J'ai un problème

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par AverageJocelyn, le 19 octobre 2014.

  1. AverageJocelyn

    AverageJocelyn
    Expand Collapse

    Bonjour à toutes et à tous,

    Voila, je suis une grande lectrice de Madmoizelle (c'est un peu comme une bible pour moi), c'est la première fois que je participe au forum et j'aimerai bien faire part de quelque chose avec vous. C'est quelque chose que je vis assez mal alors que je ne pense pas que ça devrait m'affecter mais j'ai beaucoup de mal à m'en remettre.

    Il y a deux jours, j'étais avec deux amies en train de parler dans la rue. On était prés d'un bar et on allait bientôt se séparer mais on continuait de parler le temps de se dire au revoir quand un mec, sorti de nul part, a commencé à me dire que je devais me taire et arrêter d'embêter le monde en parlant de ma vie et du fait que je vende de la drogue (euh je précise que ce n'est pas le cas et qu'en plus de ça on parlait toutes les trois de la fac donc ça n'a pas vraiment de rapport enfin). Il puait l'alcool et était un peu agressif avec moi. Je ne le connaissais pas du tout et j'ignore encore pourquoi il s'est adressé à moi en particulier, toujours est-il que c'était le moment le plus affreux de ma vie. J'essayais de ne pas montrer à quel point j'avais peur et mes amies tentaient d'attirer son attention sur autre chose mais il persistait à me dire de "fermer ma gueule" et "arrêter de vendre de la drogue". Ça a peut-être duré cinq minutes en réalité mais j'avais l'impression que ça a duré une éternité. Au final, on est partie mais encore une fois, en partant il m'a hurlée quelque chose d'intelligible.

    Tout ça pour dire que j'ai détesté cette situation et que depuis, je me sens affreusement mal. Ce n'est pas la première fois que ce genre de chose arrive. Etant métisse, j'ai fait plusieurs fois face au racisme qui maintenant est devenu une rengaine familière mais ce n'est que quand je suis arrivée à Reims que j'ai vraiment pris conscience qu'être une femme eh bien, c'était dangereux. (l'expérience que j'ai décrit fait partie d'une petite série comprenant : homme ivre qui me suit jusqu'à chez moi, homme qui veut me draguer, homme qui m'insulte dans la rue....)
    J'en ai marre que ce genre de chose arrive. Je ne fais rien en particulier pour que ça arrive et pourtant maintenant je ne me sens pas en sécurité parce que j'ai l'impression que je suis en faute mais en plus maintenant, j'ai peur des hommes. Et je me sens ridicule parce que je me sens mal à cause de ça alors que certaines on vécu pire mais en ce moment je suis bloquée là dessus. Quand je sors, j'ai la gerbe et j'ai cette hantise de croiser une nouvelle fois cet homme (j'habite en ville et pas loin d'un bar en plus).

    Je sais que ça peut paraître ridicule mais est-ce que certaines d'entre vous ont vécu ce genre d'expérience et si oui, comment avez-vous fait pour aller mieux?
     
  2. Pliine

    Pliine
    Expand Collapse

    Ce n'est pas ridicule, c'est vrai que ça fait énormément peur surtout si cela t'es déjà arrivé à plusieurs reprises ! Il ne m'est jamais arrivé de chose comme ça donc je ne sais pas comment t'aider mais je voulais laisser un petit message de soutien comme il n'y a encore aucune réponse sur ton topic.
    Bon courage, reste forte et évite peut-être de rester trop dans la rue comme ça (enfin surtout si tu es seule), c'est pas facile d'avoir peur mais avec ce monde dans lequel on vit il n'y a pas moyen de prévenir ces évènements ni d'y échapper quand cela se produit.
    J'espère que cela ne se reproduira pas et que tu ne le recroisera pas :sad:
    En cas de souci, il y aura toujours des Madz ici à qui tu peux te confier, en espérant qu'une autre saura te conseiller
    :calin:
     
  3. Pom?on

    Pom?on
    Expand Collapse
    Remonte la pente à vélo, pas simplissime.

