Un violeur et sa victime témoignent, ensemble, contre la culture du viol

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 10 février 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Un violeur et sa victime témoignent, ensemble, contre la culture du viol

    Réponse de la rédaction en chef
    Message posté par Mymy un peu plus bas dans la page

    Bonjour,
    Je suis rédac chef adjointe de madmoiZelle, j'ai donc validé cet article. Je suis aussi victime de viol. Je le raconte ici : Ma première fois, c’était un viol — Témoignage et j'en reparle là : J’ai revu mon violeur 11 ans après, et j’ai gardé la tête haute.

    Je suis donc victime de viol et j'ai trouvé cette vidéo poignante, cet article très bien fait. C'est moi qui l'ai mis en ligne.

    Chaque victime vit son viol à sa façon. Je ne suis pas dans la haine, je n'ai pas envie de tuer l'homme qui m'a violée. J'ai trouvé ça inspirant de voir cette femme sur scène avec l'homme qui l'a violée, échanger avec lui, j'ai trouvé ça beau, courageux. Je ne suis pas sûre que j'aurais ce courage. Ce n'est pas pour autant que j'ai envie de lui dire : tu n'aurais pas dû faire ça, car moi je ne le ferais pas, car moi je n'ai pas osé adresser la parole à l'homme qui m'a violée quand je l'ai revu des années plus tard.

    Je ne vous dis pas comment vivre les différents traumatismes que vous avez pu traverser dans votre vie. Je pense que toutes les façons de les traverser, de les digérer, ont le droit d'exister.
     
    #1 Anouk Perry, 10 février 2017
    Dernière édition par un modérateur: 10 février 2017
    Tante Clara, Babitty Lapina, Melle Sosostris et 6 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Fille anormale

    Fille anormale
    Expand Collapse
    PAS GLOP

    "[...] même l'événement le plus traumatisant de ma vie témoigne de mon privilège car je peux en parler sans être bannie, ou même tuée [...]"
     
    Laetitia123456 et Anua. ont BigUpé.
  3. Bear

    Bear
    Expand Collapse

    Mais c'est quoi le message de l'article là ?
    Ce ne sont QUE des humains alors on laisse faire ?
    Pourquoi ils faudraient leur laisser la parole ?
    Mais bordel, c'est tellement choquant.
     
    Kerne, Mardy Bum, ceriize-bleue et 30 autres ont BigUpé ce message.
  4. Nemeresis

    Nemeresis
    Expand Collapse

    Non mais c'est quoi cet article ?!
    Vous êtes sérieux là ?!
    Quand on pense que vous ne pouvez pas creuser plus profond vous nous prouvez le contraire... ( vous cherchez du pétrole ou quoi ? )
     
    Kerne, strohmian, ceriize-bleue et 35 autres ont BigUpé ce message.
  5. mlleGermaine

    mlleGermaine
    Expand Collapse

    Je trouve cet article très intéressant ! On a toujours dans les témoignages de violences sexuelles, les récits des victimes ( ce qui paraît évident). Cependant, je crois que c'est la première fois que je lis le témoignage d'un violeur, et ça me bouleverse un peu je dois dire.
    J'admire le chemin qu'on parcourus les deux protagonistes, entre honte et douleur et entre pardon et réconciliation avec soi.
     
    doudouillitsa, Mellana, ArdenRose et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Bonjour,
    Je suis rédac chef adjointe de madmoiZelle, j'ai donc validé cet article. Je suis aussi victime de viol. Je le raconte ici : Ma première fois, c’était un viol — Témoignage et j'en reparle là : J’ai revu mon violeur 11 ans après, et j’ai gardé la tête haute.

    Je suis donc victime de viol et j'ai trouvé cette vidéo poignante, cet article très bien fait. C'est moi qui l'ai mis en ligne.

    Chaque victime vit son viol à sa façon. Je ne suis pas dans la haine, je n'ai pas envie de tuer l'homme qui m'a violée. J'ai trouvé ça inspirant de voir cette femme sur scène avec l'homme qui l'a violée, échanger avec lui, j'ai trouvé ça beau, courageux. Je ne suis pas sûre que j'aurais ce courage. Ce n'est pas pour autant que j'ai envie de lui dire : tu n'aurais pas dû faire ça, car moi je ne le ferais pas, car moi je n'ai pas osé adresser la parole à l'homme qui m'a violée quand je l'ai revu des années plus tard.

    Je ne vous dis pas comment vivre les différents traumatismes que vous avez pu traverser dans votre vie. Je pense que toutes les façons de les traverser, de les digérer, ont le droit d'exister.
     
    PetitePatate, Dysnomia, Tante Clara et 48 autres ont BigUpé ce message.
  7. Somebody else

    Somebody else
    Expand Collapse
    Déteste le rose.

