« Sfar, c'est arabe ? », la peur et le pouvoir du dialogue contre les préjugés, un texte touchant et nécessaire de Joann Sfar

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 9 janvier 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Poulpio

    Poulpio
    Expand Collapse
    J'aime la vie

    <3 sur cet article
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  3. Calypso13

    Calypso13
    Expand Collapse

    Jai lu l'intégralité de son post, il est génial, et très interessant. Un dialogue formidable entre lui et son chauffeur!
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  4. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    Je n'ai absolument rien compris à ces intentions en faisant ça. J'ai lu tout le texte sur le Huff et j'ai juste eu l'impression d'un pote qui me raconte son trajet en taxi un peu marrant.
     
    muzungu a BigUpé ce message
  5. Melissa-AS

    Melissa-AS
    Expand Collapse

    Joan Sfar... je t'aime de tout mon coeuuuur :fleur:
     
  6. Mlle Esculape

    Mlle Esculape
    Expand Collapse
    Fais semblant ! [...] Fais semblant d'être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t'auras plus besoin !

    Depuis les attentats du 7 Janvier, Joann Sfar à l'air tellement triste :sad:
    Et il y a tellement besoin de ses mots <3
     
    Rin` a BigUpé ce message
  7. Tracks.

    Tracks.
    Expand Collapse
    Holy Crap

    Merci d'avoir relayé cet article, ça fait plaisir à lire :top:
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  8. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    Celles qui trouvent ce texte intéressant vous pourriez expliquer en quoi? J'essaie de comprendre mais j'en suis à ma 3eme lecture et j'y trouve toujours rien de "touchant" ou "nécessaire"...
     
    Ez Kurdim, AprilMayJune, Eclise et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Le_lA

    Le_lA
    Expand Collapse
    derrière toi

    @Initial JJ² quelqu'un qui fait une BD s'appelant "le chat du rabbin" où la religion juive est un peu expliquée (ma lecture (incomplète de cette série remonte à un bail) a une probabilité plus qu'extrêmement forte d'avoir des liens avec la dite religion.
    ceux qui parlent du judaïsme sont ou juifs ou anti-sémite. les autres (en génaral) n'en n'ont rien à carrer.

    @madmoizelle N en fait le mec raconte que pour la première fois de sa vie, il a arrêté d'avoir peur de l'Autre et qu'il pouvait exprimer tout fort ses convictions, son identité sans se faire emmerder et qu'il a même passé un bon moment.
     
    Lafastod, lafillelabas, Clemence Bodoc et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Tracks.

    Tracks.
    Expand Collapse
    Holy Crap

    Sans rentrer dans les détails des thématiques abordées (je ne suis pas spécialiste et ce n'était pas ta question), je trouve ce témoignage intéressant car l'auteur lui-même à des préjugés sur le chauffeur de taxi, qui, selon son apparence, lui inspire plus ou moins confiance pour entamer la discussion, parler de lui et de ses origines. Il auraît très bien pu continuer à se taire et à écouter parler ce dernier en faisant mine d'acquieser mais il a eu le courage d'aller à la rencontre de l'autre, de provoquer le débat, d'affirmer ses idées, chose qui n'est pas facile en ne sachant pas qui l'on en en face de soit.

    Il se met au niveau de son interlocuteur (et même si dans certains passages, j'ai l'impression qu'il le prend de haut, mais ce n'est que mon avis) et cherche à comprendre le pourquoi du comment de son discours, ce qui l'amène à penser ça, sur quoi celui-ci se base pour affirmer telle ou telle chose en mettant ses préjugés de côté. Au final, il s'est monté le bourrichon pour rien et à même rigolé de la situation.

    Alors effectivement, dans les faits, je me rends compte qu'on se félicite d'une simple discussion ouverte entre deux inconnus, et c'est bien là le problème. On a trop tendance à s'enfermer dans nos idées préconcues sans forcément vouloir les remettre en question par peur, par flemme souvent. Au fond, on a peut-etre plus de points communs qu'on ne le croit avec son voisin, mais comment le savoir si on ne se parle pas ?
     
    HarryJoe, lafillelabas et Mlle Esculape ont BigUpé ce message.
  11. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    @Le_lA @Tracks. Merci pour vos reponses, je comprends mieux. En fait, comme toi, Tracks, je pense qu'il prend son interlocuteur de haut mais ce dès le départ et jusqu'à la fin. En fait, je ne vois pas clairement le moment où il se dit "C'est bon d'aller vers l'autre parce que parfois nos préjugés sont infondés" parce que là effectivement le chauffeur de taxi tient des propos dérangeants, au minimum, donc finalement ces préjugés sont fondés on dirait. Et ça me gene finalement.
     
    Carouselambra, Growing Entish et Aamu. ont BigUpé ce message.
  12. Tracks.

    Tracks.
    Expand Collapse
    Holy Crap

    Ben rien que le fait de parler au mec est un peu en avant, sachant qu'il le décrivait comme faisant partie de la catégorie, qui, physiquement et par ce qu'il représente, le rebutait à se confier. Et ses préjugés étaient infondés car même s'ils n'étaient pas d'accord, que le mec tient des propos dérangeants comme tu dis (d'ailleurs c'est subjectif. C'est dérangeant selon qui ?), ils ont réussi à communiquer et à rire, ce qui (je pense) n'était pas gagné dans l'esprit de l'auteur.
    Après, ce n'est que mon interprétation du témoignage :shifty:
     
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
Chargement...