal et 18 autres ont BigUpé ce message.
  3. minachka

    minachka
    Expand Collapse

    ? Mon post d'hier a disparu ou c'est juste chez moi?
     
  4. Mischievous

    Mischievous
    Expand Collapse
    Yeah, sure.

    Ce n'est pas que toi, il y a un bug sur le forum, d'anciens messages resurgissent comme s'ils venaient d'être postés (sur ce topic c'est ceux du mois dernier qui réapparaissent), c'est en cours de réparation (?)
     
    minachka a BigUpé ce message
  5. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @minachka

    Alors j'ai l'impression qu'il y a de gros bug actuellement, ce qui fait que ton message n'est pas dans le bon ordre. ca me fait ça depuis hier, c'est un peu chiant :lunette:
     

    Pièces jointes:

    minachka a BigUpé ce message
  6. PousseMoussue

    PousseMoussue
    Expand Collapse
    Better to be a wolf of Odin than a lamb of God

    Samedi soir, repas avec la cousine de mon copain (enceinte depuis peu) et vas-y que toutes les autres femmes présentes en dehors de moi commencent à parler grossesse, allaitement et compagnie... moi j'étais un peu soûlée à côté parce que ça m'intéressait vraiment pas et que j'étais pas à l'aise vu que je les connaissais pas, et là y'a le mari d'une des meufs qui fait : "Rhoo mais sérieux vous êtes déjà en train de parler grossesse ?" et une d'entre elle sort : "Bah ouais on est des femmes !" et là j'ai pas pu m'en empêcher j'ai gueulé : "MOI J'SUIS UNE FEMME ET CA M'INTERESSE PAS HEIN, JE VEUX PAS QU'ON M'INCLUE LA DEDANS ALORS QUE J'AI RIEN DEMANDE ! :halp:"

    Ben j'ai regretté et je me suis dit que parfois je ferais mieux d'apprendre à la fermer même si c'est frustrant :facepalm:

    Je me suis mangé un bingo COMPLET. Au bout d'un moment je les ai fait taire (enfin, arrêter de me briser les trompes quoi) en leur disant plutôt sèchement : "Au pire on s'est vu qu'une fois et je pense qu'on peut être d'accord pour dire que ça concerne que moi et que personne devrait avoir son mot à dire là dessus non ?"
    J'ai dit à mon copain que j'en avais marre qu'on s'attaque toujours à moi là dessus, lui n'a jamais de remarques et reste en retrait quand on commence à me casser les ovaires avec ça. Je lui ai dit que j'aimerais bien que parfois il me soutienne, parce que ça commence à me les briser sérieusement et que je sais qu'au bout d'un moment je vais vraiment, vraiment devenir agressive dans ma manière d'envoyer chier les gens. Jusqu'à maintenant j'utilisais l'humour en guise de réponse, mais en fait j'ai remarqué que souvent même si une bonne répartie peut faire comprendre aux gens qu'ils ont fait une remarque déplacée ou couper court à la conversation, en général ils oublient en trente secondes et reviennent à la charge la fois d'après (voir cinq minutes plus tard).

    Du coup je crois que maintenant je vais passer automatiquement le relai à mon copain quand le sujet glissera sur ce terrain.
    Sinon, j'ai une réponse toute faite (merci Kaamelott) :

    [​IMG]
     
    #1398 PousseMoussue, 27 juin 2018
    Dernière édition: 27 juin 2018
    Vespertina, Onirinaute, Balsamique et 29 autres ont BigUpé ce message.
  7. Carlawn

    Carlawn
    Expand Collapse

    @Noir C'est trop glauque ton histoire :eek:
    Moi c'était avec une amie de mon ex. Je ne pense pas qu'elle était au courant de mon non désir d'enfant car on se connaissait pas, mais franchement son comportement m'a trop choqué. Elle était enceinte (de 7 mois de grossesse environ) et après le restaurant, elle me propose de toucher son ventre pour sentir le bébé. Moi je la regarde, super gênée, ne sachant pas quoi répondre. J'avais pas envie de le toucher, pas forcément par dégoût de la grossesse, mais parce que pour moi, c'est un geste super intime, que tu fais pas avec une personne que tu connais à peine. Mais en même temps, j'avais peur de la vexer en disant non, surtout qu'elle avait pas l'air commode.
    Du coup, j'ai eu un mouvement de recul, et là, elle me prend la main et me force à toucher son ventre.:oo:

    Voilà, depuis ce jour, je me tiens par prudence éloignée des femmes enceintes :lol:
     
