Lire en anglais

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Ancien membre, le 30 juillet 2012.

  1. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Depuis trois ans je lis très peu en français puisque j'habite dans un pays anglophone. J'ai pensé qu'on devrait créer un sujet spécial "lire en anglais", parce que non seulement c'est une différente langue mais c'est souvent aussi des auteurs qu'on ne connaît pas forcément beaucoup en France et qu'on voudrait faire découvrir ici, des classiques dans le monde anglophone que seuls les lecteurs avertis connaissent parmi les francophones... etc.

    On peut aussi discuter des niveaux de langue parce qu'évidemment nous n'avons pas toute le même anglais. Pour ça, je propose un système d'astérisques : * pour les livres faciles (niveau terminale environ ; je pense à Paul Auster par exemple), ** pour des livres plus difficiles (par exemple Jane Austen, qu'on étudie à la fac mais qui serait sans doute trop complexe pour des élèves qui préparent le bac), *** pour des livres qui demandent une connaissance très fine de la langue, voire de la parler couramment.

    Je colle dessous le message que j'ai posté dans Blabla général littérature, si quelqu'un veut réagir ici et discuter bouquins en anglais !

    Lisez-vous beaucoup en anglais ? Est-ce parce que vous préférez lire des livres dans leur langue originale, est-ce parce que l'auteur que vous aimez n'est pas traduit en français, parce que vous habitez en pays anglophone, que vous étudiez l'anglais ? Quelle différence avec le fait de lire en français ?

    (Je reviendrai plus tard répondre à mes propres questions ; j'espère que le sujet prendra !)
     
  2. Gandalf

    Gandalf
    Expand Collapse
    Fly you fools !

    Je lis de temps en temps en anglais.

    Je considère le livre en général comme une friandise. J'adore lire, vraiment, et si je pouvais, je passerais des heures par jour à me consacrer à des lectures diverses et variées.

    De plus, j'ai fait des études de langues, donc ça me permet d'enrichir mon vocabulaire et mes structures de phrases. Les livres me permettent de varier un peu des articles de journaux.

    J'ai commencé par les Harry Potter et j'avais vraiment adoré ^^ Maintenant je lis des Harlan Coben et c'est un régal pour moi.

    Adawen. : Je plussoie pour les prix, c'est clair que dans les librairies tu trouves des tarifs complètement prohibitifs. J'achète aussi mes friandises sur Amazon du coup ^^
     
  3. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    J'ai fait des études d'anglais donc ça fait maintenant des années que je lis en anglais. J'ai commencé avec Harry Potter quand j'étais encore au lycée (le 5 ou le 6, je ne sais plus).
    Avec la fac je me suis développée une bonne culture littéraire anglophone, du coup quand je lis pour le plaisir ça va être de la littérature un peu moins classique et un peu plus fun. J'aime particulièrement Stephen King. En ce moment, je suis en train de lire Tales of the City** (Les Chroniques de San Francisco) d'Armistead Maupin, j'en suis au tome 3.

    Ce que j'apprécie particulièrement avec la lecture en anglais, c'est de pouvoir améliorer ma prononciation en lisant à voix haute. Je suis adepte de la lecture à voix haute depuis que je suis toute petite et je suis persuadée que le nombre d'heures que j'y consacre a pas mal contribué à mon aisance à l'oral.

    Je vous conseille entre autres la saga Earth's Children*** de J.M. Auel. Cette série se passe à la préhistoire et raconte la vie d'Ayla, une jeune femme à qui il arrive des tas d'aventures. C'est un bon moyen d'enrichir sa culture "préhistorique" mais aussi son vocabulaire (notamment sur les plantes, les animaux, la cuisine, les minéraux...) grâce aux très (parfois trop) nombreux passages descriptifs.
     
