Mr Q. et le don du sang

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mr.Q, le 14 juin 2014.

  1. Mr.Q

    Mr.Q
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Mr Q. et le don du sang.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
  2. Louarn

    Louarn
    Expand Collapse
    Be fucking polite.

    Si on pouvais m'expliquer pourquoi d'ailleurs , ce serait gentil merci :)
     
  3. blue dolores

    blue dolores
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    "Je suis phobique de ce qui pique" ..
    Le panneau ne pique plus là, il embroche :ill:
     
  4. Cynzi

    Cynzi
    Expand Collapse

    Parce qu'il y a des abrutis encore persuadés que les homosexuels et bisexuel sont les plus souvent porteur du sida et autres ...

    " exclure de façon permanente : les sujets dont le comportement sexuel les expose au risque de contracter des maladies infectieuses graves transmissibles par le sang"
    http://tinyurl.com/k93xg3v

    Parce qu'ils sont plus lapins que d'autres voyons, c'est bien connu ... (ironie)
     
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
  5. passepartoo

    passepartoo
    Expand Collapse

    Hey, sans vouloir dire de bêtises; c'est parce que les relations anales sont plus propices à la transmission du VIH (muqueuse plus fragile, saignements plus fréquents) donc BIEN EVIDEMMENT (ironie powaaa) les couples homosexuels masculins auraient plus de chance d'être porteurs que les autres.
    Sachant que dans tous les cas, le sang de tous les donneurs est bien sûr testé, donc normalement il n'y a aucun risque mais apparemment on ne se donne même pas la peine de laisser une chance aux donneurs homosexuels.

    Une pensée archaïque et complètement débile, sachant que les couples hétéros ont aussi des rapports anaux et ne se protègent pas plus que les couples homosexuels à mon sens !!!

    A mon humble avis, c'est une trouille qui date de l'émergence du VIH dans les années 70 quand on ne savait pas ce que c'était, ni qu'il fallait se protéger; la population gay était pas mal touchée (du fait que physiologiquement le pourcentage de transmission était plus élevé).

    mais dire qu'on en est encore la aujourd'hui ... Mon Dieu ça me sort par les trous de nez.

    D'ailleurs mon meilleur pote ne dit pas qu'il est gay pour pouvoir donner son sang... et il a bien raison, du sang c'est du sang, ça sauve des vies point barre.
     
    Oh a BigUpé ce message
  6. Lilodo

    Lilodo
    Expand Collapse
    Just me

    http://www.dondusang.net/rewrite/article/4271/dons-de-sang/les-contre-indications-au-don-du-sang/pourquoi-les-rapports-sexuels-entre-hommes-sont-une-contre-indication-au-don-de-sang.htm?idRubrique=980

    Le pourquoi du comment est expliqué ici.
    Ils appliquent un arrêté ministériel de 2009 pris sur des données statistiques et sur une gestion du risque a minima.

    C'est sur que c'est généraliser une pratique pour des cas qui restent peu nombreux, mais statistiquement plus nombreux que parmi les hétérosexuels ...

    Vu les scandales de contamination que le don du sang a connu par le passé, il est compréhensible qu'ils cherchent à minimiser les risques. Même si cela n'est pas très correct d'un point de vue sociologique.
     
    Black Phillip a BigUpé ce message
  7. Barbara Gourde

    Barbara Gourde
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    @Lilodo Ben oui, mais alors, quid des séropos qui s'ignorent ? C'est pour cela que le sang de tous les donneurs est analysé par la suite, donc pourquoi filtrer les homos et bis ?
     
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
  8. Yzorha

    Yzorha
    Expand Collapse
    Je ne dors pas, je médite

    Pas que les couples homosexuels masculins : une de mes amies très prompte à donner de sa personne pour aider les autres ne peut pas donner son sang là où on sait qu'elle est lesbienne ... du coup, parfois, quand elle va là où on ne la connait pas, elle ment et dit qu'elle est hétéro, juste pour pouvoir donner et aider (elle ment sur pas grand chose, elle fait des test VIH et autres régulièrement, en plus). Le pire, c'est que si on refuse la plupart du temps ses dons de sang, on crache pas sur le don de moelle osseuse qu'elle a fait il n'y a pas longtemps ... allez comprendre ...

    Après, ya des conneries dans tous les sens côté médecine : avant de me lancer sans capote avec un de mes ex, j'étais allée faire un dépistage VIH. Je n'ai jamais eu ce qu'on qualifierait de comportement à risque, mais n'ayant pas toujours pensé à la capotes avec certains ex à l'époque où j'étais dans un milieu où certains se droguaient dur, j'ai préféré me rassurer. C'était en plus à l'époque des premières grosses campagnes de dépistage, avec les spots de pub avec les différents couples qui faisaient le test ... Bref, tout ça pour dire qu'on n'arrêtait pas de nous dire "faites le test", ce que je suis allée faire ... Résultat je me suis faite engueulée méchamment par le médecin qui m'a prise en charge, juste parce que je n'avais pas un comportement à risque et que je n'avais rien à faire là ... Merci l'accueil, ça donne envie de faire les choses bien tiens XD


    Bref, tout ça pour dire que ceux qui font les règles devraient se remettre en question et réfléchir plus de deux secondes à ce qu'il disent et font ...
     
