Je suis tombée enceinte quand j'étais ado — Témoignages

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 25 mars 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Lenfantvert

    Lenfantvert
    Expand Collapse
    Règles ou pas règles, telle est la question...

    Merci pour ces témoignages courageux. Je suis bouleversée par vos histoires et admiratives de chacune d'entre vous <3.
     
    Morisot, Asveig, Mû. et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Siaht

    Siaht
    Expand Collapse

    Whouah quel article!
    Je suis bouleversifiée. Je n'ai pas d'autres mots.
    Eh ben on a encore du boulot à faire pour améliorer l'accueil et la procédure d'accompagnement des jeunes filles qui découvrent leur grossesse.
    Merci aux madz qui ont témoigné. Mega ultra fat big up à vous.
     
    Hellbombs, Asveig, Meligood et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Anémona

    Anémona
    Expand Collapse

    Je voulais aussi dire un grand merci aux Madz qui ont témoigné, tout ça m'a beaucoup émue :fleur:
    Mais aussi je me sens obligée de réagir quand je lis les témoignages sur le comportement du personnel soignant ! Je suis en première année de médecine, doit encore loin d'être médecin (et même pas sûre d'y arriver un jour à vrai dire) mais je suis vraiment choquée des propos tenus par les médecins/infirmiers/AS décrits ici, c'est tout de même un basique de la médecine de respecter le patient et de l'aider, et pas, au contraire, l'enfoncer, le culpabiliser, porter de jugement etc !
    Ces personnes devraient avoir honte de traiter leurs patients comme ça, de plus qu'ils devaient quand même être conscients que les jeunes filles en face d'eux étaient apeurées, un peu perdue voir même paniquées ! C'est juste inacceptable
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    .
     
    hasta.luego, Lilmivaness, CutiePanda et 34 autres ont BigUpé ce message.
  5. RoseTatoo

    RoseTatoo
    Expand Collapse

    Comme toi je suis en première année de médecine et comme toi je suis restée bouche bée devant la réaction des médecins. C'est tout simplement immonde de se comporter comme ca. Visiblement il y a des médecins qui ont séché les cours d'éthique à la fac...
     
    HysteriAlx, Cyane, Parker Hale et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. Elunam

    Elunam
    Expand Collapse

    Wow, quel article fort ! Merci pour ces témoignages.
    Je me rends compte que je juge énormément les jeunes mamans. Je les considère comme des "écervelées" qui ne se sont pas protégées, et c'est tant pis pour elles, elle n'avaient qu'à faire attention... Alors que moi même j'ai déjà pris des risques plusieurs fois, et que je ne pense pas à tous les accidents, échecs de contraceptions et bien sûr viols. Je m'excuse donc auprès des filles que j'ai (mentalement bien sûr, jamais verbalement !) méprisées alors que je ne connais rien à leur histoire.
    J'aurais "bien aimé" avoir un/des témoignages sur le déni de grossesse avancé, car je pousse la parano très loin : je suis littéralement terrifiée à l'idée que je puisse un jour expulser un bébé sans en avoir ressenti aucun signe, après une pilule qui n'aurait pas été efficace ou du genre.
     
    #6 Elunam, 25 mars 2016
    Dernière édition: 30 mars 2016
    Lilmivaness, HysteriAlx, Erinnern et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Evaloona

    Evaloona
    Expand Collapse
    En quête de sens[ations]

    Sinon il y a aussi des avortements qui se passe bien de A à Z.

    Perso je suis arrivée j'ai dit que je voulais avorter qu'il n'y avait aucuuuunes hésitations. 2 jours plus tard, 1ere pilule, puis le lendemain (3 jours plus tard), l'avortement en lui-même (quand on est complètement sûr et que ça se voit que la personne est fixée sur sa décision et pour des raisons réfléchies, il y a toujours moyens de détourner la règle de la semaine de réflexion). Un petit peu douloureux, mais vraiment rien de bien méchant. Un personnel soignant tout à fait sympa (planning familial). Puis voila, merci aurevoir et avec le sourire :) Et 4 jours plus tard je partais en vacance.

