JILT Slow living / slow life

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Peachcalibur, le 14 avril 2015.

  1. Peachcalibur

    Peachcalibur
    Expand Collapse
    I'm a unicorn, bitch please !

    Si tu veux participer à ce topic et que tu n'es pas encore inscrit.e sur ce magnifique forum,
    INSCRIS-TOI, tu seras une encore plus belle personne !
    __________________________________________________________________________________________________


    Coucou ! :hello:

    J'avais envie de créer un topic pour parler du slow living (ou slow life), un sujet qui m’intéresse beaucoup depuis peu.

    Le slow living est un mouvement touchant à de nombreux domaines comme le design, la nourriture, la cosmétique, etc. C'est un mouvement qui incite les personnes à ralentir le rythme dans une société très (trop ?) dynamique. Il met en avant l'éloge de la lenteur, de profiter des choses, de prendre son temps.

    Adopter la slow life, c'est essayer d'avoir une vie qui convient plus à son rythme, c'est conjuguer performance et bien-être.

    Personnellement, je ressens le fait de lever le pied car je suis une personne très stressée et j'ai tendance à ne pas savoir lâcher prise (ce qui provoque quelques gros soucis de santé). Cela me permet de focaliser sur des petits bonheurs auxquels on ne fait pas forcément attention (un thé au soleil, arroser ses plantes, etc). Je me dis aussi qu'accélérer le rythme (souvent pour satisfaire d'autres personnes) ne sert à rien car on nous demande toujours plus, au mépris de notre santé (allo ui cé le rendement :lunette:). J'ai d'ailleurs fait un magnifique burn out il y a deux ans suite à un stage trop éprouvant en terme de rendement.

    Et vous, est-ce que vous connaissez ? Êtes-vous intéressé(e) par ce type de changement ? Trouvez-vous que parfois votre vie est trop trépidante ? Quelles sont vos astuces pour intégrer la slow attitude à votre vie ?

    Quelques petits liens :

    - Segonzac, première ville française à bénéficier du label Cittaslow (2010)
    - Eloge de la slow attitude
    - La slow attitude
    - L'art de la décélération
    - Et si on ralentissait ?
    - Prendre plus de temps pour soi

    4910a011427a4fc8d4f3cdb26484f9ca.jpg
    (la vie est une aventure, pas une course)
     
    #1 Peachcalibur, 14 avril 2015
    Dernière édition par un modérateur: 3 août 2015
    VeganFox, Ecleyosia, Bae et 41 autres ont BigUpé ce message.
  2. Pham Nuwen

    Pham Nuwen
    Expand Collapse

    Je connais pas du tout non plus ! Et à dire vrai ça me semble assez flou :hesite: C'est semblable à la décroissance écologique ? Ou zéro rapport ? :fleur:
     
    Anera a BigUpé ce message
  3. Iscambe

    Iscambe
    Expand Collapse
    Dreaming awaken

    J'avoue que je suis un peu perplexe moi aussi. Ca m'intéresse beaucoup, parce que je suis en plein dans ces questionnements aussi à titre personnel. Depuis que je suis maman, je ressens cette envie et de besoin de vivre autrement. Je n'ai pas envie de m'investir dans une vie professionnelle éreintante, où tous les efforts du monde ne suffiront pas parce que EH, tu as besoin de dormir et rien que ça c'est une perte de temps et donc d'argent pour l'entreprise. On n'en fait jamais assez, et c'est fatigant. Moi aussi ma santé commence à s'en ressentir. Enfin bref. Je suis intéressée par le concept, mais dans justement une société qui pousse à aller toujours plus vite et à en faire toujours plus, comment adopter une telle hygiène de vie ? Comment ça se passe, concrètement ? Quelles sont les étapes pour arriver à cette vie plus lente ?
     
    Elodie241 et Anera ont BigUpé.
  4. Peachcalibur

    Peachcalibur
    Expand Collapse
    I'm a unicorn, bitch please !

    Alors, je ne l'ai pas précisé mais je suis un peu comme vous, à la recherche de plus d'idées. Je trouve que malheureusement, il y a peu de choses sur Google (peut-être parce que ce mouvement n'est pas très médiatisé).

    @Pham Nuwen Oui, c'est en rapport ! Par exemple, la slow food incite à consommer des produits plus sains, à cuisiner (à la base, comme son nom l'indique, c'était en opposition au fast food). Souvent, on retrouve des idées de " minimalisme ", de ne pas surconsommer. J'explique peut-être pas très bien :erf:.

    @Iscambe & @Shiling C'est vrai que ce n'est pas facile d'avoir un comportement plus lent dans la vie actuelle. Personnellement, je vais essayer de faire par petits bouts : ma première étape, non la moindre, c'est d'arrêter de faire plein de choses en même temps : à chaque fois, j'oublie que ce que je fais, je m'embrouille et je perds du temps au final. Ce matin, un petit truc très bête, j'étais en train de plier du linge et la sonnerie (pas de la porte, d'un minuteur) a retenti : habituellement, je me serais précipitée en laissant mon linge en plan. Là, j'ai attendu d'avoir fini ma tâche et je suis allée tranquillou éteindre ma sonnerie. D'ailleurs, au moment où j'écris, mon téléphone a sonné (sûrement Facebook ou un truc comme ça) et ma première pensée a été " Je me lève et je vais voir " puis j'ai réfléchi et j'ai continué à écrire. Cela paraît idiot mais ça me semble important de se consacrer à une tâche, à fond.

    Parfois, je me pose la question, dans le monde du travail, est-ce que c'est si risqué de dire non ? Un jour, lors de ce stage où j'ai fait un burn out, un collègue m'a demandé de faire un truc pas du tout urgent (et pas du tout en rapport avec mon job), je l'ai fait dans la seconde et même si cette personne m'a remercié en me disant " Avec toi, quand on demande un truc, c'est vite fait ". C'est gentil mais en y réfléchissant, elle aurait pu attendre.