    J'ai eu, il y a quelques années, un soucis avec un homme ivre dans le bus qui se masturbait en face de moi et j'ai eu le malheurs de croisé son regard de vieux pervers dégoûtant qui suite à ca se masturbait en le fixant... J'ai été, comme toi, angoissée suite à ca. Des qu'un homme ivre entrait dans le bus c'était boule au ventre et tout (là quand je t'en parles j'ai comme une envie de vomir...)
    J'étais terrifiée à l'idée qu'un homme se branle en me regardant, et que les personne autour de moi ne face rien pour l'en empêcher (de plus j'avais à peine 16 ans)
    Mais je voyais un psy pour d'autres raisons et je lui en ai parlé, et au fur et à mesure des séances ou on en discutait il m'a appaisé et m'a déstressé...
    Depuis j'en ai recroiser des mecs saoule dans le bus, et je n'ai plus peur, j'garde une petite appréhension malgré tout mais voilà. Ca passe... Il te faut peut être un peu de temps..
     
  4. Aerlynn

    Aerlynn
    Expand Collapse
    Miss poulpe

    "si ça peut te rassurer", tu n'es pas la seule à avoir déjà eu à faire à des cas qui font peur. ><
    J'ai eu deux cas assez croustillant dans leur genre. Je ne suis pas métisse, mais aussi blanche qu'un vampire et petite. Le premier, c'était en rentrant des cours du collège, j'avais mes écouteurs, sans doute l'air peneau et j'attendais que le feu soit rouge pour pouvoir traverser. et là, tu as un gars qui est venu m'hurler " fait attention! imprudente". et il a continuer à parler, en disant que les gens d'aujourd'hui sont mal éduqué et patati patata. je sais bien que les jeunes du quartier adorent courir quelques secondes avant que ce soit vert pour les voitures, comme le ferait les corbeaux à la campagne en fonçant proche des véhicules. Mais, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Bon soit, peut être que c'était une bonne attention, de sa part. Sauf qu'en traversant, il a continué à me parler, en me sermonnant d'un tas de leçon et il me suivait. j'ai fini par courir vite pour rejoindre l'appart. c'est que sa manière de communiqué et de me sonder devenant moins aimable.

    Le second, c'est le pompom, la cerise des fous. Je l'ai rencontré sur le net. de base, je m'étais portée bénévole pour un projet de mmorpg. c'était cool, le background donnait envie. je n'étais qu'au lycée et j'avais besoin le soir de créer pour m'évader un peu. Je devrais faire les concept art des personnages et monstres de l'univers. bon soit, ma plume était encore naive, mais je passais bon temps à déconner avec deux trois collègues pour trouver des idées de design. Il était le chef du projet, au début, il était très gentil, on riait beaucoup. il était parfaitement au courant que j'étais en couple à cette époque. et que je l'aimais mon grand mousquetaire ( avant que la magie ne s’estompe). Mais, cela ne l'a pas empêché de hacker, par je ne sais plus quel moyen , pour trouver mon adresse. un mercredi, alors que je n'avais pas cours, ça a sonné et ma mère m'a dit qu'un ami voulait me parler. je me suis demandé, qui ça pouvait être, je n'avais rien de prévu. et j'ai entendu sa voix. je suis descendu au hall d'entrée et je l'ai vu, avec une rose en main et l'air tout préparé comme ci il allait me demander en mariage. je me suis senti ultra gênée et j'ai discuté avec lui. il parlait, au bout d'un moment, comme quoi il avait eu une "révélation", qu'il me voyait marié, avec deux enfants et qu'il connaissait déjà leurs noms. imaginez ma tête, surtout que j'ai dû lui rappeler que j'étais en couple, que si je travaillais sur le mmo, il devait me considérer comme une collègue, pas comme une amoureuse potentiel. Et surtout que je ne compte pas le quitter pour lui! il a continuer à chercher maintes excuses, et à vouloir passer la nuit chez moi. non mais, et puis quoi encore. j'étais terrorisée. En principe, quand une amie est en galère et arrive en trombe, je ne refuse pas de la loger, mais lui et après de tels discours, heu....non. Il avait traversé la France, il a voulu me faire une surprise, bah c'est raté. Je n'aime pas ce genre de surprise. J'ai dû demandé l'intervention du grand frère, vu que je n'arrivais même plus à contenir ma peur. Et la suite est beau. une fois l'affaire réglée, j'ai une de ses amies et collègue du projet, qui était venue me menacer via msn. comme quoi j'étais égoïste, qu'elle allait me retrouver et me casser la gueule. Mon frère a dû m'accompagner plusieurs fois jusqu'au lycée, tellement j'avais les boules. Mon copain à l'époque est intervenu ( via le tchat, vu que l'on avait une relation à longue distance) et était près à monter si jamais ils mettaient leur menace à exécution.