    Meligood, Balsamique, Mamy_Plug et 17 autres ont BigUpé ce message.
  8. Melydo

    Melydo
    Expand Collapse
    J'utilise le pronom il (ou iel) + masculin

    Comme j'ai atteins l'âge où on considère apparemment que je devrais commencer à me reproduire, c'est le début des remarques à la con :lunette: Enfin elles avaient commencé depuis des années, mais là c'est pire...
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Dernièrement, j'ai eu une remarque quand j'ai dit que je n'étais pas spécialement proche de mes parents et que ça ne me dérangeait pas qu'ils habitent dans une autre ville, en mode "oui bah quand tu auras des enfants tu seras bien content[e] de pouvoir leur faire garder". Alors déjà, j'ai répété des dizaines de fois que je ne voulais pas d'enfant, ce serait bien d'IMPRIMER des fois. Et ensuite, si ma seule raison de me rapprocher de mes parents c'est de leur refiler mes gosses à garder, je trouve ça nul :dunno:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Vespertina, Meligood, Balsamique et 18 autres ont BigUpé ce message.
  9. MaryJAnna

    MaryJAnna
    Expand Collapse

    JessFin, BulleColoree et Melydo ont BigUpé ce message.
  10. CaraNougat

    CaraNougat
    Expand Collapse

    #Positivité

    J'ai remarqué que parmi les personnes que j'ai tendance à fréquenter et les personnes avec qui j'ai étudié (les femmes forment la majorité), ne pas vouloir d'enfant ou remettre en question cette possibilité est très courant. La différence est flagrante par rapport aux femmes de la génération de ma mère que j'ai pu rencontrer. Celles-ci semblent n'avoir jamais ne serait-ce qu'envisagé cette possibilité (hors problème d'infertilité).

    Quand je suis entourée de jeunes gens de mon âge (25 ans et moins), ça ne m'arrive plus d'être la seule à ne pas vouloir d'enfant. On est toujours plusieurs, voire la majorité parfois! Je me demande si j'ai une façon spéciale de choisir mes connaissances, des hobby particuliers ou autre, parce que ça me semble bizarre que l'idée soit si populaire autour de moi! On a aussi pratiquement tous.tes des difficultés avec nos mères et/ou tantes et/ou grand-mères (bref, les femmes plus vieilles de nos familles) à ce sujet :sweatdrop:
    Du coup je ne m'en fais pas trop pour quand j'aurai 30 ans, et que les projets de conceptions fleuriront dans tous les sens. Même si certaines sont susceptibles de changer d'avis, le réservoir de personnes CF est assez grand dans mon entourage pour qu'on soit quand même une bonne team d'adultes sans enfant à l'avenir :gnih:

    Puis, du coup, les personnes qui souhaitent devenir parent que je fréquente sont habituées à l'idée que certain.e.s n'envisagent pas ce type de futur. Quand je l'annonce je suis toujours la énième personne à en parler. En fait, à cause de la filière dans laquelle on se trouve (et donc la forte probabilité pour que nous finissions avec un emploi très chronophage), iels ont elleux-même du mal à se projeter en tant que parent suffisamment présent. J'ai d'ailleurs une amie qui a déjà prévu que son unique enfant sera un peu négligé, puisque concrètement ni elle ni son copain de longue date n'envisage de voire ses ambitions pro à la baisse pour s'occuper d'un enfant :neutral:
    Du coup, iels ne font pas de remarques négatives à ce sujet, voire nous comprennent dans une certaine mesure. :puppyeyes:

    Personne d'autre n'a remarqué de changement dans la façon d'appréhender le non désir d'enfant selon les tranches d'âge ou autre type de groupe ?
     
    Onirinaute, JessFin, greenapple et 10 autres ont BigUpé ce message.
  11. Niag

    Niag
    Expand Collapse
    Empieza el matriarcado.

    cynthiak, Geny, Noir et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. CaraNougat

    CaraNougat
    Expand Collapse

    @Pomella : Clairement, j'anticipe des "pertes", si je peux m'exprimer ainsi...! On est nombreux.ses maintenant, mais il n'est pas exclu que nous soyons un groupe significativement réduit à l'avenir. :erf: Mais on part de beaucoup, alors ce serait toujours un groupe, et peut-être que ça nous rapprochera entre survivant.e.s :puppyeyes:
    J'espère de tout coeur pour toi qu'il restera quelques CF après cette vague de naissances! Ce serait trop nul de te retrouver isolée dans cette situation :sad:
    En fait, c'est une de mes peurs, mais maintenant que je sais que je la partage avec une grande partie de mon entourage on se rassure mutuellement x) Je reste relativement anxieuse par rapport au passage de la barre des 30 ans.
     
    #1404 CaraNougat, 27 juin 2018
    Dernière édition: 27 juin 2018
    greenapple, Geny, Pomella et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...