    À la lecture, je n'ai pas tellement l'impression que l'article est rédigé de manière à faire un exemple de ce qui est rapporté.
    Au contraire, c'est un cas raconté, assez spécial certes, mais c'est tout. Il ne me semble pas avoir vocation à dire à quiconque « Vous devriez réagir ainsi », au contraire. Chaque personne victime de viol a le droit de réagir comme elle l'entend à son traumatisme, et elle a aussi le droit, si elle le veut, si elle en a besoin, comme la femme ici, de suivre un chemin différent - ici, discuter avec son agresseur.
     
    Dysnomia, Tante Clara, Songi songi et 56 autres ont BigUpé ce message.
  8. Shaélynn74

    Shaélynn74
    Expand Collapse

    Je trouvais au contraire logique que Madmoizelle publie cet article :/ Le gars dit lui même dans la vie qu'il ne savait pas qu'il avait commis un viol et que les exemples qu'ils avaient autour de lui ne lui permettait pas de le comprendre....

    Ce qu'ils essayent de montrer ce n'est pas qu'il faut pardonner son violeur mais bien qu'il faut éduquer ! En l’occurrence, le jeune homme de 18 ans qu'il était n'as pas vu à quel point ce qu'il faisait était grave, traumatisant et les conséquences que cela pourrait avoir. L'homme qu'il est aujourd'hui en a pris conscience.

    Leur but, je l'ai compris ainsi, est de lutter contre la culture du viol. Des violeurs conscients de leur acte il y en a ,des jeunes à qui ont a dit que c'était pas un viol parce que c'est sa petite amie, qu'elle l'a dragué ou autre il y en a aussi. Ils essayent d'éduquer et leur démarche peut sembler malsaine mais si eux ça leur fait du bien ? Si eux en avaient besoin pour se reconstruire ?

    Si pour se reconstruire la personne a besoin de voir son violeur condamné c'est aussi une manière de lutter contre cette culture qui encourage l'homme à penser la femme comme sa propriété. A chacun sa façon de se reconstruire, d'avancer et de faire quelque chose avec sa douleur et son expérience.
     
    PetitePatate, Lis, Dysnomia et 64 autres ont BigUpé ce message.
  9. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Tu as lu mon post ? Je fais partie des personnes dans cette situation.
     
    Tante Clara et Margay ont BigUpé.
  10. Gray

    Gray
    Expand Collapse

    :eh:
    Pourquoi ça ressemble à un échange entre deux victimes? Seriously?
    Pourquoi, dans notre société actuelle, on aurait encore besoin d'un article supplémentaire qui plaint le violeur?
     
    Lis, Orange, strohmian et 37 autres ont BigUpé ce message.
  11. Tam_

    Tam_
    Expand Collapse

    La vidéo est intéressante et leur histoire est impressionnante. Mais exceptionnelle je pense. Du moins on entend beaucoup plus de violeurs nier et minimiser leurs actes que les regretter et chercher le pardon.
    Je comprends tellement les madmoizelles qui ont mal à la lecture de cet article. Si je l'avais lu il y a quelques années j'aurai été au fond du trou. Peut-être qu'il lui manque une analyse de l'histoire en dernière partie ? Un commentaire sur l'exception que représentent ces personnes, sur les années qui sont passées après le viol, sur le fait que c'est sa démarche à elle, toute personnelle et que chacune doit trouver sa propre solution pour se reconstruire... Peut-être même qu'il faudrait un avertissement au début de l'article ?
     
    Lis, Tante Clara, Maia Chawwah et 18 autres ont BigUpé ce message.
  12. Elvis.

    Elvis.
    Expand Collapse
    Now go Cat go

    La violence de vos réactions me fait flipper. :oo:
    Je ne crois pas que l'article en question fasse l'apologie du viol, qu'il oublie de condamner cet acte abominable ou encore qu'il réclame aux victimes de pardonner. Vous n'avez pas l'intention de pardonner, c'est légitime. En revanche, le témoignage de Thordis qui elle, en a eu besoin, est au moins tout aussi légitime.

    Il y a un million de manière de réagir et d'assimiler un événement aussi traumatisant, et que je sache, il n'y en a pas de "mauvaise". Nier que certaines personnes puissent avoir pardonné, et décider même que c'est choquant, c'est enfermer toutes les victimes dans le même rôle, quand bien même certaines pourraient s'en sortir par cette voie là.

    Sans parler de l'importance de donner la parole aux victimes de viol dans l'espace public. A toutes les victimes, pas juste celles qui correspondent à votre idée de la victime comme nécessairement en souffrance ou en colère. Et pour certains et certaines d'entre nous, voir des exemples de femmes courageuses qui essaient de s'en sortir, même si ça va à l'encontre du rôle de victime qui leur a été attribué, ça peut se révéler inspirant et donner beaucoup d'espoir.
     
    Wink Dowo, Delah, Lis et 115 autres ont BigUpé ce message.