Bienvenue sur le forum madmoiZelle !

Tu veux participer à la communauté et devenir une Mad ? Rejoins-nous !

Inscris-toi maintenant

Contraception anonyme et gratuite pour les mineures ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 18 mai 2011.

  1. Denis

    Denis L'Ancêtre Membre de l'équipe

    Bérangère Poletti est députée UMP des Ardennes. Alarmée par l'augmentation rapide du nombre d'interruptions volontaires de grossesse chez les mineures (notre débat sur le sujet), cette sage-femme de profession recommande dans un rapport la mise en oeuvre d'un dispositif qui permettrait aux moins de 18 ans d'accéder à la contraception de façon anonyme et gratuite.

    Elle propose d'assurer à chaque jeune fille une visite médicale auprès d'un professionnel de santé prescripteur (gynécologue, médecin généraliste ou sage-femme) et la délivrance d'une méthode contraceptive adaptée à chaque âge concerné et à chaque situation personnelle.

    "La décision suppose un certain courage politique" dit-elle en comptant sur le soutien de son ministre de tutelle, Xavier Bertrand. L'actuelle majorité osera-t-elle affronter la fraction de son électorat qui voit dans cette mesure une forme d'incitation à la débauche ? Bérangère Poletti veut y croire et souhaite présenter un projet de loi dès le mois de septembre.

    Pour Marie-Pierre Martinet, la secrétaire générale du Planning familial, ces propositions "vont dans le bon sens".
  2. Gringo

    Gringo Une margarita a la main

    Je suis pour, de toute façon les mineurs ont des relations sexuelles, donc autant encadrer et sécuriser ces relations.

    En plus de cette contraception anonyme et gratuite ça serait bien des cours sur comment marche une contraception (pilule, stérilet, implant...), parce quand on voit le nombre de questions que les mad' se posent sur leur contraception (est-ce que je peux enchaîner 2 plaquettes, est-ce que je suis protégée pendant la semaine d'arrêt, etc) je me dis qu'il y a un vrai manque d'info de la part des professionnel lors de la délivrance de la pilule (et surement de la contraception en général, mais les autres me semblent plus simple dans leur mise en oeuvre).
    Et juste une petit cours de pharmaco cinétique serait suffisant pour que les jeunes filles comprennent comment tout ça fonctionne.
  3. Ah oui mais non, c'est pas drôle du tout comme sujet, tout le monde est d'accord, on peut même pas s'engueuler un peu.
    Pfff ):
  4. Denis

    Denis L'Ancêtre Membre de l'équipe

    Il suffit de lire les commentaires des lecteurs du Figaro.fr pour se rendre compte que Bérengère Poletti n'aura pas la partie facile.

    Trois exemples :

    Le permis de bézouiller ,en somme,et les parents mis hors course, bien sûr ;ras le bol de ces députés qui veulent se faire un nom sur une disposition,ou une loi ...

    Ben voyons !!allez les filles vous pouvez "forniquer" tant que vous voulez , moi députée je vous le dis??elle est tombée sur la tête cette députée, c'est de l'incitation a la débauche des gamines??oui c'est grave ce genre de discours ?? comme si l'école était l'apprentissage de l'amour ??

    A 10 ans il faut fournir un kit de masturbation
    a 12...la contraception...
    a 14 si encore vierge un escort boy
    a 18...... et le plaisir de la decouverte, du sentiment d interdit de...emotions et oublions la technique....J imagine maintenant entre les films porno qui definissent la norme car parents ...demissionnaires, faut faire comme les copines....je vous laisse imaginer le resultat a 16 ans....et je ne suis plutot tendance DSK....
  5. Gobelet

    Gobelet is a lovely poo

    Quand on voit le nombre de planning familial qui se ferment, pas etonnant qu'on soit peu informés !
    Je prends la pilule grace aux médecin et mes parents le savent pas et peu de mes amies savent que c'est possible de se la faire prescrire. J'ai deux grandes soeurs qui m'ont un peu aidés, m'ont toujours dit 'protège toi !' Je n'arrive pas à comprendre les personnes qui se disent pas informés, avec les affiches, les média, le bouche à oreille... :facepalm:
    Bref, jsuis pour, j'arrive pas a m'exprimer ><
  6. Gobelet

    Gobelet is a lovely poo

    Ouh, ça ca me dégoute. Quand ces personnes se verront grands parents quand leur enfant auront 15/16/17 ans, ils changeront vite d'avis.
  7. Daz.