    Oh et Maia Chawwah ont BigUpé.
  9. Romeowyn

    Romeowyn
    Expand Collapse
    But break, my heart ; For I must hold my tongue.

    La part d'homosexuels porteurs du VIH est en effet plus grande que celles des hétéros. Ceci étant dit, le nombre d'hétéros étant 8 à 10 fois plus important (les estimations tournent 10-15% d'homosexuels dans la population totale, bien que ce nombre soit extrêmement difficile à aborder), il y aurait AU MINIMUM autant d'hétéros séropos que d'homos. Donc autant de risque pour l'EFS de recevoir du sang contenant le VIH d'un individu homo que d'un hétéro.

    Le problème principal étant que l'EFS (Établissement Français du Sang) est censé tester et chauffer les échantillons afin que l'affaire du sang contaminé ne se reproduise pas.

    Donc. De deux choses l'une :
    -  soit l'EFS ne fait pas son boulot et ne prend pas les dispositions nécessaires à la sécurité des patents recevant une transfusion
    - soit l'EFS fait preuve de discrimination envers les homos.

    À souligner que, contrairement à la grande majorité des pays, le don du sang n'est, en France, pas rémunéré. (Compter une rémunération d'environ $40 aux États-Unis, par exemple.) Et que l'EFS, bien qu'il dépende du Ministère de la Santé, vend les poches de sang aux hôpitaux.

    Je me demande quelle est leur réaction envers les trans. Prenons un homme FTM (female-to-male, soit un individu né du sexe féminin devenu homme) marié/en couple avec une femme : gay ? Pas gay ?
    Sans parler du fait que nombreux sont les couples hétéros et lesbiens qui pratiquent la sodomie/l'annulingus...
     
    #9 Romeowyn, 14 juin 2014
    Dernière édition: 14 juin 2014
    Nebullulaby, Oh, Maia Chawwah et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Gabylc

    Gabylc
    Expand Collapse

    Les hommes ayant des relations avec les hommes ont statistiquement plus de chance d'être contaminés (40% des nouveaux cas de SIDA sont des hommes homos ou bi) et qu'ils ne représentent pas un si grand bassin de donneurs potentiels. Si on interdisait le don du sang à toutes les personnes sexuellement actives, ce serait encore + safe mais là on aurait vraiment plus grand chose. Donc c'est une équation où l'EFS essaie d'exclure les populations les plus à risques (selon des études épidémiologiques, pas selon des croyances populaires) tout en gardant des donneurs. D'ailleurs un.e hétéro qui change souvent de partenaire ne pourra pas donner son sang non plus...

    Et ce n'est pas non plus une exclusion automatique. Pendant l'entretien, le médecin peut accepter un don du sang d'un mec qui est dans une relation stable et safe (dépistage etc.)
     
    Black Phillip a BigUpé ce message
  11. Fenotte

    Fenotte
    Expand Collapse

    Les procédés physico-chimiques ne sont pas applicables sur les produits sanguins cellulaires, c'est-à-dire les globules rouges et les plaquettes, qui représentent 90% des produits transfusés aux malades, chaque année, en France.

    Les tests biologiques, sélectionnés parmi les plus performants, ne peuvent pas détecter une contamination récente. Il existe en effet une période dite "silencieuse" d'une dizaine de jours, entre le moment où la personne a été en contact avec un virus et le moment où le virus devient détectable. Pendant cette période, le virus est présent dans le sang, mais les tests restent négatifs. Or, par transfusion, le risque de contamination par le VIH est de 100% si le virus est présent dans le sang transfusé.

    La sélection des candidats au don est donc nécessaire pour couvrir le risque lié à cette période silencieuse.


    Ca fait un peu flipper quand-même, je pensais que l'absence de VIH dans le sang transfusé était désormais à 100% garantie, mais apparemment, dans 90% des cas, ben c'est pas le cas...

    Mais en fait, ne serait-il pas plus efficace, au lieu d'interdire le don de sang aux homos, de l'interdire tout simplement aux personnes ayant eu une relation sexuelle dans un délai de 10 jours? :dunno: Comme ça on élimine totalement la période silencieuse.
    Bon, vous me direz que ça risquerait de faire lourdement chuter le nombre de donneurs de sang!
     
    Adorage et CaraNougat ont BigUpé.
  12. missdusud

    missdusud
    Expand Collapse
    Imagine all the people, Living life in peace...

    Comment ça le don du sang est interdit aux homo et aux bi ???  :oo:

    ben ça alors, je suis sous le choc là, je savais pas.... l'humanité vient de retomber un peu plus dans mon estime...

    pourquoi c'est interdit d'ailleurs ? ils croient que c'est contagieux ou quoi ??
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Holly Bleu
    Réponses :
    10
    Affichages:
    2190
  2. Sophie Riche
    Réponses :
    78
    Affichages:
    3819
  3. Nevada
    Réponses :
    17
    Affichages:
    1888
  4. Stellou
    Réponses :
    28
    Affichages:
    2458