    Depuis, je me suis jurée de couper l'herbe à chaque discussion qui devient bizarre et malsain. quitte à couper direct contact pour éviter ce genre de situation embarrassante. Une fois, ça m'a suffit.
     
  5. Jijabou

    Jijabou
    Expand Collapse

    Pour ma part j'ai vécu un événement qui m'a bouleversée y a pas très longtemps.
    Je suis actuellement en Angleterre avec Erasmus. Ca faisait deux jours que j'étais arrivée, et j'avais décidée d'explorer la ville, pour découvrir un peu, prendre mes repères etc. Au moment de rentrer, à 16h, je suis passée sous un pont (passage obligé pour rejoindre ma résidence. J'avais remarqué un mec à vélo un peu avant, mais de loin, sans faire attention. Je marchais, toute joyeuse d'avoir visité la ville et là, j'entends un petit bruit, et je vois ce mec à vélo, contre le mur, en me fixant (il avait une capuche qui lui recouvrait le visage mais tout son corps était dirigé vers moi), en train de se masturber. J'ai eu tellement peur. J'ai accéléré le pas, j'avais envie de l'insulter, de courir, mais j'avais peur qu'il tente de me toucher. Je suis vite rentrée chez moi et j'en ai parlé à ma soeur sur Skype. Je sais que ce genre de choses aurait pu m'arriver en France, mais le fait que ça se passe à deux pas de ma résidence (j'avais peur qu'il m'attende tous les jours), en pleine journée, dans une ville que je ne connaissais pas et où je n'avais pas d'amis m'a vraiment bouleversée. J'ai beaucoup pleuré, j'en ai finalement discuté avec un homme de la réception de la résidence, parce qu'il fallait que j'en parle à qqun en face à face. Il a été très compréhensif, je pensais qu'il allait un peu minimiser la chose, mais pas du tout. Il a même appelé la police, une femme est venue prendre mon témoignage. Ca a été très difficile après ça. J'ai demandé à ma coloc de m'accompagner en ville le lendemain pour m'acheter un portable, mais la journée suivante, je me suis obligée à sortir seule. En prenant un autre chemin, où il y a plus de circulation mais qui me fait faire un détour. Je me méfiais de tous les hommes à vélo que je croisais, ça m'angoissait de me dire que lui pouvait me reconnaître mais moi non, puisque je n'ai pas vu son visage. Et puis petit à petit, je sortais un peu plus longtemps, et j'ai mis un mois avant de repasser sous ce pont. J'y pense à chaque fois, mais je n'ai plus vraiment peur. Le seul souci, c'est que j'ai maintenant peur de sortir la nuit (chose qui ne me posait aucun problème en France, je sortais régulièrement au bar, rentrait seule chez moi à 20min à pied du centre, des fois bourrée, il ne m'était jamais rien arrivé, et j'avais confiance en la vie). Ca, ça m'emmerde vraiment. Ce gros pervers a changé un point de ma personnalité, et en plus, j'ai détesté être considérée comme "sexuelle" a un moment où je n'en avais pas envie. Ca a été vraiment difficile (même si je sais que beaucoup de femme ont subi bien pire).
    Pour aller mieux, il faut en parler. Autant de fois que tu veux. Quand je skypais avec mes amies, je leur disais que j'étais désolée de remettre cette histoire sur le tapis, mais qu'il fallait que j'en parle, que je l'évoque, que j'explique ce que je ressentais. J'en ai parlé souvent et au début je continuais de pleurer. Et puis maintenant, je n'en ressens plus le besoin, ça va mieux. J'arrive même à en rire pour dédramatiser. Mais ça m'a pris du temps. Il faut en parler jusqu'à ce que tu n'en aies plus besoin. Bon courage, ça va aller !
     