    Daz. Revenante

    Un des problèmes soulevés dans ce débat, c'est la prévention des MST et du VIH en particulier. Certains pensent que les filles, se sentant protégées par leur fameuse pilule gratuite, vont en oublier les préservatifs. Préservatifs qui jusque là servaient aussi pour "pas tomber enceinte". Certains oublient vite le rôle du préservatif pour les MST.

    Je soutiens entièrement cette démarche, pour faire des gardes au Planning Familial régulièrement, c'est parfois hallucinant le manque d'information que l'on peut observer.
    Et on ne s'en rend pas compte quand on est nous même informé, ça semble trop "évident" pour certaines.
  8. Leech

    Leech Have less. Do more. Be more.

    Il existe déjà le Pass-contraception, pas partout encore, mais c'est un début :

    Source


    Source
  9. DolceVita

    DolceVita home sweet home

    Moi j'dis, vive le planning familial !! Et bien sûr j'ai voté pour.

  10. Je sais pas quel âge ont ces gens, mais leur jeunesse doit remonter à trèèèèèèèès longtemps!
  11. Je ne suis pas TOTALEMENT contre ni TOTALEMENT pour .
    Je pense juste qu'avant de prendre la contraception anonyme et gratuite il faudrait que les jeunes filles se mettent en tête que prendre la pillule c'est bien ,mais ca n'exclu pas le port du préservatif pour éviter les IST et la séropositivitée .Aprés beaucoup ne prenne pas ca au serieux mais c'est un autre probleme .
  12. Pamplemousse-

    Pamplemousse- Avaleuse de livres

    Je ne comprends pas trop en fait, la contraception n'est-elle pas déjà anonyme et gratuite pour les mineures? (Au planning familial notamment)
    J'allais toujours chercher ma pilule là-bas...
  13. Denis

    Denis L'Ancêtre Membre de l'équipe

    "seules l?IVG et la contraception d?urgence sont gratuites et anonymes pour les jeunes filles n?ayant pas la possibilité de recourir facilement à des centres de planification familiale".

    Doctissimo
  14. Iaoranamoana

    Iaoranamoana Fire Girl

  15. azertg

    azertg J'aime la bière et les frites.

    Ce qui est d'une intelligence sans nom : tout le monde sait très bien que confisquer quelque chose auquel on a droit réprime subitement toute envie :facepalm:.


    Sinon je suis pour cette décision, mais je m'interroge sur un point : ne faudrait-il pas, en plus de cette décision, sensibiliser d'avantage les parents ? Parce que personnellement, depuis que je suis plus ou moins en âge d'avoir des rapports, j'ai déjà reçu une tonne de prospectus, de préservatifs gratuits, des cours sur le sujet au début de mes secondaires (éducation sexuelle ou plus récemment, en biologie -ce qui fut réellement intéressant) des conférences et des explications données par le centre PMS à chaque visite médicale ou sur demande. L'information, je l'ai, il n'y a pas de souci à se faire.

    En revanche, lorsque ma belle-maman a tenté de m'en parler...elle était bien moins au courant que moi (quand elle a commencé à me parler de contraception, c'est moi qui ait fini par lui apprendre des choses), ne savait pas du tout comment aborder le sujet, est surtout focalisée sur la visite chez le gynécologue et non sur la contraception/protection en elle-même. Je crois que c'est un dialogue parents-enfant qu'il faut surtout rétablir (notons bien que dans ma famille, on est assez ouverts, alors je n'imagine pas dans des familles plus pudiques ou avec d'autres opinions sur le sujet...). Le dialogue des pères est important aussi, d'ailleurs. Avec le mien, on en parle très peu, mais il sait que je suis suffisamment intelligente (ou plutôt informée) que pour prendre mes précautions (je n'aime pas du tout ce terme), et je sais de mon côté que si je lui demande d'aller chez le médecin, il me donnera les sous nécessaires et me demandera si je souhaite qu'il m'accompagne...

    Mais bon, ceci serait surtout bien dans le monde des Bisounours ; le monde n'étant pas tout rose, en attendant de rétablir un dialogue ouvert et intelligent venant des deux parties, cette mesure semble salvatrice (même si le truc des pass contraceptions est très bien aussi, en fait, si on a le courage d'aller chez l'infirmière du collège/lycée...).