    Je suis un peu triste de ne pas pouvoir vous indiquer de marche à suivre plus claire, étant moi-même en tâtonnement :fleur:.
     
    Elodie241, margoB, Marie Requin et 9 autres ont BigUpé ce message.
  5. Pitiponk

    Pitiponk
    Expand Collapse
    Lavender haze, Djarum vanilla, Turkish jade

    Ah, merci pour ce topic @Peachcalibur ! :fleur:

    Je suis en pleine réflexion "slow life", en lien avec le minimalisme et le désencombrement. Chez moi aussi le stress atteint un niveau physique assez inquiétant. Je me suis rendu compte que je ne savais pas dire "non, je ne peux pas" et que j'avais besoin de tout faire vite ET à la perfection, ce qui me bouffait la vie, aussi bien au niveau personnel que professionnel. J'ai donc décidé de ralentir et de chercher un équilibre plus sain.

    Clairement, pour moi, la slow-life c'est aussi une question d'environnement (au sens large) positif, que ce soit au niveau de l'organisation que des relations.

    Dans l'idée de "conjuguer performance et bien-être", j'ai donc commencé par regarder comment supprimer les éléments de tension dans mon quotidien. Les petites choses qui énervent pour un rien, et qui sont autant de petits obstacles (parce qu'ils font perdre du temps, génèrent du stress ou des pensées négatives).

    Ca peut être des choses toutes simples, quelques exemples qui me viennent en tête :
    • L'objet que j'utilise tous les matins et qui tombe tous les matins et contre lequel je peste -> Décider de le changer de place, de le fixer etc
    • Fuir ce que j'appelle les contacts "toxiques" sur les réseaux sociaux : ceux que l'on garde pour les espionner (oui, oui), ceux qui ne répondent pas aux interactions de la vraie vie (qui ne viennent jamais aux soirées, par exemple. Ou ne répondent pas quand on propose une sortie.), ceux qui génèrent frustration et jalousie (même s'ils ne sont pas méchants !) -> supprimer et arrêter de perdre du temps à regarder d'autres vivre leurs vies
    • Couper les notifications des applications non-essentielles (à part le téléphone et les sms, quoi) qui me dérangent quand je fais autre chose. Facebook peut attendre. Les mails peuvent attendre
    • D'ailleurs, commencer par petit-déjeuner, se laver/s'habiller, avant d'allumer l'ordinateur ou le smartphone quand on est prêt. J'ai acheté un vrai réveil, et ces appareils ne rentrent plus dans la chambre la nuit.
    Je suis curieuse de lire d'autres idées et retours d'expérience, en tout cas !
     
    GroundControl, Smelly Cat, Major Lazer et 24 autres ont BigUpé ce message.
  6. Iscambe

    Iscambe
    Expand Collapse
    Dreaming awaken

    Merci pour vos explications et vos débuts/tâtonnements ! Je suis vraiment très intéressée et je vais réfléchir à tout ça dans les jours et les semaines qui viennent.
     
    Peachcalibur et Pitiponk ont BigUpé.
  7. petitegazelle

    petitegazelle
    Expand Collapse
    Ecrire me rend heureuse et dingue à la fois.

    Magnifique topic qui m'intéresse fortement. :)

    Cela fait quelque temps que j'observe cette accélération de la société et cela m'inquiète beaucoup :hesite:

    J'ai d'ailleurs écrit une nouvelle de science-fiction, intitulée "Les Nyxers", sur ce sujet: j'imagine un monde où la nuit et le sommeil sont supprimés afin d'aller plus vite. Si cela vous intéresse, c'est par ici: http://www.xinxii.com/fr/les-nyxers-p-350414.html

    Il y a aussi le livre de Pierre Sansot, "Du bon usage de la lenteur" que je vous recommande ;)
     
    fiametta, Paule Ochon, Miquette et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. pucieBelle

    pucieBelle
    Expand Collapse
    Let's go for it !

    Ah c'est une bonne question, enfin un bon sujet :hesite:
    Je me dis de plus en plus (enfin, depuis un mois que j'ai commencé à bosser) que je n'ai plus le temps pour moi, juste pour apprécier ma vie. Entre le boulot, les transports, les taches ménagères et le fait qu'on ait que 2 jours par semaine pour "se reposer", le temps passe trés (trop?) vite. Et au final, je ne sais pas si je profite vraiment de ma vie du coup

    Je reviendrai réfléchir de ça avec vous, je pense. Mais pour l'instant au dodo, parce que demain c'est métro et boulot :stare:
     
    Morgane_MK, Miquette, Jinko et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Ploup

    Ploup
    Expand Collapse

    Je me retrouve dans tout ça. Cela fait déjà quelques années que j'ai l'impression que la vie va trop vite et que je suis en permanence en train de courir après... Depuis le début de ma maladie, en fait.
    Et ça s'est encore accentué cette année, où je dois gérer un stage à plein temps (enfin, 4 jours sur 5 mais vu le temps de préparation que ça me demande chez moi, je considère que c'est à plein temps), un mémoire pour lequel j'ai du faire passer des tests à une flopée d'enfants, et maintenant une recherche de boulot pour l'après diplôme. En plus je perds énormément de temps dans les transports en commun donc je suis épuisée ; je suis proche du burn out.

    Je ne vois pas comment c'est possible de ralentir le rythme et de décrocher mon diplôme à la fois. Par contre je suis en train de réfléchir à ce que je pourrais faire une fois diplômée pour ne pas me retrouver dans la même situation...
     
    petitegazelle a BigUpé ce message
Chargement...