  4. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    J'aime beaucoup lire en anglais ! J'ai commencé de façon pas très originale avec Harry Potter, ça m'a bien plu et j'ai continué, surtout en prépa où ça me donnait une excuse pour lire des livres "inutiles". Comme à mon petit niveau j'ai fait un peu de version, j'avoue que lire des traductions me fait sortir du texte à cause du côté souvent un peu artificiel des tournures de phrases, et l'anglais est la seule langue que je maîtrise assez pour accéder au texte original (j'ai un niveau d'espagnol déplorable, et ils sont loin les jours où j'arrivais à lire le latin sans trop de difficultés). Je lis surtout des auteurs contemporains (Ian McEwan, Zadie Smith, Joyce Carol Oates, Jeffrey Eugenides, Neil Gaiman) ; j'ai du mal à lire des oeuvres plus anciennes parce que ça me demande beaucoup de concentration et du coup je perds le fil, mais j'ai lu du Austen et du Forster. Mais bon globalement j'ai un peu perdu la motivation de lire des auteurs d'avant le XXe siècle quelle que soit la langue.
     
  5. Yana

    Yana
    Expand Collapse
    <<= Gauche // Droite =>>

    Je lis de plus en plus en anglais. J'ai parfois l'impression de ne pas maitriser les nuances, et ça me demande encore plus d'efforts que de lire en français, donc je privilégie généralement des classiques que je veux relire, comme Orgueil et Préjugés et il m'arrive donc assez souvent d'acheter les livres dans les deux langues. C'est superficiel mais je suis aussi motivée par les couvertures anglosaxonnes que je trouve plus élaborées et attrayantes que les françaises. :)
     
  6. Dumdy

    Dumdy
    Expand Collapse
    Veut de la neige.

    J'ai commencé à lire en anglais quand j'étais en seconde je crois. J'ai commencé sans me soucier de la difficulté, juste des bouquins que j'avais déjà lus en français, histoire de ne pas être trop perdue non plus. Au début, c'était vraiment pas facile, je butais à chaque mot, puis à force de faire des allers-retours dans le dico et de regarder des films en anglais en parallèle, je m'y suis faite.
    Je galère toujours avec certains mots, certains bouts de phrases, mais en général je comprends le sens général du texte et ça me suffit. En fait, ma "technique", c'est d'avancer sans s'attarder sur les mots que je ne comprends pas, tant que je saisis le sens. Après, quand je croise sans cesse le même mot, je le check dans mon dico chéri, et j'ai appris un nouveau mot ! :)
    Je ne fais pas vraiment partie des gens qui prônent absolument la VO par rapport à la VF (sauf pour les films et les séries TV), mais il est vrai que ça apporte un souffle d'authenticité de lire en anglais, et surtout, la satisfaction de se dire qu'on est capable de lire dans une langue étrangère (enfin c'est ce que je ressens).

    Jusque là, j'ai lu des trucs comme The true diary of a part-time Indian* (qui est génialissime et très simple à lire, et que je vous recommande vivement), The devil wears Prada*, Harry Potter (qui est assez déconcertant au début puisque les noms de certains personnages sont carrément différents de la VF par exemple) etc ... en gros, des trucs pas trop "littéraires" ni prise de tête pour l'instant (niveau bac, faut pas m'en demander trop non plus).
    J'ai essayé de lire des nouvelles d'Edgar Allan Poe, mais tout de suite ça coince beaucoup plus, et là je comptais me lancer dans Lolita, même si la version française est déjà pas mal compliquée.
    D'ailleurs, auriez-vous quelques bons "classiques" anglophones pas trop difficiles à me conseiller (disons, niveau ** ) ?

    Oh oui les Penguins :bave: Les éditions américaines aussi regorgent de trésors ; je pense à Barnes & Nobles et leurs éditions magnifiques d'Edgar Allan Poe ou d'Alice au pays des merveilles par exemple.
     
  7. Dumdy

    Dumdy
    Expand Collapse
    Veut de la neige.