  6. Pom?on

    Pom?on
    Expand Collapse
    Remonte la pente à vélo, pas simplissime.

    Je rencontre la meme angoisse.
    Hier en rentrant du boulot j'ai vue un homme se masturber dans un chemin ou je passe a des heures pas possibles lorsque je me rends ou rentre du travail... Comme dit précédemment ca m'est déjà arrivé mais dans le bus, et dans un bus ou il s'est ensuite fait virer car il dérangeait tout le monde et ne voulait pas arrêter son affaire.
    Sauf que là celui d'hier m'a vraiment bloquée, j'ai la boule au ventre de me dire que je dois repasser la bas pour me rendre au travail (surtout à 6h30 du matin..)
    Je comprends pas vraiment ma réaction car la première fois ça passait mais peut être que Ca me fait peur car il était sur mon itinéraire ou bien là, contrairement au bus, personne ne viendra la virer...
    J'ai été réveiller mon père afin qu'il m'amène au travail, mais Ca va etre pour rentrer. C'était vers 15h que je l'ai aperçu et je finis a 14h30, j'angoisse d'avance... :halp:
     
  7. Jijabou

    Jijabou
    Expand Collapse

    @Pom?on Demande peut-être à un-e collègue de faire un bout de chemin avec toi. Comme je l'ai dit, faut pas hésiter à en parler, moi je l'ai dit à ma coloc, premièrement pour qu'elle soit au courant, pour sa propre sécurité, et aussi pour pouvoir lui demander de m'accompagner le lendemain. Y a pas de honte, et les gens sont plus compréhensifs que ce qu'on croit. Ou bien appelle quelqu'un sur le chemin, tu te sentiras moins seule. :)
     
  8. Pom?on

    Pom?on
    Expand Collapse
    Remonte la pente à vélo, pas simplissime.

    @Jijabou oui merci de répondre... Eh bien aujourd'hui je ne suis pas repassée par là mais je suis aller le signaler à la gendarmerie de la commune. Ca servira peut être un jour...
     
  9. Jijabou

    Jijabou
    Expand Collapse

    @Pom?on Oui désolée, c'était un peu tardif, mais ces conseils sont valables pour les prochaines fois !
    Oui, ça sert toujours ! Déjà, ça rassure. Moi je n'ai pas vu le visage de mon agresseur, je l'ai dit à la police, que je savais bien qu'ils ne pouvaient pas faire grand chose du coup, mais elle m'a dit qu'ils enverraient des patrouilles de temps en temps. Je sais pas s'ils l'ont fait, ou s'ils vont le faire, mais c'est déjà beaucoup qu'elle ait pris en compte mon témoignage.
    T'as bien fait, parce que ça peut servir pour les autres aussi, si dans quelque jours une autre personne se plaind à la gendarmerie qu'un type chelou qui se balade là où tu l'as vu, ils sauront que ça devient récurrent.
     
  10. Pom?on

    Pom?on
    Expand Collapse
    Remonte la pente à vélo, pas simplissime.

    @Jijabou Oui tout à fait, et on ne sait pas si il peut être dangereux ou non mais là c'est moi qui l'ai croisé, mais à 14h40 ca pouvait être une fille de 12 ans par exemple (je pense a ma sœur !)
    Mais ils ont pensé a quelqu'un quand je leurs ai dis...
    Moi son visage était caché par les branches mais je voyais tout à partir de sa taille
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Ilana
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1196
  2. miss3
    Réponses :
    10
    Affichages:
    2043
  3. the bisounours
    Réponses :
    7
    Affichages:
    1333
  4. creamm
    Réponses :
    0
    Affichages:
    562
  5. creamm
    Réponses :
    3
    Affichages:
    587