    Tous les avortements ne sont pas mal vécu ou fait par un personnel soignant de merde...
     
    Aneyashi, Asveig, Nionio et 12 autres ont BigUpé ce message.
  8. PlumeRouge

    PlumeRouge
    Expand Collapse
    Études en torture littéraire

    Le truc avec les médecins c'est que non seulement le jugement du faire attention bla bla... Bon c'est déjà inadmissible, mais certaines ont carrément eu affaire à des gens qui parlent comme des anti-choix, vu le vocabulaire employé... Comment ils se retrouvent à s'occuper d'IVG, là est la question, mais c'est quand même grave, si t'as évité la manif immonde devant le centre en tombant pas le mauvais jour, d'entendre exactement le même discours (à base "d'enfant", "bébé", "tuer"...) à l'intérieur même des structures médicales.
     
    Soju, HysteriAlx, Magnus et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Shacklebolt

    Shacklebolt
    Expand Collapse

    @Princessechat : Je crois que tu peux te faire accompagner par une personne du Planning familial quand tu es mineure, n'hésitez pas à me corriger si je me trompe !
    Perso, j'ai eu l'occasion d'un peu voir "comment ça se passe", en accompagnant ma meilleure amie.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lilmivaness, HysteriAlx, Princessechat et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. bichanana

    bichanana
    Expand Collapse
    Les oiseaux commencent à chanter et j'arrive toujours pas à dormir

    Woa il était dur cet article, mais tellement touchant... Et révoltant bien sûr, je suis archi choquée des mots de certains pros de la santé... Bravo à elles toutes et vivement le jour où une femme pourra tomber enceinte et prendre la décision d'avorter ou non sans être jugée :stare:
     
    Mû. et Najia-* ont BigUpé.
  11. Mstern

    Mstern
    Expand Collapse

    Je salue le parcours de toutes ces Madz avec un chapeau bas pour Juliette ; spécialiste des droits des femmes, c'est une belle conclusion à son histoire! :free:

    Presque tout cela aurait pu m'arriver aussi. J'ai eu mon premier rapport à 14 ans et demi, sans contraception parce que nous trouvions ça désagréable, j'ai eu la capote qui craque, la pharmacie fermée, la pilule du lendemain, les oublis de pilule... Par un concours de circonstances heureuses, chez moi, ça s'est bien passé, j'en suis infiniment reconnaissante au hasard et en même temps, j'ai moi aussi longtemps "rêvé" d'être dans cette situation, tant j'étais persuadée d'être prête, d'avoir trouvé le garçon parfait, qui ferait un bon papa. Paradoxalement, j'idéalisais la vie de mère célibataire, la relation avec son enfant, l'enfant comme raison de vivre et de se battre, blablabla... Je ne sais pas d'où je sortais ça. Aujourd'hui, je sais que mon copain de l'époque m'a quitté pour une autre fille qui est tombée enceinte de lui et qu'il a abandonné en déménageant à l'autre bout de la France. Je ne peux pas dire si elle est heureuse dans sa vie ou si elle peut mener la vie qu'elle veut avec ce bout de chou, je l'espère pour elle.
     
    Lilmivaness, Biousse, Morisot et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Nonmercisansmoi

    Nonmercisansmoi
    Expand Collapse

    Le corps médical...:slap:
    C'est quand le respect et la bienveillance médicale, notamment quand on parle de santé des femmes???? C'est quand qu'on arrêtera de nous prendre pour des écervelées, de pauvres créatures pas capables de discernement et qu'il faut prendre en charge "pour leur bien", mais souvent contre leur volonté et sans les respecter?
    Les commentaires de ces Madz sur leurs interactions avec le corps médical me font globalement gerber!
     
    HysteriAlx, Asveig, Magnus et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...