    Justement, je meurs d'envie de lire Moon Palace depuis que j'en avais étudié un extrait en cours d'anglais :d

    Pour en revenir aux livres plus jolis chez les éditeurs anglais, rassurez-moi, je ne suis pas la seule qui a été tentée d'acheter des livres d'auteurs français en anglais juste pour les exposer dans ma bibliothèque, hein ? :shifty: (Ou alors je suis vraiment une maniaque de la collection :nerd:)
     
  8. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    En fait je suis quelqu'un de très bavard. Non seulement je lis à voix haute, mais je parle aussi toute seule (en anglais) et c'est pour ça que je dis que ça me donne une certaine aisance à l'oral (en anglais toujours). J'ai toujours lu à voix haute, d'ailleurs il y a des vidéos de moi où je raconte une histoire à partir des images d'un livre (avant de savoir lire donc). En fait parfois quand je lis j'ai l'impression de ne pas être ultra concentrée et de ne pas forcément retenir ce que je lis, et parfois j'ai besoin de revenir en arrière ou de lire 15 fois la même phrase pour comprendre ce que je lis. Du coup, lire à voix haute ça me permet de ne pas m'ennuyer pendant la lecture, de mettre du relief sur les dialogues et les choses importantes, et de pratiquer mon anglais. Des fois je m'amuse à faire des voix différentes pour chaque personnage aussi. Bref, non seulement ça m'amuse mais aussi, combiné à une écoute de la langue assez intense (en cours mais aussi avec mes amis anglophones ou en regardant des films), ça me permet de reproduire assez aisément les schémas intonatifs et accentuels. Je ne dis pas que ça me permet d'avoir un anglais parfait en situation de conversation, mais en tout cas vu que je le fais souvent y a pas mal de trucs qui restent. Et comme je parle anglais toute seule dans ma voiture ça me sers parfois d'échauffement avant de passer la soirée avec des anglophones et de parler anglais en situation.

    (Oui, je suis un peu folle.)
     
  9. Dumdy

    Dumdy
    Expand Collapse
    Veut de la neige.

    Hemingway, je note :d et les orphelins Baudelaire aussi, surtout que je crois que je les avais lus quand j'étais plus petite (en français bien sûr) :)
    Qu'aimerais-je lire ... eh bien je dirais à peu près de tout, classiques, contemporains, de tous pays et de tous genres, je suis curieuse de tout lire en fait, tant que c'est bien écrit et que l'histoire est intéressante :) (mais j'avoue que je ne suis pas très romans de gare, Marc Lévy &co ...)
     
  10. Yana

    Yana
    Expand Collapse
    <<= Gauche // Droite =>>

    Je me demande si ce n'est pas a cause du prix unique du livre ?
     
  11. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    Je pense que le livre en tant qu'objet a une place presque plus importante en France (enfin ce qui me fait dire ça c'est que le livre numérique progresse très lentement par rapport au monde anglo saxon), mais justement il est tellement sacralisé qu'on veut que cet objet reflète le côté "intellectuel" de son contenu. D'où cette volonté de sobriété dès qu'on veut faire un livre qui se veut sérieux. Faut voir que notre héritage graphique c'est la fameuse couverture blanche de Gallimard, on a vu plus funky :yawn:
    D'ailleurs cette forme de respect du livre s'accompagne comme le dit Yana de la loi sur le prix unique du livre ; elle existe bien sûr pour des raisons économiques (maintenir l'existence des librairies) mais je pense que ce prix unique et plus élevé qu'en anglo-saxonie contribue à cette idée de noblesse de l'objet qui possède une valeur qui lui est intrinsèque.
    Enfin c'était mon analyse à deux centimes :shifty:
     
  12. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Ben c'est très subjectif en fait, mais je me dis qu'à force de m'entraîner, même sans correction systématique, j'arrive à choper certains trucs. Et comme je le disais c'est en faisant des va-et-vient entre l'écoute (de chansons, de films, de vrais gens...) et la pratique que j'arrive à faire quelque chose d'assez correct. Je suis de l'avis qu'il faut s'entraîner et pratiquer à fond pour réussir quelque chose. Par ailleurs avec mon master d'anglais je suppose avoir acquis les bases nécessaires à m'auto-corriger quand il le faut.
     
Chargement...